Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[APOCALYPSE] Ce n'est pas mon jour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité



avatar
Invité



Message
Lun 23 Fév - 14:03
Je me demandais vraiment ce qu'il se passait dans les couloirs, on pouvait entendre des cris de douleur. Malheureusement pour moi, ce n'était pas le concierge, j'aurai bien aimé, mais voilà. Ce n'était pas le cas. Les gens devenait bizarre, étrange, cela ne sentait pas bon du tout. Je devais me mettre à l'abri de ces angelots de la mort. Moi qui avait toujours cru que les anges étaient de gentilles personnes. Ce n'était pas le cas pour le moment, alors je me mettait dans un coin, pas très courageux pour un Gryffondor. Bon tant pis je sortais. Je ne suis pas dans cette maison pour rien. Je courrai à en perdre haleine, évitant comme je pouvais les projectiles. Ce n'était pas simple. Je me retrouvait à découvert à présent dans ce couloir. Bon, bah je n'avais rien eu, je me demande si les profs ont été victimes aussi, cela pourrait être drôle de les voir attirer par quelqu'un, si je comprenais. J'allais avoir une fille qui allait venir vers moi. Je regardais autour de moi. Nada, rien. Bon, tant mieux dans un sens. Je respirait, un peu plus tranquille, voir que les anges avaient disparu aidait sûrement à être plus zen. Je remontait mes lunettes, sachant pertinemment que cette journée ne faisait que commencer. Je refaisais mon nœud papillon. Il était bien droit. Je me mettait en route vers un autre endroit. Je pouvait voir des gens attiré vers une autre personne. Bon ce n'était pas encore son tour, qu'importe la personne, il resterai un gentleman. Il marchait dans les couloirs du rez-de-chaussé, il savait que c'était un couple, mais voir certains s'embrasser avait toujours un peu gamin, donc pour lui les filles c'était limite, il respectait et faisait tout pour que ces demoiselles soit à l'aise. D'ailleurs, il ouvrait la porte pour une demoiselle. Il lui souriait aimablement. Il se sentait épargné, pourtant, il était inscrit sur cette fichue liste. Il laissait un frisson le parcourir, pourquoi l'avait-il mis en sachant qu'au final, il avait qu'une connaissance théorique de l'amour. Il lâchait un petit soupir. Grattant son cou, un peu gêné, ne voyant pas ce qui arrivait, c'est à dire une personne qui finirait par se dirigé vers lui. Il passait en revue les effets de ces anges. Il voyait pas que de l'amour, mais il avait vu aussi es disputes, les cupidons étaient berserk ? Il faisait quoi au juste. Finalement, il aurait du se mettre en avant lors de leur apparition. Il était trop tard désormais. Il ne pouvait qu'assumer les conséquences comme un bon gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas

Gryffondor
mi-fille mi-thon mais pas sirène



avatar
Ocean O'Connor
Messages : 276
Age : 22
Localisation : A Poudlard
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Mar 17 Mar - 14:44


    Aujourd’hui étais le jour de la Saint Valentin. J’imaginais toute sorte de couples se former entre les élèves des différentes maisons de Poudlard. Oh comme j’aimerai un jour trouver un prince charmant. Mais j’étais encore bien trop petite pour en avoir un. Et il n’y avait personne dont j’étais tombée amoureuse encore. Peut-être lorsque je serais en 5ème année…J’imaginais la tête que ferait Louis lorsque je lui présenterai mon petit ami. Je rigolais à cette pensée alors que je me dirigeais vers le Hall d’entrée, décidant d’aller faire un petit tour dans le parc. J’espère que je ne dérangerai pas trop les couples allongés sur l’herbe. Alors que j’arrivais prêt des grandes portes, je sentis une petite douleur au niveau de la fesse gauche. Aie…quelqu’un m’avait donné un coup de pied ? Je me retournais. Non, pourtant il n’y avait personne…Etrange. Je me frottais la fesse, en essayant de faire partir la douleur. Celle-ci repartit aussi vite qu’elle était arrivée. Je sentis soudain comme un changement en moi. Mais je ne saurais dire quoi…Alors que j’allais sortir en ouvrant la grande porte, je n’arrivais pas à faire un pas de plus. Je forçais, mais je n’arrivais pas.

    - C’est quoi cette connerie ?

    Oups. Mais qu’est-ce que je venais de dire ? Que se passait-il ? Pourquoi ne pouvais-je sortir de l’école ? Je rebroussais chemin. Au bout d’un moment, je ne pouvais encore pas avancer.

    - Mais il se passe quoi ici !!!

    Je tournais la tête à gauche. Je remarquais un jeune Gryffondor aux cheveux châtains et aux lunettes sur le nez. Un intello. Lorsque j’essayais de m’éloigner de lui, je ne pouvais pas faire un pas de plus, comme si j’étais obligé de rester prêt de lui. Je m’approchais rapidement de lui, courant presque. Une fois arrivé devant lui, je pointais mon index sur son front et lui dit :

    - Toi l’intello ! Dit moi exactement ce qu’il se passe ; pourquoi je suis obligé de rester prêt de toi ? C’est toi qui a lancé un sort ? Répond rapidement sinon je t’en colle une !



Alexus je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Mar 17 Mar - 20:00
Franchement, je me demandais ce qu'il se passait. L'air de rien c'était assez surprenant au final. Voir tout ces gans collé. Je soulevais un sourcil, un peu curieux de ce qu'il allait m'arriver à ce jour. Car j'ai eu la mauvaise idée de me socialiser. Moi et mes idées saugrenues. Faudrait que je me stoppe un jour... Ou pas. Finalement, tester des trucs, frôler le danger était amusant. C'était typique de sa maison. Il n'avait que peur d'une seule chose, enfin, sa plus grande peur était celle des chiens. Car oui, un traumatisme comme cela n'était pas facile à oublier. C'est en ne faisant pas vraiment attention qu'un rondoudou sauvage faisait son apparition. Pitié, faites qu'elle soit plus gentille et plus douce que cette boule rose ressemblant à Kirby. Bah quoi ? J'avais droit d'avoir mes connaissances moldues. Avec ma mère qui l'était, quoi de plus normal. Je haussais les épaules pour la fixer de long en large.Elle était perdue, pauvre petite, je me devais de l'aider en tant que bon anglais. Je remontais mes lunettes sur mon nez avant d'écouter attentivement ce qu'elle avait à me dire. C'était à mon avis très intéressant. Elle ne savait pas ce qui lui était arrivé. Je me grattais le menton, mes sourcils venant à se froncer.

« A mon avis, tu es une victime de ces petits angelots qui ont tout l'air d'être des petits diables de par leurs forfaits. Je pense que pour cette journée, vus devrez vous faire à présence. Comme je la souhaite des plus agréable. Je suis votre obligé, c'est mon devoir en tant que gentleman. »

Je la saluais poliment, faisant par la même occasion glisser mes lunettes. Je les remontait par automatisme. Un sourire venait s'afficher sur mon visage. Il était pas radieux, il était là car malgré moi, je trouvait cela amusant. Sauf si elle se mettait à e frapper ou m'insulter. En tant qu'homme, je ne devais pas flancher et rester à son services. Voilà qui s'annonçait galère pour faire une plaisanterie au concierge, car oui, j'aimais le faire tourner en bourrique, je le plaignais presque. Comme je le disais presque. Mais bon en tant que l'homme de la situation, je devais gérer cette demoiselle et ses besoins. Je me suis toujours demandé de quoi avait besoin réellement une demoiselle. Pour mon jeune âge, ce que je savais, je le sortait de mes lectures. Je fronçais le nez en voyant certains déjà au bord de l'explosion. Je devais canaliser mon côté un peu espiègle. Allez mon grand, je vais prouver à mon idiot de frère que je pouvais être plus fort que lui. Oh oui, je pouvais l'être. Je retenais un rire. Comme mon frère était un asocial, peu de chance qu'il soit la victime de cet événement.

« Pour ce qui est de défaire le sort, je pense, sans aucun doute que notre magie doit pas être assez forte et formée pour le permettre. Puis-je vous offrir un peu thé ? Que puissions parler un peu. Je ne suis pas un mauvais bougre. »
Revenir en haut Aller en bas

Gryffondor
mi-fille mi-thon mais pas sirène



avatar
Ocean O'Connor
Messages : 276
Age : 22
Localisation : A Poudlard
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Ven 12 Juin - 19:49
    Le binoclard qui était devant moi avait les cheveux courts bruns. Il faisait aussi partir de la maison de Gryffondor. Il devait avoir le même âge que moi. Le binoclard commença a me parler. Je comprenais rien a ce qu'il disait.

    - Qu'est ce que tu parles d'ange toi ? N'importe quoi y'en a même pas dans l'ecole ! Sinon on en verrait. Je suis sur que c'est toi qui m'a lancé un sort ! Ou alors c'est quelqu'un d'autre.

    Je regardais à droite et a gauche en fronçant les sourcils, pour voir s'il y avait une autre personne. Mais on etait que tous les deux. Je remarquais que le gryffondor me souriait et me saluait. Hein ? Pourquoi il me sourit lui ! Je fronçais les sourcils.

    - Tu veux quoi toi ?

    Il me disait ensuite qu'on etait pas assez fort pour défaire mon sort. Ah alors c'était pas lui.

    - Si je retrouve la personne qui m'a jeté le sort je lui casse la tête !

    Le jeune garçon voulait m'offrir un thé. Mais je n'en buvais pas moi !

    - Non merci ! Mais j'veux bien un whisky pur feu ! Fait moi c'est Ocean et toi l'intello ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Sam 13 Juin - 12:06
Je me demandais combien de temps en vrai toute cette histoire durerait. Tout ce que j'avais à faire, c'est être patient et gentleman, comme d'habitude. Une demoiselle manipulée par ce qui lui arrivait, voilà qui était un peu triste. Je devais me montrer compatissant. Je me demandais à quel point l'expérience avait foiré, après tout, je devais m'attendre plus au pire qu'au meilleur. Elle commençait à crier sur moi. Disant que c'était de ma faute ce qui lui arrivait. Je remontais d'un geste automatique mes lunettes épaisse. Rester calme. Je devais lui répondre avec toute l'amabilité qui m'habite. Je n'étais en aucun cas responsable de son état. Mais lui dire ne ferait que augmenter ses soupçons sur moi. Heureusement que je suis plus malin qu'on le crois. Comment prouver mon innocence ? J'en savais fort rien. Je devais la suivre dans son délire de péter le nez de celui qui lui avait jeté ce sort. Je roulais des yeux. Elle ne voulait pas de thé, pourtant, je savais que ça pouvait la détendre. Un Whisky pur feu. Je la voyais mal supporter cet alcool trop fort pour elle. Elle finirait sûrement avec un mal de crâne carabiné. Presque insupportable. C'était ce que disaient les livres en général. Elle se présentait sous le nom d'océan. Un joli nom. Mais je m'abstenais de le dire, elle risquait de le prendre mal. Elle me traitait d'intello, j'en était plus ou moins un, j'avais mes lacunes, il ne fallait pas croire. Mais passons.

« Je suis Jacob, pour trouver celui qui t'as jeté ce sort, il faudra rester avec moi, de toute façon, tu n'as pas le choix. Le sort t'ammenera à moi sans que tu puisse y faire quelque chose. »

Premier lieu à fouiller, c'était ici. Je balayais les environs de mes yeux bleus. Je me demandais si le sort allait jusqu'à nous attirer même si on allait au toilettes, je pouvais me retenir, ça aucun soucis, mais la nature finirait par faire son œuvre. Ces choses pouvaient parfaitement arriver. Je me dirigeais vers ceux qui n'était pas encore victime du sort, si je me trompait pas, ils avaient plus d'indice sur le responsable de cet accident. Mais le fait que j'étais accompagné les faisait éloigner, comme si c'était une espèce de maladie. Je me grattais le cou, un peu gêné.

« Bon, faudra trouver de nous-même des indices. Désolé. Je ne pense pas qu'un peu d'alcool serait mieux pour notre situation. Tu peux attendre un peu ? »

C'était une question purement rhétorique.
Revenir en haut Aller en bas

Gryffondor
mi-fille mi-thon mais pas sirène



avatar
Ocean O'Connor
Messages : 276
Age : 22
Localisation : A Poudlard
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Mar 23 Juin - 18:28
    Le binoclard se présentais. Jacob. Bizarre comme prénom. Il était pas dans la Bible ? C'était vraiment chiant, je devais rester avec lui jusqu'à ce qu'on trouve un remède ou un sort à ce problème. Je fis la moue.

    - Okay...c'est super chiant, on va croire on est ensemble.

    Je voulais vraiment pas qu'on pense qu'on était ensemble. Sa serait vraiment la honte pour nous deux. Enfin surtout pour moi. Le binoclard regarda autour de lui pour chercher des indices. Celui-ci remarqua des personnes qui n'étaient pas touchées par la malédiction, j'étais donc obligé de le suivre. Mais ceux-ci partaient comme s'il avait une maladie. Le gryffondor se gratta le cou, gêné. Il me disait qu'on devait chercher des indices par nous même.

    - Déjà, ta remarquer vers où il allait cet ange qui met fais VRAIMENT CHIER !? Si ça se trouve il est monté dans les étages ou alors il est sortit vers le lac....Raaaaah j'en sais rien ça m'énerve !

    Énervée, je commençais à m'ébouriffer les cheveux roses. Avec un peu de gel moldu ça rendrais bien.

    - Bon on reste ici ou on bouge ?


Alexus je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 10 Juil - 12:28
La moue de la demoiselle était mignonne, enfin pas trop non plus, car l'air de rien, elle me faisait la tronche alors que je faisais de mon mieux pour l'aider, c'était en toute amitié et bonne foi que je l'aidais du mieux que je pouvais. Elle faisait une remarque super fine, ce qui avait pour don de retourner les regards sur nous. Je remontais mes lunettes, étouffant un soupir dans ma gorge. Elle lui criait ses ordres. Où était parti l'ange et de partir dans sa directions. Elle s'énervait pour rien, ça se voyait que c'était une victime de ce sort malheureux. Je la regardais, je devais faire quelque chose, c'était sûr.

« On bouge, on va poursuivre cette créature étrange, j'en vu un partir par là. »

J'avais dit ça en pointant une direction du doigt et je me mettais en route, avant qu'elle se remette à crier comme une harpie, enfin d'après ce que je sais de ces créatures. Je ne suis pas une encyclopédie vivante. Il ne manquerait plus que ça, que j'en devienne une. Je roulais des yeux et continuait à marcher là où j'avais vu ces créatures partir. Bien entendu, le sort me faisait suivre par cette demoiselle, c'était un peu gênant, je ne pouvais pas m'empêcher de rougir un peu. Je cachais un peu cet état, car c'était un coup pour énerver la demoiselle aux cheveux roses. C'était loin d'être mon but en ce moment. Je marchais quand j’entre-apercevais un d'entre eux.

« Tu l'as vu ? »
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

[APOCALYPSE] Ce n'est pas mon jour.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Rez-de-chaussée :: Hall d'entrée
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥