Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Haut vol [ Jodie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Mer 26 Mar - 18:36
Garfield commençait doucement à en avoir assez du tas de merde qui s'accumulait lentement autour de lui. En plus, y avait pas moyen d'être tranquille nulle part dans cette saleté de château. Heureusement, il savait lire un horaire. Personne sur le terrain de Quidditch cet après-midi, pas d'entraînement, rien. Il faisait un peu moche dehors, un peu gris, pas le genre de temps qui donne envie de sortir parce qu'on a l'impression qu'il va se mettre à pleuvoir dans cinq minutes.

Plus tôt dans la journée, il avait été lâche, alors autant continuer à l'être, et aller voler quand personne d'autre n'en avait envie, juste pour avoir la paix. Avec un peu de chance, ça le défoulerait, ça l'aiderait à penser à autre chose.

Contrairement au monde entier, même quand il sortait voler tout seul, Garfield enfilait ses protections de Quidditch, histoire d'éviter un maximum de blessures au cas où il se plantait. Vu que ça arrivait souvent, il avait intérêt à faire gaffe. Juste à l'extérieur des vestiaire, il finissait d'ajuster les sangles de tous les machins et trucs qu'il devait ajuster, en regardant le vif d'or d'entraînement s'agiter dans les sangles qui le tenaient dans le coffret ouvert à côté de lui sur le banc. Ce devait être une des premières fois où il venait s'entraîner tout seul. Comme quoi, la tranquillité est un moteur puissant.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mer 26 Mar - 18:55


Haut vol.

Enfin, tu sortais de l'infirmerie. Rafistolée tout comme il fallait et puis comme ça, tu savais marcher. En sortant, tu remerciais Calypso. Est-ce qu'elle avait la moindre idée d'où pouvait se trouver Garfield ? Tu soupires, t'en vas, ta robe au bras, ta chemise blanche remise correctement sur tes épaules. Tu devais le trouver.. Il ne pouvait pas juste te laisser comme ça. Bon, il y avait Calypso et tu l'aimais vraiment de tout ton cœur mais Garfield.. Garfield.. Il fallait que tu le voies. C'était devenu indispensable pour toi, pour ta conscience, de vérifier s'il te regardait encore. Parce que tu ne voulais pas qu'il t'oublie, parce que tu ne voulais pas qu'il te nie ou qu'il te haïsse. Parce que Garfield. C'était la seule explication. 

Alors tu demandais, à gauche, à droite, s'ils ne savaient pas où il était. Tu étais même partie chercher dehors, puisque personne n'avait la moindre idée d'où il pouvait bien se cacher cette fois. Tu lèves la tête vers le ciel. Même si t'avais pas très envie de te doucher, tu le ferais si c'était nécessaire pour le trouver. Tu cherchas au lac noir, là où tu l'avais trouvé la dernière fois, rien, pas un chat roux, pas une seule lasagne. Tu soupires, continue jusqu'au terrain de Quidditch. Il était là, sur le blanc.

Soulagement. Tu t'approches et t'assis à côté de lui. Tu ne le regardais pas, pas encore. Tu te penches un peu en avant. Tu ne sortais pas ton carnet, pas tout de suite. Tu tournes la tête vers lui. Il n'y avait aucune question à poser. De toutes façons il savait déjà tout.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Mer 26 Mar - 19:22
Il révisait son jugement, en fait. Il n'y avait pas moyen d'être tranquille dix minutes dans ce foutu château, voilà, c'était de plus en plus clair. Il avait d'ailleurs la nette impression que Jodie lui courait après, à force. Quelle perspicacité, vraiment. Il leva les yeux quelques secondes pour la regarder, puis repris sa tâche. Il avait presque fini, d'ailleurs, il avait la bonne excuse de s'envoler juste après.

Il résista très fort, très très fort à lui demander ce qu'elle venait faire là, parce que ça aurait été carrément méchant. Mais il parla de l'air le plus indifférent qu'il ait pu trouver dans son stock.

« Tu vas mieux ? »

Garfield avait été un sacré trouillard, à envoyer quelqu'un d'autre à sa place. Il aurait dû se douter que ça ne se terminerait pas comme ça. Fini de boucler toutes les sangles sur ses jambes. Plus qu'un bras, puis les gants. Il était particulièrement méticuleux, parce qu'il tenait à la vie. Plus qu'on ne pourrait le croire d'après ses actions récentes, d'ailleurs.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mer 26 Mar - 20:12


Haut vol.

C'était certain, il voulait pas plus te voir que ça. En fait tu savais pas trop si ça te rendait triste parce que d'un côté, tu le savais déjà un peu. Tu baissas la tête, te mordis la langue, comme pour t'empêcher de parler. La blague. Malgré la crainte empiétant ton cœur, tu lui souris, parce que sourire, c'était toujours bien, que ça valait toujours mieux que des pleurs inexpliqués. Tu fis un mouvement positif de la tête avant de tourner ton visage vers le terrain, regardant donc devant toi.

S'il demandait comment tu allais, c'est que ça l'inquiétait ? Ou juste qu'il s'inquiétait pour sa conscience ? Peut-être qu'il disait ça juste pour dire quelque chose, aussi. Tu n'avais pas envie d'écrire. Tu ne voulais pas laisser un seul mot s'inscrire sur le cahier, maintenant posé sur tes genoux. Il était fermé. Tu réfléchis. Tu redresses ton dos et le regardes à nouveau. Est-ce qu'il allait t'en vouloir, si tu lui demandais ? Tu ouvres le carnet, le relève un peu vers lui, pour lui permettre de lire.

Tu sais, tu peux me dire, quand tu veux pas me voir. Mais si tu dis rien, j'ai juste l'impression que tu me détestes. Alors je me sens obligée de vérifier.. en venant te voir.

Peut-être qu'il t'en voudrait un peu. Mais c'était la vérité. La vérité qui piétinait sur les miettes de ton cœur.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Mer 26 Mar - 20:26
Un gant de mis. Garfield passa la main qu'il avait encore nue dans ses cheveux, clairement mal à l'aise. Il ne la détestait pas, il avait juste des problèmes de conscience grands comme l'Amérique. Nord et Sud. Elle le rendait dingue, c'était pas de sa faute. Enfin, jusque tout à l'heure, ça n'avait jamais été de sa faute, sauf par passivité. Il était très fort pour se trouver des excuses, mais là, il avait beau retourner le problème dans tous les sens, il ne trouvait pas moyen de s'en sortir sans se sentir vraiment mal.

« C'est pas que je veux pas te voir... »

Il ne pouvait pas dire le contraire, dans le fond, hein. Parce que pour regarder aussi, il était très fort. Pour son équilibre mental, il aurait peut-être dû se crever les yeux. Plus de moyen de lire le carnet, plus de regards qui s'égarent, Jodie perdrait pas mal de son pouvoir hypnotisant. Mais pas de bol, pour attraper un vif d'or, il faut voir clair, déjà qu'il avait des lunettes hein... Il était encore en train de penser à n'importe quoi.

« J'ai juste du mal, pour l'instant, voilà. Trop de trucs à penser. »

Trop de filles auxquelles penser, surtout. Très jolis, les trucs. Il ne lui avait toujours pas dit, à propos de Victoria, parce qu'il était lâche, voilà, c'était un salaud malgré tous les airs qu'il se donnait. Et elle n'avait rien demandé, après tout. Tu t'enfonces, Andersem.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mer 26 Mar - 20:32


Haut vol.

Tu penches la tête. Trop de choses à penser.. C'était bizarre à entendre, dans ta tête, parce que toi, quand tu pensais trop, c'était à cause de tes cauchemars. Est-ce qu'il faisait des cauchemars, lui aussi ? Quels genre de cauchemars ? Ou est-ce qu'il vivait dans un cauchemar ? Est-ce que c'était de ta faute ? Toutes ces questions restaient sans réponses et le seul à pouvoir les donner, c'était lui. Tu ne lui poserais pas. C'était stupide. Ou en tous cas, tu trouvais ça idiot, en sachant qu'il ne répondrait sans doute pas.

Tu baisses les yeux. Tu aurais pu réfléchir longtemps. Trop longtemps. Mais jamais tu n'aurais trouvé de réponses. En fait, il valait peut-être mieux éviter ce sujet. Parce que tu t'emmêlais et à force tu ne comprenais plus rien. Tu esquisses un sourire. Un sourire triste. Tes doigts serrent un peu le carnet entre tes doigts.

Et ça irait mieux si je n'étais pas là, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Mer 26 Mar - 23:37
Jodie oscillait tout le temps entre l'innocence et la clairvoyance, apparemment, et chacune au mauvais moment, évidemment. Oui, ça irait mieux si elle n'était pas là. Enfin, non. Mais si, en fait si. Plutôt si elle n'avait jamais été là, mais c'était trop tard, elle y était, et Garfield était paumé. Néanmoins, même s'il y avait beaucoup de choses qu'il ne savait pas, beaucoup de choses qu'il ne voulait pas savoir, il y avait un truc dont il était douloureusement conscient... Il ne voulait faire de mal à personne, et il ne suivait pas le bon mode d'emploi.

Il la regarda un moment en silence en essayant de déterminer quoi faire, et ce qui lui semblait le plus juste était de dire la vérité qu'on ne lui avait pas demandée. Après, elle allait sans doute partir, et ne plus jamais lui écrire un mot... Mais il aurait la conscience relativement tranquille. Il la regarderait de loin, et il assumerait ses conneries. Une putain de punition, il s'enverrait en enfer tout seul.

Il était le salaud de l'histoire, et il allait le dire, lui offrir l'opportunité de se barrer en courant. Cependant, quitte à être un salopard, il allait prendre un souvenir, pour garder une trace plus profonde encore de ce qui ne serait jamais, parce qu'il voulait être quelqu'un de bien et que ça commençait à faire beaucoup de trucs louches pour pouvoir encore y prétendre. Un dernier baiser, un adieu, parce qu'une fois qu'il aurait vidé son sac, il doutait fortement qu'il y ait moyen de revenir en arrière. Il tremblait, mais tant pis. Il était presque prêt à se lever, encore ce gant à enfiler, mais ses explications venaient avant, et avant elle... Sa main libre vint brusquement se nicher dans la nuque de Jodie, ses doigts se mêlant aux mèches roses, et il l'attira contre lui pour ce baiser qui serait sans doute le dernier, peut-être un peu triste, sans doute trop brusque. Après, il parlerait. Tout rentrerait dans l'ordre établi. Si Jodie restait loin de lui, de sa propre initiative, il pourrait juste oublier. Et ne faire de mal à personne, ou du moins pas trop, en arrêtant cette folie.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 27 Mar - 19:39
Victoria, comme tout joueur de Quidditch, stalkait activement le planning des entraînements. Et elle n'avait pas manqué de remarquer que le terrain était libre cet après-midi. Enfin une occasion de s'entraîner toute seule, sans furie prête à lui envoyer un cognard à la tronche au moindre faux pas ; pas qu'elle n'aime pas Alix ou le professeur Morgan, mais le terrain était bien plus calme en leur absence. De plus, Victoria étant la joueuse de l'équipe la moins expérimentée, elle devait faire deux fois plus d'efforts.

Elle arriva devant le terrain de Quidditch de plutôt bonne humeur, Hector sous le bras pour l'encourager. Elle allait se diriger vers la remise à balais - ses parents ne lui avaient toujours acheté de balai personnel malgré ses supplications - mais s'arrêta avant de pénétrer sur le terrain.

Elle n'était pas la seule à avoir eu l'idée de venir ici. Quoique, les deux personnes sur le banc ne semblaient pas être là pour la même raison, constata-t-elle avec un sourire. Curieuse, elle se cacha derrière le mur de la remise pour connaître l'identité de la deuxième personne ; elle avait reconnu la première, évidemment, qui avait une touffe de cheveux roses pareille à celle de Jodie ? Victoria n'était pas au courant qu'elle avait un petit-ami. Elle ne pouvait pas manquer l'occasion de connaître des infos exclusives.

Quand les amoureux achevèrent leur baiser et que Jodie écarta la tête, Victoria put voir le visage du garçon.

Elle se figea, incapable de croire à ce qu'elle voyait. Parce que ses yeux et son cerveau lui disaient que c'était Garfield et ils ne pouvaient pas se tromper parce qu'elle l'avait vu tellement de fois, elle le connaissait si bien... Elle le connaissait si bien ? Non. Il fallait croire que non.

Il devait il y avoir un malentendu. C'était sûr et certain. Peut-être que Jodie l'avait pris par surprise, mais il avait l'air tellement consentant, ou peut-être lui avait-elle fait du chantage, mais ça ne correspondait tellement pas au caractère de Jodie. Ou bien du Polynectar ? Mais qui voudrait être Garfield Andersem ?

Victoria se rendit compte que cette réflexion, "qui voudrait être Garfield Andersem ?" (mais qui pourrait bien vouloir de lui) était révélatrice parce que jusque là elle s'était sentie en sécurité. Dans un joli confort malgré le manque d'affection de Garfield. Parce qu'elle était la seule à le trouver adorable. Mais non, elle n'était pas la seule, et le doute s'insinuait en elle, elle se demanda depuis quand est-ce que ça durait, pourquoi est-ce qu'il était aussi à l'aise en embrassant Jodie ? Victoria pensait que c'était dans sa nature de ne pas être à l'aise avec les filles. Il prenait rarement l'initiative de l'embrasser, elle. Avec Jodie ça paraissait naturel. Elle fut persuadée que c'était loin d'être la première fois.

Une bouffée de jalousie lui monta à la tête et ça y est, elle pleurait. C'était tellement injuste. Elle faisait des efforts pour lui plaire, et ça ne paraissait pas assez alors elle continuait parce qu'elle l'aimait, elle l'aimait vraiment. Et Jodie arrivait comme une fleur, belle et innocente et personne ne lui refusait rien parce qu'elle était muette la pauvre choute, et puis regardez-la elle était tellement mignonne et inadaptée socialement oh mon dieu il faut être gentil avec elle et -

Elle se mordit le poing pour s'empêcher de pleurer trop bruyamment. Elle tenta de refouler ses pensées parce que c'était plutôt la faute de Garfield, Jodie n'avait trahi personne mais oh c'était tellement dur de ne pas ressentir de haine envers cette fille à cet instant précis. Victoria ne pouvait pas refouler ses sanglots plus longtemps et elle en avait bien assez vu. Trop vu. On devrait ignorer certaines choses, n'est-ce pas ? Elle leur tourna le dos et partit en courant, sans même remarquer qu'elle avait laissé tomber Hector. Elle voulait juste s'éloigner et oublier, bien sûr elle savait qu'elle ne pourrait pas oublier mais si seulement, si seulement...
Revenir en haut Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 27 Mar - 20:17


Haut vol.

Décidément, tu ne comprenais pas. Un jour il te fuyait, l'autre jour il t'embrassait, il te re-fuyait, tu l'embrassais (parce que faut pas lui laisser tout le plaisir, quand-même). Mais pourquoi alors cette fois était différente des autres fois ? Pourquoi cette fois c'était lui qui avait pris ton visage ? Et pourquoi est-ce qu'il n'avait pas répondu à ta question ? En fait, s'il ne t'avait pas embrassée pile à ce moment-là, peut-être que tu aurais continué à croire que tout allait bien. Sauf qu'il t'avait embrassée quand tu lui demandais justement si c'était mieux sans toi.

Pas pour te rassurer. Pour te goûter, une énième fois.. Une dernière fois. Tu n'en savais rien. Pourtant tu sentais que ça n'allait pas. Même si c'était délicieux, même si sa main sur ta nuque te ravissait, même si chacun de ses mouvements te faisaient frémir.. Ça n'allait pas. Parce qu'il t'avait embrassée à ce moment là. Tu romps le baiser, sans brusquer, d'une délicatesse dont chaque fois tu faisais preuve. Sauf qu'avec ça s'accompagnait également toute ta fragilité. Tu ravales ta salive, le regardes tristement. Les mots apparaissent sur ton carnet.

... Qu'est-ce qu'il se passe ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Jeu 27 Mar - 22:17
Il n'avait rien vu du tout, évidemment.

Jodie s'était écarté, et Garfield avait souri tristement. Il lui caressa la joue, puis recula complètement. C'était le moment de passer du mec bien au salaud, mais c'était pour le mieux.

« Y a un truc que je t'ai pas dit, et tu vas me détester. »

Au moins, il prévenait. Il s'interdit de fermer les yeux, parce que ça n'aurait pas été juste de ne pas voir sa réaction, après tout, il méritait ce rejet comme il n'avait jamais autant mérité une baffe de sa vie.

« J'ai une copine. Et je doute qu'elle apprécie tout ça. Alors... » Ok, c'était trop dur. Il ferma les yeux. « Tu ferais mieux de partir. Voilà. »

Il essayait d'être froid, et ce n'était pas du tout évident. Lorsqu'il libéra le vif d'or, sa main tremblait un peu, parce que ça ressemblait à un adieu, et pas dans les meilleurs termes. Tant pis. Il avait bien essayé de s'en passer, mais il faut faire des choix, dans la vie. Il avait choisi la solution dont il pensait qu'elle serait la meilleure pour tout le monde.

Il regarda un instant la balle dorée voler, puis il regarda le carnet. Peut-être qu'elle avait quelque chose à dire, et il n'était pas horrible au point de profiter d'un handicap qui ne lui permettrait pas de lui hurler dessus. Après, il irait voler. Comme prévu.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 27 Mar - 22:28


Haut vol.

Stop. Ton cœur s'arrête. Il avait dit quoi ? Une copine ? C'était quoi, une copine ? Ça veut dire qu'il t'aime pas ? Qu'il t'a jamais aimée, finalement ? Pourquoi il avait dit que oui, alors ? Est-ce que c'était douloureux ? Ça l'était. Est-ce que tu étais obligée de partir ? Tu n'avais pas envie de rester. C'était douloureux. Pourquoi est-ce qu'il ne l'avait pas dit avant, s'il était amoureux de sa copine ? Tu ravales ta salive et te mords la langue. Une goutte vient couler sur ta joue. C'était même pas une larme, malgré tes yeux humides. Tu lèves la tête au ciel. Il manquait plus qu'il pleuve. Tu reposes ton attention sur Garfield. Il fermait les yeux ? Tu devais vraiment partir ? Tu suis le vif d'or des yeux. Tu reposes ton attention sur Garfield. Il regardait ton cahier. Est-ce qu'il s'attendait vraiment à ce que tu écrives quelque chose ? Tu ravales ta salive. Qu'est-ce que tu pouvais écrire ? Tu baisses les yeux. Tu souris. Tu souriais toujours. Jack aussi souriait quand il est mort. Ta sœur souriait lorsque Papa a décidé de quitter la maison. Maman avait souri aussi. Alors toi, tu avais décidé de sourire. Parce que sourire c'était la preuve qu'on acceptait et qu'on était forts. Mais tu étais faible et tu n'acceptais pas qu'il en aime une autre. En fait c'était pas vraiment le problème d'aimer une autre. Le problème c'était que tu voulais avoir une place exclusive dans son cœur. Ce n'était pas le cas ? Tu te mords la langue, encore.

D'accord.

D'accord. C'était la seule chose qui était venue, tandis que tu retenais tes larmes. Tu les retiendrais jusqu'au bout. Parce que tu avais décidé de sourire. Et tu souriais. Ton carnet avait faillit un petit cœur mais tu le refermas juste à temps pour qu'il ne s'écrive pas. Tu le regardes. Pas de haine, pas de colère. Juste un faux sourire qui cachait une grande tristesse. De la dévalorisation aussi, sans doute. Tu avais peur. Tu n'étais rien. Tu n'avais jamais rien été. Ni pour ton père, ni pour Jack, ni pour Garfield. Parce que tu étais Jodie. Parce que tu n'avais aucune valeur. Tu te lèves, tu te retournes. Chacun de tes pas qui t'éloignent de lui t'es un peu plus douloureux. Tu as l'impression de te détruire au plus il est loin.

Sauf que tu n'étais pas unique à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Haut vol [ Jodie ]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Terrain de Quidditch :: Vestiaires
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥