Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Elle me dit [TARDIS] tout ▬ Pv Alix ♥ TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

Unité
& sorcier



avatar
Alix Barthelemy
Messages : 1055
Age : 23
Localisation : Sur les épaules de Light
Date d'inscription : 13/07/2013




Message
Jeu 27 Fév - 2:18




Confidences féminines


Le temps est finalement passé. Il y a un temps pour chaque chose en réalité. Vous, moi. Eux. Pour Alix, le temps a usé sa dernière goûte sur sa joue droite. Elle ne ressent plus autant la fatalité de la chose comme il y a encore quelques minutes. La colère, l'amertume sont bien loin. Seul la tristesse se laisse encore entrapercevoir dans les méandres de ses sentiments, comme une rosée du matin après un superbe levé de soleil. Pour le superbe levé de soleil on y est pas encore, on repassera. Mais désormais la batteuse se sent stupide d'avoir vécu tout cela aussi durement.
C'est curieux n'est ce pas, cette faculté après un gros chagrin de faire une rétrospective sur soi et de se dire que l'on a poussé le bouchon un peu loin. J'appelle cela Fatigue. Et oui. Je ne casse pas trois pâtes a un canard avec mon baratin a deux gallions, si j'ai capté votre attention quelques secondes avec ces lignes, ma conclusion la refaite tomber comme un soufflet. Mais au moins j'ai la satisfaction d'avoir votre approbation.
La fatigue comme toutes autre émotions a aussi sa magie. Celle de vous rendre con. L'art de passer d'un extrême a un autre comme si votre cerveau spongieux après tant de larmes versées venait d'être  ramassé avec votre petite pelle et votre petit sceau pour en refaire un beau pâté.  

Donc voilà. Alix s'en veut. Se trouve bête et moche. Bonus non négligeable alors qu'elle sent son nez couler. Elle relativise tellement qu'elle sent un pincement dans son ventre qui pourrait être perçu comme un signe de son corps pour lui faire comprendre que cette fois ci elle va trop loin sur le chemin inverse. Même Zelda est d'accord avec son ventre.

 « Arrêtes !  C'est pas à toi de t'excuser. C'est à... ce crétin. »

Alix a un petit sourire triste. Elle regarde son amie puis ses pieds. Les casiers puis de nouveau son amie. Lol.
Elle a juste l'air d'une gamine qui fait son boudin parce qu'elle est pas contente.

- J'ai pas cette impression. Mais t'es gentille. Ce soir je vais aller le voir, je lui dirais pardon et on mangera comme d'habitude.

Meilleur plan ever. Tout est toujours passé par l'estomac chez ces deux la. Leur amitié est fondée sur la nourriture, leurs disputes aussi. Et leurs consolations. Une part de tarte et tout devrait aller mieux non ? Comme avant ? Se frottant les yeux du dos de la main en le sentant de nouveau s'humidifier, Alix se force a garder le sourire. Ça va aller. Ça va aller. Ça va aller. Allez. Tout va bien. Ca va aller.

« Et c'est ta chemise, idiote.  Tu peux même te moucher dedans, si tu veux. » 

La jeune fille laisse échapper un réel éclat de rire. Ca lui fait du bien, ça dédramatise encore un peu plus la situation dans laquelle elle s'est mise. Elle regarde Zelda. Et elle se rend compte a quel point elle a envie de lui parler maintenant. Lui dire merci. Lui dire a elle aussi pardon. Encore et encore. Lui dire a quel point elle lui est reconnaissante d'être là, maintenant avec elle. Lui dire que son amitié compte pour elle, lui dire que sans elle peut être se serait elle empoisonnée le cœur a tout garder pour elle. Et lui dire qu'elle aurait fait une merveilleuse Poufsouffle. Elle veut lui sourire, lui faire le plus beau qu'elle a en stock, mais même ses joues ont l'air épuisées. Sa nuit blanche la rattrape, talonnée par l’entraînement apocalyptique qu'elle s'est fait subir. Et par cette crise de larmes harassante. Mais elle tiendra le coup jusqu'à cette nuit, elle a tant a faire ! Alors Alix se lève. Et embrasse Zelda sur la joue en retirant délicatement ses longs cheveux roux de son visage. Voila.

Se reculant, elle passa une main sur son front et s'arrêta sur le pas de la porte des vestiaires. Il était temps qu'elles s'en aillent non ?
Faisant un geste de la main a la Serpentard, Alix tourna lentement les talons pour s'en aller se reposer quelque part, sa démarche trahissant une morosité qui allait être dure a cacher.


Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Spoiler:
 


Merci à Sloan gngn ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 2 Mar - 18:41
     


Alix & Zelda (Light)



Ses larmes commencent à se tarirent. Lentement, elle se calme, son regard flirtant entre le mien, son casier et ses pompes. Elle est gênée et moi je me sens terriblement mal. Elle renifle, je me retiens de faiblir. De l'enlacer encore. De la bercer. De plonger ma tête contre la sienne et d'inspirer son arôme. De frotter mon nez contre le sienne, mes mains encadrant son visage. Voilà. Je me retiens. Et c'est pas évident mais, je tiens bon. Elle m'étonne par sa réponse. Ce serait pas à moi de me faire pardonner. Mais, je pense l'inverse. Complètement. Et je me promet de faire en sorte de réparer ma bêtise. Le reste de sa phrase me laisse sans voix. Mes lèvres frémissent et s'étirent malgré moi. Manger et faire la paix. C'est tellement vrai. Et ça synthétise carrément notre vie. Enfin je crois. Pardon ne pas être davantage poète.

Elle éclate de rire à ma vanne. Ça me réconforte. Je me joins à elle, avec cependant moins de joie, je pense. Elle me regarde, le visage frappé par ses sanglots et je me mord la lèvre, affaissant mon corps contre le bois. Je ne cille pas, et l'enveloppe de mon regard conciliant et désolé. Mes lèvres s'étirent comme les siennes mais, il y a moins de sincérité venant de ma part. Je me sens encore tellement responsable. Elle se lève et je sens mon organe vital se serrer. Ses lèvres se posent à même ma pommette. Incapable de ressentir de la gène, elle ne se colore pas. Mais j'en reste coi, retenant ces bras désirant l'enlacer encore. Mais je n'en fais rien. Elle se redresse, croise mon regard voilé en écartant ces mèches vermeilles ne m'appartenant pas.

- « Alix... » Son prénom m'échappe dans cette brise me servant de voix. Je cille. « Je... non rien... » C'est ça, tais toi Light. T'en as assez fait comme ça.

Elle s'éloigne, mais je ne vais pas la rattraper. Elle a besoin de sortir, de prendre l'air. De se reposer. Et je pense faire pareil histoire de mettre de l'ordre dans ma tête. Trier les informations de cette matinée et me préparer à la prochaine confrontation. En rester là, c'est pas envisageable. Elle le sait. On le sait. Elle s'arrête et me fait signe. J'agite la main, étirant mes lèvres. Elle s'en va, disparaissant de mon champs de vision. La porte se referme. Je me penche en avant, plongeant ma tête entre mes doigts. Crétin. Idiot. Je mords le bas de ma main, respirant sans délicatesse. Ce serait con de céder maintenant... en définitive, non. Elle n'est pas là. Elle n'a pas à assister à ce triste spectacle. Zelda... Zelda pas, ça reste pitoyable de ma part. Néanmoins, je me permets ce petit moment de faiblesse, à l'abri de regards plein de reproches voir baignant dans la pitié.

Je me redresse, chassant de l'index cette trace salée menaçant de s'étendre à même ma pommette. Je sers les points et me lève. J'ai laissé à Alix, le temps de prendre de l'avance. C'est lâche. Je crois. J'inspire, me demandant combien de temps je vais devoir me trimbaler dans le corps de la Serpentard. J'espère regagner le mien avant ce soir. J'ai pas envie d'aller dormir dans les cachots. Et en même temps, je me sens pas capable de l'affronter encore. Pas maintenant. Pas ce soir. Je m'approche de la sortie, plongé dans mes pensées. J'ignore comment se terminera cette matinée. Je pense à rejoindre Lysandre mais, j'ignore totalement l'endroit victime de sa présence. En fait, je pense simplement attendre l'arrêt de ce sort. J'irais me morfondre dans mon lit après.


TERMINÉ.

© fiche créée par ell


Revenir en haut Aller en bas

Elle me dit [TARDIS] tout ▬ Pv Alix ♥ TERMINÉ

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Terrain de Quidditch :: Vestiaires
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥