Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Do me a favour [ Jodie ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 28 Mar - 0:19
Garfield prenait de plus en plus goût à la tranquillité. La salle commune lui semblait insupportable pour l'instant – un comble, en fait, pour quelqu'un qui y avait passé presque tout son temps libre en cinq ans. En plus, il avait l'impression que Victoria était un peu bizarre, et il ne pouvait pas s'empêcher d'être paranoïaque. Tiens donc, comme c'était étrange.

Bref que l'extérieur semblait être une bonne idée. On voyait les gens arriver de loin, et il faisait beau. Plus calme que la bibliothèque, les chuchotements le rendaient nerveux. Il avait beau avoir plus ou moins apaisé sa conscience, selon lui, il avait l'étrange sensation d'avoir un nuage d'orage au dessus de la tête. Sans blague.

Enfin bon. Au moins, il s'était enfin lancé dans la lecture du bouquin sur la rébellion gobeline d'Urg le Crasseux. Une énorme brique sur laquelle il était penché depuis facilement deux heures, assis sur l'un des quelques bancs du jardin botanique. Saleté de tableau.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 28 Mar - 0:34


Do me a favour.

Un pas. Deux pas. C'était devenu de plus en plus douloureux. Chaque pas que tu faisais l'était encore un petit plus que le précédent. Tu ne savais pas où tu allais. Tu ne savais pas pourquoi tu avançais. Tu savais juste que tu le faisais. Tu empiétais l'herbe de la plante de tes pieds nues tandis que tu avançais, tête baissée, vers les serres. Souvent, quand tu n'allais pas bien, c'est là que tu allais. Parfois dans l'espoir d'être seule, parfois dans l'espoir d'y trouver Caesius. Là ? Tu voulais être seule. Parce que c'était tout ce que tu méritais. En réalité tu te sentais coupable par rapport à cette fille qui aimait Garfield. Et qu'il aimait aussi, sans doute. Tu te sentais coupable d'avoir été de trop. Tu te sentais encore plus coupable d'avoir été assez bête pour croire qu'il pouvait t'aimer. Tu ne pleures pas. Tu restes un cadavre vivant. Les yeux dans le vide, les jambes faibles mais droites, le dos courbé, les mains dans les poches.

Jamais tu n'avais été aussi peu rayonnante. Même pas quand tu avais perdu ta voix. En fait c'était dommage. Si tu n'avais pas perdu ta voix, il n'y aurait pas eu de problèmes avec Jack et tu n'aurais jamais connu Garfield. Est-ce que tu avais vraiment envie de ne pas connaître Garfield ? Maintenant que c'était douloureux, certainement. Mais tu ne pouvais pas oublier à quel point tu te sentais bien lorsqu'il te regardait. Tu ne pouvais pas oublier ces moments où tu avais espéré qu'il t'aime.

Tu étais bête.

En plus tu avais ce bout de papier, plié en quatre, que tu as arraché du carnet parce que ce connard il avait décidé de suivre ton cœur et pas ta tête. Tu te mords la lèvre inférieure. Lorsque tu arrives près des serres, tu lèves les yeux. Putain. Poudlard était grand, quand-même, c'était pas possible de tomber sur lui comme ça. Bon, c'est vrai, ça faisait un moment, quand-même.. Mais c'était pas une raison pour qu'il reste là. Au plus tu le fixais, au plus tu te maudissais pour ce que tu allais faire. Tu t'approches et sors ton cahier.

Je peux m'asseoir ?

Tu étais vraiment trop bête.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 28 Mar - 0:48
Quelqu'un s'était arrêté devant lui. Quand il avait levé le nez, il avait soupiré. Je peux m'asseoir? ... Non. C'était la bonne réponse, ça, non.

« Ouais. »

Garfield n'avait pas le coeur d'être méchant, il l'avait déjà été assez, mais il n'était pas chaleureux pour autant. Après tout, le banc était à tout le monde. Il reporta son attention sur son bouquin, ou plutôt fit bien semblant de s'intéresser aux lignes serrées. Elle pouvait s'asseoir, mais personne n'avait dit qu'il lirait ce qu'elle avait à lui dire. Parce qu'elle n'aurait même pas dû s'approcher. Elle aurait dû passer son chemin, maintenant qu'elle savait.

Il essayait désespérément de lire, et pas cette saleté de carnet, mais les lettres semblaient danser devant ses yeux.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 28 Mar - 0:58


Do me a favour.

Tu t'assieds. Tu souris. En fait t'avais rien à dire et ton dos courbé n'arrangeait rien à l'image que tu donnais de toi. Tu te relèves, inspires. En fait tu pouvais pas avoir l'air faible. C'est pas que tu voulais pas, c'est juste que c'était hors de tes moyens. Tu n'arrivais pas, c'est tout. Tu te sentais mal, tu te sentais pas à la hauteur, ça te dérangeait. Alors il fallait que tu te relèves, que tu souris et que tu empêches ces vilaines larmes de couler. Tu serres dans une main le carnet tandis que l'autre écrase le bout de papier dans ta poche.

Pourquoi tu m'as dit que tu m'aimais ?

C'était la seule question. La seule question qui te brisait le cœur, la seule question qui te détruisait. Parce qu'il pouvait aimer n'importe qui, c'était encore acceptable. Douloureux, mais acceptable. Sauf que savoir qu'il avait fait semblant, pour tout ça, ça, c'était horrible. Parce que tu avais l'impression d'avoir été conne. Tu as été conne. Tu avais l'impression de ne plus avoir aucune valeur, ni à ses yeux, ni aux tiens. Est-ce que tu as seulement la moindre valeur, Jodie ? Ton dos relevé et ton sourire mentent. La question disait déjà tout.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 28 Mar - 1:17
Il n'avait pas la moindre envie de lire ce qu'elle disait, mais il le fit quand même, parce que si elle avait pu parler, elle n'aurait pas pu ne pas entendre. C'était un peu de justice qu'il lui accordait, dans le fond, parce qu'il aurait très bien pu – et préféré – faire complètement l'autruche.

La question le perturbait, et soudain, il se retrouva à chercher son regard avec dans ses propres yeux une lueur d'espoir qu'il aurait dû éteindre à tout prix. Il était toujours parti du principe qu'elle disait l'aimer toujours de la même manière que la première fois, c'est à dire comme tout le restant du monde, parce qu'elle avait l'air de voir tout en rose. Est-ce que...

Et puis il baissa les yeux sur son livre, encore. Même si c'était le cas, même s'il avait fait des raccourcis trop rapides, ça ne servait plus à rien d'essayer de s'en assurer. Malgré que ce minuscule doute lui donne envie de creuser la question. Et elle avait toujours ce sourire, dont il avait appris qu'il était complètement faux... Ce sourire l'énervait, depuis qu'il en avait vu des vrais.

Il soupira. Il était mal à l'aise, mais plus comme avant, où elle le troublait, il était juste malheureux. De manière tout à fait honnête, déjà, il n'avait jamais dit ça. Il avait dit 'moi aussi' et,... Et il recommençait à se chercher des excuses. De manière vraiment honnête, cette fois, il n'en avait aucune idée.

« L'inspiration du moment. »

Et au moins, c'était la vérité.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 28 Mar - 1:24


Do me a favour.

C'était ta faute, Jodie. Tu avais cherché, tout ça. Sans le savoir, mais tu l'avais cherché. Sa réponse, tu l'avais cherchée. Tout, tu avais tout cherché. Parce que tu étais coupable, tu te rendais coupable. Chaque jour un peu plus, chaque seconde te réduisait peu à peu à l'état de cadavre mouvant. En fait tu avais une douleur horrible dans ta poitrine et la seule chose que tu voulais faire, c'était de l'écraser. De la détruire, de détruire tout, toi, cette situation, tes souvenirs.. Tout. En fait tu pouvais le faire. Mais tu ne voulais pas fuir le problème. Tu plantes tes ongles dans le papier, baisses la tête et les yeux. Tu souris encore. Plus faiblement. Mais tu souriais. Tu ne pleurerais pas.

Alors tu ne m'aimes pas, en vrai ?

Tes questions étaient de plus en plus ridicules. Tu ne le regardes pas, tu préfères contempler tes pieds se balançant d'avant en arrière. Tu enfonces ongles de ton autre main dans ta main. Putain tu t'étais mise à saigner. Tu sors ta main, la cache du regard de Garfield, la fixe. Quand tu retourneras dans ta chambre, faudra te couper les ongles..
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 28 Mar - 1:38
Injuste, il se demandait quand elle allait le lâcher avec ses questions. Ou le lâcher tout court, histoire qu'il puisse ne plus y penser et faire définitivement une croix sur elle. Non, il était vraiment méchant. Il lui devait bien les réponses, c'était lui qui avait... menti ? Par omission, certainement. Le problème, c'est qu'il fallait savoir quelle réponse donner. Est-ce qu'il lui devait aussi d'être honnête ? Même si ça n'arrangeait carrément pas ses affaires ?

Lorsque Garfield leva les yeux du carnet, son humeur sombre avait un peu reculé, pour céder la place à ce qui ressemblait à une grande fatigue, un gros raz-le-bol. Il était perdu, et ça se voyait, il avait l'air à la fois trop vieux et trop jeune. Un gars blasé, et un gamin paumé.

« J'en sais rien. »

Il n'avait jamais voulu se poser la question, et il ne voulait toujours pas. Surtout pas maintenant. Mais en fait, lui aussi avait des questions.

« Pourquoi tu veux savoir ça maintenant ? »

Vraiment. Il pensait qu'il avait été clair. Qu'elle allait l'éviter. Alors pourquoi est-ce qu'elle était là ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 28 Mar - 1:48


Do me a favour.

Pourquoi maintenant ? Tu ne savais pas. Si, tu savais. Tu ne savais juste pas l'expliquer. Parce que ton cœur avait demandé des réponses, parce que les miettes réclamaient justifications, parce que l'ombre de Jack dans tes cauchemars avait pris l'apparence de Garfield, parce que tu n'avais plus aucun invité dans ton pays rose, parce que tu étais seule, parce que malgré tout le soutien qu'on pouvait t'apporter, il n'y avait que lui. Que lui qui aurait pu effacer ces larmes sur tes joues, que lui qui aurait pu récupérer ton petit cœur détruit, que lui qui aurait pu t'empêcher de te détruire. Il en avait pas très envie, de toutes façons. Peut-être que c'était mieux comme ça. Tu ne le regardes toujours pas.

Parce que je peux pas faire semblant que t'es pas là éternellement.

C'était peut-être pas tout à fait une vraie explication. Enfin si. C'en était une, mais elle ne répondait pas à tout. Tu remets ta main blessée dans ta poche. Tes paupières s'abaissent. Tu étais fatiguée. Fatiguée de te faire taper quotidiennement, fatiguée d'avoir toujours envie de te perdre, fatiguée d'avoir toujours à sourire, fatiguée de toujours te tenir droite, fatiguée de faire semblant de ne pas l'aimer. Tu ne pouvais pas. Des mots apparaissaient en gris clair sur le papier blanc, impossibles à lire et en plus ils disparaissaient trop vite. Tu ravales ta salive.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 28 Mar - 2:04
Et lui, il était sensé faire comment pour faire semblant qu'elle n'était pas là, si elle se pointait à côté de lui comme ça ? Non, c'était égoïste. Garfield avait l'impression de passer la moitié de son temps à penser des trucs méchants pour se défouler et l'autre moitié à se flageller mentalement parce qu'il commençait à devenir un connard. Enfin, fondamentalement, il ne commençait pas à se comporter en tant que tel, mais maintenant les pensées allaient avec, parce qu'il en avait un peu marre.

« Pourquoi tu pourrais pas ?... Enfin... »

Il hésitait à proposer un truc, parce qu'il allait s'envoyer au septième cercle de l'enfer tout seul, irrémédiablement, avec une trop grande proximité. Il aurait mieux valu tout arrêter comme on arrache un sparadrap et ne plus en parler. Seulement voilà, elle avait l'air misérable, et les mots sortirent tout seuls.

« On peut essayer d'être amis. »

S'il avait été à sa place, il se serait envoyé chier. Il n'osait pas la regarder, c'était mal parti... Mais il avait fait un geste. Le geste de trop ? Peut-être.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 28 Mar - 2:19


Do me a favour.

Tu ne pouvais pas. Vraiment pas. La douleur te poignardait le cœur pendant que tes ongles se chargeaient de tes mains. Tu saignais, plus intérieurement que sur tes mains, mais tu saignais. Tu paniques. Il fallait te calmer, tu n'avais pas à être faible, tu ne pouvais pas être triste. Tu te mords la lèvre inférieure. Tu t'en voulais vraiment d'avoir été bête et de le rester. Meurs. Pourquoi est-ce qu'il était méchant, comme ça, tout à coup ? Tu le savais. Tu ne voulais juste pas l'entendre. Parce que la vérité était douloureuse. Parce que ce qui était dur à accepter ce n'était pas qu'il ait une copine. C'est qu'il ne t'aime pas.

Non merci.

Meurs. Tu attrapes le bout de papier dans ta poche. Tu esquisses un sourire, tu te retournes, le glisse dans sa main de la tienne qui n'était pas blessée par tes ongles. Il y avait une goutte de sang sur le papier. Tant pis. Meurs. Tu fermes le carnet, tu passes ta main sur son épaule et vient embrasser sa joue. Tu te lèves et t'éloignes. Sur le papier, l'écriture se modifiait. Le petit cœur s'était transformé en plusieurs mois, alignés, les uns sur les autres, une écriture un peu tremblante. Meurs.
Je t'aime.
Pardon.
Adieu.
Meurs.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Do me a favour [ Jodie ]

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Jardin botanique & serres
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥