Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Edgar - 129

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gryffondor



avatar
Edgar Herrison
Messages : 348
Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Dim 30 Mar - 0:32

EDGAR HERRISON

The expense of spirit in a waste of shame

Prénoms ϟ Edgar
Âge ϟ 16ans
Nationalité ϟ Anglaise
Origine ϟ sang-mêlé, j’imagine.
Année d’étude ϟ 6ème
Options ϟ Étude des Runes - Étude des Moldus
Maison ϟ ROUGE & PROUD

Is lust in action; and till action, lust


Baguette Magique ϟ Sorbier, 26,3cm, cœur en crin de Licorne.
Patronus ϟ un axolotl
Odeur de l'Amortentia ϟ Un ensemble de l’odeur d’un vieux livre et de celle des fleurs de cerisier.
Forme de l'épouvantard ϟ un rat
Reflet du miroir du Riséd ϟ ses frères et sœurs avec lui, pas ses parents, mais sa tutrice et son mari.
Peut voir les Sombrals ϟ non
Matière préférée ϟ l’intercours.
Friandise favorite ϟ les oursons en gélatine (moldu)
Sortilège favori ϟ Aparecium
Potion favorite ϟ Veritaserum
Créature favorite ϟ l’axolotl
Plante favorite ϟ Voltiflor
Sorcier célèbre en modèle ϟ Aucun ?

Is perjured, murderous, bloody, full of blame,

Il n’a pas la tête de l’emploi, vraiment. Comment une personnalité pareille arrive-t-elle à survivre dans un corps aussi peu enclin à ces idioties ? On ne sait pas, mais c’est arriver.

Il se tient droit, un beau sourire flotte nonchalamment sur ses lèvres, ses yeux s’échappent vers l’ailleurs, toujours, jamais dans les yeux des autres ; il est net sans l’être, il est celui qui aurait pu disparaître de ta mémoire sans un effort après l’avoir croisé. Il est définitivement ordinaire, de cet ordinaire qui n’existe plus, de ce commun qu’on croit la norme mais qui ne l’est pas. Tout dans son physique te souffle cela, tout te dit que c’est monsieur tout le monde et puis… Il s’avère que tu as peut-être un peu tort, seulement un peu.

Edgar, parce qu’il se nomme ainsi, est un peu bizarre, un peu différent, un peu ailleurs. Il vie sur une planète, où il parle avec solidité et peut-être charisme, où il peut se permettre de te dire franchement tout ce qui lui passe par la tête, sans méchanceté, il ne ment juste pas ; il fait, dit, respire comme il le désir, parce qu’il est véritablement libre. Il aime cette image : la Liberté. Aussi libre que l’air, qu’un coup de vent ! Tellement libre qu’il ne remarque plus ce qui l’entoure – ou peut-être que si, justement. Peut-être qu’il voit que toi tu existes, qu’il réalise que tu es aussi un être humain fait d’émotions, mais, s’il le remarque, il ne le montre pas, parce que pour Edgar, il y a tout ou rien. Une foule ou personne. Il est soit en solitaire, soit avec plusieurs personnes, mais jamais seul avec quelqu’un. Au début, ça semble être un détail, mais quand tu le croises dans un couloir vide et qu’il ne te jette même pas un regard alors qu’il est censé te connaître, ça paraît un peu bizarre. Sans compter que si tu l’arrêtes, tu te retrouveras face à une personne toute autre : gauche, parfois désagréable dans ses maladresses, sans aucun sang froid, comme si rester seul avec quelqu’un le paniquait, comme s’il était de ces gens étranges qui ont un talent pour parler sans gêne dans un groupe, mais qui s’effondre une fois seul à seul avec quelqu’un, si éloigné de tout ce qui faisait d’eux un être socialement intégré.

Pourtant, Edgar évolue dans un monde où il se fait remarquer ; Son monde est brillant, il éclate de ci, de là, il s’échappe partout. Il rit, il est ailleurs, il semble croire que tout ce qu’il fait n’a pas de conséquences, mais il sait – ou a su jusqu’à maintenant – où sont les limites, (ne pas dépasser l’infraction moyenne, par exemple…). Il aime qu’on connaisse son nom, qu’on le reconnaisse. Il aime exister, tout simplement. Alors, il a pris l’habitude de jouer à ce que son physique si neutre, si doux, n’aurait pu laisser imaginer : il fait ce que personne n’essaie de faire. Il ose faire ces blagues un peu dangereuses, ces paris un peu stupides que seuls ceux qui se fichent des conséquences font, au point qu’il pourrait sembler qu’il peut relever tous les challenges – mais restons crédibles, il n’est pas si idiot que ça. Il aime juste être entouré, et pour ça, quoi de mieux que de rater sa scolarité en étant un peu turbulent ?

Mais, d’un autre côté, ce n’est pas seulement pour ça que sa scolarité ne va pas. Il y a d’autres détails, peu remarquable, et pourtant bien présent : en réalité, il n’est pas un sorcier. Il n’a pas la fibre pour ça, pas l’envie. Oui, bien sûr c’est chouette une baguette et il sait la manier ; toutefois, il trouve plus son compte dans les livres moldus que dans ceux des sorciers. Il n’est pas mauvais, ni idiot, il a juste des difficultés à se passionner pour quelque chose qui ne l’intéresse pas. Il fait donc le minimum syndical, bâcle ses devoirs, révise peu, ne s’entraîne pas à utiliser les nouveaux sorts appris – et pourtant il les retient. Il n’est vraiment pas bête, il n’a juste pas encore trouvé – au bout de 5ans – le moyen d’être curieux de ce qu’on lui enseigne.

All this the world well knows; yet none knows well

Parlez nous des relations :
Avec les membres du personnel ϟ Il n'est pas le meilleur élève, ni le plus respectueux, ça peut poser problème.
Avec les créatures du château ϟ Il est vraiment méfiant.
Avec les Serdaigles ϟ Ils sont naturellement bizarres et Edgar apprécie la bizarrerie.
Avec les Poufsouffles ϟ Sur le principe, il n'a pas de problème avec eux.
Avec les Gryffondors ϟ Edgar a quand même un esprit de maison assez affirmé : même s'il est évident qu'il ne peut apprécier tout le monde, les Gryffondors passent toujours en premier.
Avec les Serpentards ϟ Malheureusement, il a été touché par la fierté des lions et s'oppose un peu trop naturellement aux Serpy (mais bon, c'est pas viscéral.)

To shun the heaven that leads men to this hell.

Journal d'Edgar, 11ans, moins d'une page écrite :



    Autant commencer par le début, je vais être clair : je connais pas mes parents. Voilà, c’est dit, c’est réglé. Ce sont des choses qui arrive, et c'est pas plus mal ! Mon père devait être un adolescent un peu idiot, ou un homme marié qui pratiquait l’adultère, ou que sais-je ! Ce que je sais c’est qu’il a désiré, il a voulu et il a obtenue ma mère qu’elle le veuille ou non – je ne sais pas, je n’y ai pas assister – et que je suis né, 9mois plus tard, bien sûr. Je crois que je n’était même pas encore là que ma mère avait déjà fait les papiers pour me laisser ici, elle est prévoyante comme femme, elle n’a jamais été idiote. Hormis cette nuit avec cet homme inconnu, je crois. J’aime m’imaginer ce père, serait-il aimant ? ou chiant ? Est-ce qu’il aimerait le foot, ou bien ce serait un coincé avec une passion pour la vieille musique ? Dans tous les cas il n’y aurait pas eu de mal, je ne dis pas que j’aurais aimé avoir un père, juste que j’imagine que tous ceux que je rencontre peuvent être ce père et ça rend tous ces hommes nettement plus sympathique. Ce doit être pour ça que je m’entend bien avec les hommes adultes, plus qu’avec les femmes adultes. Oh, bien sûr je m’entends très bien avec Mrs. Hucht, mais les autres je ne vois pas en elles ma mère. En même temps, je la connais elle et… Je ne sais pas. Je ne sais pas qui elle est. Elle non plus ne sait pas qui je suis, ce qui rend les choses vraiment compliqué. Ou plus simple. Elle est vraiment silencieuse, elle ne me regarde pas. Pourquoi vient-elle toutes les semaines si c’est simplement pour ne pas me parler ? Je sais que je suis bizarre, mais elle aussi, alors pourquoi ça ne va pas ? Enfin si, ça va. Ça va mieux. Elle m’a donné cette lettre, celle que Mrs. Hucht avait trouvé dans la boite au lettre le matin même. Elle m’a pas parlé, mais elle me l’a donné avant de partir. Alors, je pense que je vais y aller dans cette école ! En plus il y a des chaudrons et des baguettes, c’est cool. Elle doit y travailler ou un truc dans le genre. Ça va être bien ! Une école de sorcier, je suis pressé d’y aller, Meredith et Jack ne vont jamais le croire ! Même s’ils vont me manquer, je pensais aller au collège avec eux… mais bon, je reviendrais toutes les vacances !


Le jeune homme blond qui tenait le carnet ne pouvait pas s'empêchait de sourire. Oh, bien sûr, ses yeux n'avaient pas le droit de plonger dans l'intimité de son ami, mais celui-ci avait écrit ces mots au moins 4 ou 5ans auparavant, il y avait donc prescription.

-Qu’est-ce que tu lis, Jack ? demanda Edgar.

Le blond redressa la tête et observa un instant son ami affairé auprès d’une vieille malle, puis revint au derniers mots de la page. Il pouffa.

-Ton journal !

-Bien essayé, mais j’en ai pas, répliqua, amusé, le brun en rangeant ses livres moldus dans la malle.

-Oh que si, à tes onze ans mon vieux !

Brusquement, Edgar redressa la tête pour fixer le blond, puis le petit carnet à la couverture bleue claire. Il ouvrit la bouche, puis la referma. Il se souvenait soudainement de l’existence de ce journal et il avait un léger doute sur ce qui était inscrit dedans..

-« mais bon, je reviendrais toutes les vacances ! », lu Jack avant de rire et de lancer un regard vers Ed qui restait hésitant, mon œil, hein, que tu rendras pour toutes les vacs ! On ne te voit plus que pour l’été, sale traître !

Et il rit une nouvelle fois face à un sorcier bien embêté. Edgar commençait à se rappeler vaguement de ce qu'il avait marqué, et dans quelle ambiance il l’avait écrite : il était tellement content à ce moment là de son petit secret ; maintenant, en 4ans, il avait eut de quoi être désillusionné.

-Désolé Jack, mais c’est ce qu’il y a de plus simpl…

-Je sais ! Je sais, ne t’inquiète pas, le coupa-t-il en lui adressant un clin d’œil, mais c’est adorable de ta part ce que tu as écris là. Tu croyais vraiment que c’était une école de sorcier ?

Edgar eut une seconde d’arrêt avant d’éclater d’un rire, un peu artificiel :

-Vraiment, ouais ! T’imagines pas comment je suis tombé de haut en première année !

Et ils rirent ensemble, comme si tout allait bien, comme si Edgar ne mentait pas, comme s’il ne cachait pas sous ses livres préféré et ses habits de moldu une robe noire et des livres sur comment devenir un… sorcier, justement.
Edgar avait précieusement gardé le secret pendant toute les vacances avant sa première rentrée, au point de ne plus avoir le courage d'en faire part après, au point qu'il n’avait jamais  osé en parler en fait – comme si, peut-être, il préférait que cela reste ainsi : un secret. C’était resté un mythe auprès de ses amis : l’école où Edgar va s’enterrer sans donner plus aucune nouvelle pendant un an, l’école dont Edgar ne parle jamais. Ils déconnaient en imaginant une prison, ou une école de voleur, ou un hôpital psychiatrique, ou un collège de l'élite, au début, seulement au début. Maintenant, 4ans étaient passés et ce n’était plus que par habitude que Jack venait le jeudi après-midi avec Meredith dans la chambre d’Edgar. Ils s’entendaient toujours, mais… Avouez qu’un apprenti sorcier n’a plus grand chose en commun avec de simples moldus. Chaque été il était heureux de rentrer, et chaque été il recevait en pleine face ce décalage de culture. Il ne connaissait pas les dernières nouveautés, n’avait pas vécu la bataille de boulette de papier qui faisait encore rire ses amis, il n’avait pas subit cet abject professeur de math qui notait inhumainement, il n’avait pas non plus apprit une nouvelle langue, ni l’algèbre, ni comment l’œil de bœuf était constitué. Il n’avait rien vécu. Quand il rentrait de Poudlard, il avait le sentiment d’être vide, que ce qu’il vivait n’avait rien de mémorables, rien qu’il serait fière de raconter, s’il avait pu. Mais le pire, c'est que ça fonctionnait dans l'autre sens aussi : à Poudlard il n'avait rien à dire de ses vacances et ça le frustrait tout autant. Il ne savait plus où c'était le mieux, mais il se rendait bien compte qu’il se mettait lui même dans ce cercle vicieux, où tout semblait de plus en plus fade, en cachant son secret à ses amis moldus, en les regrettant à son école, mais au bout de tant de temps, les bords ne pouvaient plus se recoller – pensait-il. Il avait perdu de vue Jack et Meredith, même si l’un était assis en ce moment-même sur son siège de bureau à lire son journal et l’autre sur son lit à écouter de la musique. Il avait l’impression qu’il avait raté plus d’un train, ou plutôt… qu’il avait pris le mauvais, au mauvais quais.
Mais, bizarrement, ce genre de pensées ne lui venait pas à Poudlard.

-Hé ! En fait, ta mère, elle devient quoi ? Lâcha sans préambule Meredith en retirant ses écouteurs.

Ed réfléchit, déposa une nouvelle pile de quatre livre dans sa malle, puis s’étira.

-Je sais pas, toujours aucune nouvelle.

-On peut pas dire que tu en avais avant.

Ses lèvres se pincèrent.

-Ouais…

Et le silence se réinstalla.
Edgar avait toujours été un peu différents de ses amis. Il était dans cette maison, comme eux, sans parents, mais pas tout à fait. Il avait cette mère qui était venue entre ses 8 et 11ans. Il avait de la chance les autres disaient, lui n'était plus tout à fait d'accord. En réalité, il préférait ce père imaginaire qui convenait à toutes ses envies, plutôt que cette dame aux petites jambes, aux épaules un peu trop large, aux yeux brun-caramel et aux cheveux chocolat noir. Elle portait des robes dépassées, abîmées au niveau des coudes et des ourlets, elle mettait toujours les mêmes chaussures en cuirs, et maquillait son visage avec un désintérêt qui frisait le pot de peinture. Elle aurait pu être sympathique, vraiment. La première fois qu'il l'avait vu, alors qu'Edgar avait toujours cru être tout seul, cette femme avait correspondu à tous ses désirs. Mais elle n'avait pas dit un mot, pas à lui en tout cas. Elle ne le regardait pas, ne l'écoutait pas aussi, parce qu'elle se levait toujours en plein milieux d'une de ses histoires, dix minutes après être arrivée. Et dix minutes, c'était long, très long quand la personne en face enlève la saleté de sous ses ongles sans daigner hocher une fois la tête, prononcer un oui ou un non, quand la personne en face vous ignore. Elle disait bonjour à Mrs. Hucht, pas à lui, elle adressait des sourires aux autres gamins, pas à lui. C'était un peu injuste.
Et puis, elle avait cessé de venir. Elle avait refusé de reconnaître Edgar et elle était partie, après 3ans à venir chaque semaine. Partie, après qu'il soit entré à Poudlard ; et il ne savait toujours pas s'il fallait qu'il soit soulagé ou triste.


Mais, je suis l'élu.

Pseudo ϟ Resume
Personnage sur l'avatar ϟ Shoose ○ Nico Nico Singer

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Dim 30 Mar - 13:50


Hmmm je vois beaucoup d'inconscience oui... d'égoïsme aussi oh... hm... je sais... GRYFFONDOR !





Bienvenue sur WW o>
Edgar n'est pas si banal que ça ! J'ai beaucoup aimé.
Si tu as la moindre question le staff sera là pour te répondre & bon courage pour le reste de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gryffondor



avatar
Edgar Herrison
Messages : 348
Age : 22
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Mar 1 Avr - 21:11
Petit up !
C'est pas glorieux, je suis vraiment désolée...
Courage pour la lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Mar 1 Avr - 22:33


Cher Edgar Jones, tu es désormais validé ! Tu peux aller gambader tout nu (ou non) dans les couloirs de Poudlard. Pense à passer dans la Gestion du Sorcier et d'ouvrir ton Passeport Wiggenweld. Tu peux également rejoindre un Club de ton choix ou en créer un. Au moindre besoin, le staff est à ton service - n'hésite pas à faire appel à nous ♥.

BIENVENUE A POUDLARD !



J'aime.
Enormément.
Ce que tu écris.

Officiellement bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Edgar - 129

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: La Cérémonie de Répartition :: Bienvenue à Poudlard !
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥