Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Toujours se méfier de l'eau qui dort [PV Malo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité



avatar
Invité



Message
Mar 28 Jan - 16:24
Il la regardait mettre sa main dans l’eau, elle avait l’air de la trouver bien froide, mais elle essayait quand même. Elle lui posait aussi tout un tas de question sur les œufs, visiblement, elle ne savait pas qu’ils naissaient dans des œufs, et ça avait l’air de beaucoup l’étonner. Malo en déduisit que ce n’était pas leur cas, mais il l’ignorait totalement.

– Heu, à vrai dire, après le… L’acte, si c’est la bonne période et que la sirène avait des œufs, et qu’ils ont été fécondés, elle les rejette dans l’eau souvent 24 à 48h après. On a pas besoin de les couver non, on trouve un petit coin douillet dans la maison, et on les laisse grandir. Souvent c’est dans le salon ou la chambre des parents. Il se passe 7 à 8 mois avant l’éclosion des œufs et la naissance des petits alevins. Souvent, sur des portées de 5 à 6 œufs, il n’y en a que quatre, au maximum, qui éclosent, et environ la moitié des alevins ne survivent pas trois jours. Donc en gros, par porté, une sirène a souvent entre 0 et 3 petits tritons.

Elle lui demanda s’il pensait que les humains fonctionnaient de la même manière. Malo sourit, se sentant d’un coup très bête. Il avait compris à son regard que ce n’était pas le cas. Il se gratouillait le cou, juste sous les branchies, d’un air un peu gêné, en même temps qu’il lui répondait.

– Vu ta réaction, je pense que vous naissaient pas dans des œufs… Pour ce qui est des organes reproducteurs, ça doit pas être caché derrière des écailles… Vu que j’ai des jambes je pense être foutu pareil que les humains à ce niveau-là, mais je vois pas comment la femme peut garder des bébés en elle, et pas en expulsant des œufs…

Il se sentait vraiment couillon pour le coup, même les enfants ne devaient pas poser ce genre de questions… Mais c’est vrai ça, vu la taille de leurs œufs après 7 mois, il se demandait comment quelque chose de cette taille pouvait rester dans le corps…

Elle lui expliqua ensuite ne pas pouvoir le classer dans une maison car elle le connaissait trop peu, il s’en était douté un peu. Et après une brève description des traits de caractère des différentes maisons, il pensait pouvoir se placer.

– Je pense que Poufsouffle me correspond le mieux… Ce doit pas être évident de classer des hordes de petits sorciers dans seulement quatre maisons… Vous devez pas tous vous ressembler quand même…

Et vint le sujet des cheveux. C’est vrai que ça l’étonnait quand même pas mal ces cheveux fins qu’avaient Aliénor, et visiblement, elle était aussi étonnée de la description qu’il lui avait faite.
Elle lui sortit tout un tas de couleurs qu’il ne connaissait pas, Malo ouvrit donc de grands yeux interrogateurs avant d’esquisser une réponse.

- Heu oui ils poussent, mais elles ne les coupent pas, ou en tous cas pas souvent. J’ai jamais vu une sirène du lac avec les cheveux courts. Et puis, on a pas de ciseaux chez nous, avec les outils qu’on a, la coupe est un peu barbare, après, elles râlent pendant des jours parce qu’elles auraient voulu autre chose… Et ils accrochent bah… Tu dis que les tiens ne se tiennent pas dans l’eau, les nôtres s’accrochent entre eux, ce qui fait qu’ils ne virevoltent pas tout autour de notre tête tout le temps, mais du coup, ils sont bien moins doux que les tiens. Il lui fit un beau sourire, se disant que ce devait être incroyablement relaxant de caresser des cheveux comme ça toute une soirée… Tout ce que tu viens de dire, c’est des couleurs de cheveux ?? Sous l’eau, on a du jaune, du vert et du bleu, et toutes les teintes qui tournent autour de ça, après, plus ou moins foncés…

Lui n’avait pas de cheveux, mais sentait qu’une barbe commençait à pousser, tout doucement. Il savait que, globalement, les tritons avaient de la barbe après les humains. Chez eux, elle commencer à pousser aux alentours de 20 ans. Contrairement aux humains, ils n’avaient pas de poil sur le torse par exemple.

Il regardait d’un œil distrait Aliénor qui plongeait son bras dans l’eau, il avait vu un reflet plus loin, surement un strangulot qui s’aventurait vers la surface. Peut-être le sien…
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Moi moche et méchante (et naine)



avatar
Aliénor S. Andersem
Messages : 638
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 27/12/2013




Message
Mar 28 Jan - 17:04


Elle rit franchement, enlevant sa main de l'eau, à la vue de son étonnement. C'est vrai que l'un et l'autre semblaient persuadés que ça se passait de la même manière chez l'autre espèce. Manifestement ce n'était pas le cas, et elle apprit avec surprise que les sirènes avaient des moments de disponibilité pour la ponte alors que les humaines avaient plutôt des moments d'indisponibilité. Elle avait également du mal à imaginer regarder grandir ses bébés dans son salon ou dans sa chambre. Mais elle trouvait cruel le taux de mortalité des alevins, qui était impressionnant par son nombre.

- Avec tes jambes je pense, oui, que tu dois avoir le même corps, à peu près, qu'un humain. Mais chez nous le développement des bébés dure neuf mois et il est très rare pour nous d'en avoir plus de deux à la fois. Et encore, les jumeaux sont rares aussi, généralement nous sommes des enfants uniques, nos possibles frères ou sœurs sont nés avant ou après nous.

Elle vit son sourire gêné face à sa question, apparemment il devait penser que les humains naissaient aussi dans des œufs. Son rire retentit alors, carillonnant dans l'air frais. Elle se demandait quelle serait sa réaction une fois qu'elle lui expliquerait. Amusée, elle se décida à lui dire.

- C'est simple en fait, ces neufs mois son appelés grossesse pour une raison très simple, au fur et à mesurer que le bébé grandit le ventre de la femme grossit aussi. Il devient tout rond, et l'enfant se développe à l'intérieur pendant cette période. Mais ça part d'une sorte d’œuf aussi chez nous, la femme les produit et lorsqu'ils sont fécondés c'est le mélange des deux qui forme l'enfant. Vos œufs sont transparents ?

Elle se rappelait la fois où ses parents avaient du lui expliquer et ensuite où ils avaient du réitérer les explications pour sa petite sœur. Mais vu la taille des êtres de l'eau, leurs nouveaux nés devaient être plus grands qu'un bébé humain, donc son étonnement devait être justifié. Maintenant son bras hors de l'eau elle décida de faire comme lui alors elle enleva ses chaussures et ses chaussettes montantes avant de plonger doucement ses tout petits pieds et mollets dans l'eau froide, battant des pieds pour se réchauffer.

- Poufsouffle est une bonne maison, en fait elles le sont toutes. Les poufsouffles sont loyaux et d'une grande patience logiquement. Mais tu as raison même au sein de la même maison nous sommes très différents les uns des autres. Ça ne doit pas être facile de répartir les enfants non, je pense que c'est pour ça que le Choixpeau a été désigné, personne n'aimerait s'introduire dans la tête de dizaines de petits sorciers.

Même chez les Serpentards Aliénor avait croisé autant de caractères que l'on trouve de couleurs dans la nature. Elle se concentra sur ce qu'il était entrain de dire sur les cheveux, si elles ne les coupaient jamais ils devaient être très longs, mais ces couleurs bleues et vertes devaient être très belles. Elle rit lorsqu'il lui dépeint le mécontentement certain face aux différentes coupes.

- C'est pareil pour nous, lorsque l'on va se faire couper les cheveux nous sommes rarement pleinement satisfaites du résultat. Pour moi ça va vu que je ne les fait que très peu couper, mais nous avons toutes sortes de coupes de cheveux. Elle caressa une mèche des siens, lui souriant en retour. J'aime bien mes cheveux mais... C'est difficile de les démêler et de les coiffer, de les sécher, tout ça. Mais oui, ce que je viens d'énoncer sont des couleurs de cheveux, nous en avons beaucoup, du noir le plus foncé au blond le plus clair. Les albinos ont même les cheveux blancs. Et puis il y a les teintures magiques aussi.

Elle sentit du mouvement près de sa jambe, jetant un coup d’œil sans rien voir elle haussa les épaules en continuant à balancer doucement ses jambes dans l'eau, jouant avec les reflets changeant, l'arrosant de temps en temps, participant à son hydratation. Elle en était toujours à se demander qui de la branchiflore ou du sortilège têtenbulle aurait ses faveurs pour la grande visite du lac noir.




Speaking  of the Devil :




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mar 28 Jan - 17:56
Malo était abasourdi de ce qu’il venait d’apprendre. Les uniques frères et sœurs qu’ils avaient venaient d’autres naissances ? Chez eux, souvent, les sirènes n’avaient qu’une portée, deux à la rigueur. Sa mère n’en avait pas voulu pondre d’autres œufs après lui, ayant été trop triste de voir que seulement deux de ses œufs avaient éclos, et que l’un de ses deux alevins n’avait pas survécu. En plus, le petit triton qu’elle avait eu été né avec des jambes, elle avait fait un grand combo de malchance.

Les bébés humains se développaient dans le ventre de la femme ??? Le triton ouvrit de grands yeux ronds, et posa sa grande main sur le petit ventre d’Aliénor.

– Comment un si petit corps peut contenir un bébé ? Pendant 9 mois… Ces femmes doivent devenir énormes !! Elles retrouvent le corps qu’elles avaient avant une fois que le bébé est né ? Et… Comment il sort du ventre ?

Il ne voulait même pas imaginer comment un petit être humain pouvait sortir du ventre d’une femme. Imaginant une réponse tout à fait répugnante, Malo reprit sa main qu’il posa sur ses genoux, comme un enfant sage.

- Nos œufs sont opaques, d’un bleu laiteux le plus souvent. Plus l’alevin grandit, plus la paroi des œufs s’affine, et plus elle devient transparente. Quelques jours avant l’éclosion, elle est presque aussi limpide que l’eau, et on peut voir l’alevin à travers. Ça permet d’ailleurs de voir lesquels bougent, et lesquels n’écloront pas.

Malo était en train de se dire qu’il devait tout de même être extrêmement difficile pour une sirène de voir que sur ses six œufs, elle n’aurait que deux ou trois enfants potentiels. D’un autre côté, avec six petits tritons à la maison, ce serait vite la guerre.

Aliénor lui détailla légèrement d’avantage les différences entre et au sein des maisons. Effectivement, Poufsouffle lui aurait bien convenu. Il se disait aussi que ce ne devait pas être facile tous les jours de vivre avec les même personnes, de dormir avec… Les sorciers devaient être contents de rentrer dans leurs familles pendant les vacances.
Elle mettait ses pieds dans l’eau, tout comme lui, ce qui le fit sourire. Il avait vu bon nombre de sorciers papoter sur le bord du lac, se dire qu’ils iraient bien se baigner, mais n’osant même pas mettre une main dans l’eau par peur du calamar géant.

– Je ne sais pas si tes cheveux sont faciles à coiffer, mais ils sont très beaux… Les teintures magiques… Ca veut dire que tu peux les faire de la couleur que tu veux ? C’est cool ça !

Il imaginait les sirènes de son village avec les cheveux roses et trouvait cela très drôle. Pendant qu’il parlait, le strangulot sous la surface s’était rapproché. Les sauvages ne s’approchaient pas des bords, ni des humains ou êtres de l’eau qui ne les attaquaient pas. Ce devait être un domestique. Il ne le distinguait pas bien sous la surface, mais parierait que c’était le sien.
Il prit un tout petit caillou près de lui, et le jeta dans l’eau au niveau de l’animal. A peine 5 secondes plus tard, le caillou ressortait de l’eau, renvoyait par la petite créature.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Moi moche et méchante (et naine)



avatar
Aliénor S. Andersem
Messages : 638
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 27/12/2013




Message
Mar 28 Jan - 18:31


Manifestement chez eux les pontes multiples devaient être rares vu sa tête, elle se demanda s'il avait des frères et sœurs. Elle n'imaginait pas sa vie sans sa petite sœur elle, elle avait été ravie quand ses parents lui avaient annoncé qu'elle ne serait plus toute seule, six ans après sa propre naissance. Elle avait cru qu'elle resterait enfant unique, mais le hasard avait bien fait les choses pour tout dire. Elle sourit quand il posa la main sur son ventre, une main qui couvrait pratiquement la totalité de sa largeur.

- Pour moi je ne sais pas, c'est vrai que je suis très petite mais le corps humain est bien fait. Notre ventre est fait de telle manière afin que justement un bébé puisse s'y développer. Si je ne grandis pas plus, mes futurs enfants seront sûrement petits à la naissance aussi.

Ce qui n'était pas forcément une bonne chose, mais à vrai dire ce n'est pas comme si elle avait le choix ou une autre possibilité. Ses joues s'empourprèrent de nouveau lorsqu'elle réfléchit à la meilleure manière d'expliquer une naissance humaine.

- Et bien... Quand tout se passe bien le bébé sort, euh, par où il est entré. C'est assez douloureux et ça peut durer très longtemps. Par exemple quand je suis née ma mère est restée en salle de travail plus de cinq heures. Mais comme le bébé a grossi en neuf mois, si le bassin est trop étroit ou si le bébé ne se présente pas bien alors il faut ouvrir le ventre pour l'extraire et ensuite recoudre.

Dit comme cela ça pouvait sembler barbare, et c'était vrai en un sens mais c'était quelque chose devenu tellement naturel et ancré dans les mœurs qu'Aliénor ne trouvait pas cela particulièrement bizarre. Quand la vie de la mère ou de l'enfant ou des deux était menacée il valait mieux avoir une petite cicatrice qu'y passer. En l'écoutant elle apprit que les œufs changeaient de couleur en fonction du temps qui passe. Ce qu'elle trouvait d'autant plus cruel, voir finalement ses enfants pour se rendre compte qu'il ne bougeaient pas devait être affreux.

- C'est terrible je trouve, de perdre plus de la moitié de ses enfants. Ça arrive très rarement pour nous, mais c'est une terrible épreuve, d'une part parce que la mère ne le voit pas mais ressens plutôt que le bébé ne bouge plus et d'autre part parce qu'il n'y en a pas d'autre. Tu es un enfant unique ?

Elle avait fini par poser la question, peut être n'aurait-elle pas du mais qu'à cela ne tienne, c'était trop tard. Elle lui adressa un sourire presque d'excuse, elle ne voulait pas se montrer intrusive par la faute de sa trop grande curiosité.

- Merci et oui les teintures magiques nous permettent de colorer nos cheveux mais nous n'avons que certaines couleurs, qui sont tout de même nombreuses. Le bleu, le rose, le jaune, le vert, le gris, le orange, le blanc, le violet... Il y en a pour tous les goûts. Mais les couleurs naturelles sont essentiellement le roux, le brun, le châtain et le blond, déclinées en plusieurs teintes.

Soudain alors qu'elle lui répondait elle vit le caillou qu'il venait de lancer ressortir de l'eau. Elle étouffa un sursaut, se penchant pour approcher son visage de l'eau et y deviner une forme. Sans réellement réfléchir à ce qu'elle faisait et ne voyant pas de signe de danger sur le visage de Malo elle plongea doucement la main dans l'eau à la rencontre de la créature qui se révélait être un strangulot. Elle eut un petit moment de retenue, tournant ses yeux vers Malo.

- Tu crois que je peux ?

Malgré cette discussion elle n'était toujours pas rassurée et ne voulait surtout pas offenser la créature d'une quelque manière que ce soit.




Speaking  of the Devil :




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mer 29 Jan - 17:19
Malo était effaré d’entendre comment les enfants humains naissaient. C’était dégoutant… Ouvrir le ventre de la femme pour retirer le bébé… Ou sinon il sortait par là où il était entré… Mais vu la taille d’un bébé, il comprenait pourquoi c’était long et douloureux.
Elle trouvait ça terrible que la moitié d’une portée ne survive pas, quand à lui, je triton trouvait cela monstrueux de faire subir à une femme de telles transformations physiques pour que le bébé se développe et pour le faire sortir.

– Je pense que tu peux demander à n’importe quelle sirène, elle préférera pondre 6 œufs et n’avoir que 2 alevins plutôt que d’essayer d’expulser un bébé pendant 5 heures d’affilé… Malo n’imaginait même pas à quel point ça devait faire mal, il en avait des frissons. On est habitués à ne voir que quelques œufs éclore, le plus dur c’est quand les alevins meurent dans les premiers jours… Mais on, on va dire que c’est rentré dans nos mœurs… Et puis, élever 6 petits tritons en même temps, ce ne doit pas être de tout repos. Je suis fils unique, on est deux à avoir éclos, et je suis le seul à avoir passé trois jours. Ma mère n’a eu qu’un triton sur sa portée, et en plus, né avec des jambes, elle n’a pas eu envie de pondre à nouveau.

Il est vrai qu’il avait été une sacrée tare pour ses parents étant petit. Il était bien plus dur à élever qu’un petit triton normal, ses parents ne savaient pas comment lui apprendre à se défaire des algues lorsqu’elles s’enroulaient autour de ses jambes, ils n’avaient jamais vécu cela eux-mêmes. De même, il avait fait son éducation terrestre tout seul, et il était difficile pour sa mère, au début, de le voir partir vers la surface comme cela sans pouvoir l’accompagner.

Elle lui expliquait qu’il y avait une multitude de couleurs pour les teintures magiques, et Malo qui aimerait tellement pouvoir changer d’apparence à volonté se questionnait.

– Tu n’as jamais eu envie de teindre tes cheveux toi ?

Il devait être tellement facile et rapide de faire cela avec la magie…

Le triton regardait Aliénor plonger sa main dans l’eau, attirée par le strangulot. Curieuse surement. Elle le regardait quand même, semblant lui demander la permission.

– Tu risques de lui faire peur ou mal si tu ne l’approche pas comme il en a l’habitude…

En même temps qu’il disait cela, il plongea lui aussi sa main dans l’eau, et tendit ses longs doigts vers une des tentacules de la petite créature. Il sentit rapidement que deux des tentacules de son animal de compagnie s’entouraient autour de ses doigts, il sentait les ventouses coller à sa peau, et ça le chatouillait légèrement.

Il rapprocha sa main, et le strangulot par la même occasion, de la main d’Aliénor. Il la regarda l’air de dire « ne bouge pas », et vint coller sa main à celle de la jeune femme. La petite créature tâtait du bout du tentacule la peau blanche de la sorcière, et finit par lâcher les doigts de Malo pour s’accrocher à la main de la serpentard.

– Ne le sors pas de l’eau, mais sinon, il aime bien les papouilles et il est très joueur.

Le jeune triton sourit largement à ces mots. Il était l’heureux propriétaire du premier strangulot du lac à avoir un contact positif avec une sorcière.
Malo retira sa main de l’eau pour que son petit compagnon reste jouer avec Aliénor et ne se repli pas sur lui par habitude, et regarda, en souriant, la jolie blonde la main dans l’eau.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Moi moche et méchante (et naine)



avatar
Aliénor S. Andersem
Messages : 638
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 27/12/2013




Message
Ven 14 Fév - 13:32


Elle partit d'un grand éclat de rire quand lle vit sa tête affolée, oui les différences pouvaient surprendre, surtout quand c'était au sujet de quelque chose qui avait toujours été ancré dans les mœurs de chacun. Pour Aliénor la pratique de la césarienne était tout à fait normale mais le fait que les êtres de l'eau naissent dans des œufs continuait de l'étonner. Elle continua de rire, chatouillée par les ventouses du strangulot sur ses doigts fins. C'était une sensation nouvelle pour elle, dans l'eau la créature était très douce et surtout elle était surprise de la découvrir si affective. Elle bougeait doucement ses doigts, caressant légèrement les tentacules qu'elle sentait sur son derme.

- C'est pareil pour nous, je pense que tu demanderais à n'importe quelle humaine de choisir entre une césarienne et perdre quatre bébés sur six et elle choisira soit les cinq heures d'accouchement soit la césarienne. C'est devenu quelque chose avec lequel nous vivons, nous ne nous posons plus vraiment de questions à ce sujet. Elle marque une pause, observant le strangulot et plongeant sa seconde main dans l'eau, créant de petites vaguelettes à côté de la créature. Mais c'est vrai que même si c'est entièrement dans notre culture quand celles qui ne l'ont pas encore vécu y pensent ça fait un peu peur.

Elle pensa à sa mère et à sa petite sœur. Elle était née plus de six ans après elle et elle n'était pas sûre que c'était vraiment prévu. Ses mains bougeaient dans l'eau, elle s'attachait déjà à cette petite créature affectueuse. Ses yeux parcourraient la surface de l'eau tandis qu'elle se penchait un peu plus. Elle prit une mèche de ses cheveux entre deux doigts encore mouillés, observant les reflets du soleil qui les teintait en doré. Non, elle aimait bien sa couleur de cheveux et n'était pas très excentrique physiquement.

- Non à vrai dire je n'ai jamais vraiment voulu, je ne l'ai fait qu'une fois pour Halloween, je devais avoir à peine huit ans. J'étais déguisée en... En sorcière ironiquement et mes cheveux étaient orange et verts. Mais je ne l'ai gardée que quelque jours et j'ai désiré retrouver ma couleur rapidement.

Elle regarda la nageoire sur la tête de Malo, elle se demandait si une teinture tiendrait. Probablement pas mais ce serait assez drôle d'essayer. Elle se promit mentalement de lui en apporter avec la nourriture qu'elle devait lui amener aussi. Elle repensa à sa prochaine visite du lac avec impatience.

- Il y a beaucoup d'habitants dans ton village ? Et vous vivez très vieux ? Et le calmar géant il n'est pas trop proche de vous ?

Le calmar géant était une autre créature qui lui faisait peur, on lui avait maintes fois répété qu'il ne fallait pas s'en approcher et qu'il représentait un très grand risque pour les sorciers. Elle aurait aimé le voir de ses propres yeux mais avait du mal à s'imaginer à moins de cents mètres de la créature.



Speaking  of the Devil :




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Toujours se méfier de l'eau qui dort [PV Malo]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Lac Noir
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥