Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[BUMBYDAY] Holding out for a hero ♦ Elizabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 24 Juil - 14:50
Elizabeth écouta Kate répliquer la bouche entrouverte, choquée. Non seulement il était en tord, mais il ne s’excusait pas ? Il lui criait dessus, lui renvoyait ses critiques en pleine poire, ne faisait pas le moindre effort pour voir les choses de son point de vue. Il avait l’air de ne pas accorder la moindre attention à tous les efforts qu’elle avait faits, elle. Au fait qu’elle avait mis plusieurs heures à se préparer, pour être une bonne cavalière, alors que l’année précédente, pour la même occasion, elle avait fait beaucoup moins d’efforts. C’était d’ailleurs la première fois qu’elle s’en rendait compte. Elle s’apercevait, en l’écoutant, qu’elle avait été bien aimable avec lui, alors que l’année passée, avant d’être transformée en garçon, elle avait elle-même passé un bon moment à discuter avec des garçons qui n’étaient pas ses cavaliers, et qu’elle avait carrément abandonné son cavalier dès la transformation passée, sans même un regard en arrière. Kate aussi avait fait des efforts, peut-être, mais comment savoir si c’était parce qu’il l’appréciait, ou parce qu’il était juste comme ça avant de tout faire foirer ?

En fait, elle ne faisait pas confiance à Kate. C’était là le coeur du problème. Elle ne le connaissait pas, ou si peu… Comment savoir si elle pouvait être naturelle avec lui ? Il se moquait d’elle, du fait qu’elle passait son temps devant le miroir, et pour ça au moins elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle était superficielle et elle le savait. Elle était sensée être superficielle. Quelle fille digne de ce nom ne l’était pas ? Elle ne voyait pas en quoi c’était un problème. Kate finit sa diatribe et s’en alla se goinfrer de petits fours comme un rustre.

Elizabeth était donc seule, au milieu de la salle, si l’on pouvait l’appeler ainsi, à ne pas savoir quoi faire à part bouder. Elle n’allait certainement pas courir après Kate pour lui faire des excuses. Déjà, parce qu’il avait tord, et qu’elle avait raison. Ou peut-être pas, mais ce n’était pas la question. Elle ne voulait pas se montrer en position de faiblesse après l’affront qu’il lui avait fait - elle était une jeune fille distinguée, pas un paillasson. Alors elle resta plantée dans son coin, sentant petit à petit sa colère se dissiper. Elle décroisa les bras, laissa son regard vagabonder. Kate ne voulait plus être son cavalier. Elle le regrettait un peu. Il avait été aimable jusque là, après tout. Elle attendit quelques minutes, mais il ne venait pas. Bon. Il fallait vraiment qu’elle fasse tout ce soir-là ? Elle soupira, leva les yeux au ciel, puis alla rejoindre Kate au buffet.

« Bon, d’accord, je te pardonne. Tu vas pas faire la tête toute la soirée. Viens, on va danser. »

Elle ne pouvait pas faire mieux, niveau excuses, sans avouer qu’elle avait eu tord, et ça, ça n’arriverait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Serdaigle



avatar
Kate Laurence
Messages : 29
Localisation : Dans un buisson.
Date d'inscription : 27/05/2015




Message
Ven 24 Juil - 15:31

Kate n'avait pas la moindre intention de bouger de sa position. Elizabeth avait été très blessante à son sujet et même si il savait ne pas devoir y accorder de l'importance, il était quand même attristé. Tout en se vengeant sur les petits fours et le jus de citrouille, le Serdaigle ignorait complètement sa camarade. A tel point qu'il ne la remarqua même pas se rapprocher de lui. Il faillit sursauter quand elle ouvrit le bouche. Et pour dire quoi ? Le sorcier passa par tout les états émotionnels au fur et à mesure que les mots sortaient de ce petit corps. D'abord la colère, « Je te pardonne » ? C'est elle qui devrait se faire pardonner ! Il l'avait peut être lynché sur le miroir mais elle avait quand même osé le traiter de moins que rien devant tout le monde ! Et même critiqué le fait qu'il ne l'ai pas invité.

« Tu me pardonnes ? Que je saches tu n'aurais jamais accepté de venir au bal avec moi si je n'avais pas été le seul garçon restant. »

Puis vint le désespoir. Lui ? Faire la tête toute la soirée alors que c'était elle qui s'était montée la tête pour un sourire hasardeux ? Non vraiment il ne comprenait rien à cette fille. Le bal commençait à peine que Kate avait déjà mal à la tête à essayer de suivre le raisonnement de la Gryffondor. Pourquoi n'était-elle pas plus...simple ? Cependant il devait bien reconnaître qu'elle avait fait le premier pas. Malgré son animosité il ne pouvait lui enlever cela et sa colère diminua en flèche à cette seule pensée. Quand elle finit sa phrase en l'invitant à danser il laissa tomber les armes.

« D'accord » lâcha t-il simplement.

Il prit sa main dans la sienne et l'accompagna jusqu’à la piste de danse. Là il la regarda droit dans les yeux et ce dit que finalement, elle ne pouvait pas être aussi méchante que ça...Peut être mais elle l'avait quand même traiter de moins que rien.Une petite mise au point s'imposait.

Avec un ton très calme, Kate commença : « Je m'excuse si je t'ai froissé mais saches que tu est tout aussi fautive concernant tes mots. Tout d'abord je ne suis pas un moins que rien à qui tu peux balancer que tu aurais mieux fait de venir avec un autre. J'ai aussi des sentiments figures toi. »

Il marqua une pause. Il n'avait pas l'intention de l'agresser ou de la mettre en colère, loin de là. Il voulait juste qu'elle prenne conscience de ses paroles comme il avait fait l'effort de reconnaître son erreur. Elle et lui ne s'entendrait jamais à la perfection il en était quasi certain mais ils pouvaient au moins passer UNE soirée ensemble sans s'étrangler non ?

« Par ailleurs, je ne permets à personne de me traiter de moins que rien, et ça vaut aussi pour toi, aussi jolie sois tu, Elizabeth » rajouta t-il sur le même ton posé. « Maintenant j'aimerais passer une agréable soirée en ta compagnie – si tu me le permet- et j'aimerais aussi que tu t'amuses. »

Kate avait la ferme intention de mettre à exécution ce qu'il venait de dire.

« Si en plus tu veux qu'on apprenne à mieux se connaître ce sera avec plaisir mademoiselle »

Il s'était excusé, expliqué et avait même réitéré sa demande. Il ne pouvait pas faire mieux, la balle était dans le camp d'Elizabeth.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 6 Aoû - 16:37
Il était quand même bien trop sensible, pour un garçon, Kate. Peut-être que c’était parce qu’il avait un prénom de fille. Elizabeth avait lu dans un magazine que le prénom disait beaucoup de chose sur le tempérament d’une personne, ça devait être vrai. Mais bon, au moins il disait qu’elle était belle, il avait les yeux en face des trous, et ça caressait la demoiselle dans le sens du poil. Elle eut un petit rire cristallin.

« Oh, voyons, tu n’étais pas le dernier garçon restant. J’avais encore pas mal de choix. Je suis pleine de ressource, tu sais, » dit-elle avec un clin d’oeil. « Ca va, ça va, » elle leva les yeux au ciel, « je m’excuse, voilà. Maintenant, arrête de faire la tronche, ça va te faire des rides avant l’heure. »

C’était assez agréable, en fait, d’être avec Kate. Il lui répétait depuis le début, ou presque, qu’il avait envie de la connaître. Presque comme si elle était plus qu’un joli minois pour lui. Enfin ça, elle n’était pas sûre. Il lui répétait bien aussi qu’elle était jolie. Il ne se serait sans doutes pas intéressé à elle sans ça - c’était un garçon après tout. Mais la soirée passait, et Elizabeth commençait à être curieuse, à se dire que peut-être, elle pourrait être contente d’en apprendre plus sur lui aussi. Au point de révéler des choses sur elle ? Ca, elle ne savait pas. Et puis après tout, qu’y avait-il à révéler ? Elle n’était qu’une tête vide sous un visage de princesse. Et c’était bien mieux comme ça.

« Très bien. Que veux-tu savoir sur moi, alors ? » Demanda-t-elle avec un sourire, cherchant à camoufler une légère nervosité. « Je n’en sais pas beaucoup sur toi non plus. C’est donnant donnant. »
Revenir en haut Aller en bas

Serdaigle



avatar
Kate Laurence
Messages : 29
Localisation : Dans un buisson.
Date d'inscription : 27/05/2015




Message
Mer 12 Aoû - 15:25

Kate bougonna. Il avait un peu de mal à croire Elizabeth. De son point de vue, il n'était que du second choix pour la demoiselle et même si il n'avait pas la fierté d'un centaure cela restait un tantinet vexant. Cependant il ne doutait pas de ses dires. Elle avait beau être ce qu'elle était, le Serdaigle n'avait jamais eut l'impression d'une miss sans ressource. Il n'était pas vraiment du genre à remettre en question les capacités des uns et des autres sans les avoir « testé » au préalable.

« Pas le dernier mais sûrement pas le premier » dit-il avec une touche d'amertume. Néanmoins il s'adoucit quand elle s'excusa. « D'accord d'accord » rajouta t-il avec un léger sourire.

Ils étaient là pour s'amuser avant tout. Kate fut cependant assez surpris qu'elle accepte de répondre à ses questions. Bon, en échange il devrait à son tour passer l'interrogatoire mais le principe de l'échange équivalent lui convenait parfaitement. Son esprit se concentra sur les éventuelles questions qu'il pourrait soumettre à la Gryffondor. L'exercice n'était pas aussi simple que prévu et il passa un bon moment à réfléchir.

« Pourquoi tu ne fais pas un peu plus d'effort en cours ? Tu pourrais te dénicher un talent caché. » Demanda t-il avec curiosité.

En effet, malgré les apparences, Kate avait toujours pensé qu'Elizabeth pouvait être plus intelligente qu'elle ne le laissait paraître. C'était sans doute le résultat d'un manque de travail flagrant et faire faire ses devoirs par d'autres n'aidait pas non plus.

« Je t'avoue être intrigué, tu pourrais faire de grandes choses si tu t'en donnais les moyens tu ne crois pas ? »

Kate avait foi en la connaissance. Quiconque avait le savoir avait tout les éléments pour arriver à faire de grandes choses et Elizabeth ne dérogeait pas à la règle. Alors oui, on pouvait considérer que le sorcier avait foi en cette sorcière malgré toutes leurs différences. Une dernière question avant de changer les rôles.

«  Qu'est ce que tu apprécies chez les autres par exemple ? »
Questionna t-il avant de rajouter : « Et que veux tu savoir sur moi princesse ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 14 Aoû - 16:10
Elizabeth avait-elle choisi Kate comme cavalier en dernier recours, en désespoir de cause ? Même elle ne s’en souvenait pas. Non, s’il fallait dire la vérité, il n’était pas son premier choix. Elle aurait sûrement préféré inviter Arthémidor ou un autre jeune homme de sa trempe. Kate était bien loin du cavalier idéal, au premier abord. Mais finalement, elle était plutôt contente de l’avoir invité. Il était gentil, et il avait fait plein d’efforts pour elle. Et elle méritait des efforts, non mais. Alors, elle avait accepté de répondre à ses questions.

La première lui fit lever les yeux au ciel.

« Mais parce que j’ai mieux à faire. C’est nul de passer du temps dans ses bouquins. Il faut vivre un peu ! Et puis à quoi ça me servirait de connaître les tenants et les aboutissants de la révolte des trolls ? Je préfère lire des magazines, au moins, là dedans il y a de la vraie connaissance utile. Ou aller voir les sombrais et les hippogriffes. Je parie que toi, tu ne mets jamais un pied dehors. Faire des grandes choses, faire des grandes choses… Et à quoi ça servirait ? Je peux faire des grandes choses sans ça tu sais. Ma mère n’a même pas passé ses ASPICs, elle s’est arrêtée aux BUSEs, et regarde où elle est maintenant ! Qu’est-ce que ça change ? »

C’était un peu agaçant. C’était le discours que lui tenaient la moitié des professeurs depuis sa première année à Poudlard. Elle n’avait pas envie de répondre à ça aussi alors qu’elle était sensée s’amuser.

« Déjà, j’apprécie quand les autres ne me jugent pas. » Dit-elle avec un soupir. « Mais bon. J’ai dit que je répondais à tes questions. J’aime bien pouvoir discuter de choses et d’autres, sans que ça devienne trop sérieux… Ouais, c’est à peu près tout. Je suis pas une fille difficile. » Elle lui fit un clin d’oeil. « Moi ce que je voudrais savoir, c’est… AH ! »

Tout à coup, elle s’était faite attraper par le nombril et tirée en avant, les sensations typiques du portoloin. Comment ? Encore ? Au moins, Kate semblait être toujours là, il venait avec elle. Et puis tout à coup, les voilà qui atterrissaient avec un gros PLOF dans quelque chose de gluant et sombre. De la vase ? Non. De la boue. De la boue puante qui constellait la magnifique robe d’Elizabeth. Elle eut un petit cri de détresse. C’était horrible. L’odeur était insupportable. Et là, juste devant eux… Des cochons. De sales bêtes énormes qui s’approchaient pour les renifler.

C’était l’enfer.

« Va renifler autre chose, toi ! Et t’avise pas de me mordre ! » Dit-elle d’une voix un peu tremblotante. « Kate… On est où ? »
Revenir en haut Aller en bas

Serdaigle



avatar
Kate Laurence
Messages : 29
Localisation : Dans un buisson.
Date d'inscription : 27/05/2015




Message
Lun 18 Jan - 17:36
Kate était un petit curieux. Ses parents avaient toujours hésité entre l'y encourager ou le refréner. En effet, ces derniers s’inquiétaient que cette trop grande soif le noie sous un tas de problème. Dans un sens il avaient raison de s'en faire mais malgré ça, le jeune homme avait appris à se sortir des situations les plus désavantageuse grâce à cette connaissance qu'il admirait tant. Relativisons, il n'en été pas au point de se nourrir d'encre et d'user ses plumes dans des devoirs interminables. Non. Il se contentait souvent du strict minimum, juste de quoi satisfaire un professeur exigeant, rien de bien folichon en somme.

Mais voilà que sa cavalière commence à répondre à ses interrogations. En y regardant bien, elle n'avait pas forcément tord... Sa mère était une femme riche et belle et ne s’embarrassait sans doute pas du savoir que contenait l'immense bibliographie magique. Avec une petite courbette il demanda un pardon silencieux. A vrai dire il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit. La sensation de tiraillement familier lui arracha un soupir étrange, mélange d'exaspération et de surprise.

Et tout d'un coup. CHLOK. Le voilà cul par terre et les mains dans une mixture qu'il identifia comme de la boue vu l'odeur nauséabonde qu'elle dégageait... Il n'y voyait pas à deux mètre dans la pénombre était dense autour de lui. Le Serdaigle inclina la tête à droite. Rien. A gauche, Elizabeth. Il se releva difficilement et se saisit de la main de la Gryffondor avec délicatesse pour ne pas l’effrayer. Elle semblait complètement apeurée même si sa menace contre le porcin le fit discrètement rire.

" Je n'en ai aucune idée..."
glissa t-il.

Le voila couvert de boue et frigorifié. Il n'était pas habillé pour l'extérieur mais sa camarade non plus. Sans jamais oublier ses bonnes manières mais aussi et surtout sans oublier que, malgré tout, c'était grâce à elle qu'il avait pu se joindre au bal, Kate ôta sa veste et la glissa sur les épaules de la demoiselle.

"N'attrapes pas froid" laissa filer sa bouche avant de s'avancer dans le noir.

Manques de chance, la boue était aussi handicapant qu'un sable mouvant, il avançait difficilement et Elizabeth ne pourrait sans doute pas bouger. Tant pis, il la saisit pas la hanche et la porta comme une princesse. Après tout c'en était une non ? Il Reprit sa marche en direction d'une très faible lueur à l'horizon. Sans doute une ferme ? Le regard fuyant il souffla à sa cavalière un discret :

"N'y prends pas trop gout."

Il ne faudrait pas plus de dix minutes pour atteindre l'étable, autant mettre se temps à profit. Kate se sentait mal. Rien n'allait... Il se racla la gorge pour signifier un ton clair et désolé.

"Je suppose que ce n'est pas la soirée dont tu as rêvé...Donc je vais faire de mon mieux pour la rendre la moins désastreuse possible pour toi"


Le sorcier marqua une pause avant de reprendre.

"Je m'appelle Kate, Je serais ton cavalier et même si je ne suis pas le cavalier pour une personne de ta trempe je vais tacher de rattraper cette soirée. Après tout tu es une princesse non ?"

Il lui fit un clin d’œil tandis qu'il arriver au seuil de la porte de la ferme...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

[BUMBYDAY] Holding out for a hero ♦ Elizabeth

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Lac Noir :: Bumblebee Day
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥