Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Lucas Onlay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serpentard



avatar
Lucas Onlay
Messages : 40
Age : 29
Localisation : Poudlard
Date d'inscription : 05/10/2015




Message
Lun 5 Oct - 23:28

Lucas
  Onlay

There once was a boy named Lucas

Prénoms ϟ Lucas
Âge ϟ 11 ans
Nationalité ϟ Anglaise
Origine ϟ  sang-mêlé, père Sorcier, Mère (décédée) Moldue, Grand-père Sorcier et frère jumeau ( faux jumeaux) Moldu.
Année d’étude ϟ Il est en première année
Options ϟ /
Maison ϟ (à remplir après la répartition faite par le Choixpeau) Serpentard

Destined to be a star


Baguette Magique ϟ Elle est en bois de Tilleul argenté : symbole de vie. Et elle contient une  Plume de Phénix. Elle mesure 27 centimètres, et est certes solide donc peu souple mais douce et légère aussi, donc agréable à avoir en main.
Patronus ϟUn beau lion jeune et encore insouciant mais féroce lui irait bien selon son grand-père paternel mais en fait vu son  niveau il n'en sait rien.
Odeur de l'Amortentia ϟ Elle sent le foin frais des champs, agréable odeur de campagne fleurie qu'il aimait tant respirer avec son frère, mais dangereuse puisque son rat lui mordille souvent les ongles en dormant croyant à du foin.
Forme de l'épouvantard ϟ Une pierre tombale avec le nom de son frère dessus.
Reflet du miroir du Riséd ϟ Son frère debout à ses cotés, lui en animagus  pour réconforter son frère.
Peut voir les Sombrals ϟ Non, il ne peut pas. Il n'a pas vu sa mère mourir, il a juste entendu l'appareil s'éteindre à l'hôpital.
Matière préférée ϟ Métamorphose
Friandise favorite ϟ Dragées surprises de Berthie Crochue
Sortilège favori ϟ Avifors, sortilège de métamorphose enseigné en première année, qui transforme objets et êtres vivants en oiseau(x) même si il le maîtrise peu, il l'a d'ailleurs mal prononcé dans le train pour Poudlard...Pauvre rat de compagnie, pauvre Choucroute adoré qui a à présent des ailes mais garde un corps de rat et peut servir de hibou à son maître sans qu'il l'ait fait exprès.
Potion favorite ϟ Véritaserum, le mensonge le fait souffrir. Mais il ne sait pas encore en faire.
Créature favorite ϟ Dragons car ils sont libres et forts selon l'enfant. Il rêve de voler avec eux en compagnie de son Frère Jumeau mais cela reste pour l'instant un simple grand rêve.
Plante favorite ϟ Mandragore car elle ramène à la vie ceux pétrifiés.
Sorcier célèbre en modèle ϟ Dragomir Gorgovitch poursuiveur au Quiddditch de son équipe favorite les  "Canons de Chudley", qu'il adore pour sa persévérance malgré sa maladresse légendaire et car il rêve d'être un jour Poursuiveur dans une équipe de Quidditch.

La renommée est une amie bien peu fidèle.


Les Loups sont entrés dans Paris

« Arrête ! Arrête ! Punaise ! Mais arrête ! »

Un livre visé en pleine tête réveilla Lucas en larmes.

«  Dors sans crier espèce de troll immensément miniature ! »


Il est vrai que la croissance de l'enfant de 11 ans était extrêmement  lente, les adultes pensaient que ça passerait avec le temps, à la puberté...Mais les cauchemars restaient et notre frêle héros nommé Lucas ne cessait d'y penser. Un mouchoir essuya la bouille enfantine.

« Ne le traite pas de Troll ! Il est tellement mignon ce petit rouquin ! Hein mon chaton ? Alors c'est ta première année à Poudlard ? Tu as des yeux marrons foncés presque noirs ils sont si adorables ! C'est quoi ton nom mon petit ? » s'exclama la « grande », peut-être en troisième ou quatrième année...

Mais Lucas n'était pas d'humeur.

«  Lâchez moi espèce de cognards déréglés ! Je ne suis pas petit ! Mais votre esprit a dû rater un transplanage ! »
vociféra le gamin roux le visage couvert de larmes. Il n'avait pas d'ami, il ne voulait pas d'ami...il n'aurait pas d'ami puisque son frère jumeau avait dû rester à la maison et qu'il ne pouvait plus le soutenir...Tout ça car son père et son Papy l'avaient envoyé à ce fichu collège de sorcellerie ...Et que ce Cognard de directeur de Poudlard, ah ce qu'il le détestait celui-là, avait refusé sa demande. Et pour son frère...Ne le dis pas...On se moquerait...C'est pour son bien...Ne vas pas le voir il va fatiguer...L'école ? Que racontes tu Lucas ? Il est bien mieux dans sa chambre !

«  CE N'EST PAS UNE HONTE BANDE DE SCROUTTS A PETARD ! » cria Lucas en larmes dans le couloir du train.

C'est à ce moment là qu'une vendeuse de friandises arriva le yeux écarquillés mais elle ne chercha pas plus loin, il lui prit un paquet de dragées surprises de Berthie Crochue, ses bonbons favoris et alla s’asseoir dans un compartiment vide. Il regarda le paysage défiler et finit par se calmer...Choucroute un petit rat marron qu'il avait payé sur le chemin de traverse avec ses économies le regardait de ses deux petits yeux noirs en couinant. L'enfant le prit dans sa main. Son jumeau avait aussi un rat mais brun clair, plus vieux, c'était le seul animal que la famille laissait avec son jumeau, étrangement « Éclair de Feu » n'avait jamais été blessé par son jumeau...même lors de sa première transformation cet été.

Soudain, Lucas ouvrit de grands yeux se souvenant de quelque chose :
«  MAIS OUI ! C'EST VRAI ! »

Il ouvrit sa valise de livres et de nécessaire à dessins, il adorait ces deux activités et consulta plusieurs livres avant de tomber sur la page des Amimagus. Il relut les explications pour la dixième fois et s'écria :
«  CHOUCROUTE j'ai trouvé ! » Le jeune rat sursauta. «  Je vais devenir un animagus comme ça je pourrai rester avec mon frère même quand il souffre des transformations! » Mais l'enthousiasme du garçonnet se perdit vite : «  Mais je ne sais pas comment faire... »

Réflexion intense...


«  Choucroute tu veux bien m'aider ? Je connais un sortilège, un seul ! Et je pense que m'entraîner et m'appliquer en Métamorphose sera le seul moyen d'aider mon frère ! »


Sans comprendre le petit rat se blottit contre l'enfant qui le remercia tout sourire.


« Bon on y va ! » dit-il avec courage, le souffle stressé, l'angoisse de rater montante mais le plus grand courage est de dépasser ses peurs.

«  Avifrs ! » s'écria l'enfant bien concentré, baguette levée au dessus du rat.

Sauf qu'il avait oublié le O après Avif...et avant rs...Le rat couina vivement, l'enfant s'affola :
«  CHOUCROUTE ! » le rat couinait de plus en plus fort. Un élève arriva.

« C'est quoi tout ce boucan ? Les Bizarr' Sisters ont changé de registre ? » grogna t-il. A ce moment là le rat se calma, deux ailes lui étaient poussées dans le dos...Il semblait extrêmement vexé et s'envola dans un coin de la pièce boudant son petit maître larmoyant. L'autre élève (deuxième année ? ) soupira : «  Je te conseille de ne plus refaire ça, OK ? Car ça pénalisera toute ta maison quand tu en auras une ...Ai-je été clair ? » L'enfant hocha la tête incapable de parler tant il se sentait coupable, pauvre Choucroute...Plus jamais de cobaye vivant en dehors de lui ! Se dit la tête de mule de 11 ans.

L'obscurité se faisait de plus en plus présente et le petit bonhomme se mit à dessiner, plus encore que la cuisine, il était doué en dessin, pas simplement bon comme en cuisine non vraiment talentueux !

Il ne montrait ses dessins qu'à son frère...qu'il glissait sous la porte de la chambre d'où il ne sortait jamais. Parmi les parchemins un « merci » avec un soleil de son frère alité en réponse glissée sous la porte. Lucas sourit ! Il allait persévérer.

Mais pendant que notre petit homme dessine donnons plus de précisions sur son caractère :


♥  Notre petit homme est très attaché à son jumeau et ferai tout pour soulager sa souffrance, ainsi il s'applique en métamorphose et passe de nombreuses heures à réviser cette matière ! Par contre les autres...A part Potion où il travaille presque aussi dure puisqu'il a entendu vaguement l'existence d'une potion qui aide les Loups-garous, sortilèges quand ça l'intéresse. Le reste l'indiffère un peu sauf les cours de vols où il persévère bien que extrêmement maladroit à cause du Quidditch mais ça c'est une autre histoire.

♥ Il se sent responsable pour son frère timide et trop bienveillant pour son bien et cela depuis toujours, il considère qu'il a failli à sa tâche et s'en sent coupable.

♥  Notre petit gamin est d'un grand courage malgré ses larmes et ses peurs. En effet, il affronte le danger la tête haute.

♥  Ce n'est cependant pas un enfant qui ne réfléchit pas avant d'agir la plupart du temps. Au contraire, il réfléchit trop. Ce qui lui cause pas mal de migraines et de pression. Mais ce qui lui permet d'avancer sur le chemin de sa vie. Cependant quand la situation est trop grave et que ça concerne une personne proche de lui, il fonce.

♥ Il  ne veut jamais devenir comme ses parents. Il n'a jamais été battu, ils s'aiment...mais il veut vivre et affronter ses peurs, lui et ce sans discriminer sans raison.

♥ Cependant il souhaite apprendre et devenir plus adulte afin de pouvoir protéger son frère des « autres ».

♥ Parlons en des autres...Il est altruiste, fidèle et les défendra sans soucis mais de là à s'en faire des amis...Son papa lui a dit que les autres sont « dangereux s'il savent pour son frère » alors il évite les sentiments tel que l'amour et l'amitié au possible et ce quelque soit leur maison.

♥ Le petit aime jouer, aux échecs avec son frère, au jeu de société de Quidditch sur table avec Papy, à collectionner des cartes de sorciers célèbres en concurrence avec son père et à piocher au hasard un bonbon de Berthie Crochue ainsi qu'aux billes que lui a donné un camarade de classe Moldu.

♥  C'est un enfant poli la plupart du temps, il ne travaille pas dans de nombreuses matières ( ce qui est dommage vu son intelligence) mais ne dérange pas le cours pour autant.

♥ Ce n'est pas un enfant triste, il aime vivre, bien que peu sociable et son attitude le montre. Un vrai croqueur des chocogrenouilles de la vie !

♥ Il déteste le mensonge si bien qu'il préfère ne rien dire à mentir.

♥ Souvent, et comme il n'a pas le temps parfois dans la journée ni l'isolement qu'il juge nécessaire, il passe la nuit à dessiner sous ses couvertures la baguette en « lumos ».

♥ Il adore son rat qui lui sert aussi de postier. Il prend grand soin de lui et ne lui jette plus aucun sort un peu honteux de son acte.

♥ Il n'est jamais tombé amoureux et fréquente peu les autres .

♥ Il est persévérant et peut passer des heures à s’entraîner que ce soit en métamorphose/potions/sortilèges les plus ''utiles'' selon lui, vol sur balai emprunté à l'école/ dessin/cuisine/ lecture en y mettant le ton ( ça faisait rire son frère autrefois) .

♥ Il n'est pas du genre à provoquer et à faire perdre des points à sa maison juste pour mettre le bordel, en revanche il est plein de vie et adore la musique ( Il joue d'ailleurs très bien de l'harmonica cadeau de son frère à leurs six ans.) Il rêve d'en jouer à son frère un jour.

♥  Il est fasciné par les feux de cheminée qui l'apaisent.

♥  Il aime la magie du monde sorcier mais aussi le monde moldu, il connaît bien les deux puisque sa famille a fait de lui un sang mêlé. Il pense ainsi représenter la paix entre deux mondes et quoi qu'on lui dise il en est très fier !

♥ Les deux seuls trucs qui le mettent très en colère c'est de critiquer sa taille ( dont il complexe beaucoup) ou son frère ( dont il ne dit que du bien).

♥ Malgré son courage, il fait des cauchemars presque chaque nuit traumatisé par ce qui est arrivé à son jumeau. Mais peu importe il rattrape son sommeil dans les cours auxquels il ne voit pas d'utilités.

♥ Il parle parfois d'un langage très enfantin, très rêveur, très optimiste mais il lui arrive aussi d'avoir une réflexion bien trop adulte pour son âge et qui peut gêner les autres.

♥ Il cache un journal intime et ses dessins sous le matelas de son lit.

♥ Bien que se moquant de s'habiller élégamment au plus haut point, il suit la règle de l'uniforme qu'il porte correctement.

♥ Il ne fait pas de distinction entre les maisons, il y a des licornes et des bouses de dragons dans chaque groupe alors à quoi bon.

♥ Il ne se moque jamais sauf dans les deux cas plus haut qui le mettent vraiment en rogne.

♥ Il déteste Poudlard qui l'a séparé des son jumeau. Il veut vite grandir pour revenir auprès d'Arthur.
Pour lui le directeur est responsable de cette séparation. Il le hait et estime que la raison qui lui fait le détester est valable.

Ce petit garçon discret mais plein de vie est donc bien compliqué à cerner, le choixpeau saura faire le bon choix.


Espèce de grosse brute repoussante

Parlez nous des relations :
Avec les membres du personnel ϟ Ça va Ça vient, il est plutôt sage en dehors des cours et dans les cours qui l'intéressent mais il dort dans les autres et ça ne semble pas plaire aux professeurs ...Pourtant il ne ronfle pas. Alors pourquoi ?
Avec les créatures du château ϟ Il leur fait confiance, et préfère les approcher que les humains. Seuls les fantômes font exceptions, il voit trop en eux le possible destin de son frère qui est, tel un fantôme, prisonnier de vivre, à l'abri du monde dans sa chambre à cause  de sa lycanthropie.
Avec les Serdaigles ϟ  Il ne fait pas de distinction entre les maisons, il y a des licornes et des bouses de dragons dans chaque groupe alors à quoi bon.

Avec les Poufsouffles ϟ Il ne fait pas de distinction entre les maisons, il y a des licornes et des bouses de dragons dans chaque groupe alors à quoi bon.

Avec les Gryffondors ϟ Il ne fait pas de distinction entre les maisons, il y a des licornes et des bouses de dragons dans chaque groupe alors à quoi bon.

Avec les Serpentards ϟ Il ne fait pas de distinction entre les maisons, il y a des licornes et des bouses de dragons dans chaque groupe alors à quoi bon.


Par le caleçon de Merlin !








Chapitre 1 : La Lettre

Lucas écrivait :


«  Cher monsieur le directeur de Poudlard,

Maman est folle, elle passe la plupart de son temps à l'hôpital. Elle n'est pas simplement dépressive non, les soins ne peuvent rien. Elle veut mourir. Mais moi je ne veux pas qu'elle meurt. Papa dit qu'elle va guérir. Mais je ne pense pas. Car j'existe et car je suis un  monstre.

Papa est un Sorcier. Papa nous aime très fort. Je crois que maman nous aime. A sa façon. Mais elle ne supporte pas d'avoir mis un monstre tel que moi au monde. Maman est une Moldue, ça veut dire qu'elle n'a pas de pouvoir magique et ne vient pas de famille sorcière non plus. Je crois que maman va mourir...Alors je serai seul à veiller sur Arthur.

Je dois vous avouer que dans ma famille ce n'était pas simple pour maman et papa...La plupart de la famille de papa ( Sauf mon cousin Dany, médicomage, qui aura 26 ans bientôt mais lui c'est différent, papy dit «  crise d'ado tardive » … Il dit aussi que c'est inadmissible qu'il se rebelle contre le système des maisons et des stéréotypes qu'il engrange, Papy dit que c'est un ancien Serpentard indigne...Je ne comprends pas bien...mais dîtes..c'est quoi une « crise d'ado ? » ») hait les Moldus, papy dit que c'est car ils empestent mais mon frère est Moldu et sent très bon, surtout quand il m'apportait un beau bouquet de fleurs tout sourire ! Ce n'est pas une odeur du nez mais du cœur, ça sent la tendresse. Et c'est la plus belle des douceurs.

Je n'ai pas le temps de tout dire mais...j'avais eu un directeur que  l'on disait Moldu dans la famille de papa avec rage et Sorcier dans celle de maman. Les adultes sont bizarres parfois. Ils ont besoin de chercher le plus petit Gnome de jardin pour tout faire pour leur propre désir. J'veux dire...La famille de maman  voulait garder Arthur, celle de papa moi. Mais papa lui s'est battu pour qu'on reste ensemble ! Papy dit que papa est comme Dany : Un « imbécile ». Moi je le crois juste super !

La famille de maman, tout en eux rejetait de près ou de loin la maison, « l'anormalité » qu'ils disaient ( Je ne saisis toujours pas bien le sens de ce mot mais passons).. Donc il ont voulu de suite me retirer de l'école primaire de ce « vilain sorcier ». Mais il n'était pas sorcier, il était méchant, cruel et Arthur me suppliait de rien dire. Quand je vous dis que Arthur est une barbe à papa en gentillesse ! Mais papa a insisté, c'était une bonne école, bien réputée et sans soucis ( à part ceux qu 'Arthur me suppliait de cacher) et cela permettait de rester non loin de la ville où maman était à l'hôpital, alors j'ai voulu comprendre, si toute ma famille avait faux qui pouvait bien être cette horrible type, la réponse me vint dans un des livres « emprunté » dans la bibliothèque de papa...Un Cracmol, ni sorcier ni moldu. Un absent qui terrifie les présents...Alors je me suis mis à détester les Cracmols qui selon moi détruisaient ma famille... J'ai fini par le dénoncer pour Arthur et malgré lui.

Mais le directeur était juste un Moldu qui détestait l'anormalité, comme dans la famille de maman !
C'est le nouveau directeur, après avoir parlé, malgré la détresse d'Arthur qui ne voulait blesser personne ( savait-il au moins qu'il se blessait lui même en me suppliant le silence ? ),  un Cracmol cette fois qui me l'a dit. A présent je ne déteste plus personne pour sa « société », Sorciers, Moldus ou Cracmols.

Pour reparler d'Arthur, c'est un Moldu, du moins, lui n'a pas fait des bulles quand il a poussé son premier cri. Ça a fait du ramdam il paraît. Mais heureusement grand-père est Auror, c'est la police sorcière. Il a arrangé ça à coups d'oubliette, un sortilège.

L'an prochain, j'irai probablement dans un collège pour « gens comme moi ». Je ne veux pas y aller. Je ne pourrais plus protéger Arthur. Plus tard...moi je veux être près d'Arthur en animagus, ce sont des gens qui peuvent se transformer en animaux, je crois, faut que je me renseigne encore plus, Papy en a parlé il y a longtemps, c'est flou, mais il parait qu'ils peuvent rester auprès des loups-garous. Arthur est un loup-garou, il a été mordu car je n' ai pas été assez vigilant, je m'en veux beaucoup. C'est à moi de le protéger...Après tout maman a raison, c'est injuste que je sois né en bonne santé et pas fragile comme Arthur.

Mais à présent...

A cause de moi, maman est encore plus folle. A cause de moi, maman va mourir. Papa est auprès d'elle là. J'entends juste qu'elle lui dit de veiller sur Arthur. Mais Papa a trop de travail, il n'est pas toujours là. Alors ce sera à moi de veiller sur Arthur. J'entends aussi le truc qui fait bipppppppppp ça veut dire qu'elle est morte...je crois...Qu'est ce que je vais dire à Arthur ?

Je vous en supplie Monsieur le directeur...Annulez ma candidature. Je dois veiller sur Arthur...Je le dois vraiment...J'en suis responsable vous comprenez ? Un peu comme vous qui veillez sur vos élèves...Et puis il a déjà tant souffert à cause de moi...

Alors je vous en supplie...Arthur a besoin de moi. Je ne peux que vous renvoyer votre lettre d'inscription avec ce mot. Je vais l'envoyer avec le hibou de papy sorcier...Papa n'en a qu'un et il s'en sert sans arrêt pour le travail – une sorte d'employé du ministère, rien pigé à son rôle exact mais peu importe-. Papy est gentil vous savez, mais il déteste les Moldus. Alors je ne vais pas souvent chez lui pour ne pas laisser Arthur trop seul chez papa. Je ne veux pas laisser Arthur.

Maman et sa famille sont gentils aussi, un monstre comme moi n'aurait pas dû naître...Alors je veux au moins protéger mon frère s'il vous plaît...

Merci de tout mon cœur,

Lucas, Onze ans. »


Que répondit le directeur ? Quoi qu'il en soit Lucas alla quand même à Poudlard...  




Chapitre 2 : École

Tout commença un matin de rentrée.

Le directeur de l'école de Lucas et Arthur détestait les « choses inexplicables », c'était pour lui des absurdités, des mensonges, des bêtises, dont il avait peur même sans savoir d’où cela venait et donc il n'hésitait pas à corriger à la badine ces «  petits voyous » Ce n'était pas un être juste et gentil mais cruel et intransigeant et il menait son école d’une main de fer pour une société saine et stable, on retrouvait d'ailleurs « saine et stable » dans l'hymne de l'école, chanson que Lucas détestait. Du coup avec Arthur ils avaient inventé une école, une école de rêve dans leur cabane du jardin de papa, une école de deux élèves qui refaisaient le monde et l'hymne en riant dans leur refuge de bois paisible, parler, dessiner, rêver, écouter l’autre, aider au devoirs, se câliner de sourires, s'emporter du bonheur de rire et de vivre, telle était la loi de cette cabane de deux élèves et frères.  L'idée était venue de Lucas, Arthur avait suivi n'y voyant pas de mal pour la vraie  école.

Dans la vraie école par contre ...

Des le début, des phénomènes étranges se produisirent : Lucas trois ans fit fleurir un buisson rien qu'en soufflant sur chaque fleurs. Cela fit beaucoup rire Arthur mais heureusement personne ne le remarqua.

Puis il y a eu ce ballon qui lévita auprès de Lucas pendant quelques secondes, on crut à une illusion d'optique, Lucas qui transforma  un caillou en papillon sans le faire exprès, Mais le pompon de l'histoire fut vers Noël quand Lucas parlait de la neige l'émerveillant et que,  sous son émotion, les vitres se mirent à geler, l’institutrice mit cela sur le compte du froid ambiant de la campagne londonienne en hiver  mais cela s'était passé si vite que les enfants en furent surpris.  

Entre émerveillement et panique, les enfants ne savaient que choisir. Le directeur arriva alors et  prit Arthur et Lucas par la main les sortant de la classe.

Les deux faux jumeaux étaient punis toujours ensemble, même si Arthur n'avait jamais pu faire comme Lucas, le directeur considérait que punir Lucas seul n'était pas assez exemplaire, il voulait que Arthur se rebelle contre son frère. Ce qu'il ne fait jamais tant ils s'aiment.

En effet,  Lucas et Arthur furent inséparables de la maternelle à la fin de la primaire !

Ils faisaient tout ensemble ! Ils s'entraînaient à bien lire autant dans le manuel Moldu que dans «  Le Quidditch à travers les âges » de Kennilworthy Whisp et «  Les Animaux Fantastiques » de Newt Scamander, deux livres offert à Lucas par son Grand-père sorcier. Ils s'amusaient à jouer aux devinettes, une sorte de « Question pour un champion » version sorcier avec en mise leurs bonbons Moldus et sorciers. Ils jouaient aux échecs et aux billes Moldus aussi ! Mais comme Lucas gagnait sans arrêt cela lassait vite Arthur qui ne le disait bien sûr pas. Arthur était trop gentil pour survivre, les adultes trop occupés pour l'aider constamment, alors  Lucas s'en sentait grandement responsable. Ils s’amusaient beaucoup, au contact d'Arthur, Lucas apprit la cuisine Moldue, et au contact de Lucas, Arthur apprit les règles du Quidditch même si, s'il avait été sorcier, Arthur aurait été à ce jeu bien moins maladroit que Lucas. Lucas qui tombait sans arrêt du balai jouet offert par papy mais il persévérait.

Mais le meilleur était leur cabane en haut du pommier, Lucas aidait Arthur à monter et ensemble main dans la main ils regardaient le soleil se coucher. Mais revenons à la maternelle.

Les enfants d'à présent quatre ans ne réagirent pas de la même façon à la punition du directeur, Arthur se mit à pleurer, Lucas à bouder. Et les coups tombèrent.

A chaque fois que la badine tombait sur son frère Lucas sursautait terrifié, coupable selon lui, cela dura un an, d'autres phénomènes se produisirent : Un radiateur qui chauffe trop fort quand Lucas avait de la fièvre, des dessins qui se mettaient à brailler une chanson dans la classe l'espace de quelques secondes de la part de Lucas, on le crut ventriloque  mais cela fut le coup de trop …

« Lucas ! Arthur ! Directeur ! » se fâcha la maîtresse. Dans la classe on murmurait : « Ils vont se faire punir les menteurs », «  Parait qu'ils font exprès pour se faire remarquer ! ».

Autant dire qu'en maternelle, Lucas et Arthur avaient peu d'ami mais ils se suffisaient à eux même. .


A la sortie de la badine, Lucas cinq ans se mit à pleurer : «  T'es qu'un idiot Arthur ! Pourquoi tu veux pas qu'on dise à Papa ? Lui peut nous aider ! On n'est pas comme ces pourritures ! » Arthur afficha un immense sourire malgré la douleur.

«  Ce ne sont pas des méchants Lucas ! Ils...ne comprennent pas ! C'est comme si tu demandais aux canards de comprendre le langage des mouettes... »

Arthur avait toujours été trop bizarre , intelligent pour son âge et surtout trop bienveillant pour son bien, Lucas en revanche la plupart du temps faisait son âge.


« Tu racontes vraiment des choses étranges Arthur...Mais OK on dira encore qu'on s'est battus... » soupira Lucas impuissant.

En primaire, le directeur fut remplacé par un autre, Lucas avait fini par parler malgré la peur d'Arthur. Si bien que le nouveau directeur couvrait Lucas. Il avait étiqueté trois lois : Pas de moquerie, Pas de question si l'autre ne veut pas répondre,  Pas de bagarre mais un cahier où on mettait tous nos petits chagrins et qu'il lisait le week-end et essayait de résoudre après. L'école de la cabane prenait réalité grâce à cet adulte, cette école rêvée d'égalité par les deux enfants Lucas et Arthur n'était plus petit à petit une illusion. Ils étaient si heureux !

Dans cette petite école de campagne non loin de Londres une sorte de paix s'était installée. Deux mondes mélangés mais qui se côtoyaient, sans se cracher dessus, sans savoir ce qu'était l'autre mais en acceptant ses facéties sans réfléchir au pourquoi du comment. Telle était la politique d'éducation de cette petite école de campagne.

Malheureusement, l'école ferma juste après la dernière année de primaire de Lucas et Arthur, par manque d'effectif et de subventions. Le directeur peu avant sa fermeture avait fait un album photos qu'il donna à chaque enfant, Lucas du haut de ses dix ans y vit quelques photos de sa classe mais l'album était loin d'être empli, tous en fait, les élèves étonnés, Moldus et sorcier, demandèrent à ce Cracmol admirant l'humanité « magique » ou non, choyé même sans pouvoir par une famille aimante,  pourquoi. Il  répondit que c'était à eux de remplir les pages de leur vie. Ici on posait peu de questions sur la vie privée c'était la loi, alors Lucas se contenta de sourire.

Dans cette école, il avait souffert autant que vécu des moments de bonheurs, il avait appris à ne pas se détester à cause qu'on transformait les fleurs ou non et même à accepter aussi les Cracmols ( une fois il avait été convoqué chez le directeur et celui-ci lui avait un peu raconté sa vie, puis l'avait laissé s’expliquer 3 bonnes heures afin de comprendre sans punir, il avait juste demandé à Lucas qui avait frappé un camarade Moldu d'aider ce camarade jusqu'à ce que son bleu disparaisse). Lui qui détestait le mensonge avait appris la magie du silence qui donnait à chacun un jardin secret.





Chapitre 3 : Fugue

C'était juste avant les vacances d'été, Lucas venait de recevoir sa lettre pour Poudlard. Papa était fier et Arthur aussi, grand-père prévoyait une fête, Maman refusait cependant qu'on aborde le sujet niant l'évidence comme un chat assoiffée cherche à se désaltérer dans une goutte de rosée, mais tout ce petit monde allait vite déchanter.

Les deux enfants étaient dans leur cabane chez Papa dans cette petite maison de campagne qu'ils aimaient tant, cette maison rénovée par papa qui l'avait fait aimer maman : Papa devait aller chercher un gnome égaré dans cette maison et à coup d'oubliette régler le soucis de la terreur de son occupante seulement il en est tombé amoureux . Et de ce coup de foudre au détour d'un chemin de campagne en est sorti une engueulade et un avertissement de son patron, une tension familiale et puis...nous. Un an après deux faux jumeaux Arthur et Lucas. Ils étaient si heureux...

Malgré les soucis Lucas et Arthur ne se quittait quasi jamais...Jusqu'à ce jour ci....

Le soleil se couchait doucement.


« Tu sais Lucas...J'aimerais vivre au Japon... »


Lucas regarda Arthur surpris puis...inquiet. Le visage de l'autre enfant de onze ans était couvert de larmes.

«  Comme ça un Kappa boirait mon sang …. Et tu aurais des amis ! Tu n'aurais plus besoin de veiller sur moi sans arrêt car je suis trop gentil et ne sais pas me défendre. »


Une balle en mousse fut lancée à la tête d'Arthur.


« Crétin ! Si tu redis ça je t'envoie un cognard la prochaine fois ! Je n'ai pas besoin d'ami...Je t'ai toi ! Et puis on est en Angleterre ! Tu as l'intelligence d'un Troll quand tu dis ça ! »


Ils finirent par s'endormir dans la cabane, quand vers 22 heures 30, Papa vint  les chercher pour les mettre dans leur vrai lit. Arthur manquait à l'appel...

Papa suivi de maman en convalescence à la maison se mit avec maman et Lucas à chercher le frère. Arthur...Où es-tu ? Arthur j'ai peur...Arthur reviens je t'en supplie, pardon, pardon de n'avoir pas été là...Pardon...Tout en Lucas criait cela. Papa n'avait pas eu la force de s'occuper à lui dire de ne pas le suivre. Ils étaient seuls dans une «  forêt de doutes et d'angoisses ».

L'aube allait poindre quand ils le retrouvèrent, pâle, allongé près du rivière, l'épaule en sang. On le croyait mort. Comme dans le poème de Rimbaud :
« Le dormeur du val ».

« C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »


Papa essaya de cacher la vue de Lucas  onze ans mais c'était trop tard...Il avait vu son frère inconscient et avait couru vers lui, s'accroupissant dans l'onde rouge en secouant son frère.


«  Arthur Réveille toi ! Fais pas le Veracrasse ! Allez bouge ! On doit aller à l'école dans trois heures ! Pour remercier le directeur des albums photos et participer à la fête pour quitter l'école pas le cœur gros comme il a dit ! Allez bouge ! On va s'amuser !  »


Mais Arthur restait dans son état comateux. Lucas éclata en sanglots, arrêta de secouer le corps et de bredouiller :
« Arthur, me fait pas le coup d'un Ashwinder, réveille toi..S'il te plaît... »

Papa réagit enfin et  prit le petit corps frêle et « endormi »  et transplana, maman blême semblait semblait incapable de bouger.


«  C'EST MON JUMEAU ! »
cria Lucas en larmes. Lucas entendit sa mère, éclater en sanglots : « Pourquoi Arthur ? On les avait tant désirés ! On avait tout faire pour ! Il n'y a jamais eu de problème avec Lucas à part ses maudites particularités. Alors qu'Arthur...a toujours été... si fragile....Et maintenant ça. Pourquoi ? Mon bébé ! Mon tout petit Arthur ! Pourquoi c'est LUI qui est mort ? »

Mais était-ce vraiment la faute de Lucas ? Quoi qu'il en soit...Lucas cessa de se battre, Lucas cessa de pleurer, son regard devint comme vide...Lucas se sentait comme mort aux propos de la mère, paroles violentes et de souffrances. L'enfant partit alors en courant.

Trois heures passèrent...


«  Lucas, je peux monter ? »


L'enfant était dans la cabane la tête dans les genoux, papa monta quand même.


« Lucas...Maman était mal...Mais...elle ne voulait pas...Elle vous adore...Tous les deux autant...Tu sais... »

Papa avait la voix qui tremblait, il n'était jamais à l'aise pour trouver les mots.


«  Arthur va mourir par ma faute... »
dit l'enfant sans cesser de cacher son visage dans ses genoux.

« Il va s'en sortir... Cependant...»
tenta Papa maladroitement.

« C'est quoi qui l'a mordu ? Un chien ? »


Silence...

«  Autre chose Lucas... »


Le père hésita puis avoua la voix tremblante :

« Un loup-garou... Dany, tu sais le médicomage de ma famille a accepté de le diagnostiquer, l'hôpital Moldu n'avait rien trouvé...Quant à ta mère...Elle...s'est blessée, ce n'est pas ta faute, c'est juste comme ça...Tu veux aller la voir avec moi à l'hôpital ? Elle...n'en a plus pour longtemps. »

Depuis ce jour, comme pour le mettre en bulle, Papa  refusa qu'Arthur sorte de sa chambre. Les autres ? Des menaces ! Une plante verte ? Une menace ! Un rayon de soleil ? Une menace ! Mine de rien le papa  était aussi tombé malade, malade de peur pour son fils loup-garou ainsi il  refusa que toute personne le voit, mais un mois après son retour de l'hôpital, Arthur alla frapper à la porte de Lucas.  Lucas regardait gravement une enveloppe celle de la lettre de Poudlard qu'il avait retourné, du haut de ses onze ans. La rentrée était dans deux semaines. En voyant Arthur, Lucas rangea l'enveloppe de Poudlard sous l'oreiller , il ne voulait plus en parler et posa mille questions à son jumeau Arthur.

Arthur rit :
«  Tu as toujours été curieux Lucas...Je vais bien ! »

Lucas fronça les sourcils avant d'éclater en larmes :
« Menteur, à cause de moi tu as...Tu as... Alors arrête avec ta gentillesse aussi stupide qu'un attrapeur qui confond un vif d'or avec un cognard ! »

Arthur posa sa main blême sur l'épaule de Lucas et dit très sérieusement :
«  Ne pleure pas Lucas, on dirait un bébé quand tu chiales ! »

Vexé, Lucas se mit à chatouiller Arthur qui le chatouilla à son tour, des éclats de rires emplirent cette maison devenue bien trop triste. Et de ce rire naquit l'espoir. Une bataille de polochons plus tard... Arthur dit tout sourire :
«  Merci pour le rat que grand-père t'a offert à notre anniversaire de neuf ans. Il me tient compagnie même lorsque...je me suis  transformé il y a deux jours pour la première fois... »

Silence des enfants de onze ans...Arthur s'empressa d'ajouter :
«  Et merci pour les dessins, très talentueux ...bien qu'un peu..gris... »

« De rien...Ce sont juste des dessins... »
grommela Lucas embarrassé.

Un grand sourire d'Arthur vint éclairer la chambre de bonheur :
«  Non ce sont mes soleils ! »

Des bruits en bas. Lucas aida Arthur à se lever encore un peu rouge du compliment.


« Promets moi de continuer à glisser des dessins sous ma porte ! Et surtout ! A les colorer ! S'il te plaît ! Bon...moi je dois rentrer à la chambre ou papa va péter un câble... »
dit tout sourire l'enfant-loup.

Alors qu'Arthur regagnait sa chambre qui était devenue telle une prison depuis les angoisses terribles de son père...Lucas cria :
«  Je vais être heureux Arthur ! Je te le promets ! Je mettrai des couleurs à mes dessins ! Je vais croquer la vie comme dans une chocogrenouille ! Et je te jure un jour...je t'aiderai encore plus ! En attendant, je ne te quitterai pas promis »

Lucas ne put pas tenir sa promesse...mais nous en reparlerons plus tard.

Et la vie continua. Lucas s'amusait, travaillait pour le futur collège Moldu ( il était persuadé que sa lettre l’acquitterait de Poudlard) quand bon lui semblait, écoutait les histoires fabuleuses de son papa, inventées ? Ou Vécues ? Probablement inventées mais peu importait Lucas aimait l'écouter, Lucas aimait oublier qu'il se sentait horriblement coupable et que ça le rongeait. était fasciné par la cheminée et son feu, écoutait papa jouer du violon, il avait redonné des couleurs à ses dessins, s'était perfectionné en harmonica offert par Arthur à un de leur anniversaire, papa lui donnait même des cours de solfège ! Seul manquait à l'appel le rire de maman, maman avait un si joli rire ! Elle sentait la lavande ! Mais à présent elle était au pays d'où on ne revient pas, Lucas ne savait pas à quoi ça pouvait bien ressembler mais il le détestait déjà et Arthur de constitution fragile  souffrait et récupérait mal de sa première transformation. Lucas malgré les mensonges rassurant de son papa qui le faisaient grimacer en était bien conscient....Par sa faute Arthur n'allait pas bien mais il se battait de toutes ses forces pour être heureux Lucas, car il l'avait promis à son jumeau.





Chapitre 4 : Départ

Le grand-père força Lucas à aller à Poudlard. Il avait intercepté le hibou de réponse du directeur et très fâché avait grondé Lucas. Il avait lui même écrit au directeur pour lui dire de ne pas s'en faire et de le prier d'accepter et d'excuser son petit-fils. Papa avait expliqué à Lucas que le directeur ne lui voulait que du bien en refusant de rejeter sa candidature .

Mais l'enfant meurtri avait crié avant de claquer la porte de sa chambre :
«  Je déteste ce directeur et je déteste ce collège de sorciers moi d’abord ! »  Mais à onze ans il dut bien obéir aux adultes.

Ainsi le cœur gros Lucas dut quitter Arthur. Lucas dut aller sur le chemin de traverse avec papy, papa travaillant ce jour là. En plus des fournitures scolaires, il s'acheta  un rat  sur le chemin de Traverse qu'il appela Choucroute avec l'argent de poche que lui donnait parfois son grand-père contre un dégnomage de son jardin. Un rat car ça lui rappelait celui offert à son jumeau, même si ils étaient différents. Il demanda qu'on achète toutes sortes de bonbons de toutes les couleurs à son jumeau, afin de colorer un peu sa « cage » de vie. Papy accepta en rechignant un peu.

Lucas commença donc Poudlard, de la colère plein le  cœur.

Il alla à Serpentard mais qu'importe la maison il voulait avoir un minimum de bonnes notes pour quitter cet endroit, Poudlard, qu'il qualifiait de « prison », ainsi il travaillait quand même le minimum syndical sauf aux matières qui lui semblaient essentielles pour l'avenir de son frère. Celles-là, il les travaillait dures.

Le regard dur il avait rejoint la table des serpentards. On lui proposa de la nourriture il refusa, il n'avait pas faim, il était en colère et triste même au bord des larmes, peu importe la beauté de l'endroit, peu importe sa magie, pour lui cela restait une cage dorée car elle l'avait séparée de son jumeau et il en voulait beaucoup au directeur qui n'avait, selon lui, rien compris.

Il voulait grandit vite, quitter cet endroit et veiller sur son Jumeau Moldu pour la vie.

Cependant, il ne pouvait s'empêcher d'être heureux de ses découvertes aux cours qui le passionnaient, les autres il dormait et rattrapait un minimum après, il ne pouvait chaque soir s'empêcher de s'émerveiller du feu de cheminée de la salle commune ni même de s'amuser avec les escaliers capricieux et de faire tourner en bourrique les tableaux magiques.

Lucas ce petit garçon normal avec une douleur au cœur, oisillon espiègle mais qui volait mal, lui apprendra t-on à accepter de vivre pour lui et non pour son frère là bas derrière les murs du château ensorcelé ?  


Mais, je suis l'élu.

Pseudo ϟ Lou
Et l'âge ϟ 26 ans ( Née le 03/11/1988)
Male, Femelle, où Dumbledore ϟ Fille
Comment tu as connu WW ϟ Une amie coccinelle m'a montrée le chemin.
Est-ce que tu aimes WW ϟ oui **
Est-ce que tu aimes beaucoup WW ϟ oui **
Des réclamations ? ϟ non :)
Personnage sur l'avatar ϟBlack butler/Luka Macken/ Lucas Onlay

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Mer 7 Oct - 10:29


Une envie de justice et d'honnêteté, l'ambition de faire changer les choses pour un être aimé... C'est une évidence, mon garçon ! SERPENTARD !





Bienvenue sur WW Lucas ♥

J'ai un petit souci avec les éléments d'histoire déjà présents, même si le caractère qui en ressort est correct. En effet, les loups-garous sont admis à Poudlard puisque notre directeur est très tolérant et que, la majorité du temps, ce sont des gens normaux. Quand tu as posé la question, tu n'as pas précisé que ce serait un jumeau : il faudrait soit qu'il soit bien plus âgé, soit une autre raison qui le fasse rester chez lui (par exemple, qu'il soit de constitution extrêmement faible). Ce n'est pas impossible, mais il faudra donc le justifier correctement dans l'histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard



avatar
Lucas Onlay
Messages : 40
Age : 29
Localisation : Poudlard
Date d'inscription : 05/10/2015




Message
Sam 10 Oct - 19:38
Merci ** J'aime bien Serpentard en plus >w<
Pour le petit soucis, en plus d'être un Loup garou, Arthur est atteint du « Syndromes Myélodysplasiques », j'ai fait pas mal de recherches dessus pour ne pas dire de bêtise ^^''
Quoi qu'il en soit c'est dans l'histoire :)
Sinon, Fiche terminée ♥ * tend des chocogrenouilles ♥
Petite question: Choucroute a été acheté au chemin de traverse mais les boutiques sont à Pré-au-lard, pour le jouer je dois passer en boutique malgré tout ? ( J'ai lu que les premières années recevaient 10 gallions à la validation donc je peux l'acheter.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Lun 12 Oct - 11:00
Mes excuses Lucas mais ce genre de maladies est très probablement entièrement soignable dans le monde magique ;; La médecine est très avancée, et peu de choses sont réellement un problème en dehors des maladies magiques. En plus de ça, c'est tout de même très malchanceux de cumuler ainsi et donc pas très réaliste !

Je peux te proposer que le frère soit frèle et que donc les transformations de la pleine lune lui soient très pénibles, ce qui nécessiterait qu'il reçoive des soins longtemps après et empêcherait donc un suivi normal des cours, ou simplement qu'il soit moldu puisque la mère des garçons est moldue : il peut très bien ne pas avoir de pouvoirs magiques mais tout de même être loup-garou !

Je suis désolé pour le contretemps qui est probablement dû à mes explications, et j'espère que ça ne te découragera pas. Je suis à ton entière disposition si tu as des questions ou des remarques ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard



avatar
Lucas Onlay
Messages : 40
Age : 29
Localisation : Poudlard
Date d'inscription : 05/10/2015




Message
Lun 12 Oct - 18:45
Bonsoir Monsieur Choixpeau ♥
Alors j'ai pas mal modifié, j'espère que ça ira ♥
Juste par curiosité : Est-ce-possible de savoir la réponse du directeur à sa lettre ?
Merci,
Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Lun 19 Oct - 16:24
Bonjour Lucas, et toutes mes excuses pour cet affreux retard !

Je suis également désolé d'encore t'embêter mais il me semble qu'au total cette famille cumule énormément de problèmes rares. Le père est un cracmol, la mère est folle, il devait y avoir six enfants, le frère est un loup-garou, le directeur d'école moldue qui connaît et déteste les sorciers... Tout cela fait beaucoup de coincidences, et elles ne sont pas toutes nécessaires à la cohérence de l'histoire. Est-ce que tu pourrais réduire le nombre de choses sortant de l'ordinaire (sorcier ou moldu) ? Lucas a onze ans, et c'est vraiment beaucoup de malheurs pour un petit bonhomme de cet âge :3

Bien sûr, nul besoin de refaire toute la fiche, quelques modifications suffiront et je ne t'embêterai plus.

Au sujet de la réponse du directeur, je ne me permettrai pas de l'écrire puisque c'est un personnage très rarement joué, mais il aura probablement refusé la demande en expliquant pourquoi l'éducation des jeunes sorciers est si importante à ses yeux, et lui aura souhaité que tout aille mieux au plus vite ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard



avatar
Lucas Onlay
Messages : 40
Age : 29
Localisation : Poudlard
Date d'inscription : 05/10/2015




Message
Mer 21 Oct - 21:07
Bonsoir Monsieur Choixpeau ♥
J'ai modifié.
J'ai enlevé des trucs comme l'histoire des six enfants, les chaînes et son jugement hâtif ainsi que la considération qu'il a des filles comme « Chochottes », j'ai fait du père un sorcier employé au ministère, du premier directeur un moldu, expliqué l'importance des éléments restant dans l'évolution du caractère de Lucas. Et ai précisé sa colère contre Poudlard et le directeur.
Voilà voilà ♥
Bonne lecture,
Lucas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Jeu 22 Oct - 9:56


Cher Lucas, tu es désormais validé ! Tu peux aller gambader tout nu (ou non) dans les couloirs de Poudlard. Pense à passer dans la Gestion du Sorcier et d'ouvrir ton Passeport Wiggenweld. Tu peux également rejoindre un Club de ton choix ou en créer un. Au moindre besoin, le staff est à ton service - n'hésite pas à faire appel à nous ♥.

BIENVENUE A POUDLARD !



Merci pour les modifications et mes excuses pour le chipotage, c'est à présent parfait ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Lucas Onlay

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: La Cérémonie de Répartition :: Bienvenue à Poudlard !
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥