Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Cours d'Alchimie n°1 - Années 3 à 7 - Philosophie & Alchimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité



avatar
Invité



Message
Lun 21 Avr - 22:03
Psychologie & Alchimie

Gillian souriait, derrière son bureau, en regardant ses élèves entrer. Elle en connaissait certains mieux que d’autres, depuis le temps, mais elle était toujours ravie de voir les troisièmes années. Elle avait l’impression qu’ils étaient contents de venir, et elle en était ravie parce que, à ce cours, elle allait développer un peu les différentes théories des alchimistes. Evidemment, elle avait son avis sur la question – comme tout le monde – mais elle ferait en sorte de garder ce cours neutre. Du mieux possible. Quand enfin tous les étudiants furent entrés, elle ferma la porte d’un coup de baguette magique – globalement, elle ne servait qu’à ça, sa baguette – et se leva en déclarant :

« Bonjour à tous ! »

Oui, décidément, elle commençait bien son cours. Sans se départir de son sourire presque éblouissant, elle s’avança devant le bureau, toussa légèrement dans sa main comme elle le faisait toujours – c’était un moyen de se racler la gorge et d’être sûre d’avoir une voix claire, même pour ceux qui étaient au fond de la salle – et elle commença :

« Aujourd’hui, je vais vous parler une nouvelle fois des différentes théories de l’Alchimie. Evidemment, je vous en ai déjà présenté plusieurs dans les cours précédents, de manière très théorique, mais je vais vous demander d’appliquer tout ça sur vous. Enfin. Nous n’en sommes pas encore là. Est-ce que quelqu’un pourrait me rappeler les bases de la théorie des quatre éléments et des deux principes ? »

Silence dans la salle… Trois solutions : soit elle faisait peur, et elle espérait que ce n’était pas ça, soit ils n’avaient rien appris, et c’était le plus probable, soit ses explications étaient tellement embrouillées que personne n’avait rien compris. Gillian choisit la solution la plus simple : ils n’avaient rien appris, elle n’avait rien à se reprocher.

« Bon, je vous prierai de réviser tout ça pour le prochain cours, parce que les 5 théories de l’alchimie, c’est une notion fondamentale… La théorie des quatre éléments et des deux principes dit que tous les êtres, et même les métaux, sont composés de Souffre et de Mercure. On peut se poser la question de la véracité de cette théorie, parce que le mercure reste quand même essentiel mais bon, ce n’est pas la question. »

Hum. Objectivité. Reprends-toi Gillian.

« Bref, le Souffre et le Mercure seraient, quant à eux, composés des quatre éléments qui sont, pour rappel, l’air, le feu, l’eau et la terre. »

Inutile de reposer une question, Gillian n’avait pas envie de subir de nouveau l’humiliation de la première, où personne n’avait répondu.

« Bien, ceci étant rappelé, nous allons nous attarder sur les métaux – les êtres vivants sont vraiment plus compliqués, mais on les abordera plus tard… Parce que c’est extrêmement passionnant et captivant, et que vous avez eu la bonne idée de choisir la meilleure option. »


Mais non, elle n’est pas chiante, la Miss Twain.

« Il existe sept métaux : l’or, l’argent, le cuivre, le fer, l’étain, le vif mercure et le plomb. Tous ces métaux sont associés, selon les anciennes croyances alchimistes, à des planètes, respectivement : le Soleil – qui est un astre, pas une planète… Je précise histoire de pas me faire massacrer par Mr Lovecraft – la lune – ça c’est un satellite, mais bref, vous saurez faire la part des choses - Vénus, Mars, Jupiter, Mercure et Saturne. »

Bon, son discours n’était pas très clair… Volontaire dans l’apprentissage, Gillian se dit que, pour expliciter à l’avenir les explications embrouillées, il valait mieux répéter une seconde fois, et plus simplement.

« Donc : Or/Soleil, Argent/Lune, Cuivre/Vénus, Fer/Mars, Etain/Jupiter, Vif Mercure/Mercure et Plomb/Saturne. »

Bien. On arrivait maintenant aux choses sérieuses.

« Je vous ai dit qu’on ne s’attarderait pas sur les êtres vivants, mais je suis une grosse menteuse ah ah. »

C’était une petite blague, à tous les coups, les élèves aimeraient ça.

« On va faire un début d’apprentissage de la notion des êtres vivants. Dans le Panpsychisme, une des 5 théories que vous devez connaître, on pense que dans chaque corps se trouve un « esprit cosmique ». Vous pouvez voir ça comme une âme. Cet esprit est lié avec une planète, et défini de quoi est fait votre corps. »


Silence, parce que les choses sérieuses arrivent enfin.

« Voici donc le travail que je vais vous demander. Dites-moi à quelle planète vous vous identifiez, et pourquoi, dans une première partie. Ensuite, je veux que vous me donniez, d’un point de vue scientifique et alchimique, tous les éléments qui vous composent. Quel métal est à la base de votre âme, quelles quantités de Souffre et de Mercure on peut retrouver dans votre corps et, du coup, les proportions de chacun des quatre éléments. Evidemment, je n'ai pas besoin de pourcentages hein, juste d'un "Je suis plutôt feu" ou "Clairement, je suis Mercure". Comme j’ai beaucoup parlé, il ne vous reste que 20 minutes au lieu de 30 minutes… Si vous avez besoin, vous pourrez grappiller un peu sur votre récréation. »


Gillian était très fière de ce sujet, qu’elle jugeait absolument passionnant. En plus, elle allait pouvoir avoir un aperçu de la façon dont se percevaient les élèves. Quelle grande psychologue… Elle serait sûrement extrêmement douée avec sa propre adolescente rebelle ! Elle retourna s’asseoir à son bureau et, les yeux dans le vide, se perdit dans ses rêveries d’enfants. Un jour…




Marche à suivre


Thème ? Psychologie & Alchimie
Dates ? Du 21/04 au 29/04 à 22h03
Limite ϟ Une vingtaine de lignes environ.
Récompense ϟ 2 gallions & 5 points par participation, 5 gallions & 15 points pour le meilleur élève.
Énoncé ϟ Miss Twain souhaite vous faire comprendre le lien entre âme et alchimie. Elle vous demande donc de vous analyser psychologiquement pour pouvoir trouver les éléments majeurs qui vous composent d'un point de vue purement alchimique... Et elle utilisera évidemment cette analyse  à des fins purement non professionnelles, afin de pouvoir se rapprocher de vous.
Revenir en haut Aller en bas

Unité
& sorcier



avatar
Alix Barthelemy
Messages : 1055
Age : 23
Localisation : Sur les épaules de Light
Date d'inscription : 13/07/2013




Message
Mar 22 Avr - 1:43




Alchimie vs keskjfoula


Grand Dieu. Elle écoute sa prof parler mais plus elle écoute plus elle sent le coup fourré débarquer. C'est avec attention et sans dénouer sa langue qu'elle écoutait la moindre explications en faisant courir sa plume sur son parchemin sans regarder ce qu'elle écrivait. Et ce fut avec désespoir qu'elle écouta le sujet qu'on lui donnait. Vingt minutes pour le faire... non c'était trop peu elle avait besoin d'une heure! Pas le temps de pleurer, attrapant un nouveau parchemin, elle se mit a écrire avec frénésie.


Alix Barthelemy - 7 e année
Poufsouffle.

Je m'identifierais a la lune qui est donc associée a l'argent. J'ai commencé mes recherches en partant de ma date de naissance. Les cancer sont rattachés a la lune je me suis donc penchée sur la question, pour voir si je m'y retrouvais. Après une grande réflexion et de nombreuses recherche je trouve que c'est particulièrement le cas. Il est dit que La Lune est en rapport avec l’argent car la lune est proche du soleil et éclairée, devient brillante et resplendissante. Je pense que c'est peut être bien l'une de mes caractéristiques principales, je me suis définie principalement avec le temps par mes rencontres et ce que j'ai pu échanger avec elles.
Par ma loyauté naturelle et mon envie de soutenir mon prochain, finalement se sont ces personnes qui me font rayonner comme si j'étais un miroir.
L'argent est un matériaux noble, je ne peux m'empêcher de penser au fait d’appartenir a une famille de sang pur même si je considère la noblesse avant tout comme une grandeur d'âme. Disons que cela n'est qu'une coïncidence de plus. D'ailleurs l'argent est un excellent conducteur a la chaleur, je pense aussi être quelqu'un de chaleureux.
La Lune correspond au besoin de sécurité émotionnel, au maternage, aux habitudes. Une fois de plus cela me correspond, après tout je suis aussi Poufsouffle. Cela commence a faire beaucoup de coïncidences. Quand aux fonctions physiologiques de ce satellite, elles sont en relation avec les fonctions digestives. Je pense que ça me va aussi plus que bien.
L'argent marque une puissance réelle et une disposition presque permanent dans un ou plusieurs domaines. J'aime me croire polyvalente mais de la a déterminer ma puissance je préfère laisser juger cela par mes professeurs.

En ce qui concerne les éléments qui me composent, je dois les séparer.

Le corps :

- Eau, 35 litres.
- Carbone, 20 kg.
- Ammoniaque, 4 litres
- Chaux, 1,5 kg.
- Phosphore, 800 g
- Sel, 250 g
- Salpêtre, 100g.
- Soufre, 80 g.
- Fluor, 7,5g
- Fer, 5 g.
- Silicium, 3 g.
- Et quelques 15 autres éléments en mince quantité...

L'esprit :

Comme dit plus haut mon esprit serait donc rattaché a la lune et l'argent. Et donc aussi son oligo élément.

L'âme :

L’âme serait composée des 4 éléments. Et composerait une forme de sculpture plus ou moins unique pour chacun de nous ayant pour base un métal. Le fer en ce qui me concerne, le plus résistant entre les autres. Je pense que mon âme est composée de 4 onzième par l'élément eau. Puis 3 onzième de terre, deux onzième d'air et enfin deux onzième de feu. C'est approximatif mais mon élément dominant est l'eau, il y aussi chez moi un fort attachement a la terre. L'air et le feu sont tout de même bien présent chez moi aussi mais a part égales.


Regardant l'heure elle grimaça. Elle avait empiété largement sur son temps de pause. Se levant la première en faisant craquer au passage quelques un de ses os, elle déposa avec un grand sourire son devoir sur le bureau du professeur.



Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr




Spoiler:
 


Merci à Sloan gngn ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mar 22 Avr - 21:16


« Une cuillère de sucre dans mon coeur »
Alchimie & élèves 3-7éme





C'est dans un joyeux bazar que toutes les classes entrent dans la salle de cours d'Alchimie. Toi le corbeau blanc, tu flânes derrière, mais tu te glisses rapidement en avant pour pouvoir te trouver en fond de classe. Tu te poses sur une table au fond, à l'écart des autres, où tu sais que personne ne viendra te déranger, où tu pourras tranquillement écouter le cours. Alors qu'un silence presque morbide s'abat sur les élèves, le professeur souriant vous salut tous avec joie. Celle-ci commence avec une question à laquelle tu connais la réponse. Comme toujours. Et comme toujours tu ne te donnes pas la peine de répondre, car tu te dis que si les autres ne savent pas et bien c'est tant pis pour eux. Ils ont cas être plus intelligent. Tu laisses donc la blonde professeur se prendre un vent froid, et se mettre à explique des choses futiles et simples. Tu te permets même un léger bâillement tellement tu trouves ça simple.

Et la les choses sérieuses commence. Elle vous demande de vous décrire alchimiquement. Un joli défi pour toi. Toi qui te connais bien à faire de discuter avec ta propre âme. Mais tu te demandes si tu vas t'amuser à mentir, ou si tu vas dire la vérité. C'est un dilemme pour toi. Tu te connais, et à trop te connaitre, tu te perds en toi...

Non, finalement tu vas jouer la carte de franchise. Pour une fois, tu laisses le mensonge dans un coin, la brisure de ton armure encore trop présente à cause de Dux.

Tu prends donc un parchemin dans ton sac, et sors une belle plume noire de jais. Tu trempes celle-ci dans l'encre ébène et commence ta composition.

Aleksandra Strakh a écrit:


Aleksandra Strakh
5éme année
Serdaigle

Le monde se compose de cinq piliers innés, et un qui se construit . On parle du vent, de la terre, de l'eau, du feu, du souffre et du mercure, et pour finir de l'esprit. L'esprit se construit à partir des cinq piliers énoncés avant, et celui-ci se glisse dans la forge d'un métal. De tout ceci, nous parlons d'âme, et elle compose les " êtres vivants ", que cela soit plantes, animaux, ou même roche. Ce sont donc les théories et les principes de l'alchimie. Qui compose notre essence.

Personne ne se connait vraiment bien à la virgule près, sauf peut-être les grands alchimistes, puisque leur âme doit être sur la même longueur d'onde que leur magie de création/transformation pour que résultat soit le plus pur possible. Et encore, leur connaissance d'eux-même reste toutefois bancal, ce qui provoque de temps à autre des accidents.

En ce qui me concerne, étant donné que cela est le but de votre exercice ; mieux nous connaitre, je suppose que mon âme est en argent, mais également mêler avec du fer. Elle serait noble, mais pas totalement. Peut-être que c'est dû à mes antécédents familiaux que cela c'est construit de la sorte. Je ne saurais vous dire. Nous ne sommes pas totalement maître de nous-même.

Mais vous voulez des explications claires et précises. Je sais que nous ne sommes pas en divination, ou en astrologie, mais je sais que l'attraction des planètes à une incidence sur la matrice de l'alchimie. Et donc surement sur nos âmes. Alors je commence avec mon pilier qui est l'argent, associer à la lune . Dans les croyances populaires on voit la lune comme quelque chose de neutre, de clairvoyant, d'inconnu et de légèrement belliqueux par la traction qu'elle exerce sur la terre, ce qui rend les mers et les océans danseurs. Vous en déduirez par vous-même, que je suis un peu de tout ça, même si me vanter n'est pas dans mes habitudes. Ou même me dénigrer. Je suis neutre sur le sujet.

Ensuite pourquoi le fer qui est associé à Mars ? Tout simplement car le fer, bien que simple, est un métal rigide, qui servait à la création d'arme de guerre bien avant notre ère, chez les moldus. Mars dans la croyance populaire est associée au Dieu de la guerre du même nom chez les romains, Arès chez les grecs, connu pour son esprit belliqueux et téméraire. Comme pour la lune, vous en déduirez par vous-même de mon état d'esprit, étant donné le nombre d'heure de colle que j'ai à mon compte.

Ceci est la robe de mon âme.

A l'intérieur l'eau, le vent et la terre se dispute la place avec le feu. Le feu de la guerre et du courage brûle ardemment dans mon âme, surement dans une bulle d'eau glaciale de clairvoyance et de lucidité qui essaye de le contenir, aider légèrement par le vent dans une douce caresse pour que tout ceci reste neutre et contrôler, soutenue par une petite parcelle de terre, mais suffisamment forte pour supporter le poids de la vie.

De par mon signe astrologique Scorpion, qui est un signe d'eau de feu, et non d'eau simplement, comme l'a démontré un moldu, je crois que tout ceci se confirme.

Dans l'alchimie il ne faut pas négliger le temps. Donc on ne néglige pas la place des planètes et des étoiles.

Pour terminer, il ne faut pas oublier la forme de l'âme. Chez moi, je suppose que cela sera une épée longue, lourde, en argent, avec un serpent de fer incrusté dans la lame, ouvrant la gueule dans le silence. Celle-ci aura été plongé dans du mercure, pour en faire son armure. Mais une armure fine comme du papier, simple à briser. Mais en même temps à l'aspect incassable. Autour de tout ça, peu de souffre sera présent, car cet élément est trop volatile, alors que le tout est rigide, fixe, imposant. Mais il sera tout de même là, car très inflammable, à tout moment pourrait se déclencher et tout faire éclater. C'est perdu. Loin. Et pourtant proche.

Mais tout ceci pourrait probablement être faux. On ne se connait jamais suffisamment comme dit plus haut, et pour être Alchimiste j'ai ouïe dire qu'il fallait être infaillible sur soit même. Ce qui n'est pas mon cas. Je reporte juste ce que mon entourage a pu me dire.

Et j'ai une petite question pour vous : La magie est l'univers ou l'univers est la magie ?


Mettant le dernier point, tu regardes les autres baver sur leur feuille. Tout ce que tu as écrit te semble sonner étrangement dans ton esprit. C'est trop juste. Et tellement faux. Mais bon, suffisamment intelligent et noyer dans le néant de la connaissance pour que cela soit juste compréhensible par le professeur. De toute façon, tu sais pourquoi elle fait ça.... Si cela l'amuse après tout...

Tu te lèves, lui jette un léger regard, et sort de la salle.

Tu as connu plus intéressant.

Revenir en haut Aller en bas

Unité
& hybride



avatar
Summer M. Sutherland
Messages : 249
Date d'inscription : 03/04/2014




Message
Mer 23 Avr - 17:07
Il y’avait comme une brise tiède dans la salle. Summer avait sommeil et ne voulait pas se concentrer. Son pupitre lui semblait brusquement si confortable et le temps de poser sa joue contre sa paume il se serait presque endormi. Le bruit que fit la porte en claquant le réveilla légèrement de sa brumeuse léthargie.
La présence de Summer dans les cours obligatoire n’était pas des plus exemplaires – il ne préfère donc même pas aborder les options. Il s’était tout simplement retrouvé là par un malheureux hasard, ou plutôt une erreur d’oubli qu’il faisait toujours ; confondre les matières. Il était certain qu’ils devaient rencontrer Mrs.MacFhionnlaigh pour un cours d’Arts et littérature magique, il avait suivi quelques élèves de sa classe qu’il reconnaissait sans réellement faire attention à la salle où il était finalement entré et n’avait même pas reconnu son erreur en voyant le visage du professeur (pourquoi fallait-il qu’elles soient toutes les deux blondes et jolies ?), encore légèrement blotti contre les bras d’une Morphée qui ne voulait pas le lâcher - quelle idée de se lever si tôt le matin, comment ses camarades le faisaient-ils plusieurs jours par semaine ?
Il ne fit pas vraiment attention à ce que Mrs. Twain disait au début. Il voulait juste retourner sous ses draps. Mais la question qu’elle posa rapporta son attention sur elle – pas qu’il voulut répondre, au contraire. Il détourna tout de suite ses yeux ailleurs, fit semblant de s’occuper à ranger ses quelques fournitures sur le pupitre, pour éviter tout contact visuel. Heureusement, elle avait continué sans désigner aucun élève pour répondre. Il soupira légèrement et pensa que bon, tant qu’il était là, autant suivre pour s’éviter une retenue ou l’humiliation d’être sans doute le plus stupide de tous les élèves présents dans la salle – petites classes incluses.
Maintenant qu’il faisait attention à ce qu’elle disait, il commençait légèrement à se réveiller.
« … on pense que dans chaque corps se trouve un esprit cosmique. Vous pouvez voir ça comme une âme. Cet esprit est lié avec une planète, et défini t de quoi est fait votre corps. »
Ton esprit cosmique devait être fait de baisers et de gâteaux à la chantilly, pensa-t-il à lui-même. Y’avait-il une planète comme ça ?

Son devoir était réellement intéressant, finalement ; Summer adorait plus que tout parler de lui-même et il savait déjà à peu près comment répondre. Les cours ce n’était pas si mal finalement. Il pourrait dormir plus tard de toute façon.



Summer Morgan Sutherland
5ème Année
Serpentard

Laissez-moi tout d’abord m’exprimer en quelques mots de manière très personnelle (parce que je ne peux pas m’en empêcher). Les théories et concepts établis par les anciens alchimistes sont très intéressants et ont sans doute constitué le fondement de points de vue plus récents. Cependant je ne pense pas qu’un individu –surtout de notre tranche d’âge- puisse se connaitre autant et aussi profondément. Nous sommes à mon avis l’image que nous renvoyons aux autres ; nous vivons à travers le regard d’autrui et si quelqu’un pouvait remplir ce devoir mieux que moi, ce serait sans doute une personne autre que moi.

*Dites-moi à quelle planète vous vous identifiez.
Je m’identifie au Soleil (qui est une étoile et non une planète ♥). Le soleil est un astre très grand – il est plus grand que la lune et même pendant les éclipses solaires la Lune ne réussit pas à couvrir tous ses rayonnements et aucune autre planète ni aucun satellite aussi beau soit-il ne pourrait faire de l’ombre au soleil ; c’est le soleil qui crée l’ombre en irradiant les autres planètes de ses rayons et c’est lui-même qui donne leur éclat aux étoiles. C’est la parfaite métaphore que je pourrais calquer sur moi. Le soleil est aussi un astre incandescent, c’est-à-dire qu’il brille grâce à sa propre chaleur et il ne la doit à rien d’autre. C’est pour cela qu’on pourrait croire que le soleil est impérial, que le soleil illumine les étoiles et la Lune et qu’il ne fait que donner sa lumière sans avoir besoin des autres astres ou planètes si insignifiantes à ses côtés, alors qu’en réalité il reçoit – il ne pourrait être stable sans les jeux d’attraction gravitationnelle et les positions des autres planètes, il a besoin de leur présence et de la chaleur –même émanant de lui-même – qu’elles lui retournent ; un petit déséquilibre physique, une orbite déviée ou une planète qui disparait, et le soleil en perd toute sa stabilité, voire son incandescence, peut-être.
*Dites-moi les éléments qui vous composent.
Scientifiquement parlant tout corps humain est à 65% composé d’eau ; l’âme, toutefois, n’a pas de consistance scientifique bien que certaines expériences établies ont suspecté l’existence d’une masse propre à l’âme. Scientifiquement parlant aussi, l’idée d’une homogénéité dans la constitution d’un corps complexe (le corps humain, donc) est absurde.
D’un point de vue alchimique je pense que mon corps et mon âme se constituent essentiellement d’un même élément ; le feu. Je conçois que certains philosophes séparent le concept du corps de celui de l’âme mais à mes yeux corps et âme sont liés, confondus l’un à l’autre. Le feu qui compose mon âme définit celui de mon corps et vice-versa. C’est un élément pur et purificateur – nous ne sommes pas un mélange, nous sommes un tout homogène. Selon un alchimiste de l’antiquité grecque, le feu serait l’élément du dieu de la lumière céleste ; Zeus. Ceci pourrait expliquer mon inévitable attraction pour la lumière et la répulsion que j’ai vis-à-vis des choses sombres et froides. La qualité élémentaire du feu est le chaud, le chaud étant considéré comme principe d’énergie, d’activité, d’extraversion et d’impulsion, et bien que je ne sois pas une personne matinale (toute mon énergie je la retrouve à des heures tardives de la journée c’est désolant) je trouve que cet élément me convient parfaitement. Mais encore une fois je ne pourrais pas l’affirmer avec certitude, il faudrait qu’une tierce personne vienne le faire.
*Quel métal est-il à la base de votre âme ?
L’Or est le métal associé au Soleil ; c’est un métal noble que je pourrais associer à mon âme. Il se distingue de tous les autres métaux – même de l’argent qui est considéré noble, car l’or n’est pas soluble dans certaines substances qui altèrent l’argent. L’or est beau, précieux et très recherché. Il est à la fois dense et très tendre et il et très difficilement altérable ; ni l’air ni l’eau n’arrivent à altérer son éclat, et peu de substances chimiques ont un effet néfaste sur lui. Lorsqu’il est pur, c’est le plus malléable de tous les métaux connus à ce jour ; il peut être déformé, subir diverses sortes de forces physiques et de pressions, il a une très grande résistance à la rupture.
L’or ne dévoile toute sa splendeur qu’entre les mains des plus fins orfèvres, ceux qui sauront tirer le meilleur de sa beauté.
*Quelles quantités de Soufre et de Mercure peut-on retrouver dans votre corps ?
On pourrait retrouver plus de Soufre que de mercure, le soufre étant surtout associé au feu.
• Soufre (majoritaire) : Le soufre brut étant très inflammable, il a toujours été associé aux ardeurs et aux passions du corps. En Alchimie, le soufre ne désigne pas la substance chimique mais un des principes fondamentaux. C’est la sève, l’essence, le composé où la chaleur prédomine principalement, il est huileux, très facilement combustible mais sa chaleur n’est ni brusque ni destructive ; elle ne consume pas, elle réchauffe avec douceur. Le cœur de ce principe est la lumière originelle, une lumière qui imprègne jusqu’aux corps les plus rigides et les plus froids.
• Mercure (minoritaire) : Associé au Soufre, le mercure est la semence fertilisante. En Alchimie, il est considéré comme étant le principe qui unit le matériel et le spirituel. Il confère à mon corps un caractère volatile et vaporeux et permet avec son association au Soufre l’union de l’âme avec le corps.
*Quelles sont les proportions des éléments dans votre corps ?
Comme je l’ai dit plus haut, mon corps et mon âme sont étroitement liés ; l’élément essentiel qui constitue mon corps est donc évidemment le feu.


Summer s’était donné du mal –beaucoup de mal pour une fois. Et il s’était bien amusé. Il avait pris les questions de la professeure une à une pour n’en oublier aucune et avait largement empiété sur son temps de pause pour pouvoir finir son devoir. Comme quoi il fallait juste se mettre d’humeur pour réaliser ce qu’on n’aurait jamais pensé pu faire.
Il déposa son devoir et sortit. De toute façon, il comptait juste retourner dormir.



Precious:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serdaigle
j'explose et je flingue



avatar
Pan E. Seweryn
Messages : 576
Age : 21
Localisation : quelque part près du lac
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Mer 23 Avr - 23:58






ALCHIMIE & PSYCHÉ






Pan se glissa dans la classe à la dernière minutes, cheveux au vent sourire éclatant. Il n'avait pas vu le temps passer alors qu'il profitait de ses deux heures de pauses dans le parc. Il faisait beau, le soleil était haut dans le ciel, il aurait bien voulu s'y attarder, mais la connaissance n'attend pas. Enfin c'est surtout qu'il ne voulait pas d'ennuis avec certaines de ses connaissances si jamais elles apprenaient qu'il avait séché unes de ses options. L'alchimie était une matière plutôt sympa — bien que complexe, elle avait de trop nombreuse fois brûlé ses neurones alors qu'il bûchait sur un devoir à rendre. Et leur professeur était toute somme étrange — mais de façon positive attention ! Enfin. Hrrrm. Bref.

Il s'installa sur un pupitre quelconque, saluant d'un signe de la main une ou deux personnes distraitement avant de se concentrer sur celle qui avait commencé son discours. Il essaya de suivre. Réellement. Mais sans pouvoir s'en empêcher, son esprit décrochait invariablement alors qu'il tentait de comprendre et/ou se figurer ce dont l'enseignante parlait. Il était sur le point d'abandonner lorsqu'il entendit son nom. Il se redressa sur son siège, faisant mine d'écouter, avant de se rendre compte qu'on ne s'adressait pas à lui, mais à une théorie obscure d'alchimie. Enfin, ce regain d'attention ne fut pas inutile, ainsi il ne loupa pas les consignes pour le parchemin à rendre à la fin du cours. Il sorti son encrier, le déboucha avant de prendre sa plume et de se mettre à bûcher, pas questions de d'abandonner sa recréation.

Pan E. Seweryn a écrit:
Pan E. Seweryn
5ème Année
Serdaigle.

Il y a de nombreuses façons d'interpréter son âme, certaines plus maladroites que d'autres. Je ne saurai dire si ma méthode est la bonne, cependant ce qui en découle paraît être, à mes yeux, assez proche de ma personne. J'aurai pu me baser sur mon signe astrologique, le capricorne, me mettant ainsi sur la voie de Saturne et de son métal associé, le plomb. Ce qui en ressort néanmoins, brosse un portrait bien trop éloigné de ce que ce qui pourrait être considéré comme un «moi» profond et véritable. Cependant, la position des planètes lors de ma naissance n'est pas à négliger, si je ne me retrouve pas dans ma planète principale, je suis également sous l'influence d'autres astres. Ainsi, je pencherai plus vers une planète moins imposante que celle précédemment citée, étant quelqu'un aux émotions sensibles, je ne peux décemment pas me faire représenter par l'apanage de l'austérité. Ainsi, Mars semble être une solution tout à fait acceptable, me liant ainsi à son métal désigné; le fer.

Mars, nommée d'après le dieu de la guerre romain est la planète rouge, celle qui fait bouillonner le sang, qui échauffe les esprits jusqu'au point de rupture. Je perçois mon esprit comme une masse constamment en mouvement de vecteurs contraires, que l'on pourrait associer à mes sentiments, mes émotions ou tout simplement mes pensées. À chaque action que je réalise, ces vecteurs s'entrechoquent, créent de nombreux frottements, produisant l'étincelle qui embrasera mon esprit — me poussant à agir, à réagir. Tout ceci se fait d'instinct, je ne possède que peu de contrôle sur cette partie de mon esprit. Mon âme est marqué du sceau flamboyant d'une impulsivité excessive qui peut aller jusqu'à une agressivité exacerbée.

Mars est intrinsèquement lié au fer — métal guerrier, métal sanguin, métal quotidien. Le fer est un métal complexe, il ne peut — veut pas être seul, il a besoin des autres pour former des alliages, des alliances. Il est très rare de le trouver à l'état naturel, bien souvent on peut l'observer sous forme d'oxyde ou d'iode. Il s'associe naturellement, en un panel de possibilité. C'est ainsi que le fer me représente, j'ai simplement besoin des autres. Ne prenez pas mal ma phrase, je ne veux pas être un assisté — de plus je ne pourrai pas supporter d'être dépendant totalement d'une personne, le côté flamboyant de mon âme. Ainsi, comme le métal, je ne peux m'empêcher de m'associer aux autres, de nouer des liens, quels qu'il soit. Je serai incapable de rester dans mon coin, rejetant le contact humain. Le fer est un métal d'apparence dure, inflexible, et pourtant, habillement associé il peut de révéler doux et tendre. Je pense que ce serait une erreur d'associer le fer uniquement aux esprits inflexibles, ce rôle reviendrait — à mon avis, au plomb.

Je tiens à notifier qu'il m'est impossible d'englober la totalité de mon âme grâce à deux choses — aussi importantes et complexes soit elles. L'esprit possède toujours une part sombre et ses subtilités échappent bien souvent à la personne qui tente de se décrire.

Pour parler plus en détail des éléments qui composent mon âme, je dois tout d'abord me pencher sur l'enveloppe qui contient et abrite ces vecteurs. Si l'on prenait une vision purement scientifique je suis composé à 65% d'eau, propulsant cet élément comme celui dominant. Pourtant, d'un point de vue parfaitement formel, l'eau est composé d'hydrogène et d'oxygène, deux substances qui se retrouvent toutes les deux dans la formation de l'air. Je pourrai décortiquer ces données purement objectives pendant de longues minutes, mais ceci serait parfaitement inutile. D'un point de vue formel je suis eau, je suis air, et cela ne m'étonnerai pas si on me trouvait un côté terre et feu — après tout le corps est un mélange tellement complexe qu'il est impossible de définir un seul élément.

Il nous faut donc nous pencher sur ce qui nous intéresse réellement ici. Le mercure et le souffre, les deux éléments fondateurs de l'alchimie. Dans mon cas, je pense que le mercure occupe une place minoritaire mais non moins importante au sein de mon être. En effet, le mercure et le fer ne peuvent former d'alliages, ainsi je rejette profondément mais surtout naturellement ce métal. Je ne peux pas m'empêcher de penser que cet antagonisme se reflète via mon enveloppe corporelle, au niveau de mes graves difficultés respiratoires — il est connu que le mercure est certes toxique, mais qu'il est très agressif lorsque cela concerne les poumons. Ainsi, cette aversion naturelle pour ce métal liquide se répercute sur l'élément eau qui se retrouve en faible quantité dans ce que je considérerait comme mon tout. Pour appuyer ce rejet de l'eau, nous pouvons noter le côté insoluble du soufre — mon élément principal, le mercure ayant été catalogué comme antagoniste. Cependant ce n'est pas seulement par élimination que j'ai opérer ce choix, malheureusement le temps vient à manquer. J'irai donc à l'essentiel en pointant le côté volatile de ce non-métal, qui s'associe parfaitement avec de nombreux composant de l'air. Nous revenons à ces histoires d'associations et de dissociations qui sont si importantes pour le fer. Le soufre est également un élément fortement inflammable, ce qui convient parfaitement au côté flamboyant de mon âme qui a été pointé plus haut. Pour appuyer ce point à peine effleurer, selon l'astrologie chinoise je suis né sous un signe de feu. Ainsi, je referme la boucle en soulignant l'importance de l'air qui peut à la fois raviver les flammes mais également les étouffer par son absence.

Je me considère donc comme un être possédant une part égale d'air et de feu, ainsi qu'une faible part d'eau. La terre étant un élément neutre, servant de conducteur entre les trois autres.

Il posa le point final et observa son devoir. Il était long. Bien trop long. Et il n'avait presque plus de temps — il allait être en retard pour son prochain cours nom de zeus en salopette courte ! Il grogna, avisant sa plume à moitié mangée. Note à soi même, arrêter de glisser des plumes en sucre au milieu de ses plumes pour écrire, ça fait mauvais ménage. Il rassembla ses affaires, se leva et alla déposer sa copie sur le bureau de la jeune femme, la gratifiant d'un joli sourire enfantin.








Ce que j'aurai voulu dire, mais ce que Pan n'aurait jamais pu écrire.:
 


ON FORNIQUE SUR DU ROCK, ON BAISE SUR DE LA TECHNO
ON FAIT L'AMOUR SUR DU CLASSIQUE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard
& Préfet à quatre pattes



avatar
Icarus K. O'Neill
Messages : 646
Age : 25
Localisation : Quelque part dans les fougères...
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Jeu 24 Avr - 15:05
L'alchimie, sujet passionnant que voilà. Icarus avait pris l'option plus par curiosité dévorante que par un quelconque attrait scientifique. Étonnant, sachant que les deux étaient si étroitement liés...
L’œil gris pétillant, il s'installa en milieu de classe pour écouter le cours avec beaucoup d'attention. Passionnant.

Le sourire aux lèvres il attrapa un parchemin et une plume pour se mettre à gratter, enivré par l'idée même de faire une introspection écrite. Qu'allait-il y écrire d'ailleurs ?

Citation :
Si il y a bien une chose dont je suis certain, c'est que la connaissance de soi ne peut être acquise que par autrui. Comme le dit un proverbes moldu : «  C'est quelqu'un d'autre qui peut dire à l'escargot comment est sa coquille. »
En partant de ce postulat, je ne vais pas m'interprétez mais plutôt décrire ce que mon entourage perçoit et peut être qu'ainsi j'arriverai à une représentation de moi même proche de la réalité.

Les Serpentard me disent rusé et habile dans mes quêtes.
Les Gryffondors me voit vif et déterminé dans mes actes.
Les Poufsouffles me qualifie d'éloquent et négociateur avec les gens.
Les Serdaigles me définissent intellect et avec des facultés de discernement dans mon quotidien.
Pour mon entourage je représente le meilleur ami, le bon copain, le rigolo, l'aimant, le fort, le réfléchit, l'altruiste, le sournois, le traître, le passif et l'actif. Je ne suis ni noir, ni blanc car je me nourrit des deux.
Ma planète est donc Mercure. Son signe comprends les cinq glyphes planétaires car je puise ma définition dans chacun d'eux mais à faible dose. Par évidence mon métal est le Mercure. Je fais partie intégrante de chaque métaux mais n'en suis aucun de la même façon que je trouve ma place dans tout les groupes sans vraiment faire partie de l'un deux.

De tout ça je n'en tire qu'une vague impression de brouillard mais peut être que mon âme m'aidera à trouver mon Moi véritable.

Si l’âme est composé des quatre éléments : Feu, Terre, Eau et Air, elle comprend aussi la jonction de ces éléments à savoir :
Le chaud pour le Feu/Air.
Le sec pour le Feu/Terre.
Le froid pour la Terre/Eau.
L'humide pour l'Eau/Air.

D'après un Moldu au nom farfelu d'Aristote, chaque éléments prend un sens particulier.
Le feu définit la vue et la couleur.
La terre définit le toucher.
L'eau définit l'odorat.
L'air définit l’ouïe.

Si à ma naissance, mon âme comprenait le combat équitable de ces quatre forces, je peux assurer aujourd'hui que le feu a admit la défaite après l'altération de mes yeux. Par ailleurs, le toucher représente, en mon sens, le besoin de croire à travers une preuve ce qui s'oppose à ma vision des choses. Ne reste que l'air et l'eau qui s'assemblent pour former l'humide, symbolique de liaison et du lien.

L'approche alchimique de mon être m'aidera sûrement à mieux me comprendre. Au final je ne suis Icarus qu'a travers mon corps, mon esprit et mon âme.
Mon corps est le support physique de mon existence et de mes actions.
Mon esprit est la bibliothèque de mes souvenirs et de mon savoir.
Mon âme est la demeure de mon humanité, mes choix, mes désirs, mes regrets, mes préjugés, mes sentiments.
Je suis sous le joug de la planète Mercure et mon âme prédomine sur mon esprit qui, lui-même, prédomine sur mon corps.

Étrange. Étrange est ce sentiment de se redécouvrir à l'aide d'un simple bout de parchemin et d'une plume bas de gamme. Un peu secoué par cette vision de lui même à travers une discipline qui lui ouvrait les portes d'une expérience nouvelle, Iko posa sa copie sur sa table avant de s'en aller, légèrement titubant...




Icarus K. O'Neill.
Icarus est un gentil Serpentard.
Iko est préfet.
Icarus n'aime pas sa Maison.
Iko est un animagus.
Il prend l'apparence d'un jeune chien.
Son pelage est immaculé comme la neige.
Chien ou humain, il est daltonien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 24 Avr - 15:24


I'm a sweet Flame


Je ne pense pas être soleil. Mais si on demande à la plupart des personnes, elle diront que je le suis.
Je ne suis pas d'accord.
Je m'efforce d'être le soleil, je veux être un feu ardent, qui brûle et brûle encore et toujours, et qui éclaire et guide tout le monde. Je fais tout pour ça, parce qu'il faut qu'on me voit et qu'on m'admire, parce que je suis le capitaine de l'équipe et que je suis un Lion.

Mais je pense que si on regarde bien au fond des choses, je suis étain, soit Jupiter. Je suis une copie du soleil, je suis immense, mais pas encore assez pour concurrencer l'astre. Je suis le simulacre de l'or et la planète de Zeus (avouons tout de même que ce n'est pas rien...) Mais en astrologie, Jupiter n'est rien d'autre qu'un Soleil raté.

C'est ce que je me dis lorsque je regarde un de mes amis. Lui est un soleil. Il brûle tout, mais gentiment.Il emporte tout, comme dans une vague de chaleur.
C'est pour ça que je suis étain. Et puis, l'étain ne peut rien faire seul. Il est bien inutile sans les autres métaux, et c'est bien souvent lui qui est utilisé comme alliage. Il est utile pour les mélanges et la création du bronze... Et à son contacte naissent également de belle pierres, précieuses, comme la Topaze...
Je vois l'étain comme un catalyseur et plus encore qu'un soleil, je veux être celui qui fait changer les autres et les amène à être meilleurs. C'est une puissance créatrice.

Jupiter représente l’énergie tournée aussi bien l’expansion que l’intégration. Il incarne l’exubérance, la générosité, mais également l’équilibre, l’autorité, la stabilité, l’optimisme et la confiance.
Je le préfère au soleil, qui a mon sens brûle et défait tout.


Tu te relis vite fait.
Tu regardes Roméo à côté de toi, il écrit toujours.

Tu portes ta feuille à Mlle la Professeur en lui souriant.
Tu es fier de toi. Tu as été honnête et tu pense que tu vas la surprendre.
Tout du moins, tu l’espère.

Tu sors et attends Roméo.
Tu te demande s'il à mis "Soleil", comme tu le penses.
Une groupie te saute dessus...
Tu verras tout ça plus tard...

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 24 Avr - 21:21


Cours d'alchimie
ou encore comment ne plus rien comprendre à la vie


La Poufsouffle avait eu du mal a rester attentive face aux explications du professeur. Elle afficha un visage impassible tout en regardant son parchemin immaculé, ce demandant un bref instant ce qu'elle faisait là. Puis une fois sortie de ses rêveries, elle se mit au travail.

Devoir:
 

Autant dire que la demoiselle n'avait rien comprit au devoir demandé, et ayant passée trop de temps à réfléchir sur elle même, elle n'en pouvait plus. Durant le reste du temps elle dessina quelques planètes sur sa copie, avant de l’éclipser une fois l'heure de la récréation.


© Aki Epicode



Revenir en haut Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 25 Avr - 15:03
Juliet écouta le cours avec attention. Elle aimait bien le Professeur Twain, elle était gentille et puis elle était jolie aussi. Mais alors, ce qu'elle racontait… Juliet se força à écrire très vite sur son parchemin tout ce qu'elle disait, parce que sinon elle savait bien qu'elle ne retiendrait rien. Ce n'était pas faute d'être intéressée, c'était très chouette ces histoires d'âme et de métaux et de… planètes ? (elles venaient faire quoi les planètes là-dedans ?), mais ça lui passait un peu au-dessus de la tête, tout ça. Juste un peu. Bon. Si la professeur n'avait pas été aussi gentille, Juliet aurait bien regretté de l'avoir pris, ce cours. Enfin, une chose après l'autre.

Citation :
Je pense que la planète qui me correspond le mieux c'est le Soleil, parce que je suis née en été et en été, y a du Soleil. Même si je crois que ce n'est pas tout à fait une planète. Mais justement, le Soleil n'est pas une planète et moi je ne suis presque pas une sorcière, enfin, il s'en est fallu de peu quoi. Parce que je suis née moldue. Mais aussi, le soleil c'est chaleureux et gentil, parce que ça fait pousser les plantes, et moi je suis gentille aussi. Et j'aime bien les plantes. Mais surtout, les plantes ça nourrit les animaux et j'aime beaucoup beaucoup les animaux. En plus, le Soleil ça éclaire, beaucoup mieux que la lune, et les autres planètes ça éclaire pas du tout, et moi j'ai peur du noir, alors je trouve que le Soleil ça me correspond bien.

D'un point de vue scientifique j'ai pas beaucoup de métal dans le corps, juste une plaque d'acier parce que je me suis cassé la jambe quand j'avais huit ans.

Par contre je ne sais pas trop quel métals sont à la base de mon âme. Je savais pas que j'avais du métal dans l'âme, moi, c'est peut-être pour ça que quand on est triste on dit qu'on a le poids du monde sur les épaules. Mais ça m'arrive pas beaucoup à moi. Je ne pense pas que j'ai beaucoup d'or dans l'âme parce que je ne suis pas très courageuse, même si je suis gentille, mais peut-être que j'en ai un peu parce que ma planète c'est le Soleil. Mais si on croit mes parents, je suis pas un cadeau, et ils aiment bien recevoir de l'or, c'est un peu leur métier, ils sont comptables, alors du coup je ne pense pas que j'ai énormément d'or. Je pense pas que j'ai beaucoup d'argent non plus pour la même raison. Le plomb, ça m'étonnerait aussi, tout le monde dit à Wendy qu'elle a du plomb dans la tête mais à moi, jamais. Mais je crois que j'ai du Vif Mercure, parce que ça doit être rapide comme le Vif d'Or, et moi je sais courir vite.

Bon, voilà, elle n'était pas sûre d'avoir répondu à toutes les questions mais elle s'était bien appliqué et avait fait aussi bien qu'elle pouvait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 25 Avr - 15:11
Rose avait fait de son mieux pour écouter et pour comprendre, mais ça n'avait pas marché. Les doigts rivé sur son pupitre, il n'osait même pas les tendre pour saisir sa plante - l'Alchimie était peut-être la matière où il était le plus mauvais.
Outre l'Astronomie - mais aujourd'hui, il avait la malchance que ce cours soit particulièrement à l'Astronomie qu'il n'avait jamais réussi à saisir. Autrefois, il aurait eut peur et l'angoisse aurait prit sa gorge - mais là, ce n'était pas grave.
Il avait ouvert devant lui un livre et, d'un coup de baguette, dessiné toutes les lettres en relief ; il s'attacha à lire chaque ligne avec sa peau puis, quand il pensa comprendre un peu, il commença avec sa plume fébrile à rédiger quelques phrases.

Citation :

Rose M. Sutherland
6ème année
Gryffondor

Je ne connais pas très bien les planètes (je ne sais pas où elles sont), et je n'en comprends que deux, le soleil et la lune. Alors j'aimerai ressembler au soleil parce qu'il est chaud sur la peau, mais comme je ne le suis pas je pense que je suis la lune.
La lune est froide et probablement recouverte de glace. C'est une planète à côté de la Terre et comme la Terre est à côté du Soleil, la lune doit se réchauffer près du Soleil.

D'un point de vue ssienttific (je ne suis pas sûr de l'orthographe), je suis composé d'os, de muscles et de peau. J'ai aussi des cheveux, et je transpire parfois quand je fais des efforts.
Je ne sais pas où trouver le Mercure et le Souffre sur moi mais j'espère qu'ils sont bien équilibrés. J'ai vu qu'ils pouvaient être mortels. J'ai aussi beaucoup d'air parce que c'est important de respirer.

Pour le métal de mon âme, je ne saurai pas vous répondre je ne peux pas la toucher. Mais je n'aime pas trop les métaux parce que c'est froid.

Dans les quatre éléments, j'aime bien l'air parce qu'on peut respirer, la terre parce que c'est là où je peux marcher, et l'air qui fait respirer. J'aime moins le feu qui brûle, mais qui peut aussi réchauffer.
J'aimerai bien avoir les quatre, si c'est possible, professeur.


Revenir en haut Aller en bas

Serdaigle



avatar
Violet E. Jenkins
Messages : 521
Age : 25
Date d'inscription : 26/07/2013




Message
Ven 25 Avr - 16:01
Violet avait beau retourner la question dans tous les sens, elle ne comprenait pas comment répondre à la question. Et en plus de ça, elle avait affreusement mal de tête, une migraine qui ne voulait pas partir ; mais il était hors de question d'aller chercher une potion ou un mot d'excuse, alors elle était en cours. Elle avait pris ses livres avec elle, et décida de faire quelques recherches, mais ça ne l'éclaira pas beaucoup plus.

Parchemin a écrit:
Violet Jenkins
3e année – Serdaigle

Psychologie & Alchimie

Je suis née un 29 septembre, et mon signe astrologique est donc la balance. Avec cette information, je peux déterminer que la planète qui me correspond est Vénus. Le métal qui lui est associé étant le mercure, je suppose que mon âme en contient beaucoup.

Je pense que la planète ne me correspond pas du tout.

Je ne sais pas trop comment on peut déterminer tout ça sans analyses, ça me semble très abstrait. Comment est-ce qu'on peut obtenir des pourcentages psychologiques sur des éléments parfaitement tangibles ? Est-ce qu'on devait lancer un sort ou quelque chose pour avoir les résultats ? Une potion ? Je crois que je n'ai pas compris l'énoncé, pardon professeur. Mais je vais essayer.

Corps

65 % d'oxygène, avec celui qui compose l'eau de notre corps.
18 % de carbone
10 % d'hydrogène
3 % d'azote
1,5 % de calcium
1 % de phosphore
0,4 % de potassium
0,3 % de soufre, c'était dans vos questions alors je pense que c'est important,
0,2 % de sodium
0,2 % de chlore
0,1 % de magnésium
0,1 % d'iode
0,1 % de fer

Ainsi que des traces de cuivre, zinc, sélénium, molybdène, fluor, manganèse, cobalt, lithium, stroncium, aluminium, silicium, plomb, vanadium, arsenic et brome. C'est ce que dit le livre. Et il n'y a pas de mercure dans la liste. C'est plutôt le point de vue scientifique.

Âme
Je pense qu'il faut plutôt partir sur les significations des éléments pour formuler une hypothèse. Alors je vais partir sur le mercure, associé à « ma » planète. Le mercure symbolise la connaissance et la communication, et je pense que ce sont des qualités que le Choixpeau a dû voir quelque part en moi pour me placer à Serdaigle. Par extension, le mercure est associé à la médecine, et c'est un domaine qui m'intéresse.

Je pense qu'il doit aussi y avoir du plomb dans mon âme, même si ce n'est pas très joli dit comme ça, parce que c'est la solitude et l'isolement, et je pense que c'est important pour moi.

Pour le soufre, je ne suis pas sûre qu'il y en ait beaucoup, parce que c'est plutôt du feu. Ou alors c'est de la colère, je ne sais pas trop. C'est très lumineux en tous cas. Est-ce que la composition de l'âme peut varier selon les émotions ? Quand je suis en colère, il doit y avoir beaucoup de soufre.

Elle aurait pu inclure le cuivre, pour la beauté et la douceur, mais rien de tout ça ne lui était passé par la tête, elle n'en voulait même pas. Dans tous les cas, Violet était certaine de n'avoir rien compris, ou du moins d'avoir tourné le sujet de manière beaucoup trop terre à terre. Mais tant pis. Au moins elle avait quelque chose à rendre avant d'aller se terrer dans son lit pour le restant de la journée.



(ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 25 Avr - 17:19
Devoir d'Alchimie.
Let's be serious at least a time in a life. Let's see who I am, let's begin an analysis. Let's just be yourself for a time in a life.


Charlie regarda son professeur, l'air le plus blasé dont il était capable dans le regard. S'analyser pour se décrire, se livrer entièrement à elle et dans quel but ? Avoir une bonne note. C'était sérieusement pas sympa. Il leva un sourcil, intrigué. Il était calé en alchimie, mais n'osa pas intervenir, trop dégouté de ce qu'elle leur demandait. Il soupira et attrapa une plume. Il réfléchit un instant. Serait-il sincère ou pas ? C'était quand même vachement personnel. Trop personnel pour lui, qui n'aimait pas se confier. Mais c'était de l'alchimie, il devait voir cela comme une possibilité d'un jour trouver ce qu'il serait, réellement.



Gryffondor voudrait que je sois Soleil. Il est rayonnement, soutient le système solaire autant que nous devons nous soutenir et nous entrainer. Il est vitalité, il est énergie, il correspond au Lion, aux couleurs chaudes, nous définit comme des personnes dynamiques. Mais notre maison nous décrit-elle réellement tel que nous sommes ? Nous avons tous évolués depuis notre première année, depuis le choix du choixpeau, et avons grandi de façon différente. Je ne correspond pas entièrement au soleil. Il y a en chacun de nous, des caractéristiques qui nous guident, et on ne peut se limiter à une seule planète ou un seul élément.

Les éléments se marient et se mélangent tous, et pour arriver à une alchimie parfaite, trouver la symbiose de l’immortalité qui corresponde à une personne précise. Mais une personne est composée de chaque éléments et de chacune des planètes, aussi ne me décrirais-je pas comme une seule planète, un seul élément, mais comme un mélange de tous.

16% Soleil ; Je suis un garçon et garde pour principe que nous sommes, physiquement, plus forts que les femmes, nous sommes donc virils. J’apparais comme quelqu’un de confiant, et mon amour pour le sport et la dépense physique m’entraine à penser que je suis quelqu’un d’assez énergique.

12% Lune ; Je suis quelqu’un de réservé mais pas dénué de sentiments, d’émotions que la Lune représente. Je sais m’adapter aux changements importants, faire front plutôt que fuir ce qui se présente à moi. Aussi j’apprends de plus en plus à gérer mes sentiments et à les accepter.

17% Mercure ; Mercure représente la rationalité et la raison. Mon poste de préfet-en-chef m’a permis d’acquérir un certain sens des responsabilités et grâce à ça, je garde les pieds sur terre et tente de trouver des solutions raisonnées et j’ai une certaine logique dans mes pensées et mes raisonnements.

15% Venus ; Venus est notre capacité à ressentir du plaisir, dans le beau comme le reste. J’aime beaucoup les oeuvres d’arts et j’admire les architectures romaines et françaises. Cela peut aussi être le plaisir charnel. Qui oserait prétendre ne pas apprécier s’amuser ? Cependant, je préfère faire passer mes responsabilités avant mon plaisir.

26% Mars ; Mars, c’est la volonté de réussir, l’action, les guerres, le commencement. C’est se battre dans la vie pour surmonter ce qu’il se passe, c’est l’énergie, c’est simplement la volonté. Et c’est la seule chose qui m’a tenu un jour debout, la volonté de surmonter, de réussir.

5% Jupiter ; La source d’optimisme que je n’ai pas. Jupiter représente l’espoir, les aspirations qui vont au delà de l’être humain. Je ne crois en rien après la mort, et mon espoir se définit par ma volonté. On n’a rien sans rien, nos efforts sont ce qui nous constituent.

9% Saturne ; C’est la planète qui nous aide à percevoir nos limites. Si limites nous avons, je n’y crois que peu. Avec des efforts, de l’audace et de la volonté, on peut toujours les dépasser, de mon point de vue. Elle est synonyme de prudence, et je n’en ai que peu dans ma vie, cherchant toujours à me dépasser, à découvrir de nouvelles formes de réussites.

Ma composition serait donc ; 16% d’or, 12% d’argent, 17% de Mercure vif, 15% de cuivre, 26% de fer, 9% de plomb et 5% d’étain.

Mon âme serait plus composée de Mercure que de Souffre. Quant aux éléments qui me composent, le vent et le feu sont les deux éléments qui me caractérisent le plus, le vent pouvant s'identifier à ma volonté sans limites qui embrase le feu de mes possibilités et de mes capacités. Raisonnable et responsable, les pieds sur terre, la terre est aussi présente en moi, ainsi que l'eau et son côté sentimental et émotionnel. Vraiment, on ne peut se caractériser par un seul élément.

Mon âme serait constituée de 5% d'air, 30% de feu, 25% de terre et 10% d'eau.



Il avait clairement dépassé les 20 lignes mais posa sa plume, un peu tremblant. Il alla déposer la feuille à son professeur avant de partir, sans même oser la regarder dans les yeux. Bordel, tout ça pour sa composition alchimique. C'est ce qu'il fallait se dire.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Serdaigle
& préfète & voyante à deux noises



avatar
Cyryiel Song
Messages : 501
Age : 21
Localisation : Paumée dans un couloir
Date d'inscription : 12/02/2014




Message
Sam 26 Avr - 15:25

Psychologie et Alchimie
Dans la Salle de classe d’Alchimie.


Cyryiel aimait beaucoup l’alchimie, elle avait lut pas mal de livre à ce sujet, les recherches de Nicolas Flamel par exemple l’intéressait au plus haut point, non que les pouvoirs de la pierre philosophale la fascinait. Mais cet alchimiste était un brillant scientifique. Elle l’admirait énormément ses travaux étaient une réelle avancée dans le monde de l’alchimie.
Faire son analyse alchimie-âme était un sujet intéressant, il est vrai, du moment que ce n’était pas la sienne, mais apparemment c’était bien le but de son exercice. Enfin, elle saisit sa plume et commença à écrire sur son parchemin.

Cyryiel Song
6ème année

Psychologie & Alchimie

Métaux :

Argent/Lune : Je pense que je suis majoritairement composée d’argent, l’or à toujours été un métal trop clinquant à mes yeux, trop tape à l’œil. Alors que l’argent est plus doux, peut être plus froid, étant associé à la Lune, mais il est, toujours selon moi plus beau que l’or. On peut en effet dire que je suis plus composée d’argent. (55%)

Or/Soleil : C’est un métal qui rayonne et qui brille, il est généralement associé à l’énergie solaire. Et plutôt au contact humain, chaleureux et solaire, trop rayonnant et brillant. Ce qui ne me correspond pas vraiment. (5%)

Cuivre/Vénus : Le cuivre est un métal doux, un peu comme le mélange de l’or et l’argent, il est associé à Vénus et donc au coté féminin, étant une fille il est logique qu’il soit présent dans mon âme. (15%)

Fer/Mars : Le fer est souvent associé à Mars, et donc à la guerre, pourtant je ne suis pas violente, mais il est vrai que le fer évoque la rigueur. Pour moi il est plus synonyme de rigueur que de violence. (5%)

Étain/Jupiter : A mes yeux l’étain est un métal utiliser pour souder (comme les soudures des moldus), et si il est présent dans mon âme se serait pour réunir tous les autres morceaux ensemble, c’est pourquoi il est présent en quantité un peu plus importante que les autres métaux. (7,5%)

Vif Mercure/Mercure : Le mercure est un métal argenté, mais liquide, le seul métal présent sous cette forme. Ce métal évoque qu’elle que chose de vivant et rapide. Il représente à mes yeux de l’argent liquide, et donc un mélange des deux éléments qui me caractérisent le plus, enfin, je crois. (7,5%)

Plomb/Saturne : J’ai toujours associé le plomb à quelque chose de relativement lourd, qui pesait. Et chacun possède quelque chose qui lui pèse que ce soit des regrets ou autre chose. (5%)

Pour résumer, je dirais 55% argent, 5 % or, 15 % cuivre, 5% Fer, 7,5%Etain, 7,5% Vif Mercure et  5% Plomb. Soit dans l’ordre Lune, Vénus, Mars, Soleil, Jupiter, Mercure et Saturne.

Éléments :

Concernant les éléments je suis plus eau qu’autre chose, j’aurais tendance à dire 50% eau, 20% air, 15% feu et 15% terre. En effet, l’eau à toujours été l’élément où je me suis sentie le plus à l’aise, l’air est un élément vital sans lequel nous ne pouvons respirer et donc vivre. Le feu  représente quelque chose de violent à mes yeux, alors qu’a son opposé la terre est quelque chose de calme et de stable, c’est pourquoi ils se compensent mutuellement.


Cyryiel se leva et alla rendre sa copie au bureau, elle y avait passé un peu plus de temps que prévu, mais bon, l’essentiel était dit. Elle n’aimait pas parler d’elle, s’il y a un sujet dont elle n’aimait pas parler c’était bien d’elle. En vérité elle était assez réservée et parler d’elle la gênait un énormément. En rendant sa copie elle se demandait quand même ce que la professeure comptait bien faire de cette analyse.


Cae,Dessia, Sloan, Summer, Judas, Ocean, Jazzie, Camille & Alwin ♥



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mar 29 Avr - 12:42
Chaque fois qu'elle mettait dans la salle d'Alchimie, Manda se demandait pourquoi elle avait pris cette option. Son professeur ne lui donnait qu'une seule envie : fuir, le plus loin possible. Elle ne comprenait jamais rien à son charabia. Manda s'assit à sa table en soupirant, ça allait être de la théorie aujourd'hui ? Pour changer.

« Je vous ai dit qu’on ne s’attarderait pas sur les êtres vivants, mais je suis une grosse menteuse ah ah. »

Ah ah. Vous m'avez bien eue Madame.

« Comme j’ai beaucoup parlé, il ne vous reste que 20 minutes au lieu de 30 minutes… Si vous avez besoin, vous pourrez grappiller un peu sur votre récréation. »

La récréation ? Il en était hors de question. Non pas qu'elle avait des choses mieux à faire lors de la récréation, mais elle ne voulait certainement pas la passer à rédiger un devoir sur sa composition planétaire. Manda sortit ses feuilles au plus vite pour commencer à écrire.

Citation :
« Se comprendre soi-même est une chose difficile. Surtout à 14 ans. Mais pour le bien d'une copie remplie, il faut que j'essaie.
Je dirais déjà, chose indéniable, que je suis une femme. Les deux symboles les plus féminins sont définitivement Vénus et la Lune. Associées toutes les deux à des divinités de sexe féminin, elles partagent une certaine douceur que je présente également. Je partirais donc sur ça. Je suis clairement Vénus. Pourquoi pas Lune ? Parce que pour brillez la Lune a besoin de quelqu'un d'autre et je n'ai pas de soleil. Vénus, que dire de plus ? C'est une planète brûlante. Malgré ses couleurs pâles, elle est chaleureuse. Elle cache bien son jeu. Enfin, vous avez compris. Je ne m'attarderais pas sur la Lune, parce que je suis un peu une petite cachotière!
Vénus est donc associée au cuivre. Le cuivre, qu'est-ce que c'est ? Le plus ancien métal utilisé par le Moldu - et sûrement le sorcier aussi. J'aime les traditions, je pense qu'il est important de respecter les anciens et leur travail. Surtout les chocogrenouilles, qui sont des véritables statues dressées en l'honneur de sorciers historiques!
Pour finir mon raisonnement, il faut que je déduise quel est mon élément. Je dirais l'eau. L'eau qui est la chose la plus essentielle à un individu, mais qui représente pourtant un si grand danger. Ne pensez pas que je représente un danger Madame, mais certains pourraient vous le dire. Evidemment, je ne pense pas non plus être essentielle à la vie. Mais j'aimerais être eau.
C'est donc mon portrait d'alchimiste qui doit sûrement être faux, mais j'ai fait des efforts. »

Ah, l'heure de la récréation. Manda conclut rapidement avant d'aller poser sa copie sur le bureau de la prof. Enfin fini.
Revenir en haut Aller en bas

Serpentard
le cullen nain de poudlard



avatar
Evgeni Pavlov
Messages : 120
Date d'inscription : 25/03/2014




Message
Mar 29 Avr - 20:40
Il prenait toujours la même place - celle du fond, près de rangements.
Le placard était son voisin de table. La bibliothèque sa camarade limitrophe. Entouré de bois, d’une odeur de grimoire et de parchemin blanc, il sortait son encrier en accompagnant le silence feutré des étagères. Auprès ces figures inertes il était séparé des autres, peut-être un peu meuble parmi les meubles. S’il ne pouvait bavarder qu’avec son vieux livre, il n’en semblait pas triste. Il avait toujours aimé le cours d’alchimie ; mademoiselle Twain était un professeur qu’il aimait, en tout effacement.

Il regardait les grappes de tables depuis le lointain de la sienne. Il faisait bien attention à ne croiser avec les sillons d’aucun regard. Des yeux il cherchait une tête blonde - ses traits moroses tressaillirent lorsqu’il en vit deux, lumineuses, éloignées l’une de l’autre mais rassemblées par un éclat. Il s’était un peu redressé, alors il se rassit avec un sourire ravi.

La leçon était difficile - il espérait que les jumeaux Sutherland avaient écouté aussi assidûment que lui.


Pavlov,
7ème année, Serpentard.


Je suis Saturne.
Dans beaucoup de livres, j’ai lu qu’elle était une géante froide et gazeuse. C’est une planète aux anneaux de glace et de poussière gravitant autour d’un corps d’hydrogène et d’hélium.

Astrologiquement, elle est symbole de morosité : elle représente la rupture avec le plaisir, le renoncement qui en découle. Elle exprime aussi la résistance et la concentration. Elle est associée à la maîtrise de soi, à une forme de sublimation intérieure. Les fils de Saturne sont des méditatifs qui recherchent l’introversion, la transcendance, les fondements de leur humanité.

Je n’aurais pas l’outrecuidance de dire que je cherche la transcendance. Je ne cherche pas non plus les fondements de mon humanité. Je cherche plutôt les fondements de ce que je suis tout au fond de mon être ; je suis prêt à abandonner beaucoup de choses pour entrer en moi-même - c’est pour ça que je suis Saturne.

Je suis le plomb.
Ce n’est pas un métal noble. Il est gris-bleu, malléable, oxydable, et potentiellement dangereux pour l’homme. Il est considéré comme fondamental au Grand Œuvre : c’est cet élément vil que la pierre philosophe peut transmuter en or. Le plomb accompagne sa planète auxiliaire de part sa symbolique pondéreuse ; sa densité évoque la solitude et l’isolement, mais aussi la sagesse et la protection.
Si je suis un jour capable de protéger quelqu’un, je pense que je serais particulièrement heureux.

Je suis beaucoup de mercure et peu de soufre.
Ils sont respectivement associés à l’âme et à l’esprit : l’un est froid, liquide et volatil. L’autre est chaud, vif et rayonnant. Je suis passif, proche de ma psyché, je m’élève en fumée plus que je ne m’enflamme ; je suis de toute évidence loin du feu dynamique et des lumières qui ensemencent les choses. L’élément dont je suis le plus proche, c’est la terre ; j’y ai mes racines profondément ancrées et mon esprit y est, je crois, lesté pour des siècles.

Je connais mon empirisme fort, ma rationalité de roche. Je crois pouvoir dire pour conclure que tout en moi évince le feu - je suis un peu plus proche de l’eau, et peut-être aussi de l’air.

Je suis quelqu'un d'assez tangible.


Il ne savait jamais comment parachever.
Il allait digresser sur la pierre de ses convictions et le récif corallien qu’était son âme ; il retint sa main tremblante d’écorcher encore un parchemin déjà entaché et criblé de notes. Il était fier de n’avoir fait qu’une rature ; ses brouillons à l'écriture dangereusement penchée gisaient inertes sur son pupitre. Il se leva très penaudement, sans une œillade pour les autres, pour déposer sa copie soigneusement nouée. Il quitta la salle dans un bruit d’ombre.





I thought at the time that I couldn't be horrified anymore, or wounded. I suppose that's a common conceit, that you've already been so damaged that damage itself, in its totality, makes you safe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Cours d'Alchimie n°1 - Années 3 à 7 - Philosophie & Alchimie

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Cinquième étage :: Salle de classe d'Alchimie
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥