Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Je c pa ekrir # Kalev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 20 Juin - 13:35


Srs je c pa ekrir lol mdrrrrr.

Tu te salis les mains, les pieds et la robe, tu patauges dans un océan de boue et finis même par tomber tête la première dedans. Mais tant pis, il fallait absolument la trouver... La carte aux trésors de la porte rose aux licornes pailletées ! Fébrile tant l'excitation t'envahissait, tremblante à l'idée de parvenir à tes fins. Vaguement tu supposais qu'avec elle, même Richard serait forcé de l'admettre: tu étais la spéciale. Une maîtresse sorcière de la porte rose, les licornes te considéreraient à ta juste valeur et tu remonterais sur le trône.. Tu redeviendrais reine !
Sauf qu'avec ton corps et tes cheveux pleins de boue, t'avais rien d'une princesse.

g pa c tt 1 journee a cherche >>>: pff

Tes amies les tasses de thé n'avaient décidément pas fini de te faire des blagues de mauvais goût. Mais c'était pas grave, parce que tu étais contente, aujourd'hui !
Après avoir déterré la énième fleur, tu finis par trouver un vieux bout de papier déchiré. Ça y est, la fête pouvait commencer. Tu te lèves d'un bond alors que tu agites vivement ta trouvaille au-dessus de ta tête. Dans ton autre main, tu gardais précieusement ton carnet, ouvert sur une page blanche où les écritures défilaient au fur et à mesure de tes pensées.

G TROU V IHIHI!!!!!! J SS TRO FORTE LOL!!!!!

Tu t'agites, tournoies et finis même par perdre ton équilibre:encore une fois, tu te retrouves la tête dans la boue, à devoir cracher la terre et les feuilles de ta bouche. Ça n'avait pas très bon goût.. ERK ERK. Tu gonfles les joues et fronces les sourcils. Tes mains étaient toutes les deux vides.. IIIIIK !!!! Le bout de papier ! Où était-il passé ?! Vivement, tu te retournes à l'endroit de ta chute, creuses dans la boue, encrassant tes ongles. Il n'était pas là. Tu finis par te rouler par terre, les larmes coulant à flot.

méé. J vx etr 1 rène T__T

Oh ! Ciblage effectué. Tu attrapes ton carnet, te relèves et cours jusqu'à ce pauvre garçon qui n'aurait jamais du se trouver sur ta route. Tu t'arrêtes, juste avant de risquer une troisième chute et l'agresses presque avec ton cahier sur lequel s'inscrivait ta détresse.

G besw1 d'ède !! G perdu la kart pr dvenir rène dé licorne ! ;_; ède mwa a la trou v stp ! >>:

Très convaincant.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des Sorciers
& sorcier & Jupiter forever



avatar
Kalev Hopwar
Messages : 1441
Date d'inscription : 07/07/2013




Message
Ven 20 Juin - 16:16
La nuit tombant, ou tout du moins, tombant dans pas long, il sortit du cours sur la divination par la vision du chaman gallois dans la chair du compagnon animal. Il voulut saisir l'occasion pour nourrir son bidon mais son pas distrait porta son imagination plus loin, dans un parc connu du garçon anglais. Il galopa jusqu'aux jardins du sir Carthaigh, bavant pour un pot où poussa du raisin, fruit doux. Dormant sans dormir, il culbuta non sans hasard un ami à longs poils du ciboulot donc plutôt naquit du cosmos pourvu d'un vagin.
L'individu à poils frisottants dans l'air froid du soir brandissant sous son tarin un bouquin, il sollicita à son lui profond si l'inconnu vaginal parlait par mots pondus d'un stylo. Confondant d'abord la nana ainsi qu'un canasson humain aux poils à la coloration miroir, il hurla. Un popotin d'un mustang sur un garçon naïf provoquait un mal sûr. Puis il comprit qu'il n'y avait qu'un individu vaginal sur lui. Il la connaissait. Son nom lui fila. Tant pis.

Il lut. Un plan ? Pourquoi un plan ? Pourquoi ça ? Pourquoi lui ? Il voulait du raisin, lui. Pas d'un plan pour patron d'un canasson à dard. Aidant toujours la maman sans mari non sans un loupiot sans papa ni maman, il approuva d'un "ok" significatif. Il soupira. Il savait qu'il lançait son corps dans un gros caca. Il prit la main du vaginal individu ; il sourit non sans trac mais continua à surgir hardi.

-  Tu l'abandonnas où, quand, pourquoi, mon ami sans pantalon ? Bravons un soir tombant trop vif, pourchassons ton plan pour la domination du cosmos du canasson cornu du bois tabou du donjon Poudlard ! Mais ayant un fond dans l'agitation, moi dit : pourquoi vouloir un plan ?

Il soupira moult fois. Toujours au sol, sali, fourbu, il cogita au long soir qui poursuivait l'instant sans fin. Il cogita aux amis aussi. Il cogita à la mort qu'il craignait avant, voyant un popotin du lourd individu à vagin sur lui sans qu'il s'y ourdit. Il cogita au cosmos loin sur son ciboulot à lui, cogita sur sa position dans son dit cosmos. Il aimait son cosmos.

Il amorça sa modification pour sa position passant ainsi du assis sur un sol dur à droit à l'instar d'un I. Il lui apparut moins mal pour son dos. Non sans un soupir bonus, il aida l'individu non masculin à agir à son imitation.

- Il parait tard pour un humain à l'instar du patron du canasson cornu puis pour un but aussi obscur. Un travail qui vous hanta par hasard mon ara du Kazakhstan, mon colibri du Panama ?

Son palpitant palpita, manqua un coup, par frisson d'abomination. Assimilant qu'il accouchait d'un manuscrit nul, il voulut mourir mais pas trop. Assimilant aussi qu'il pondait un art moins captivant ou grisant qu'un grand marginal, il larmoya dans son lui profond, las, assimilant alors aussi qu'il cogitait sur son cosmos d'amour puis sur sa position dans un grand rond divin moins mal. L'individu vaginal parut moins important d'un coup. L'art surplombait tout.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je c pa ekrir # Kalev

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Jardin botanique & serres
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥