Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

botanique, cours n°3, 6ème années • le langage des fleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Unité
& directeur de Serdaigle



avatar
Caesius Carthaigh
Messages : 1482
Age : 24
Localisation : Dans les choux.
Date d'inscription : 03/04/2013




Message
Jeu 20 Fév - 13:33
Le langage des fleurs


Les dernière semaines à Poudlard avaient été plutôt mouvementées. Les créatures du château se plaisaient à semer la zizanie, il semblait y avoir des tensions entre les fantômes, et les élèves s'étaient retrouvé victimes de la légèreté des professeurs.
De plus, Caesius avait fini à l'infirmerie pour s'être fait attaqué par une de ses plantes.

C'est donc légèrement pâle que le professeur de botanique accueillit ses élèves. Il avait prévu un cours paisible et inoffensif pour contrebalancer les mésaventures qui lui arrivaient – il ne voulait surtout pas d'un accident dans sa classe.

Les élèves de sixième année pénétrèrent un par un dans la serre de botanique, dans un brouhaha détendu. Le soleil de printemps chauffait les suffisamment les serres pour que les capes d'hiver ne soient plus nécessaires. Une fois que tous les élèves furent assis autour d'une longue table de bois, il attendit qu'ils se taisent d'eux même et agita sa baguette.
Sur la tableau s'afficha l'intitulé du cours du jour : le langage des fleurs magiques.

« Bonjour à tous. Aujourd'hui, nous allons délaisser les plantes dangereuses qui pourraient vous envoyer à Sainte Mangouste pour un cours plus – il hésita - relaxant. »

C'était vrai que les plantes magiques étaient souvent agressives. Il y eut quelques moues déçues, mais beaucoup plus de soupirs soulagés.
Il y avait, sur la grande table en bois centrale, une trentaine de fleurs différentes disposées dans des pots. Toutes ces touches de couleurs très vives et parfumées conféraient un air printanier à la serre – certaines jeunes filles avaient l'air ravies.

« J'ignore si vous le savez, mais certains moldus considèrent que les fleurs sont dotés d'un symbole et d'une signification – ils prennent d'ailleurs ça très au sérieux. Par exemple, les roses rouges représenteraient un amour ardent. »

Certains élèves levèrent un nez intéressé – Caesius se dit que ce n'était pas le meilleur exemple à donner devant des élèves de seize ans.

« Bien sûr, chez les moldus, ce n'est qu'une manière d'avouer quelque chose avec un autre outil que les mots. Cependant, ce qu'ils ignorent, c'est que les fleurs, quelles soient du monde magique ou du monde moldu possèdent des propriétés – vous avez d'ailleurs pu en avoir des exemples en potion. Or, confectionner un bouquet en étant sorcier, selon les plantes utilisées et la personne à qui vous souhaitez l'offrir peut raviver une forme très ancienne de magie. »

Les élèves semblaient un peu plus attentif ; Caesius reprit quelques couleurs.

« C'est un peu comme fabriquer une potion, mais sans la difficulté qui va avec. C'est bien sûr, bien moins puissant. Par exemple, offrir un bouquet composé de tiges de voltiflors ainsi que de fleurs d'artichaut du désert à une ami pourrait resserrer l'attachement de cet ami pour vous – si il accepte le bouquet. »

Face à certains regards intéressés, Caesius se sentit obligé de préciser :

« Enfin, théoriquement. Dans le pire des cas, si la magie ne fonctionne pas, ça fera toujours plaisir. » Il désigna la grande table en bois entourée d'élèves. « J'ai disposé devant vous en trentaine d'espèces de plantes magiques différentes. Je vous invite à composer votre propre bouquet pendant toute l'heure – oui, vous pourrez le garder à la fin. »

Il n'hésita pas quand on lui posa la question puisque rien ne pourrait arriver de grave avec un bouquet de fleur. Enfin, théoriquement.

« Ce ne sont pas des fleurs que l'on peut trouver dans le monde des moldus. Je souhaiterai que vous composiez votre bouquet avec deux à trois fleurs différentes. Une fois qu'il sera prêt, notez-moi sur un bout de parchemin quel est à votre avis la symbolique de chaque fleur utilisée, à quel type de personne il faudrait l'offrir et quel pourrait être l'effet sur son destinataire. »

Il aurait aimé leur souhaiter de s'amuser, mais ils étaient en sixième année, plus en première. Alors, Caesius se contenta de sourire en regardant les élèves examiner avec toute leur attention toutes ces fleurs colorées.



Marche à suivre


Thème ϟ Le langage des fleurs
Limite ϟ Le bouquet devra être composé dans un rp de 25 lignes maximum.
Récompense ϟ 2 gallions & 5 points par participation, 5 gallions & 15 points pour le meilleur élève. Vous pouvez gagner un gallion supplémentaire si vous dessinez votre bouquet (même paint ça va).
Dates ϟ Du 20/02/14 au 28/02/14
Énoncé ϟ Aujourd'hui, le professeur Carthaigh vous a expliqué la magie du langage des fleurs. Il a disposé devant vous trente fleurs magiques différentes. C'est à vous de composer votre bouquet avec deux à trois fleurs différentes et d'indiquer ensuite sur un parchemin : la symbolique de chaque fleur utilisée, à quel genre de personne il faut l'offrir, et l'effet magique que le bouquet devrait avoir.
Puisque JK Rowling n'a pas vraiment étoffé son herbier, vous pouvez inventer vos propres fleurs magiques (n'hésitez pas à y joindre une courte description). Sinon, vous pouvez aller sur le site de EHP (mais il n'y a pas grand chose). Bonne composition !



Every one of us is losing something precious to us. Lost opportunities, lost possibilities, feelings we can never get back again. That’s part of what it means to be alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 20 Fév - 14:51
Un petit sourire se dessina sur les lèvres d'Elwyne quand le professeur Cartaigh donna les instructions pour ce cours. Les trente sortes de fleurs aussi colorées les unes que les autres ne pouvait qu'attirer le regard, et la petite serdaigle commençait déjà à penser à sa composition florale avant même que le cours n'aie commencé. Quand le professeur leur donna l'autorisation de commencer, elle prit trois sorte de fleurs bien distinctes et commença sont travail.

Une plante à Pipaillon symbole de la sensibilité, un Ellebor noir qui signifiait une demande d'aide pour être délivré de son angoisse et un coquelicot symbole de fragilité. La brune observa les fleurs sur sa table durant plusieurs minutes avant d'avoir une idée. Sortant sa baguette, elle fit apparaître un vase fin et assez joli en vert, enroulé d'un ruban rouge sombre. Utilisant le sortilège aguamenti, elle le remplit d'eau et y glissa les fleurs une à une après avoir vérifié qu'elles ne portaient aucune imperfection. Le serdaigle se rendit alors compte qu'elle composait un bouquet qui la décrivait et qu'elle enverrait un jour peut être. Ensuite, elle sortit un parchemin qu'elle réduisit à la taille d'un post-it (oui bon un peu plus grande que la moyenne) et se mit à écrire dessus;

Elwyn Liùsaidh,
Sergaigle 6ème année.

J'ai choisis comme fleurs la Plante à Pipaillon qui, pour moi du moins, symbolise la sensibilité et ce qui est éphémère. En seconde fleur, j'ai choisis l'Ellébor noir (aussi appelée Rose de Noël chez les moldus) qui symbolise une demande d'aide, afin que l'on puisse être délivré de son angoisse (c'est ce que m'a dit ma mère un jour). Et enfin, j'ai pris pour dernière fleur le coquelicot, symbole de fragilité.
Selon moi, ce bouquet serait à offrir à une personne qui possède tous les traits de caractère symbolisé par ces fleurs (sensibilité, timidité,  détresse) afin de lui montrer que l'on s'intéresse à elle, qu'elle n'est pas seule et que certaines personnes se soucient d'elle et de son bien-être. Cela pourrait peut-être la sortir de son silence, et la pousser à se dévoiler un peu plus et arrêter de broyer du noir.
Toutes les fleurs du bouquet ne seraient pas ensorcelées. Quand la personne prendrait le bouquet dans les mains, elle aurait l'impression de voir ces fleur scintiller, et tandis que la Pipaillon battrait lentement des ailes, un sentiment de bienêtre l'envahirait, une sorte... d'explosion de bonheur en elle, ce qui l'obligerait à sourire sincèrement.

Un peu tremblante, Elwyne se rendit compte que tout au long de son devoir elle s'était décrite. Dans un soupir, elle accrocha le parchemin au ruban rouge avec une épingle dorée et avança en faisant flotter le vase à côté d'elle pour le poser sur le bureau du professeur et retourner s'asseoir, en silence.

RENDUUU:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 20 Fév - 17:28
    T'aimais bien la botanique, et la botanique t'aimait bien - surtout les plantes vénéneuses et autres. Ce n'était pas le cas aujourd'hui, mais cela t'allait quand même. Songeuse, le menton dans le creux de la main, tu observais les plantes avant de te décider, griffonnant rapidement en fixant les fleurs que tu avais choisi. Il fallait avouer que la relation... Tumultueuse avec Upsilon t'avait influencé. Tu dessinais, un sourire mi-amusé, mi-narquois aux lèvres, songeant que tu lui refilerais le bouquet en ressortant de là.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Serpentard
& Préfet à quatre pattes



avatar
Icarus K. O'Neill
Messages : 646
Age : 25
Localisation : Quelque part dans les fougères...
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Jeu 20 Fév - 17:32

Icarus n'était pas particulièrement doué en Botanique et n'avait que pour seul avantage sa volonté à apprendre encore et encore. Il était arrivé dans les premiers et avait écouté avec une stricte attention Mr Carthaigh. L'énoncé établi il avait réfléchi, dans un premier temps, à qui il l'offrirai.
Un ami, quelqu'un à qui il tenait plus que le montrait les apparences et avec qui il voulait partager encore de bons moment de franche rigolade.
Gingko.

Icarus se leva et avança vers les fleurs disposées sur la table devant son professeur
Il tourna autour en essayant de bien choisir ces ingrédients puis se décida enfin. Il en prit trois.

Parchemin. a écrit:
Icarus K. O'Neill.
Serpentard.
6ème année.

Je tiens à m'excuser d'avance car ce bouquet est destiné à une personne précise, mon ami Gingko, un centaure.

Voici donc ma composition :

- Une fleur de Sauge Boréal , symbole de l'amitié pour les moldus mais appréciés par les centaures, qui les brûlaient pour en observer les fumées et les flammes et affiner les déductions de leurs observations cosmiques.
Les origines de Gingko. A jamais centaure. A jamais copain.

- Une fleur de Clafoutysis symbole d'une joie constante et dont la propriété magique s'apparente à une spore relaxante.
Le présent de Gingko. Toujours débordant de joie. Toujours si simple.

- Une Sysimbre, fleur magique utilisé dans la potion de Polynectar et qui ne peut être cueilli qu'un soir de pleine lune. Ça découverte fut une grande avancé dans l’histoire du monde sorcier.
L'avenir de Gingko. Bientôt tu touchera ton rêve.

Ensemble elles forment le passé, le présent et le futur de Gingko.
Ce bouquet représente l'acceptation d'un ami par un autre avec ses défauts, ses qualités, ses faiblesses et ses espoirs. Il donnera courage et offrira la paix à son receveur dans les moments de doutes en lui insufflant ces quelques mots :
« Ne renie pas tes origines, joui de ton présent et n'ai pas peur de l'avenir. »

Satisfait de son parchemin, Icarus le plia et le rapporta à Caesius en espérant que le professeur de botanique apprécierai son assortiment.

Bouquet:
 




Icarus K. O'Neill.
Icarus est un gentil Serpentard.
Iko est préfet.
Icarus n'aime pas sa Maison.
Iko est un animagus.
Il prend l'apparence d'un jeune chien.
Son pelage est immaculé comme la neige.
Chien ou humain, il est daltonien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 21 Fév - 5:42



Botanou - Botanique
Ft. Bernie
 
Bernioff et les plantes.

C'était comme dire; ciel et terre.  En bref, ce n'étais pas particulièrement sa matière de prédilection. Évidemment, personne n'en était spécialement surpris, la jeune poufsouffle avait le nez constamment coller au ciel!  Difficile de porter attention aux beautés que dame nature pose sur votre chemin lorsque vous êtes constamment éblouie par ce que les cieux on à vous offrir.

Ainsi, puisqu'elle était particulièrement consciente de sa nullité lorsqu'il était question de botanique, Bernioff porta un intérêt particulier à chaque parole du professeur... jusqu'à en oublier de respirer.  Chose qu'elle ne fit pas avant qu'il ait terminé son exposer pour lui signaler qu'il était maintenant rendu au moment crucial de mettre en pratique la matière.

Oh malheur.

Timidement, elle laissa passer les autres élèves devant elle alors que ses mains devenaient lentement moite à l'idée de devoir créer un bouquet et une fois rendu à la table les choses ne prirent guère de sens au yeux de l'américaine.


Citation :
H. W. Bernioff
sixième année
Poufsouffle

Ce bouquet s'est monter de lui-même sans que j'en prenne d'abord conscience, mais avec mûr réflexion, je crois ne pas être particulièrement étonner du résultat instinctif de celui-ci.

1) Cyclamen : Fleur idéale à offrir pour manifester sa jalousie, son fort attachement avec une certaine délicatesse.

2) Chèvrefeuille : Cette fleur représente des liens d'amour et de gentillesse naturelle.

3) Narcisse :  Sans étonnement, cette fleur est synonyme d'égocentrisme, accuse de n'être centrer que sur sa personne, de ne valoir que soi face aux autres.

Chacune de ses fleurs, à ma connaissance, se contre balancent. Elles sont unis ensemble pour être donner à une personne chère qui ne met pas autant d'effort que vous dans une relation (d'amitié ou d'amour).  Le bouquet exprime alors, dans une simplicité touchante que : Stanislas, malgré sa jalousie pour Holga, l'apprécie énormément et aimerait lui ressembler plus, mais Holga ne peut jamais voir cette facette de Stanislas puisque celle-ci, narcissique, ne penses qu'à elle.

Enfin, pardon Mr. Carthaigh j'ai cette drôle de tendance à personnaliser mes explications.

Pour faire court, je crois simplement que ce bouquet est à donner à une personne qui est supérieur à nous et nous fait sentir faible et petit... mais qu'au fond de nous on apprécie quand même...

Enfin, je crois.

L'effet du bouquet ne dure que quelques minutes.  Rien de bien puissant – plus le receveur est en contacte avec le bouquet, plus longtemps le sortilège aura d'effet – mais il aura pour effet de se faire «remarquer».  Le receveur prendra conscience de la vrai valeur du donneur.

Bernioff abaissa sa plume, se sentant étrangement stupide de remettre un tel bouquet à un professeur.... mais puisque l'heure était écoulé, elle soupira et alla remettre son compte-rendu barbouillé.

Merlin... j'comprend pas que j'ajoute ça pour vrai ahaha, pardon les yeux!:
 

© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des Sorciers
& sorcier & Jupiter forever



avatar
Kalev Hopwar
Messages : 1441
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Sam 22 Fév - 11:15
Faire un bouquet de fleur… c’était sympa ça, comme cours. Les fleurs, c’était un thème joli, mignon, qui sent bon, qui fait penser à l’amour et parfait pour séduire les jolies filles. Restait encore à trouver les fleurs parfaites pour un bouquet parfait qui ferait craquer les demoiselles. Le bouquet de l’amour timide et sincère. Ce serait ça, sa création.
Le Poufsouffle examina avec attention chacune des belles plantes proposées par le professeur et prit son temps avant de faire son choix. On ne rigolait pas avec le coeur des jeunes colombes de Poudlard. Lorsque finalement il eut trois végétaux en main, il saisit son parchemin et en commença la description.

Citation :
Le thème de mon bouquet est “l’amour innocent, mignon et sincère” que tout jeune homme digne de ce nom devrait nourrir pour l’élu de son coeur. J’ai, pour représenter ce message, choisi ces trois herbes :

- La rose change-couleur : c’est la plante à l’origine de l’encre arc-en-ciel que l’on peut utiliser avec nos plumes pour illuminer nos devoirs de jolies courbes colorées. La tendance de ses pétales à changer de teinte selon l’heure, le temps, l’humidité, l’éclairage… la rend unique et amusante et très représentative de l’enfance et donc de l’innocence. Et en plus une fois fanée on peut en faire de l’encre, donc : pratique !
- Le coton d’Argentine : cette jolie fleur a les pétales toutes blanches, toutes cotonneuses, toutes douces, et sert beaucoup en médicomagie (je le sais de mes parents, ils travaillent à Sainte- Mangouste) : les bandages et pansements réalisées avec cette plante cicatrisent bien mieux les plaies que le coton moldu. C’est une fleur très mignonne qui plaie beaucoup aux filles parce qu’elle ressemble un peu à la fourrure d’un lapin ou la laine d’un mouton.
- Une vériflor : les racines de cette fleur entrent dans la composition du véritaserum. Elle illustre donc à merveille l’idée d’honnêteté, de sincérité du bouquet. La plante n’est pas très élégante mais porte un message fort.

Ce bouquet devrait pouvoir attendrir n’importe quelle personne… en théorie. Une sorte de filtre d’amour un peu plus naturel que les diaboliques potions.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Fév - 12:44
Le langage des fleurs

Ce devoir était des plus sympathique et étonnant, créer un bouquet était quelque chose de très amusant. Mais le plus dur était à faire maintenant... Virgil devait réussir à créer un bouquet mais aussi à en expliquer la symbolique et à décrire l'effet qu'il devrait avoir, si effet il y a. Décrire la symbolique de chaque plante serait aisé, c'était un de ses jeux favori lorsqu'il était jeune. Mais le plus complexe allait-être de trouver quel effet magique faire... Sans doute tous le monde allait parler de l'amitié et de l'amour, normal avec des fleurs. Mais le garçon aux cheveux orange avait envie de faire quelque chose de plus original que ça, de moins commun. Et après de longues minutes de réflexion intense, durant lesquelles ses cheveux en profitèrent pour changer de couleur, il eut enfin une idée ! Une idée qui, bien qu'il ne fût pas sûr qu'elle soit des plus judicieuses, lui plaisait énormément. Il se précipita vers la table où était disposé les plantes, en choisit trois très facilement et fila à sa table préparer le bouquet et son parchemin.

Parchemin un peu froissé a écrit:
Voici donc mon bouquet. Je tiens tout d'abord à m'excuser pour son aspect sans doute peu esthétique, mais j'ai préféré me focaliser sur son éventuelle efficacité magique et sur sa signification. Le thème de ce bouquet est les sentiments refoulés et les choses que l'on ne dit pas. En espérant qu'il vous convienne.

— Voici tout d'abord une Achillée sternutatoire qui, comme vous le savez, est un des ingrédients de la potion de Confusion et d'Embrouille. Ici, sa signification serait la confusion, l'embrouille que causent les sentiments que les gens peuvent éprouver mais qu'ils ne montrent pas forcément.

— Ensuite, vous pouvez constater que j'ai incorporé au bouquet une Alihosty. Ingérer une de ses feuilles provoque un état d'hystérie, ce qui correspondrait dans ce bouquet au fait de se sentir perdu, effrayé mais aussi énervé par l'existence de sentiments que l'on n'ose avouer aux autres, que l'on n'arrive pas à exprimer.

— Enfin, j'ai mis en dernière plante de cette composition une Puffapod, dont les cosses explosent en magnifique fleur une fois qu'elles sont lâchées. Une belle façon de montrer que parfois, éprouver une grosse colère permet de se sentir bien mieux par la suite. De plus, cette couleur rosée est très agréable à regarder.

Ce bouquet devrait, si le charme marche, permettre à toutes les personnes qui restent enfermé sur elles-mêmes, qui cachent de trop lourds secrets de pouvoir justement exprimer tous leurs sentiments caché, tout ce qu'ils pensent mais qu'ils n'osent dire. Un cadeau parfait pour toutes les personnes mal dans leur peau, en quelques sortes.

Le jeune sang-pur posa sa feuille devant son professeur et lui tendit son bouquet, qu'il avait tenté de rendre le plus agréable aux yeux possible. Maintenant, il n'avait plus qu'à attendre l'annonce des résultats.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 27 Fév - 20:45
Si Augustus appréciait un cours, c'était probablement celui de botanique.
Il fallait dire que les plantes l'avaient toujours fasciné ; elles ne faisaient pas autant de bruit que les élèves – certaines, en tout cas.
Pourtant aujourd'hui Augustus n'écoutait pas.
Ses yeux fixés sur une plante, il paraissait à demi-présent ; dans sa tête, c'était plutôt : Elle est jolie cette fleur ! Est-ce que je peux l'avoir ?
Et ainsi de suite.

Alors quand son regard changea de direction et que sa tête se leva, il se sentit un peu seul ; tous les élèves étaient sur leurs parchemins, concentrés par le devoir que Caesius venait de leur donner. Hésistant au début, le serdaigle jeta rapidement un coup d'œil à son voisin et essaya tant bien que mal de retenir la consigne.

J'ai choisi trois plantes particulières ;
L'hypomée, une fleur assez fine, qui a un effet apaisant : sa couleur change pour s'adapter à la personne qui la tient dans ses mains – elle reste très simple, la couleur prenant soin de pas “agresser” les yeux. Son odeur, elle, est très légère.
La crocèptos, qui n'est pas très utilisée. Sa forme et ses couleurs surprennent et amusent beaucoup ; elle ne figure que dans très peu de bouquets pour faute de ne pas avoir de message particulier – elle ne signifie ni l'amour ni l'amitié, et est souvent considérée comme inutile.
L'asyphe, une très jolie fleur qui est assez spéciale : elle ne se plie et ne se courbe pas, toujours droite.

Ce bouquet n'est pas pour toutes les situations : les plantes choisies ne sont pas à donner à quelqu'un dans la rue. L'odeur apaisante de l'hypomée calme la personne : la crocèptos, quant à elle, redonne le sourire – ou du moins une pensée optimiste. Mais l'asyphe a un plus grand impact ; car malgré la pluie ou les vents forts, elle ne courbe pas – qu'importe les intempéries, elle reste droite, intacte.
Ce bouquet est à donner à quelqu'un qui aurait besoin de se rassurer – que rien ne peut l'arrêter.

Son parchemin enroulé, il la posa sur le bureau de Caesius, retournant à sa plante.
Peut-être que si je la prends quand il me tourne le dos, il ne verra rien.
Et Augustus continua à rêver sur sa plante.
Revenir en haut Aller en bas

Unité
& directeur de Serdaigle



avatar
Caesius Carthaigh
Messages : 1482
Age : 24
Localisation : Dans les choux.
Date d'inscription : 03/04/2013




Message
Mer 5 Mar - 12:14
Cours de botanique - résultats


Bravo à tous les élèves pour ces compositions florales intelligentes. Chacun de vous peut repartir avec son bouquet (vous avez donc le droit de l'utiliser en rp).

MEILLEURE COPIE ϟ

Virgil Bradford • 15pts, 5 gallions
L'alliance des différentes fleurs et très ingénieuse (surtout l'alliance de l'Aliohosty et du Puffapod). En espérant que vous trouverez un destinataire à qui offrir ce bouquet très utile.

OPTIMAL ϟ

Falvie Hollyn • 5pts, 3 gallions
Une composition florale classique, mais efficace. La combinaison des trois fleur est parfaitement équilibrée - je vous autorise à récupérer votre bouquet, mais ne vous attirez pas d'ennuis.
Icarus O'Neill 5pts, 3 gallions
La symbolique que vous avez attribué à chaque fleur est très intéressante, dans le sens où elle ne s'encre pas uniquement dans le présent. C'est un travail très complet.
Kalev Hopwar • 5pts, 2 gallions
Très bonne combinaison des différentes fleurs, particulièrement ancré dans l'utilité du monde magique. Néanmoins, j'aurai aimé plus de détails sur l'effet probable du bouquet.
Augustus Simmons • 5pts, 2 gallions
Un bouquet très délicat et extrêmement positif, c'est une très belle composition.

EFFORT EXCEPTIONNEL ϟ

Elwyne Liùsaidh • 5pts, 3 gallions
Un bouquet plein de douceur et d'espoir, chaque fleur en parfaite harmonie avec l'autre. Néanmoins, l'utilisation de davantage de fleurs magiques auraient rendu ce bouquet plus efficace.
Harriet Bernioff • 5pts, 3 gallions
Excellente composition, chaque fleur se contrebalance avec justesse. J'aurai cependant préféré l’utilisation de fleurs du monde magique et moins communes.



+ 25 points pour Poufsouffle
+ 10 points pour Serdaigle
+ 10 points pour Serpentard




C'est payé !



Every one of us is losing something precious to us. Lost opportunities, lost possibilities, feelings we can never get back again. That’s part of what it means to be alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

botanique, cours n°3, 6ème années • le langage des fleurs

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Jardin botanique & serres
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥