Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Fuis-moi, je te suivrai. #Garfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 15:27


Fuis moi, je te suivrai.

Cela faisait quelques jours que Garfield t'évitait. Tu pensais qu'il était toujours fâché pour ce que tu avais demandé à John de faire. Tu pensais sans doute que l'embrasser, l'idée de Juliet, c'était pas une si bonne suggestion, finalement. Parce que maintenant, en plus de te bouder, il t'évitait. Tu étais triste. Très triste. Tu ne voulais pas qu'il t'en veuille mais avec la maladresse maladive dont tu faisais preuve, c'était difficile de se faire pardonner. Surtout si tu ne pouvais pas lui parler. C'est pourquoi, aujourd'hui, comme tu n'avais pas cours, tu avais décidé de le chercher. En faisant tous les étages du bâtiment, tu ne l'avais pas trouvé et c'était très embêtant, pour toi qui déjà, n'avait pas un sens de l'orientation très développé. Tu t'arrêtas à la tour nord, regardant par la fenêtre. Le soleil t'aveuglait presque, raison pour laquelle tes paupières, automatiquement, se baissèrent. Tes yeux suivirent leur mouvement et.. oh.. Tu n'avais pas pensé à regarder dehors, en fait. Un sourire égaya ton visage et d'un pas rapide et sautillant, tu descendis à toute vitesse les marches des escaliers.

Une fois dehors, tu balayas tous les recoins des jardins du regard, essayais de percevoir le moindre bruit parvenant à tes oreilles. C'était ça, de pas pouvoir parler; tu avais forcément appris à mieux écouter. Tes pas lents s'enfoncent dans l'herbe sèche tandis que tu t'approches doucement du lac. En regardant vaguement les alentours, personne. Un soupire t'échappa. Il n'était pas allé jusque dans la forêt interdite, pas vrai ? Il n'irait pas jusque là juste pour t'éviter, si ? Tu n'étais pas dangereuse, pourtant. Tu avances, passant tout autour du lac. Trouvé. Parce qu'en fait il était bien caché, l'air de rien.. Et il était endormi aussi. C'était drôle. Ou du moins tu trouvais ça drôle. Tu t'accroupis derrière sa tête, penchant la tienne vers son visage. Quelques mèches de cheveux roses vinrent caresser ses joues et toi. Pour cette fois, tu allais encore le réveiller. Mais il était une heure acceptable.. Et tu n'étais pas en petite tenue.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 15:36
Il était vachement bien, dans l'herbe. Planqué derrière son buisson, au soleil, étalé sur sa robe de sorcier, avec son sac à dos comme oreiller. L'endroit parfait pour se reposer un peu, trouver du calme. Il ne faisait pas encore assez chaud que pour que tout le monde squatte le bord du lac, alors l'endroit était plutôt calme. Garfield avait fini par fermer les yeux, et se laisser glisser dans un sommeil réparateur.

Y avait un truc qui lui chatouillait les narines. D'ailleurs, ça lui donnait vachement envie d'éternuer... Heureusement qu'il ouvrit les yeux avant, sinon ça aurait été un massacre. Il se retint tout juste. Parce que ce qui le chatouillait, c'était des cheveux roses. A la place d'éternuer, il soupira.

Jodie. Il avait pourtant essayé de se planquer, mais évidemment, il avait fallu qu'il s'endorme. Pour le coup, il ne la fuyait pas spécialement elle, il voulait la paix... Mais elle faisait partie des dernières personnes qu'il avait envie de voir en ce moment. A cause d'une certaine nuit, où il s'était passé des trucs dont il n'avait pas envie de se rappeler. Comme un baiser qui l'avait rendu furieux. Et un autre baiser qui lui avait apporté des rêves bizarres.

« Je peux t'aider ? », demanda-t-il d'un air ronchon.

L'idée méchante de refermer les yeux lui traversa l'esprit. Parce que s'il décidait de ne rien voir, elle ne pourrait pas l'embêter... Disons qu'il supposait qu'elle venait demander des comptes. Il l'aurait fait aussi, si elle l'avait fui comme un rat pourchassé par un hippogriffe. Mais bon. Il allait voir ce qu'elle voulait, et s'il fallait, il referait semblant de dormir et ce serait réglé. Jodie était perturbante, vraiment. Toujours beaucoup trop proche, tactile, et elle l'avait embrassé. Alors il se méfiait, c'était bien normal.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 15:44


Fuis moi, je te suivrai.

Il s'était finalement réveillé par le contact de tes cheveux. Au moins ça t'auras évité de le secouer comme tu avais du le faire, avant. Tu penches la tête, ramène tes cheveux derrière ton dos, une esquisse de sourire décorant tes si jolies lèvres. Tes yeux l'observent, le regardent, se perdent un peu dans tes songes.. Tu inspires en agrippant ton cahier que tu mets dans le bon sens pour qu'il puisse te lire. Les courbes d'habitude si élégantes de tes lettres étaient maintenant plus qu'hésitantes. Tu avais peur. Peur qu'il te déteste. Peur qu'il te fuit éternellement. Peur d'avoir mal fait. Tu voulais juste qu'il arrête d'être grognon et décidément, ça n'avait rien arrangé. Tes yeux d'habitude si enjoués avaient l'air eux-même tristes de cette situation.

J'ai été une méchante fille, pour que tu me fuies ?

Tu baisses les yeux, sur ses cheveux, sans vraiment les regarder, juste un peu perdue. Qu'est-ce que tu devais faire ? C'était délicat, comme position. Surtout qu'à tout moment, il pouvait aussi te pousser, te foutre dans l'eau et partir, ça aurait été réglé. De la même manière, tu ne serais plus allé vers lui. Pourtant il ne l'avait pas fait. Pas encore. Cette pensée t'arracha une grimace inquiète. Est-ce qu'il allait te pousser dans l'eau ?

Juliet avait dit que si je t'embrassais tu serais plus en colère.. Mais ça a pas marché, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 15:54
Et voilà. C'était directement dans le vif du sujet. Garfield soupira, encore, en la regardant avec un certain désespoir, parce qu'elle ne comprenait clairement pas. Et il n'avait aucune envie de lui expliquer ce qu'il se passait dans sa tête, vraiment. Parce que là, c'était elle qui allait le détester, c'était une quasi-certitude.

« T'as pas été méchante. »

Au moins, c'était une question à laquelle il pouvait répondre, parce qu'elle n'était pas méchante, elle était beaucoup trop gentille. Il avait d'ailleurs rarement croisé quelqu'un de sa maison qui ne le soit pas, même si certain(e)s le cachaient vachement bien. Après... Qu'est-ce qu'il pouvait lui dire ? Pas grand chose. Qu'il aurait préféré qu'elle l'embrasse parce qu'elle en avait envie, pas par pitié, ou nécessité de l'apaiser. Qu'il se sentait coupable d'être attirer par elle comme une poussière métallique par un énorme aimant, parce qu'il n'en avait pas le droit. Et puis non.

« On embrasse pas les gens pour les calmer, on embrasse les gens parce qu'on les aime. Ou qu'on est attiré. Quelque chose comme ça. Donc c'est vexant. »

C'était un début d'explication, qui le faisait rougir malgré son ton neutre, mais c'était plutôt honnête, dans le fond : il était vexé. Et coupable, mais ça, il ne le dirait pas.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 16:07


Fuis moi, je te suivrai.

Ne pas aimer Garfield. Sauf que tu aimais Garfield. Pas vraiment de la même manière dont il parlait, mais à tes oreilles, cette phrase était meurtrière. Comment pouvait-il insinuer que tu ne l'aimais pas ? Tu reposas ton regard sur lui, laissant ton carnet où il était. Ton petit cœur de petite fille était tout cassé, parce que même si tu faisais tout pour le montrer, Garfield pensait que tu ne l'aimais pas. Et c'était vrai. Parce que tu n'étais pas amoureuse de lui. Mais toi, dans ta tête, ça ne sonnait pas comme ça. Il n'y avait pas de degré d'amour, il y avait juste de l'amour. Toi, tu aimais tout le monde et tu voulais que tout le monde t'aime en retour. Il n'y avait pas d'amour plus fort ou moins fort, il n'y avait aucune nuance. C'est comme si on demandait à un parent aimant de dire laquelle de ses filles il préférait. Tu baissas les épaules, tes yeux se mouillant. Une de tes mains vint les sécher.

Mais qui est le monstre qui a osé te faire croire que je ne t'aimais pas ?

Tu t'assis sur tes fesses, reprenant ton carnet contre toi. Tu avais l'air désemparée. Comment pouvait-il un seul instant imaginer que toi, Jodie, tu ne portes pas d'amour à une personne. Surtout à une personne aussi gentille que lui. Tu demeuras là, les yeux plongés dans l'herbe, tes pieds remuant doucement. Tu commençais à stresser. Pourquoi est-ce qu'il disait ça ? Pour te faire culpabiliser ? Tu te mordis la lèvre inférieure. Pendant que ton cœur tombait en miettes, toi, tu restais là, tel un cadavre vivant. Les mots défilaient sur ton carnet à une vitesse hallucinante, parfois même certains étaient illisibles.

Jodie est gentille. Jodie est pas une méchante fille. Jodie aime Garfield. Jodie aime tout le monde. Jodie est gentille. Jodie est pas une méchante fille...

Les mêmes phrases se répétaient en boucle. Que faisais-tu donc, Jodie ? De quoi avais-tu peur ? De ta culpabilité ? De ne pas avoir sauvé Jack ? D'avoir été une méchante fille ? Parce qu'à cause de toi, il n'a pas pu être sauvé ? Parce que tu ne l'as pas aimé assez fort ? Ces pensées te terrorisaient, te figeaient dans ta position, sans que tu ne puisses rien faire de plus. Jodie. Combien de temps fuiras-tu ta peine ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 18:08
Et merde. Garfield se redressa en quatrième vitesse en voyant qu'elle pleurait, pour s'agenouiller en face d'elle dans l'herbe. Merde merde merde merde. Il avait apparemment développé un certain talent pour faire pleurer les filles, et il ne savait pas pourquoi ni comment. Il se pencha sur le carnet pour lire à l'envers... Merlin que c'était frustrant de ne pas pouvoir lui parler directement, finalement. En plus, apparemment bouleversée, elle écrivait n'importe comment, alors qu'il était certain qu'une fille ça devait écrire proprement.

Il passa une main dans ses cheveux, effroyablement mal à l'aise.

« C'est pas ça que je voulais dire, c'est que... »


Elle gribouillait encore et toujours, et elle avait l'air de se perdre elle-même dans ce qu'elle racontait. Garfield eut un sourire triste, parce qu'elle avait le doigt sur le noeud du problème. Jodie aime tout le monde, pas quelqu'un en particulier. Doucement, pour ne pas la brusquer, il lui enleva le carnet des mains. C'était un peu comme lui couper la parole, il en était bien conscient, mais il voulait qu'elle se calme, parce qu'il n'avait jamais voulu provoquer une catastrophe pareille.

Prenant une de ses mains dans les siennes, il passa l'autre sous son menton pour lui faire relever le nez vers lui. Et il s'efforça de sourire gentiment, d'un air encourageant. Même s'il était sensé être fâché.

« Je sais tout ça. Je t'ai dit, t'as pas été méchante. Je sais bien que tu m'aimes, fin, que tu m'apprécies. Je crois. » Il rougit à nouveau, hésitant un peu sur les mots, mais il pensait bien comprendre ce qu'elle voulait dire. En fait, il s'était bien exprimé la première fois, mais... Elle ne comprenait pas. Alors il allait expliquer autrement. « Mais ce que je voulais dire c'est que quand c'est quelqu'un d'autre qui te dit de m'embrasser, ça vient pas de toi. Donc ça veut rien dire du tout, et un geste d'affection qui ne veut rien dire du tout c'est plus un geste d'affection. Voilà. Je m'étais mal exprimé, c'est pas la peine de pleurer. »

Il espérait qu'il n'expliquait pas trop mal, mais il avait quand même l'impression de s'engager sur une pente couverte de savon bien glissant, et que tout ça devenait beaucoup trop compliqué. Il lui rendit son carnet, pour qu'elle puisse lui répondre. Au moins elle avait été obligée de l'écouter au lieu de gribouiller.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 18:21


Fuis moi, je te suivrai.

Tu te mords la langue, tes yeux bougeant une fois à droite, une fois à gauche, une fois en haut, une fois en bas, rapidement, effrayée. Lorsqu'il porte alors sa main sur ton menton, tu le regardes, calmant tes yeux en ravalant ta salive. Ta main occupée serrait doucement la sienne, parce que tu avais peur. Terriblement peur. Tu ne voulais pas qu'il te déteste. Tu ne voulais pas qu'il ne te regarde plus. Tu ne voulais pas qu'il te fuie. Tu inspires un grand coup, remplissant tes poumons pour ne pas les faire exploser et expire, sans t'encombrer d'une gêne quelconque. Tu te mords la lèvre inférieure, écoutant ce qu'il disait, tes pensées s'accumulant dans ton esprit sans pouvoir être sorties. Tu avais mal à la tête maintenant. Bravo.

Il te rend ton cahier. Tu baisses le regard sur celui-ci. En y posant ta main, seuls trois petits points s'y affichent. Tu ne savais pas trop bien quoi dire. Ou si. Mais tu ne savais pas comment le dire. Alors tu regardas à nouveau Garfield, en tentant de ne pas t'emmêler la tête et commença à courber tes lettres.. Elles étaient presque normales. Si seulement il n'y avait pas parfois quelques bonds qui en devaient pas y être.

Ça veut dire que tu voudrais que je te montre mon affection sans qu'on me le demande ?

Tu te mordilles la lèvre inférieure en tournant la tête à droite, puis à gauche. Tu ne savais pas trop comment lui montrer, autrement qu'en l'écrivant. Alors tu commençais à réfléchir, malgré ton esprit pas très rapide et en plus perturbé par Jack. Pourquoi est-ce qu'il était revenu te hanter ? La culpabilité. Tu détestais ça. Profondément. Tu baisses les épaules et repose ton attention vers Garfield. Décidément, tu ne savais pas comment faire.

Comment est-ce que je suis censée faire ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 18:34
C'est bien ce qui lui semblait, ça devenait compliqué. C'était pas du tout ça qu'il voulait dire. Il n'était pas un chaton en manque d'affection, par Merlin ! Il essayait de lui expliquer, mais ça ne passait pas, visiblement. Et en plus, ça avait carrément l'air de la paniquer, pour une raison qui échappait complètement au pauvre garçon. Bon. Il allait limiter les discours philosophiques, puisqu'il n'était visiblement pas doué, et qu'ils avaient des échelles de valeur vachement différentes.

« Tu dois rien faire de spécial. Juste ce que t'as envie. »

Souriant un peu plus malicieusement pour essayer de la dérider, Garfield se laissa tomber en arrière dans l'herbe, les mains croisées sous la tête, avec un air très sérieux, comme s'il allait lui révéler le grand secret qui maintenait la cohésion de l'univers.

« Genre moi, j'ai tout le temps envie de dormir. Et quand t'es arrivée, qu'est-ce que je faisais ? » Il prit un air entendu. « JE DORMAIS. Et ouais. Donc tu fais ce que t'as envie et pas ce que les autres te disent de faire et c'est nickel. »

Sur ce joli discours où pour une fois il ne se mettait pas trop dans la bouse, il ferma les yeux, et se mit à ronfler faussement – et hyper fort. Genre comme un hippopotame enrhumé. Il se dit vaguement que si quelqu'un passait dans le coin, il aurait l'air vachement con à faire semblant de ronfler derrière un buisson. Et puis en fait, il avait l'air con depuis vingt minutes, à parler tout seul pour ceux qui ne pouvaient pas savoir que son interlocutrice était muette. Puisque ça ne marchait pas d'être sérieux, il allait faire le débile, c'était tout à fait dans ses cordes. Et s'il faisait le débile, elle allait peut-être sourire ; elle était beaucoup plus jolie quand elle souriait.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 18:46


Fuis moi, je te suivrai.

De quoi avais-tu envie ? Vraiment ? Tu restas pensive, un peu absente malgré une oreille restant attentive à ses dires. Tu reposes ton attention sur lui, esquisses un sourire.  Alors tu te questionnais. Encore. Encore. Tu ne savais décidément pas ce dont tu avais envie. Ou alors c'était inconscient. En fait tu avais juste envie qu'il ne soit pas fâché. Et il n'avait pas l'air fâché, là. Alors ton sourire s'élargit. Tu avais réussi à ne pas te faire détester, alors ? Tu penches la tête, tes yeux se plissant doucement à ses ronflements. C'était bête, ce qu'il faisait. Mais tu trouvais ça amusant. Ton cahier, dans une main, tu le traînais jusqu'à côté de Garfield sur lequel tu t'assis, sans gêne.

Hein ? Tu étais là, assise sur le bas de son ventre et l'observes tandis que la feuille visible de ton cahier restait blanche. Tu passes ta main sur tes joues pour en retirer toute trace de tes larmes tandis qu'une mèche de cheveux défie ton épaule pour alors se retrouver du mauvais côté de ton dos. Tu prends le cahier et tâte doucement la joue de Garfield de ton index droit, pour qu'il lise..

Mais si je fais tout ce que j'ai envie, les autres ne vont pas être contents alors ça ferait de moi une méchante fille.. Non ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 18:59
En l'entendant approcher, Garfield avait ronflé encore plus fort. Jusqu'au moment où elle s'était assise sur lui, là, il était devenu silencieux, et il n'osait pas trop ouvrir les yeux. Il était parvenu à se détendre un peu pendant cinq minutes, et à faire le gugus sans même savoir si ça ferait rire Jodie, puisqu'elle riait sans bruit. Mais là, c'était le bon vieux retour des idées mal placées, évidemment.

Il avait bien compris qu'elle lui parlait, mais il prit le temps d'inspirer profondément avant d'ouvrir les yeux, histoire d'afficher un regard plus ou moins concentré sur le carnet plutôt que sur le spectacle complètement perturbant qu'il imaginait déjà à partir de son sens du toucher. On se concentre, et on discute.

« Baaah disons... Ce que tu as envie et que tu es sûre ou presque sûre que ça ne dérangera pas. Voilà. Dormir, par exemple, ça dérange juste la capitaine de l'équipe quand je le fais pendant les entraînements. Mais sinon, c'est toujours une bonne idée. Tu trouves que je suis méchant, moi ? »

Il parlait d'un air un peu absent, et il rougissait. Parce qu'en plus, il disait vrai. Là tout de suite, il ne faisait pas ce qu'il avait envie, parce que ça dérangerait quelqu'un. Victoria, par exemple. Contrairement à ce qu'il aurait dû faire s'il avait eu assez de volonté, il n'avait pas éjecté Jodie. Et il se disait même qu'elle était vachement bien là, en fait, et ses yeux ne pouvaient pas s'empêcher de décoller du carnet de temps en temps pour la regardes. Enfin, elle était bien là si on faisait abstraction du fait qu'ils étaient dans le parc de l'école, que n'importe qui pouvait passer, et que ça pouvait causer une énorme catastrophe alors que c'était dans le fond rien du tout de ce que ça paraissait. De l'amitié. Une très jolie amitié délicatement saupoudrée de culpabilité pour les images d'un certain pyjama et les sensations d'un certain baiser qui revenaient sans cesse dans la tête du garçon. Il allait devenir fou, c'était une certitude.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 19:10


Fuis moi, je te suivrai.

En réponse à sa question tu fis un simple mouvement de tête négatif, déplaçant certaines de tes mèches roses jusque devant tes épaules. Tu réfléchis. Est-ce que tu avais fait du mal à Jack ? Est-ce qu'en réveillant Wendy, tu lui avais fait du tords ? Est-ce qu'en lançant le coussin sur John, tu l'avais blessé ? Est-ce qu'en tirant Garfield en dehors de son lit, tu lui avais du mal ? Lui prendre la main et l'embrasser, c'était douloureux, ça aussi ? Tu entre-ouvres la bouche, ton sourire fanant à tes pensées. Pas pour très longtemps puisque dès que tu revins sur terre, tu élargis tes douces lèvres, tes yeux pétillants de ta joie de vivre habituelle. Pourtant cette question te brûlait le cœur, il fallait que tu saches.

Alors.. Quand je t'ai réveillé pour m'aider.. Quand je t'ai pris la main pour que tu me suives.. Quand je suis tombée dans les escaliers.. Et quand je t'ai embrassé.. Je t'ai fait du mal ?

Tu ravalas ta salive. En réalité tu avais très peur. Très peur qu'il dise que oui, il avait eu mal, à ce moment-là, que oui, ça faisait de toi une méchante personne. Peut-être pas dit comme ça. Mais tu avais peur que la réponse soit positive, en tous cas. Tu savais que d'une part, elle l'était quand même un peu. Sinon, jamais il n'aurait été fâché sur toi. Alors tu souris, un peu gênée, avant même qu'il réponde, trois mots apparaissent sur le papier.

Je suis désolée..
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 19:35
De conversation avec une muette, c'était passé à un sacré dialogue de sourds. Il essayait de détendre l'atmosphère, et elle s'acharnait à la plomber. Garfield avait vraiment dû lui manquer pour qu'elle s'acharne comme ça à comprendre pourquoi il avait tiré la tronche, c'était flatteur. Mais pas facile à gérer. Il se dandina pour s'asseoir, la repoussant doucement pour qu'elle soit plutôt à califourchon sur ses genoux. Question d'image pour le passant lambda, c'était pas beaucoup mieux, mais au moins il pouvait la regarder dans les yeux sans avoir peur de lui montrer un joli double menton. Les filles canon, ça rend conscient de sa propre image, que voulez-vous.

Il soupira.

« Rien de tout ça. » Il se dit par contre que ça suivait peut-être la conversation. Est-ce que c'était la liste des choses dont elle avait eu envie ? Si oui, il était carrément flatté. C'était de plus en plus tordu. « Quand tu m'as réveillé, j'ai eu peur pour toi parce que t'as dit que t'allais mourir. Et quand t'es tombée dans les escaliers aussi, parce que quand moi je me plante dans les escaliers je finis à l'infirmerie, parce que personne ne me rattrape. Tout le monde a pas la chance d'être une jolie fille. » Il sourit gentiment. « A part ça, rien de mal. Franchement. »

Jodie avait l'air beaucoup trop malheureuse, et ça serrait le coeur de Garfield. Alors il lui déposa un bisou sur le front et la serra contre lui, aussi fort qu'il pouvait. Il n'allait pas lui dire que le plus gros des problèmes était plutôt que John l'ait embrassé... Il n'avait pas envie de relancer la machine à larmes. Il s'en remettrait, voilà.

« De toutes façons c'est oublié. J'ai été un vieux ronchon pour pas de raison. Voilà. On en parle plus. »

C'était son amie, après tout, il pouvait bien lui faire un câlin pour la réconforter. Il pouvait aussi faire semblant de ne pas être perturbé pour ne pas qu'elle s'enfuie en courant, et lui dire que tout allait bien même s'il avait été vraiment en colère. Longue vie aux buissons et aux endroits calmes. Et au self-control, aussi, un peu.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 20:02


Fuis moi, je te suivrai.

Tu te déplaces doucement pour être alors sur ses genoux, le fixes toujours. Tu étais une jolie fille ? Et il avait peur pour toi ? Tu souris. Est-ce que tu étais heureuse ? Tu ne savais pas. En fait tu n'avais jamais su. Parce que tu avais toujours été heureuse, mais pas toujours joyeuse. C'était ça, la vérité. Là tu étais joyeuse. Parce qu'il avait dit qu'il s'inquiétait pour toi, que c'était cool qu'il s'inquiète pour toi parce que ça voulait aussi dire qu'il tenait à ce que tu ne disparaisses pas. Tu fermes les yeux lorsqu'il dépose un baiser ton front et te laisse porter jusque contre lui. Tu aimais bien être comme ça. Tu entre-ouvras tes paupières, ton sourire demeurant sur ton visage.

Tu serrais ton carnet entre une de tes mains. Tu te retires alors de ses bras et le regarde dans les yeux. Des étoiles décoraient tes jolis yeux tandis que de ton sourire on pouvait voir la blancheur de tes dents. Tu pris ton cahier, le mis du bon sens pour qu'il puisse te lire correctement et d'un regard, l'incita à se concentrer dessus.

Me faire un câlin, là, ça ne fait de mal à personne ?

Tu étais inconsciente. Tu étais bête aussi. Mais tu avais envie de savoir. Parce qu'effectivement, tu ne savais rien. Rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 23 Mar - 20:22
Ah, enfin un sourire. C'était déjà beaucoup mieux. Garfield se détendit un peu, avec l'impression que le plus gros de la crise était passé. Grossière erreur, parce qu'elle lui posait une question qui contenait un piège grand comme Poudlard, même si elle ne semblait pas en avoir conscience. Il réfléchit. Techniquement, ce que Victoria ne savait pas ne faisait pas de mal à Victoria, n'est-ce pas ? Et c'était de l'amitié. De la pure amitié. Il réconfortait Jodie comme il l'aurait fait pour n'importe lequel de ses amis. Bien sûr. Parce qu'il s'imaginait totalement câliner Kalev sur ses genoux. Ou Wes. Ou Alix (brr.). Tout à fait logique, vraiment.

Oh et puis prout. Il ne faisait rien de mal, il ne l'embrassait pas, il ne la pelotait pas, c'était elle qui s'était installée là, il n'avait rien à se reprocher. Sauf peut-être de ne pas l'avoir balancée dans le lac dés le départ, mais ça, ça aurait été cruel. Jodie était déjà suffisamment embêtée par plein de gens pour qu'il ne s'y mette pas aussi. Les Blaireaux sont solidaires.

« Nop. Aucun problème. » Et il sourit. Il était parvenu à s'en convaincre tout seul.

L'idée lui traversa l'esprit qu'il ne faudrait pas qu'elle recommence le même plan au milieu de la salle commune, par contre. Là, ce serait vraiment très mal barré. Garfield ne s'essayait pas souvent aux techniques de Serpentards, mais c'était le moment de mettre sa subtilité – inexistante – à l'épreuve. Une nouvelle grande inspiration.

« Par contre quand y a des gens autour, c'est pas cool pour ceux qui ont pas de câlins. Et comme tu peux pas faire de câlins à tout le monde en même temps, vaut mieux pas. »

Il avait vachement honte de dire ça, mais il tentait de protéger ses arrières comme il pouvait. Sans blesser personne, et sans avoir rien à se reprocher. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'était pas évident. Il pouvait au moins se dire qu'il tentait de lui rendre service, histoire qu'elle ne passe pas pour une traînée qu'elle n'était en aucun cas.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 23 Mar - 20:34


Fuis moi, je te suivrai.

En fait ça n'avait ni queue.. ni tête. Tout le monde pouvait se faire des câlins, toi tu pouvais en faire à Garfield, Kalev, John, Victoria, Alix, c'était possible ! Comme lui il pouvait faire des câlins à tout le monde et tout le monde pouvait lui faire des câlins. Tu penches la tête et l'observe. Ton regard seul semblait exprimer que c'était stupide. Même pour une fille pas très intelligente comme toi. Tu soupires et te retires de ses genoux, te relève et récupère ton carnet. Tu baisses la tête vers lui. Pour une fois que tu comprenais quelque chose. Ou presque.

Pourquoi est-ce que tu aurais honte de me faire un câlin ?

Là tu étais sans doute prête à te faire pousser dans l'eau, finalement.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Fuis-moi, je te suivrai. #Garfield

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Lac Noir
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥