Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

C'est Kalev et Kalev sur un balais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ligue des Sorciers
& sorcier & Jupiter forever



avatar
Kalev Hopwar
Messages : 1441
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Lun 8 Juil - 9:56

KALEV HOPWAR

There once was a boy named Harry

Prénoms ϟ Kalev
Âge ϟ 17 ans
Nationalité ϟ Anglaise
Année d’étude ϟ Septième
Options ϟ Divination, Sois aux créatures magiques
Maison ϟ Poufsouffle

Destined to be a star


Baguette Magique ϟ Bois de cerisier, 27 centimètres et cheveu de vélane, relativement souple, impeccable pour les métamorphoses. Une bonne baguette, pas trop dur à manier, parfaite pour un sorcier débutant
Patronus ϟ Faucon
Odeur de l'Amortentia ϟ L’odeur des pins et des forêts quand l’automne a repris ses droits, avec en arrière-plan le léger parfum de l’herbe fraichement fauchée lorsque la chaleur s’en va et que l’été touche à sa fin
Forme de l'épouvantard ϟ Un Sombral, façon assez poétique d’imager sa peur de perdre un être cher sans qu’il n’ai pu agir
Reflet du miroir du Riséd ϟ Ce dernier refléterait sans nul doute le jeune homme, paisible, entouré des gens auxquels il tient le plus, comme à l’abri du danger
Peut voir les Sombrals ϟ Non. Même sous forme d'épouvantard il ne le voit pas, c'est son enseignant de troisième année qui a pris soin de lui décrire la bête.
Matière préférée ϟ Métamorphose
Friandise favorite ϟ Plume en sucre
Sortilège favori ϟ Evanesco
Potion favorite ϟ Felix Felicis, de réputation.
Créature favorite ϟ Le boursouflet. C'est juste improbable comme bestiole.
Plante favorite ϟ La mandragore
Sorcier célèbre en modèle ϟ Gulliver Pokeby

La renommée est une amie bien peu fidèle.

Kalev Hopwar est un garçon de dix-sept ans ; et, comme tous les garçons de dix-sept ans, Kalev Hopwar est un peu mal dans sa peau.
Ce n’est pas grand-chose. Ce sont des petits soucis qu’il juge lui-même stupides. Il y a sa mauvaise vue,  qui le contraint à porter ses lentilles moldues, cette invention bizarre, pour éviter de continuer à casser trois pairs de lunettes par an. Il y a sa petite taille, pour un garçon de son âge, déjà dépassé par des cadets de quatorze ou quinze ans. Il y a ce grain de beauté sur la base de la gorge, qui serait plus mignon chez une fille. Il y a aussi les peurs, les questionnements, la recherche de soi, l’envie d’être grand et d’accomplir de grandes choses, et celle encore plus violente de rester un jeune imbécile pour toujours.
Il se passe beaucoup de choses, dans le corps et la tête d’un adolescent. Kalev n’y échappe pas.

Ce à quoi Kalev pense, Kalev ne le dit pas. Pas lorsque cela est triste, lorsque cela peut inquiéter, lorsque cela peut blesser. Surtout lorsque cela peut blesser. Kalev est un garçon qui préfère intérioriser. Il ne pleure pas souvent. Entre autre, parce qu’il n’est pas triste souvent. Kalev aime sa vie, profondément. Il y a pourtant des hauts et des bas, mais il s’est tant appris à sourire y compris dans les mauvais moments qu’il en a presque oublié le goût des larmes. Cela arrive encore, parfois. Uniquement lorsqu’il est seul, et lorsqu’il est sûr de le rester. Kalev ne pense pas qu’un homme ne doit pas pleurer : il pense seulement qu’il ne doit pas inquiéter.
Sourire, c’est le quotidien de Kalev. Du matin jusqu’au soir, il sourit, toujours, à tout le monde. Il veut répandre la joie et la bonne humeur sur son passage, chasser les idées noires et montrer combien il est bon d’être vivant. On qualifie parfois Kalev d’imbécile heureux : il ne s’inquiète pas assez, il fait n’importe quoi, ne dit que des choses bêtes.
Kalev aime être un idiot. Il le sait, lui, au fond, qu’il ne l’est pas ; mais si être stupide fait rire les autres et l’amuse lui aussi, où est le mal ?

Kalev est gentil. Il est d’une incroyable gentillesse qu’il partage avec autrui sans distinction. Il la partage sous la forme d’un sourire, d’une salutation, d’une plaisanterie, d’une discussion au détour d’un couloir, d’un câlin, d’une oreille attentive pour celui qui a besoin d’évacuer un peu ce qu’il a sur le coeur. Il aime aider, et il aime encore plus sentir qu’il a permis à quelqu’un de retrouver un peu de joie.
Sa gentillesse l’empêche également de faire du mal  à autrui. Il lui ai déjà arrivé de vouloir élever le voix, de porter une main sur quelqu’un, mais il s’est la plupart du temps ravisé. Il a déjà voulu dire ce qu’il avait sur le coeur, mais il s’est la plupart du temps retenu. Parfois, Kalev se laisse un peu trop marcher sur les pieds. Parfois, mais pas toujours.
Pas toujours, parce que si Kalev est patient et nonchalant, parce que s’il exècre le conflit, parce que si les ennemis de Kalev sont incroyablement rares, ils existent. Ils existent et ils le savent. Kalev ne veut pas faire les choses en douce. Si quelqu’un lui a fortement déplu, il le lui a dit. Si le dialogue n’a pas réglé la question, les actes le feront : selon la colère qui l’habitent, de l’ignorance au coup de poing. Le coup de poing étant réservé à ceux qui blessent profondément ses amis.

L’amitié est quelque chose qui lui tient à coeur. Si Kalev est particulièrement sociable et parle à tous sans distinction de maison, d’origine, de caractère ou de réputation, il sélectionne ses amis avec le plus grand soin.
Ses amis, Kalev les chérit comme sa seconde famille. Il chérit l’ensemble de ses proches et rien ne le rend plus heureux que de passer du temps avec eux et les savoir sains et saufs. La plus grande peur de Kalev, c’est de connaître la mort. Pas la sienne. La sienne, il s’en fiche plus ou moins. Le vrai noeud du problème, ce serait de voir mourir quelqu’un qu’il aime. Pour cela, il ne faut pas cumuler les amitiés profondes, mais prendre grand soin de chacun de ses précieux amis.
Certaines amitiés sont nées d’un long moment passé ensemble, d’autres de ce qu’il estime être un coup de foudre, mais pas amoureux.

L’amour, c’est aussi quelque chose. Kalev aime l’amour. Voir des couples, des gens s’aimer, se chercher, se trouver, c’est quelque chose de merveilleux. Lui aussi, il veut tomber amoureux. Il veut trouver le grand amour, sans distinction de sexe ou de caractère. Kalev ne sait pas de quel genre de personne il tombera amoureux. Il sait juste qu’un jour, il sentira le sentiment naître au plus profond de lui.
Le problème, en attendant, c’est que si Kalev aime tenter l’aventure amoureuse, elle ne dure jamais longtemps. Il croit aimer, puis il ne lui faut que quelques semaines pour se rendre compte que ce n’est pas le sentiment qu’il cherche. Le plus dur, c’est de l’avouer. Lui, il s’en fiche, il ne désespère pas de trouver. Ce qui l’embête, c’est de rompre et de blesser.
L’autre problème de Kalev, c’est que son amour, il ne le manifeste pas vraiment comme les autres. Câliner, poser un bisou sur une joue, ça va. Il le fait avec tout le monde. Imaginer autre chose, imaginer rien qu’un baiser, pour lui, ça sonne bizarre. Chez les autres, c’est mignon, c’est beau, c’est l’amour. Chez lui… chez lui, ça ne va pas, et Kalev ne le comprend pas.
Kalev aime l’amour, mais ceci dit, c’est moins embêtant quand ce sont les autres qui le vivent.

Kalev aime encore beaucoup de chose. Il aime sa maison, de tout son coeur, aussi bien l’odeur de la salle commune que les réunions histoires d’horreur du samedi soir. Il avait eut peur, pourtant, le jour de sa répartition. Il était le fils de deux Serpentard, le frère d’un Gryffondor, et avait entendu le nom de Poufsouffle si peu souvent qu’il pensait que cela n’existait pas.
Il aime son furet, Jupiter, qui le quitte rarement longtemps lorsqu’il se promène dans le château. Il aime la poésie, les tableaux et les chansons sorcières populaires, même si, paraît-il, ses goûts sont atroces ; mais Kalev a mauvais goût en tout, c’est connu. Il aime les rumeurs qui circulent dans les couloirs, manger après un dur entraînement, et n’importe quand, en fait, et puis dormir. Kalev peut dormir n’importe où, n’importe quand.
Néanmoins, une des choses que Kalev aime le plus, c’est le Quidditch. Son frère, devenu joueur professionnel depuis, lui a appris lorsqu’il était petit. Il est dans l’équipe de Poufsouffle depuis un moment, maintenant. Il a commencé comme poursuiveur, puis est devenu batteur ; ce qui n’est pas pour l’arranger. Et puis, maintenant, il est capitaine. C’est une sacré responsabilité. Kalev n’aime pas beaucoup les responsabilités.

Kalev se considère lui-même comme un trouillard. Il n’en a pas vraiment honte, c’est un fait. Il a peur de beaucoup de choses ; comme, par exemple, de devoir gérer les choses. Il a peur du noir, des gros chiens, des serpents, des gros insectes, quand on le surprend par derrière, et puis des cognards, aussi, parce que ça fait mal, et de tant de choses qu’il ne peut pas les lister. Ce sont des petites peurs, plein de petites peurs stupides qu’il peut souvent surpasser, mais parfois pas. Enfin, Merlin soit loué, il n’a pas le vertige. Un bon point.

Ne pas avoir le vertige ne fait pas de lui un bon joueur de Quidditch. Kalev n’a aucun talent, nul part. C’est aussi un fait qu’il considère comme établi. Il n’est pas un sorcier de génie, ni un grand tacticien sur balai, encore moins un érudit, il ne sait pas même dessiner, jouer de la musique ou écrire des histoires, contrairement à certaines élèves.
Tout ce que Kalev fait, il l’entreprend en sachant que cela lui coûtera de l’énergie et de nombreux efforts. Néanmoins, il sait aussi que tous ces efforts mettent en avant sa persévérance.
Sa persévérance, c’est une qualité qui lui est chère. Avec de l’acharnement, on peut pratiquement tout faire. Tant que l’amour de ce qu’on fait et que l’espoir de la réussite est là, il n’est pas nécessaire d’abandonner.

Définitivement, Kalev est un garçon de dix-sept ans un peu mal dans sa peau. Il a des petits problèmes, des petites angoisses, des petites questions et des petits défauts. Mais, heureusement, parce qu’il est humain, il a aussi de grandes qualités, de grandes fiertés, une grande joie de vivre, et un amour de la vie à toute épreuve.
Kalev est un garçon de dix-sept ans qui ne veut vraiment pas grandir.

Espèce de grosse brute repoussante

Parlez nous des relations :
Avec les membres du personnel ϟ Oh, une longue histoire. Tout dépend du personnel en question à vrai dire. Par nature, Kalev les aime bien ses enseignants, ils sont drôles, doués, sympas, ça dépend. Puis il y a ceux qui lui collent des retenus. Ceux-là sont tout de suite moins gentils.
Avec les créatures du château ϟ Elles sont cools ! Kalev adore leur taper la causette et magouiller avec elles. Certaines font un petit peur, mais globalement, elles lui sont sympathiques.
Avec les Serdaigles ϟ Il a assez peu de fréquentations de ce côté-ci de Poudlard. Les Serdaigle, il les rencontre surtout lors des matchs de Quidditch. Pour autant, il ne les déteste pas. Il n'a juste pas eu de réelle occasion de nouer des liens avec eux.
Avec les Poufsouffles ϟ C'est sa famille, sa maison. Il les aime d'un amour infini, et peut tout faire pour eux, et avec eux. Ce n'est pas juste un dortoir et des cours partagés. Poufsouffle, c'est un tiroir tout entier de son coeur. Le genre de tiroir bourré de chaussettes chaudes et douillettes.
Avec les Gryffondors ϟ Cette maison, c'est un peu comme Serdaigle : ce n'est pas vraiment là où il traîne le plus. Certes, son meilleur ami appartient à Gryffondor, mais dans l'ensemble, il retient surtout leurs résultats au Quidditch. Il se dit qu'il devrait peut-être élargir ses fréquentations, parfois.
Avec les Serpentards ϟ Bizarrement, Kalev aime bien les élèves de Serpentard. Ils sont pour beaucoup un peu hautains ou désagréables, mais c'est un peu comme un défi. Kalev a envie de leur donner le sourire et de les dérider. Bon, c'est vrai, ça ne marche pas très bien, mais c'est l'intention qui compte, non ?

Par le caleçon de Merlin !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Kalev était un enfant particulièrement angoissé, stressant pour un rien et paniquant sans raison. Il dû beaucoup travailler sur lui-même, durant plusieurs années, pour y remédier, au point de devenir la loque que nous connaissons actuellement. Ses parents étaient tout deux Médicomages et grands amoureux des rapaces, et le jeune garçon a donc grandit au milieu de pas mal d’oiseau, raison pour laquelle il les aime tant. Petit rejeton d’un père Né-moldu et d’une mère Sang-mêlé, il n’est pas le premier enfant de la famille, possédant un frère de six ans son ainé, devenu joueur de Quidditch de haut-niveau dès sa sortie de Poudlard. C’est d’ailleurs lui qui a commencé à entrainé son jeune frère, étant lui-même poursuiveur, le surnommant affectueux « Blond-minus » pour le féliciter de ses progrès.

Etant fils de sorcier, recevoir sa lettre le jour de ses onze ans ne fut pas une grande surprise. Il en resta néanmoins heureux et impatient de se rendre au Chemin de Traverse pour aller acheter ses fournitures, bien qu’il connaisse déjà les lieux pour y être allé avec son frère. Baguette, grimoires, chaudron et robes en poche, ainsi qu’un beau hibou grand duc d’Europe pour nouveau compagnon, il rentra chez lui très satisfait, attendant le premier septembre pour monter dans le Poudlard Express. Les séparations sur le quai 9 ¾, loin d’êtres déchirantes et émouvantes, se passèrent sous le signe de la joie et de la folle envie de savoir quelle serait sa maison. Réponse qui ne tarda pas trop, puisque le voyage en train lui parut bien court à force de rencontrer d’autres jeunes sorciers et de parler avec eux.

La découverte de la Grande Salle émerveilla complètement Kalev. C’était encore plus beau qu’il l’imaginait, plus majestueux que ce que son frère ainé lui avait décrit. Ce Gryffondor de frère ! Déjà il le voyait en train de chuchoter quelques mots à ses amis. L’enfant ne pouvait décrocher ses yeux du plafond magique, admirant le ciel étoilé, aussi réaliste que le vrai, procurant comme la sensation de dîner en plein air tout en restant au chaud, à l’intérieur. Son regard dévia vers les bougies volantes, illuminant la pièce de leur petite flamme, puis enfin se décida-t-il à reporter son attention sur ce qui se tenait devant lui. C’est-à-dire le chapeau poussant la chansonnette se tenant sur un vieux tabouret. Puis un à un, dans l’ordre alphabétique, les premières années furent appelés, et chaque fois que le Choixpeau Magique effleurait une tête, le nom d’une maison était crié, le tout sous de longues acclamations. Puis vint enfin le tour de Kalev, qui fut envoyé à Poufsouffle …

Sa vie à Poudlard lui plaisait beaucoup. Si durant sa première année il tentait d’être plus ou moins sérieux dans les cours, les années défilant il se fit de plus en plus laxiste à ce sujet. Pourtant, il y a des matières qui lui plaisent et dans lesquels il accepte de travailler. La Métamorphose en tête de liste. Il trouve ça tout bonnement fascinant de pouvoir changer une souris en tasse, une plume en épingle ou mieux encore, un homme en animal. En toute honnêteté, devenir Animagus lui aurait plu. Mais il ne pense pas encore être au niveau pour pouvoir tenter. Les cours de sortilèges et enchantements ne lui déplaisent pas non plus, ni la botanique. La Défense contre les Forces du Mal pourrait lui paraître intéressante, mais ce n’est pas ce qui le passionne vraiment. En revanche, dans les matières qu’ils exècre comme la Divination, ou les potions, il ne faut vraiment rien attendre de lui. Le reste … Disons que c’est selon ses humeurs, et si le sujet traité lui semble digne de son intérêt et de ses efforts. Et depuis, il tourne ainsi, oscillant entre les excellentes et les mauvaises notes, un coup en retenu, un coup à se détendre, courant après une fille et l’instant d’après montant sur un balai. A vrai dire, la seule chose qui change, c’est qu’il en fourni de moins en moins d’année en année … Beaucoup se demandent par quel miracle il a eu ses B.U.S.E.

Mais, je suis l'élu.

Pseudo ϟ A bah y'en a pas.
Et l'âge ϟ 16 ans. Comme l'énergumène que je présente.
Male, Femelle, où Dumbledore ϟ Dumbledore.
Comment tu as connu WW ϟ Grâce à un Portauloin.
Est-ce que tu aimes WW ϟ Enfin un foruml HP qui me motive vraiment et non par dépit.
Est-ce que tu aimes beaucoup WW ϟ Bis.
Des réclamations ? ϟ Non, pas que je sache, huh. Ah, si : (1) Si possible, pour le quidditch, mais sinon je vire no problem.
Personnage sur l'avatar ϟ Denji, Pokémon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Lun 8 Juil - 12:05


C'est évident !
POUFSOUFFLE !





Bienvenue sur WW Kalev !
J'ai le droit de t'avouer que j'aime ton personnage - ahlala, Poufsouffle gonfle glorieusement ses rangs ! Tout est bon, tu peux continuer ta fiche dès que tu en auras envie ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier & Jupiter forever



avatar
Kalev Hopwar
Messages : 1441
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Lun 8 Juil - 14:53
Mais oui mais oui, la fiche est finie  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Lun 8 Juil - 16:20
C'est tout bon! Pas le moindre soucis avec ta fiche, je te valide. ♥



Cher Kalev, tu es désormais validé ! Tu peux aller gambader tout nu (ou non) dans les couloirs de Poudlard. Pense à passer dans la Gestion du Sorcier et d'ouvrir ton Passeport Wiggenweld. Au moindre besoin, le staff est à ton service - n'hésite pas à faire appel à nous ♥.

BIENVENUE A POUDLARD !




Et comme tu t'es inscrite le jour de l'ouverture, voici deux bons à dépenser dans la boutique correspondante ♥.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

C'est Kalev et Kalev sur un balais

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: La Cérémonie de Répartition :: Bienvenue à Poudlard !
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥