Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le clafoutis c'est exquis [Semi-fluffy] ϟ Elyrian & Astrid & Richard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 28 Mar - 17:43
Il avait suffit d'une discussion avec Elyrian, relativement par hasard, pour qu'ils se rendent compte qu'ils avaient des problèmes avec la même personne. Cette discussion avait d'ailleurs duré un bout de temps après, à coup de « T'imagines si... ». Garfield n'était pas particulièrement féministe, mais il fallait tout de même avouer que le gars poussait le bouchon un tout petit peu loin. Au final, le dernier truc imaginé, c'était qu'il tombe sur une fille qu'il ne pouvait pas avoir. Ou pire, qu'il ne voulait pas avoir.

Un peu comme après cette saloperie de clafoutis qui avait laissé la moitié de Poudlard traumatisé. Garfield était très, très bien placé pour le savoir. La victime était toute désignée, évidemment, après qu'ils eurent écarté l'idée la plus glauque, à savoir la tantine.

Sur le moment, ça avait semblé une super bonne idée, même si elle avait demandé pas mal de préparation. Aucun des deux ne se sentait de jouer au petit chimiste, parce que le truc avait l'air vachement compliqué à préparer, alors il avait fallu se cotiser. Et aller voir la vendeuse de la petite ruelle au fond de Pré-au-Lard, qui avait haussé un sourcil avant d'éclater de rire. Merci bien, vraiment. Il ne savait pas ce qu'elle s'était imaginé, mais pour le moment il n'avait carrément pas besoin dedans, il avait l'impression d'être tombé dedans quand il était petit. Il avait aussi fallu trouver dans quoi le mettre, ce truc, et pourquoi leur cible le boirait, et puis ça avait semblé relativement évident. Il avait un jour entendu Holly parler à Alix de boissons énergisantes, ou leur équivalent sorcier, un truc qui permettait de récupérer après un entraînement. Le mieux, c'était que ça existait à la cerise, apparemment. Tout juste le truc qu'il fallait pour faire péter un plomb à la potion.

La préparation de tout ça avait donc prit un bon bout de temps, pendant lequel ils ne s'étaient pas trop posé de questions, et puis un beau jour, ils avaient profité de l'entraînement des Serpentards pour déposer un shaker dans leurs vestiaires restés ouverts, avec une jolie petite carte. « Pour Astrid. » Signé Holly Morgan, évidemment. Avec un peu de chance, le professeur Morgan avait fait la même recommandation à tous le capitaines. Et depuis qu'Ely et lui s'étaient planqués à l'extérieur, accroupis sur des caisses pour arriver à hauteur de la toute petite fenêtre d'aération afin d'avoir une bonne vue de l'intérieur, Garfield avait des remords.

Déjà, s'ils se faisaient chopper là, ils allaient se faire taxer d'espions ou de voyeurs, et il ne savait pas trop quel était le pire des deux, et il fallait tout de même avouer que ce n'était pas la position la plus confortable du monde. Et puis bon, Astrid, elle n'avait rien demandé à personne... Il regarda Elyrian une seconde, qui attendait avec son appareil photo. Un peu trop tard pour se défiler. Autant profiter du spectacle, maintenant ; l'entraînement Serpentard allait se terminer d'une minute à l'autre. Show time.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 28 Mar - 18:52




Le clafoutis c’est exquis

Désolé Astrid, t’as juste un cousin merdique.
feat Jodie





Tout était parti d’une plainte, une plainte de sa part, concernant cet abruti de serpentard. Lui et sa prétention, lui et son sourire si faux, lui et sa manie de la coller partout ou de courir après d’autres filles. Elle aimerait bien le flinguer, sachant qu’elle ne pourrait se contenter de lui déverser ses chaudrons à la gueule pendant bien longtemps. Elle avait craché son mépris pour le jeune homme, à voix haute, s’attirant ainsi la curiosité de Garfield. Une conversation s’imposa d’elle-même, permettant à la rousse de comprendre que sa colère était partagée. Agir, à deux, semblait donc une formidable idée. Et les idées, ce n’était pas ça qui manquait pour le coup, elles fusaient à tout va, particulièrement cruelles quand elles sortaient de l’esprit de la donzelle. Cruelles et impossibles à réaliser, tant pis. Ils parvinrent toutefois à se mettre d’accord : balancer Richard dans les bras d’une fille qu’il n’aimait pas était un excellent moyen, même si les filles en question étaient rares voire inexistantes. Il fallait forcement piocher dans la famille. Cette idée dégoûta quelque peu la joueuse de Quidditch, fallait admettre que mêler des cousins dans une histoire de philtre d’amour, c’était plutôt de très mauvais goût. Surtout qu’elle n’avait strictement rien contre la capitaine des Serpentard. Mais son camarade se montra convaincant et l’idée de pouvoir se foutre de Rick lui plaisait trop.

Le marché fut donc conclu, les deux Poufsouffles se firent la promesse de n’en parler à personne, se faisant discrets au possible lors de l’achat de la potion –ils étaient trop mauvais pour prendre le risque de la faire eux même – et ce fut ainsi qu’ils se retrouvèrent bien vite dans les vestiaires des serpentards, déposant la boisson avant de filer se planquer à l’extérieur, observant ce qui allait se passer à travers une petite ouverture. La rouquine avait pris son appareil photo, dans le doute, elle n’avait encore aucune idée de ce qu’elle pourrait en faire mais elle avait décidé de prendre les devants. Qui sait, ça ferait des souvenirs à montrer à ses futurs gosses, ou bien elle pourrait peut-être faire du chantage à Richard bien qu’elle ignorait encore si elle s’abaisserait à quelque chose dans ce goût-là. Ce n’était, d’ordinaire, pas son genre. Toute cette vaste farce n’était pas son genre en vérité, Elyrian étant bien plus prompte à briser des os et lancer des insultes plutôt que de faire ce genre de coups en douce, surtout quand ces derniers impliquaient des personnes n’ayant rien demandé. Pauvre Astrid. Mais c’était trop tard pour reculer, bien que la demoiselle ne puisse s’empêcher d’avoir un peu peur. Non pas pour la réputation qu’elle pourrait se taper, elle s’en moquait pas mal, mais bien à l’idée de perdre sa place au sein de l’équipe de Quidditch. Elle venait tout juste de la récupérer, en tant que gardienne, bien qu’elle n’ait toujours pas compris comment une telle chose avait été possible. Peu lui importait, cette nouvelle l’avait comblé de joie. Elle espérait désormais qu’elle n’allait pas tout foutre en l’air pour une basse vengeance.

Inspirant lentement, cette même respiration finit par se retrouver bloquée alors que la rouquine se faisait un peu plus petit encore, observant discrètement à travers la faible ouverture. Les serpentards venaient de rentrer dans les vestiaires et… Oh, merde, est ce que certains iraient se déshabiller pile sous leurs yeux ? Les douches étaient plus loin, séparées, mais il ne serait pas étonnant de croiser un mec torse nu déjà. Oh putain, manquerait plus que Richard lui-même se trimballe à moitié nu, ce serait le comble. Certes il avait des tatouages et c’était sexy, mais l’idée d’apercevoir sa peau ne l’excitait pas vraiment, le concerné ayant une place bien trop faible dans son estime pour ça. C’est pour cela qu’elle préfère détourner le regard, préférant attendre encore, espérant que les gens partiraient au plus vite. Sa prise se raffermit sur l’appareil photo et elle attend. Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu’elle daigna jeter un coup d’œil à la pièce, constatant qu’Astrid était enfin seule. Enfin, si Richard pouvait être dans les parages ce serait cool. Après tout c’était lui qu’elle visait via cette manœuvre.



(c) MEI SUR APPLE SPRING

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Ven 28 Mar - 21:30
Richard ∞ Astrid
Even if your lips curse at me, that's not what I mean. Even if your heart throws me away, that's not what I mean. Why don't you know the meaning of my tears ? I'm not saying we should end it. I'm asking you to hold me. Your attitude was different, making my heart ache, you felt strange. The sky is dark as if it will rain.
Astrid ouvrit la porte des vestiaires pour que tout le monde puisse se changer après un entraînement. Leur nouvelle équipe nécessitait plus d'entraînement que les autres, étant donné que le prochain match opposait Serdaigle et Serpentard. Certes, leurs adversaires n'étaient peut-être pas les plus intimidants, mais ça n'était pas une raison pour se relâcher, d'autant plus qu'Astrid avait des raisons personnelles pour vouloir les battre. Tout d'abord, parce qu'ils comptaient Sloan dans leur équipe, et ensuite, parce qu'ils étaient les chouchous de sa tante. Hors de question de négliger les entraînements donc, d'autant plus que ça ferait trop plaisir à Elise de gagner.

Après avoir ouvert la porte aux filles, elle se chargea de ceux des garçons avant d'aller se changer. Ils n'avaient pas de douche mais avaient des lavabos pour se rafraîchir, de toute façon sur un balai et en plein vol, on n'avait pas vraiment l'occasion de transpirer énormément. Les plupart des filles les utilisèrent pourtant avec des serviettes pour se rincer un minimum, ce qu'elle fit également. Elles revêtirent ensuite leur uniforme et en fouillant dans son sac, Astrid trouve un flacon rouge avec une étiquette qui n'était pas dans ses affaires avant le match.

Suspicieuse, elle examina la bouteille, qui semblait être une boisson énergisante. Sur l'étiquette était signé un mot de sa tante. Elle sourit, appréciant l'attention. Elle défit le capuchon et en but quelques gorgées, ça sentait bon. Étrange que ça sente les amandes alors que le liquide était aussi rouge, et elle ne distinguait pas d'odeur de fruits. Mais c'était une boisson énergisante après tout, il devait y avoir un tonne de truc qui changeait le goût. Un goût pas mauvais d'ailleurs. Elle la termina rapidement avant de jeter la bouteille dans la poubelle, puis elle fronça les sourcils. Elle se sentait bizarre, comme vide, quelque chose n'allait pas. Pourquoi est-ce qu'elle avait envie de voir Richard maintenant, là, tout de suite ?

Quand les filles sortirent des vestiaires, Astrid entra dans ceux des garçons après avoir frappé. Avec son air autoritaire malgré son jeune âge, elle s'adossa contre le mur des vestiaires, croisant les bras.

« J'aimerai parler à Richard seule. »

Les autres ne discutèrent pas, semblant compatissants vis-à-vis de Richard. Sans doute pensaient-ils que ça allait barder, comme toujours lorsqu'elle isolait un membre de l'équipe. Lui-même ne semblait pas très à l'aise. Une fois qu'ils furent seuls, elle ferma les vestiaires à clés et se tourna à nouveau vers lui. Marchant vers lui à pas lents, en fronçant les sourcils, elle se planta finalement devant lui et se jeta dans ses bras pour le serrer de toutes ses forces en riant légèrement, comme une gamine.

« Rickyyyyyyy !! Bravo pour l'entraînement aujourd'hui ! T'as été super ! »

Astrid était effrayante dans cet état. Elle semblait si petite, si fragile si mignonne. Rien à voir avec la mini Holly dont tout le monde avait plus ou moins l'habitude. Une part d'elle-même le savait et voulait lutter, mais tout était camouflé par un espèce de nuage... rose. Elle s'écarta à peine de lui en se tordant le cou pour le voir.

« Oooh, et je te l'ai pas dis la dernière fois ! Félicitations pour être entrée dans l'équipe ! Je suis très très contente et très très fière de toi ! En plus maintenant on est ensemble alors c'est trop cool ! On pourra se voir plus souvent ! »

Pourquoi est-ce qu'ils ne se voyaient pas tous les jours d'ailleurs, hein ? Ils étaient des Morgan ! La famille c'était important ! Et en plus ils étaient dans la même maison. Comment ça se fait qu'ils ne traînaient pas toujours ensemble ?

« Non, tu sais Ricky ? En fait, on devrait même se voir plus souvent tout court ! Genre, après les cours. Ou quand on mange ! On est à la même table en plus, pourquoi on se met jamais à côté, hein ? Même dans la salle commune et les dortoirs, on se croise jamais on dirait. C'est bizarre non ? Pourquoi ? Tu me détestes ? Tu m'évites ? »

Elle le regarda avec un air triste.


code by Silver Lungs


HRP:
 


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier



avatar
Richard Morgan
Messages : 543
Age : 22
Date d'inscription : 11/03/2014




Message
Sam 29 Mar - 0:08

Richard était satisfait de son entrainement et de lui-même. D'un autre côté, y avait-il une seule fois dans sa vie où il n'avait pas été satisfait de lui-même ? Cette question il ne se la posait pas, car se la poser pouvait supposer qu'il y avait des fois dans sa vie où il n'était pas satisfait de lui-même et cette éventualité n'existait pas dans son esprit. Même Astrid ne lui avait pas hurlé dessus, ce qui voulait dire qu'il avait été particulièrement excellent, parce que le prochain match lui tenait vraiment à cœur. Ils voulaient tout les deux impressionner leur tante de toute façon et voir l'équipe où se trouvait le plus de Morgan perdre devant les Serdaigles n'était pas une option.

Aussi, lorsqu'Astrid débarqua dans les vestiaires alors qu'il était en train de se changer, il se demanda où se trouvait le problème et lorsqu'elle demanda à lui parler seul à seul, il fut soudainement prit de panique. Oh. Mauvais pour lui. Astrid ne demandait jamais à voir quelqu'un seul à seul sauf pour le traumatiser tellement qu'il ne ferait plus d'erreurs au prochain entraînement. Il termina rapidement d'attacher sa chemise d'uniforme et coula un regard vers la fenêtre en calculant ses chances de pouvoir sauter au travers avant qu'elle le rattrape, mais il n'eut pas le temps. Déjà elle était devant lui, les bras croisés et les sourcils froncé. Sentant la sueur glisser le long de son dos, Richard recula légèrement, mais soudain elle lui sauta dessus en riant.

Choqué, le col encore relevé car il n'avait pas mit sa cravate et sa cousine l'appelant par son petit nom dans les bras, Richard se demandait dans quelle dimension parallèle il se trouvait. Sérieusement. Astrid. Lui sauter dessus comme ça comme si elle avait encore dix ans. Comme si elle lui parlait encore. C'était... perturbant. Le regard de Richard s'illumina et il la serra également très fort contre lui. Elle lui avait pardonné ! Il ne savait pas exactement quoi, mais elle avait enfin décidé de lui pardonner ce pourquoi elle lui en voulait depuis tant de temps ! C'était le plus beau jour de sa vie ! Il décida de ne pas l'interroger sur ce revirement, ne voulant pas remuer le couteau dans le plaie qui semblait enfin cicatrisée.

-Ha ha merci ! Mais je le fais pour toi tu sais ? Je veux que tu sois fier de moi ! Je veux pas qu'on dise que je suis rentré dans l'équipe parce que je suis le cousin du capitaine ! dit-il d'un ton joyeux sans la lâcher.

Lorsqu'elle demanda à ce qu'ils traînent plus souvent ensemble, Richard cru que noël, Pâques et son anniversaire venaient d'arriver tout en même temps pour lui tomber dessus. Cependant, quand elle lui demanda s'il l'évitait, il fronça les sourcils. Lui ? L'éviter ? C'était elle qui passait son temps à refroidir ses élans d'affection à son encontre. Pourquoi posait-elle une telle question ? Il voulait bien se réconcilier avec sa cousine, mais il n'allait pas porter la responsabilité de tout sur ses épaules tout de même !

-Pims'... C'est pas moi qui t'évite, c'est toi qui voulait pas me parler... rappela-t-il douloureusement.

Il la lâcha et s'écarta pour récupérer sa cravate. Il devait la mettre, il avait l'air d'un vampire sortit d'une mauvaise série B avec son col relevé. Sans les dents. C'était dire le budget.


House Morgan
(et Hartell)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Sam 29 Mar - 11:27
Richard ∞ Astrid
Even if your lips curse at me, that's not what I mean. Even if your heart throws me away, that's not what I mean. Why don't you know the meaning of my tears ? I'm not saying we should end it. I'm asking you to hold me. Your attitude was different, making my heart ache, you felt strange. The sky is dark as if it will rain.
Astrid fut ravie que son cousin lui rendre son étreinte. Ca faisait une éternité qu'ils ne l'avaient pas fait, deux ans en fait, ça lui avait beaucoup manqué, elle qui l'adorait tant ! Et qu'il la surnomm Pims' comme quand elle était petite la fit rayonner. Pourquoi est-ce qu'il ne l'appelait plus comme ça d'ailleurs ? Bah, aucune importance ! En revanche elle haussa un sourcil quand il la lâcha et lui dit que c'était elle qui l'évitait. Vraiment ? Maintenant qu'elle y repensait, c'était vrai, c'est toujours elle qui allait ailleurs quand il venait. Pour quelle raison déjà...

« C'est vrai mais... C'est le passé tout ça ! On s'en fiche ! Maintenant je veux te parler tout le temps, tous les jours. C'est triste qu'on ne le fasse pas alors qu'on est ensemble ! »

Déjà quand elle était petite, Richard avait été le troisième de la famille, après ses deux grands frères, à recevoir une invitation à Poudlard. Il l'avait ramené avec lui pour la lui montrer, même si elle l'avait déjà vu à maintes reprises auparavant, et elle était montée sur ses genoux pour la voir encore. Elle lui avait promis qu'elle irait elle-aussi à Poudlard avec lui plus tard, comme ça ils pourraient à nouveau être ensemble. Puis, lorsqu'on appris que Maureen était dépourvue de pouvoirs magiques, elle avait commencé à avoir peur. Et si elle aussi, elle en était incapable ? C'est dire le soulagement quand sa mère lui apporta l'enveloppe cachetée !

« Tu sais Ricky, quand j'étais petite, tu étais mon cousin préféré. Je disais même tout le temps que je voulais t'épouser quand je serai grande ! Je sais pas pourquoi c'est différent aujourd'hui... »

Astrid fouilla dans sa mémoire de toutes ses forces pour chercher ce qu'elle avait bien pu lui reprocher pour agir aussi froidement avec lui. Puis elle fronça les sourcils. Ca y est, elle s'en rappelait. Son ton devint plus grave.

« ... Hah ! Je m'en souviens, tu n'arrêtes pas de séduire des filles à tout bout de champ ! C'est vraiment stupide de ta part, comme si elles allaient toutes tomber dans le panneau, c'est path-...? »

Qu'est-ce qu'elle racontait ? Pourquoi est-ce qu'elle était aussi méchante avec lui ? C'était bizarre, anormale... Elle se souvenait avoir déjà fait plusieurs remarques du même genre avant, mais maintenant elle... Elle réalisa quelque chose. Mais oui, tout était clair maintenant. La raison pour laquelle elle était aussi froide avec lui depuis qu'il avait changé, cet agacement constant quand elle le voyait, la raison pour laquelle elle l'évitait.

Astrid était jalouse.

Quand elle s'en rendit compte, elle se pendit au cou de son cousin, les sourcils froncés.

« Je n'aime pas quand tu fais ça, alors arrête, d'accord ? Ces filles sont sans importances... Il n'y a que moi qui compte, maintenant. »

Elle le regarda avec un air farouche, possessive.


code by Silver Lungs


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier



avatar
Richard Morgan
Messages : 543
Age : 22
Date d'inscription : 11/03/2014




Message
Sam 29 Mar - 16:14

C'était du passé, elle venait de le dire. C'était la seule phrase qu'il souhaitait entendre de sa part, que tout était derrière eux, qu'elle oubliait, qu'elle faisait table rase de tout ce qui s'était passé avant et de tout ce pourquoi elle lui en voulait. C'était du passé et ils pouvaient tout les deux être comme avant, ensemble, soudé comme deux Morgan devaient l'être. En parfaite harmonie et pas seulement pour les besoins d'un match de quidditch. Elle voulait vraiment qu'ils recommencent à se voir et à traîner ensemble, qu'ils rattrapent le temps perdu.

Et voilà qu'elle continuait en disant qu'il avait été son cousin préféré. Ça n'avait rien d'étonnant, Astrid avait toujours été sa chouchoute aussi, dès qu'il découvrait quelque chose, dès qu'il apprenait à faire un truc ou qu'il réussissait une figure sur un balais, c'était toujours vers sa cousine Astrid qu'il allait pour lui montrer, pour lui apprendre, pour lui faire découvrir aussi. Il fut surprit quand elle lui annonça qu'elle voulait l'épouser en étant petite. Il lui sourit et glissa sa cravate autour de son coup avant de l'attacher. Cependant il se tendit lorsqu'elle parla des raisons pour lesquelles elle lui en voulait. Alors c'était pour ça. Tout était pour ça. Il rabaissa son col. Si elle lui avait dit, si elle était venue lui en parler, ça aurait été différent sans doute. Il n'aurait pas été comme ça. Ou peut-être que si lui était venu lui parler de ce qui c'était passé avec Carys... Mais non, il avait eu trop honte de lui-même. La seule fois dans sa vie où il avait dégringolé du haut de son piédestal.

-Pourquoi est-ce que tu ne m'en as...

Il fut interrompu lorsqu'elle lui sauta à nouveau dans les bras en le fixant d'un air possessif, jaloux. Il fronça les sourcils. Certes elle était sa cousine et certes il l'aimait plus que tout, mais est-ce qu'elle n'était pas un peu... trop enthousiaste quant à leur relation ? Il dénoua ses bras de son cou et la fit reculer légèrement pour enfiler son pull d'uniforme. Il était partagé entre lui remettre les idées en place tout de suite et briser cet instant magique qui s'était installé entre eux ou bien les laisser flotter encore un peu dans leur bienheureuse béatitude. Pour une fois il choisit de rester raisonnable.

-Wow... Astrid... Tu ne trouves pas que tu vas un peu vite ? Il n'y a même pas une heure, tu me jetais des regards glacials du haut de ton balais et maintenant tu dis que tu veux être la seule femme de ma vie. Pourquoi ce soudain revirement ?

Il commençait à suspecter une mauvaise blague de la part d'Astrid. Essaierait-elle de se moquer de lui avant de finalement lui dire qu'il était stupide d'avoir cru qu'elle le pardonnait aussi facilement pour ce qu'il avait fait ? Ce n'était pas vraiment du genre d'Astrid, mais il fallait reconnaître que c'était étrange. Il aurait juré que se faire pardonner serait plus difficile et que son affection ne serait remonté que peu à peu, pas d'un seul coup comme ça. Non, c'était définitivement louche toute cette histoire. Soudainement saisit d'un doute, Richard regarda vers la porte en cherchant une idée.

-En plus, je ne peux pas faire de toi la seule femme de ma vie, Pims. Je crois que je suis déjà amoureux de quelqu'un d'autre... dit-il d'un ton légèrement rêveur comme s'il pensait à la personne en question.

Si ses soupçons étaient confirmés, la réaction ne tarderait pas à se faire attendre et elle ne serait pas des plus tranquilles. Richard connaissait bien sa cousine malgré l'éloignement qu'ils avaient subit, et changer comme ça de comportement sans aucune raison apparente ne lui ressemblait absolument pas. Il y avait vraiment quelque chose qui clochait dans cette histoire, mais avant d'avancer quoi que ce soit, il devait en avoir le cœur net et une réaction de jalousie serait le meilleur moyen de le savoir.


House Morgan
(et Hartell)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Sam 29 Mar - 17:15
Richard ∞ Astrid
Even if your lips curse at me, that's not what I mean. Even if your heart throws me away, that's not what I mean. Why don't you know the meaning of my tears ? I'm not saying we should end it. I'm asking you to hold me. Your attitude was different, making my heart ache, you felt strange. The sky is dark as if it will rain.
Astrid fronça les sourcils quand il l'écarta de lui. Elle n'aimait pas ça, il ne l'avait jamais fais auparavant, l'écarter comme il venait de le faire. Tout ça à cause de ces petites pimbêches qui se baladaient devant lui et lui faisaient perdre la tête. Oui, tout ça c'était de leur faute ! Elle croisa les bras.

« Moi ? Un soudain revirement ? Je vois pas de quoi tu parles, j'ai toujours été comme ça, je t'ai toujours adoré même si ces derniers temps je le montrais moins, parce que tu passais tout ton temps avec quelqu'un d'autre ! »

Il y avait du vrai dans ce qu'elle disait. Elle se souvenait d'une période où il avait fréquenté une fille, pendant un certain moment, mais ça ne la dérangeait pas vraiment, il la traitait avec un certain respect, il ne jouait pas avec elle. Mais quelque chose a changé après et il a commencé à papillonder d'une personne à l'autre. Et elle avait peu d'estime pour ce genre de personne, même si c'était quelqu'un de sa famille. Surtout si c'était quelqu'un de sa famille. Ca n'avait rien d'étonnant qu'elle le traite de cette manière, d'autant plus que parfois c'était des filles de son âge qu'il allait séduire. C'était répugnant. Alors pourquoi est-ce qu'elle était aussi jalouse ? Ce n'était que son cousin, comme Noah et Daryl. Et elle n'agissait pas comme ça avec eux !

Elle se refroidit bruquement quand Richard parla d'être amoureux de quelqu'un d'autre. Non, c'était impossible ! Si c'était le cas, elle le saurait non ?! Elle aurait même du être la première avertie. Elle le fusilla du regard, son sang se mettant à bouillir dans ses veines.

« Quoi ? Comment ça ? De qui est-ce que tu parles ?! Elle est en quelle année, dans quelle maison ? Qu'est-ce qu'elle a comme option ? »

Astrid n'attendit pas d'avoir les réponses avant de reprendre les clés des vestiaires pour en ouvrir la porte et sortir mettre la main sur cette sale garce. Cependant, après avoir fait à peine trois pas dehors, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Mais pourquoi est-ce qu'elle pleurait ?! Un Morgan, ça ne pleure pas, putain. Ca a une poussière dans l'oeil à la limite mais c'est tout. Mais là elle était... triste, inconsomable, elle avait l'impression qu'on était en train de lui arracher le coeur. Elle n'avait ressenti ça qu'une seule fois dans sa vie et elle s'était jurée que ça n'arriverait plus.

« Ricky... Je vais pas bien ! Faut que j'aille à l'infirmerie... »

Elle était secouée de tremblements et elle hoquetait légèrement. Elle détestait ça, elle détestait pleurer, elle détestait avoir l'air faible, elle détestait cette foutue école et elle détestait Richard pour la blesser de cette manière.


code by Silver Lungs


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier



avatar
Richard Morgan
Messages : 543
Age : 22
Date d'inscription : 11/03/2014




Message
Sam 29 Mar - 19:40
Alors le monde s'écroula autour de Richard. Comment avait-il pu croire, comment avait-il pu être assez stupide pour penser que tout pourrait redevenir en avant avec sa cousine, pour penser qu'elle lui pardonnerait et qu'elle reviendrait le voir de son propre gré. Un instant, son expression soigneusement étudiée se fissura et on pu apercevoir sur ses traits une souffrance plus profonde qu'on ne pourrait imaginer de sa part. Il posa un instant sa main sur le mur le plus proche pour se soutenir, puis il ravala les larmes qui commençaient à monter alors que la boule qui se formait dans sa gorge menaçait de l'étouffer.

Puis il se redressa, en colère, déterminé. Quelqu'un allait payer pour ça, mais pour le moment sa cousine avait besoin de son aide. Tâchant d'avoir l'air joyeux, il se précipita vers elle et vint la soutenir. Il devait trouver un plan pour la faire redevenir normale, mais avant il devait savoir comment elle avait avalé cette potion, qu'il puisse trouver le récipient qui l'avait contenu et possiblement retrouver les coupables de cette façon. Des gens allaient payer pour ça. Il la rattrapa et l'enlaça, sachant que ça la rendrait heureuse pour le moment avant de lancer d'un ton jovial.

-Mais enfin Prims, évidemment qu'il n'y a que toi dans ma vie ! Comment je pourrais tomber amoureux de quelqu'un d'autre alors que je t'ai toi ? demanda-t-il avant de la retourner pour qu'elle lui fasse face.

Il l'examina, la regardant dans les yeux, cherchant une trace d'humidité autour de ses lèvres ou bien une miette de gâteau sur son uniforme, quelque chose qui pourrait lui donner un indice sur la façon dont elle l'avait ingérer. Pour le moment il ne se formalisait pas trop de sa réaction, elle devait bien s'en ficher qu'il lui ai dit qu'il en aimait une autre maintenant qu'il lui avait affirmé qu'elle seule comptait pour lui. Il continuait de fixer ses lèvres avec insistance, ce qui pouvait prêter à confusion, et il alla même jusqu'à passer son pouce à leur commissure pour voir s'il ne restait pas une trace suspecte d'humidité. Ce qui était le cas. Il reporta son regard dans les yeux de sa cousine. Il s'était rapproché durant son examen, mais ce n'était pas ce qui le préoccupait.

-Dis-moi, tu n'aurais pas bu quelque chose avant de venir me voir ? L'entraînement a du te donner soif, moi ça m'a donné soif, affirma-t-il d'un ton enjôleur.

Il détestait utiliser cette voix-là avec Astrid alors qu'il ne l'utilisait qu'avec des femmes qu'il convoitait. Cependant se montrer ainsi câlin et attentionné serait la meilleure façon d'obtenir ce qu'il voulait pour le moment. Selon la potion, son effet pouvait durer plusieurs heures ou plusieurs minutes seulement. S'il s'agissait d'un filtre d'amour ordinaire, tout irait bien, mais si les criminels (car oui, pour Richard, empoisonner sa cousine était un crime) avaient voulu frapper fort en utilisant de l'amortentia, ils allaient avoir un problème, Richard était suffisamment calé en potion pour le savoir.


House Morgan
(et Hartell)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Sam 29 Mar - 21:34
Richard ∞ Astrid
Even if your lips curse at me, that's not what I mean. Even if your heart throws me away, that's not what I mean. Why don't you know the meaning of my tears ? I'm not saying we should end it. I'm asking you to hold me. Your attitude was different, making my heart ache, you felt strange. The sky is dark as if it will rain.
Les sanglots d'Astrid cessèrent aussi rapidement qu'ils étaient venus quand Richard s'approcha d'elle. Même sous l'effet de la potion, elle trouvait ça étrange, suspect. Elle oublia rapidement cette pensée quand il l'enlaça à nouveau, sentant un sentiment beaucoup plus doux couler dans ses veines, accompagnés d'un immense soulagement quand il dit qu'il n'y avait qu'elle dans sa vie. C'était une blague alors, quand il parlait d'une autre fille tout à l'heure ? Elle ne trouvait pas ça drôle !

Astrid s'apprêtait à lui dire le fond de sa pensée embrouillée quand il plongea son regard dans le sien. C'était assez perturbant, elle ne se souvenait pas qu'il l'ait déjà regardé avec une telle intensité. Un ange passa pendant lequel elle savourait son regard, enfin posé sur elle, pas avec cette lueur d'affection qu'il avait avec chacun de ses cousins, il l'observait comme il observait n'importe quelle autre fille, n'importe quelle autre femme. Son coeur semblait chercher à vouloir bondir de sa poitrine quand il s'approcha pour... Pour quoi ? Elle rougissait en s'imaginant la réponse.

Alors quand il passa son pouce près de ses lèvres, elle se dit qu'il n'y avait plus de doute possible, vu la façon dont il la tenait, dont il la regardait elle, son corps et surtout sa bouche. Elle aussi s'était légèrement rapprochée, mais elle sentit comme une espèce d'alarme dans sa tête. Ce n'était pas bien. Il était son cousin, son cousin nom de dieu, ils sont liés par les liens du sang, c'était malsain, terriblement malsain. Qu'est-ce qu'ils diraient à leur famille ? C'était sacré chez les Morgan, mais de là à aller jusqu'à l'inceste...!

Mais toutes ses craintes s'envolèrent quand Richard prit un ton enjôleur. C'est vrai, ça n'avait aucune importance s'ils... s'aimaient. Parce qu'elle l'aimait, non ? Ca ne pouvait pas en être autrement. Et lui aussi, il l'aimait ! Elle passa ses bras autour de son cou et se dressa sur la pointe des pieds en lui rendant son regard.

« ... Pourquoi tu ne goûterais pas pour vérifier ? »

Alors elle se suréleva encore un peu, les lèvres légèrement entrouvertes, les yeux mi-clos, avec la nette intention de l'embrasser.

code by Silver Lungs


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier



avatar
Richard Morgan
Messages : 543
Age : 22
Date d'inscription : 11/03/2014




Message
Dim 30 Mar - 0:06

Richard ne compris pas trop ce qu'il lui arriva lorsque sa cousine passa à nouveau ses bras autour de son cou et se redressa pour l'embrasser. Ça ne lui laissait pas beaucoup de temps pour réfléchir, aucun temps même, elle se rapprochait trop vite et elle risquait de s'effondrer s'il ne l'embrassait pas. De plus il devait savoir ce qu'elle avait avalé et vu qu'elle n'avait pas l'air disposée à lui montrer quoi que ce soit tant qu'il ne lui aurait pas accordé ça, il n'avait pas de meilleure solution sous la main. L'embrasser ne lui plaisait pas, mais c'était le meilleur moyen de savoir ce qu'elle avait ingéré sans s'empoisonner à son tour.

Fermant les yeux et tâchant d'imaginer que ce n'était pas sa cousine, il termina le mouvement et l'embrassa. Elle va tellement me tuer. Lorsqu'elle tout ceci serait terminé, elle allait très certainement se souvenir qu'il l'avait laissé l'embrasser et que pire encore, il avait participé au baiser. Elle allait le prendre pour un sale dégoûtant et ça n'allait pas améliorer leurs relations. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour elle.

Lorsque leurs lèvres entrèrent en contact, Richard se rappela avec ironie qu'elle lui avait dit vouloir l'épouser quand elle était petite. Maintenant elle saurait l'effet que ça lui aurait fait qu'il l'embrasse devant l'autel. Étonnant à quel point le sarcasme pouvait revenir facilement dans les moments les moins appropriés. Malheureusement, se contenter de poser ses lèvres sur les siennes ne l'aiderait pas à savoir ce que contenait le mélange, il du se résoudre à y mettre la langue. Pensant de toute ses forces à une magnifique vélane folle de lui, Richard fit ce qu'il devait, laissant le baiser durer juste assez longtemps pour savoir ce qu'il voulait et l'écourtant le plus vite possible, mais en restant très tendre avec elle.

Ce qu'il avait apprit ne lui plaisait pas. Vraiment pas du tout. En plus il y avait un arrière goût de cerise, ce qui expliquait qu'elle ai défaillit en s'éloignant de lui. Les salauds. Il ne savait pas QUI avait fait ça, mais des têtes allaient tomber et il serait aux premières loges pour voir ça. Il sourit à Astrid bien qu'une fureur sans nom commençait à l'envahir. Quelqu'un avait donné de l'amortentia à sa cousine pour qu'elle tombe folle amoureuse de lui et Richard n'avait pas sous la main de quoi préparer un antidote pour elle.

Il glissa un bras autour de la taille de sa cousine et l'écarta de lui sans la lâcher avant de l'emmener dans les vestiaires des filles. Heureusement que leurs équipières étaient déjà parties, il n'aurait pas voulu expliquer la raison pour laquelle sa cousine habituellement si froide ou à la limite de la violence avec tout le monde le regardait désormais avec un air énamouré et complètement éperdue. Il l'emmena à côté de ses affaires et s'assit sur le banc, l'asseyant sur ses genoux car il savait qu'elle ne souhaitait rien de plus que son contact. Il fouilla dans son sac en cherchant un flacon, un récipient, n'importe quoi qui aurait pu contenir le liquide, mais ne trouva que le mot de leur tante. Un mot de leur tante. Étrange. Même si elle se devait de garder un certain professionnalisme avec ses neveux, elle aurait plus été du genre à défoncer la porte en hurlant des félicitations et des conseils avant de lui larguer l'objet sur les genoux et de repartir d'un pas viril et conquérant. Il tendit la carte à Astrid.

-Pims, dis moi, elle est où la boisson dont parle Tatie Holly ?


House Morgan
(et Hartell)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Dim 30 Mar - 0:59
Richard ∞ Astrid
Even if your lips curse at me, that's not what I mean. Even if your heart throws me away, that's not what I mean. Why don't you know the meaning of my tears ? I'm not saying we should end it. I'm asking you to hold me. Your attitude was different, making my heart ache, you felt strange. The sky is dark as if it will rain.
Astrid fut assez surprise que Richard avance également son visage vers elle. Enfin, quelque part elle s'y attendait, mais en même temps, elle craignait qu'il ne la repousse envers et contre tout. Surprise et soulagée en réalité, elle s'autorisa à fermer les yeux et profiter de ce contact si doux.

Cela devait faire bien plus de deux ans qu'elle n'avait plus embrassé quelqu'un. C'était agréable pourtant, ça lui avait manqué. Depuis son grand amour, sa plus grande déception, elle n'avait plus le coeur à en aimer un autre. Que Richard se soit révélé être la personne à lui redonner l'envie d'aimer et d'embrasser était une aubaine, une aubaine qu'elle n'attendait pas pourtant, mais qu'elle accueillit à bras ouvert, entre ses lèvres.

Sentir sa langue contre la sienne la fit frissoner et rougir à la fois. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il commence tout de suite avec, d'autant plus qu'ils étaient cousins, quoiqu'il arrivait. Mais non, elle ne devait pas y penser. Elle fit remonter l'une de ses mains dans ses cheveux, blonds comme les siens, pas bruns comme ceux de son ex, maintenant devenus argents. Repenser à Bartholomew lui donnait encore plus envie d'oublier et de se concentrer à embrasser Richard. Sa langue alla contre la sienne et s'y frotta doucement, elle avait des papillons dans le ventre, il n'y avait pas meilleure sensation.

Quand il rompit le contact, trop tôt à son goût, elle se calma cependant, affichant un sourire à la fois timide et radieux. Il l'aimait, sinon il ne l'aurait pas embrassé non ? Elle n'était pas comme une de ses autres conquêtes, il l'avait toujours aimé, même si leur amour avait évolué en quelque chose de plus fort que les liens familiaux. Elle le suivit quand il alla dans les vestiaides des filles, se demandant ce qu'il voulait bien vouloir faire là-bas quand même.

Astrid se laissa faire quand il l'assit sur ses genoux, ravie. Elle garda ses bras autour de son cou et balançait légèrement ses jambes d'avant en arrière, même si lui semblait chercher quelque chose dans son sac, mais elle n'y prêta pas attention.

« C'est marrant, ça fait une éternité que je me suis pas assise sur tes genoux Ricky ! Ca doit dater d'avant même que je rentre à Poudlard... Ca m'a manqué tu sais ? J'ai toujours pensé que c'était l'endroit le plus confortable au monde ! »

Elle fourra sa tête dans son cou. Il sentait si bon ! Pourtant, elle se redressa rapidement quand il parla d'Holly.

« La boisson énergisante de tantine ? Je l'ai jeté à la poubelle, j'ai tout bu. J'ai jamais vraiment vu cette marque mais ça sentait bon... »

Astrid blêmit ensuite.

« Ricky, tu... Tu vas rien dire à Tantine, hein ? »

La simple idée de sa tante leur hurler dessus lui donna des frissons. Elle trembla de tous ses membres. Décevoir sa tante, c'était la dernière chose qu'elle voulait, quelue chose qui l'effrayait plus que tout au monde.

« J't'en prie, ne lui dis rien, elle ne serait pas d'accord... Elle ne comprendrait pas ! »

Imaginer Holly l'insulter et la trouver répugnante lui faisait mal, presqu'aussi mal que lorsqu'elle s'est éloignée de Richard. Elle l'admirait tellement, sa tante. Elle avait toujours tout fait pour gagner son respect et son admiration, pendant toutes ces années, et elle réussissait plutôt bien jusque là. Et que toutes ses efforts s'écroulent à cause de son amour pour Richard... Astrid se remit a sangloter doucement.

Elle avait peur de sa tante.

Elle avait peur de la décevoir, plus que tout.

code by Silver Lungs


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier



avatar
Richard Morgan
Messages : 543
Age : 22
Date d'inscription : 11/03/2014




Message
Dim 30 Mar - 4:45


House Morgan
(et Hartell)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Dim 30 Mar - 16:55


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers
& sorcier



avatar
Richard Morgan
Messages : 543
Age : 22
Date d'inscription : 11/03/2014




Message
Dim 30 Mar - 22:11

Astrid passa ses mains dans ses cheveux, apparemment pas du tout contre l'idée de lui accorder ce qu'elle pensait qu'il avait voulu d'elle. Richard fronça les sourcils. Même sous les effets de la potion, il n'aimait pas l'idée que sa cousine puisse se laisser aussi facilement avoir par le premier venu sur qui elle jetterait son dévolu. Bien entendu la vraie Astrid devait être un peu plus combative et aurait sans doute donné un coup de genoux bien placé au premier qui l'aurait touché d'une façon qu'elle jugeait trop osée, mais ça restait trop facile.

La phrase qui suivit fit bondir Richard sur ses pieds, les yeux écarquillés, s'arrachant à son étreinte et à ses mains qui tentaient de défaire sa cravate. PARDON ? Sa COUSINE ? Sa petite Pimy chérie ? Son Astrid préférée ? La personne qu'il aimait sans doute le plus au monde ? Elle avait déjà... elle s'était faite... elle avait participé à... Richard se raidit tout entier, la fureur commençant à monter en lui comme jamais il ne l'avait ressentit, les paroles de sa cousine tournant en boucle dans sa tête.

J'ai déjà fais ça avant alors ça ne me dérange pas.

-QUOI ? tonna-t-il soudain. QUI ? QUI A OSE TE... TE... ARGH ! Il allait faire une crise cardiaque.

Richard se rappelait parfaitement qu'elle ne l'avait pas fait avec son ex petit ami, un Poufsouffle stupide qui ne savait rien de ce qu'il perdait en perdant Astrid, mais il savait aussi qu'elle n'avait pas de petit-ami et qu'elle n'en avait pas eu entre temps. S'il y avait eu une aventure incluant sa petite cousine, ça signifiait que ce n'était qu'un coup d'un soir. Un coup d'un soir prendre la virginité de sa cousine ? Richard fonça vers la porte pour aller dans le local à matériel et récupérer un batte. Des gens allaient payer et ça n'allait pas être beau à voir. Puis il se rappela qu'Astrid était sous les effets d'une potion et qu'il ne devait pas s'éloigner d'elle.

Grondant de rage, il revint à l'intérieur et prit la tête d'Astrid entre ses mains, la sondant dans les yeux, en colère contre lui-même pour n'avoir pas pu empêcher ça, pour avoir donné le mauvais exemple, pour ne pas s'en être rendu compte plus tôt. Il la fixait comme si un nom allait s'afficher dans les prunelles de sa cousine. Si jamais ça se produisait, ce type en viendrait à envier le sort de Jodie qui ne serait finalement pas si mal lotie comparé à lui. Il allait le castrer. Purement et simplement. Juste le castrer, comme ça, d'un coup sec, puis ENSUITE il le tabasserait.

-Qui t'as fait ça ? Depuis quand est-ce que tu n'es plus vierge, Astrid ? Pourquoi tu ne me l'as jamais dit ? Est-ce que c'est... de ma faute ?

Il ne pourrait jamais supporter cette idée. Il ne supportait pas l'idée que sa cousine ai pu prendre le même chemin que lui parce qu'il savait pertinemment qu'il n'était pas le bon pour elle. Elle allait être traitée comme un objet si elle s'engageait sur la même voie que lui, tout simplement parce qu'elle était une fille. Et puis même ! Quinze ans, quinze ans c'est bien trop jeune ! C'était sans doute un peu dur pour lui d'affirmer une telle chose, mais elle n'était pas lui, elle n'avait aucune raison de foutre sa vie en l'air, elle. Elle était déjà parfaite aux yeux de tout le monde, surtout à ceux de son cousin préféré.

-Je vais le tuer. Dis-moi juste son nom et je vais aller le TUER, grogna-t-il d'un air menaçant. Elle ne pouvait pas ne pas répondre, elle voudrait tout faire pour lui faire plaisir. Elle allait lui dire ce qui c'était passé, puis il allait tuer un homme.


House Morgan
(et Hartell)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ligue des Sorciers



avatar
P. Astrid Morgan
Messages : 726
Age : 22
Date d'inscription : 26/02/2014




Message
Dim 30 Mar - 22:48
Richard ∞ Astrid
So many thoughts that I can't get out of my head. I try to live without you, every time I do I feel dead, I know what's best for me, but I want you instead, I'll keep on wasting all my time over and over, over and over, I fall for you, over and over, over and over
Astrid écarquille les yeux quand il s'écarte d'elle tout à coup, bondissant sur ses pieds. Elle avait fait quelque chose de mal ? Elle l'avait étranglé en essayant de retirer sa cravate ? Elle sursauta quand il se mit à hurler sur elle. Qu'est-ce qui lui prenait tout à coup ? Pourquoi est-ce qu'il était en colère comme ça ? Peut-être qu'il était jaloux ? Et qu'est-ce qui se passerait si elle citait des noms ?  

« Hm... Xander. Benedict. Mike. Drew. Wesley... »

Elle citait tous les noms masculins qui lui venaient à l'esprit, même les plus improbables, bien qu'elle n'ait jamais rien fait de tel avec eux. Elle regretta immédiatement quand elle le vit se diriger vers le local à matériel et elle se releva, ne voulant pas être séparée de lui à nouveau même si présentement, il l'effrayait plus qu'autre chose, assez pour ne plus avoir envie de lui sauter dans les bras. Astrid recula par réflexe quand il fonça sur elle, c'est la première fois qu'elle avait peur de lui, qu'elle le voyait aussi dangereux. Lorsqu'il prit son visage entre ses mains, elle eut à la fois un sentiment de contentement et de crainte, deux émotions pourtant contradictoires.

« Qui... quoi ? Moi ? Plus vierge ? De ta faute ? »

Astrid ne voyait pas du tout où il voulait en venir. Elle avait à peine quinze ans et elle était toujours vierge. C'était peut-être tard pour certains, mais, Merlin, elle n'était pas assez stupide pour se donner à une amourette d'adolescent. Elle s'énerva un peu toute seule, vexée qu'il la prenne pour une idiote stupide avec la tête remplie d'illusions.

« Je vois pas en quoi ça te regarde ! Toi tu passes bien une grande partie de ton temps à draguer des filles et probablement que tu couches avec elles aussi ! Et ça a commencé que tu avais mon âge, pourquoi est-ce que tu réagis comme ça ?! T'as pas de leçon à me donner ! »

Elle se calma ensuite. Avec son ex, ça n'est jamais allé plus loin que quelques câlins innocents, et des baisers parfois un peu passionnés. C'était à ça qu'elle faisait référence. Avait-il mal compris ? Quand il parla d'aller tuer quelqu'un, elle reprit ses esprits et parla plus doucement, sentant la tristesse dans sa voix.

« Ricky, tu vas tuer personne, t'as pas compris, je suis toujours... Enfin, je l'ai jamais fais avec personne. Je voulais dire que j'avais déjà embrassé quelqu'un de cette façon. »

Elle rougit légèrement, embêtée que ce malentendu ait engendré pareille conséquence.

Mais s'il avait réagi aussi violemment, n'était-ce pas justement pas... parce qu'il était jaloux ? Qu'il s'énerve à ce point et aille menacer de tuer celui qui l'aurait dépuceler à coup de batte de Quidditch, n'était-ce pas une preuve de possessivité ? Ça ne pouvait être que ça. Et ça sonnait tellement romantique dans son esprit... Astrid se recoiffa, les rougeurs n'ayant pas quitté son visage, les yeux fixant le sol.

« Je... Je réserve ma première fois pour quelqu'un de spécial...»
 
Elle osa lever les yeux vers lui, innocente, perdue, droguée.

« ... quelqu'un comme toi. »

Son cœur battait à cent à l'heure alors qu'elle prononçait ces mots. Elle n'aurait jamais cru dire ça un jour à un garçon, encore moins son cousin, surtout pas son cousin.


code by Silver Lungs


Beware the Morgan

Titres spéciaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Le clafoutis c'est exquis [Semi-fluffy] ϟ Elyrian & Astrid & Richard

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Terrain de Quidditch :: Vestiaires
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥