Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[BUMBYDAY] Being grumpy with you — Jae ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Unité
& sorcier & fromage coeur de lion



avatar
Ludovic J. Dave
Messages : 448
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Dim 17 Jan - 16:58
« Ludovic errait telle une âme en peine — pas qu’il était particulièrement triste, plus qu’il n’avait pas grand chose d’autre à faire. Cela lui faisait un peu bizarre, d’être un corps seul parmi des dizaines de deux. C’était le Bumblebee Day, après tout — avec ses règles et ses coutumes. Binôme et dérapage, lèvres trouvant partenaires surprises; main venant embrasser joue innocente pour corps se retrouvant dans des litres de boue. N’était-ce pas ainsi que cela se passait ? Aussi y avait-il toujours ces émotions contradictoires, ce pincement au coeur car l’on n’aimait pas la situation présente; puis les rires lorsque tout était passé — que l’on pouvait qualifier les évènements de souvenirs. Aussi était-ce un peu le charme de Poudlard, et sans doute sa manière un peu tordue de les habituer à grandir, de se préparer à l’après. Une bonne morale en somme : rien ne se passait jamais comme prévu, dans la vie.

Comme sa partenaire l’ayant quitté avant même qu’ils n’échangent plus de trois phrases. Elle lui avait été assignée au hasard, et alors qu’il lui avait souri; il avait vécu sa perplexité : un élève de première année venait apparemment de faire un malaise après avoir pris le porte-au-loin. Charmant. Il ne savait pas ce qu’il se trouvait derrière cet artefact, mais cela devait être de taille. Il avait donc accepté les excuses de Mademoiselle Euphrasie et s’était retrouvé comme un abruti dans la grande salle — seul. Comme un crétin, quoi. Il avait aperçu du coin de l’oeil déjà plusieurs de ses amis s’avancer et disparaitre dans un tourbillon : comme Elise ou encore Garfield. Mais bon, à croire que pour lui cela ne se passerait pas ainsi. Il avait cependant eu l’autorisation de briser les règles pour cette fois, remettant la faute sur l’imprévisible; et avait saisi le porte-au-loin sans plus attendre, quoique toujours un peu grognon.

Yay. Génial. Envie de gerber alors qu’il réussissait à rester sur ses pieds. Et l’histoire était jouée ! C’était ainsi qu’il s’était retrouvé à marcher, silhouette fondant le tout; regardant autour de lui, l’air blasé. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas profiter de sa dernière soirée à Poudlard, plus qu’il avait du mal à digérer que l’imprévu lui joue autant de tours. Ce n’était pas comme si il avait fait une livraison de joyeuse fin d’année de bombadouse à ses professeurs préférés, hm ? Mais qui pouvait lutter contre son karma, après tout ? Hm ? Pour remédier à sa profonde tristesse, il était allé s’aventurer vers le buffet; faisant léviter une coupe de champagne marin à ses côtés, goutant les divers mets vaseux qui lui étaient proposés.

Pas mal, pas mal. Maintenant c’était l’heure d’épier les couples et de les juger d’un air mauvais; aussi s’était-il lancé dans l’occupation avec un certain amusement. Comme si jouer le rôle du méchant ne pouvait que trahir sa nature de bonne poire un peu con-con. Pas qu’il était gentil hein, mais qu’il ne souhaitait le mal en général — préférant la blasitude aux humeurs chargées de haine et de désirs de vengeance.

Alors il souriait, dans le vide; et seul — mais il souriait. Car c’était amusant que de voir toutes ces formes, tous ces contours formant les hommes. De voir toutes ces personnes qu’il connaissait s’unir pour un instant; pour un couple d’heures. Il aimait les voir danser à contre sens, les voir tenter de suivre la musique étrangère ; ou de s’inventer une valse sur un tempo approximatif. Il voyait aussi bien les boudeurs, ou les affamés, qui restaient loin de la piste à discuter ou à se goinfrer tout en disant que non mais vraiment c’est dégueulasse tout en se resservant. Ça le rendait un peu nostalgique vis à vis de ce qu’il avait vécu et de ce qu’il ne pourrait plus vivre — mais il n’en était pas mécontent, et préférait s’attendrir sur ce qui attendait les petits nouveau; imaginer tout ce qu’ils allaient traverser comme lui l’avait fait durant toutes ces années.

La soirée était déjà bien entamée, et il était là; accoudé au buffet, l’air tout aussi pensif qu'égaré. Quelle idée de bien se fringuer, si c’était pour vivre en solitaire. Le jogging aurait été peut-être plus propice aux rencontres, vu qu’on l’aurait démarqué. Enfin, ce qui était fait était fait; et les dés de la fortune étaient jetés. Qui était assez fou pour bien vouloir les arrêter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Unité
& créature de Poudlard



avatar
Jae
Messages : 196
Age : 20
Localisation : deep in your pants
Date d'inscription : 01/02/2014




Message
Dim 17 Jan - 19:32
La soirée battait son plein, et tout le monde s'amusait bien. Que ce soit en dansant, en buvant ou tout simplement en discutant avec son partenaire, tous semblaient avoir trouvé leur distraction de la soirée.
Tous ? Pas vraiment.
Jae restait immobile dans un coin de la pièce, près du buffet. Son partenaire avait fait un malaise après son 10ème verre et avait été évacué, laissant le fantôme seul pour le reste de la soirée. Super. Il n'avais pas envie de danser seul, et il ne pouvait pas consommer ce qu'il y avait au buffet. Le seul moyen de se distraire aurait été de trouver quelqu'un à qui parler, mais tout les invités étaient en pleine conversations avec leur partenaires, et Jae n'avais pas le courage d'aller les déranger. Il soupira.
Puis, finalement, son regard se posa sur un jeune homme sans partenaire. Il le reconnut tout de suite : Ludovic J. Dave, ancien préfet des Gryffondors. Il faut dire que Jae avait eu le temps d'apprendre les noms de tout les rouges, même s'il ne parlait qu'à quelques uns. Il les trouvait cool, ces lions,et dignes de son attention. Leur ancien préfet ne leur était pas inconnu, mais il n'avait jamais eu l'occasion d'aller lui parler. Cette fois-ci, il était seul. Pourtant, il était sûr de l'avoir vu avec Mademoiselle Euphrasie quelques minutes plus tôt. Avait-elle du le laisser lui aussi ? Dans tout les cas, c'était l'occasion parfaite pour débuter une conversation avec lui.
Jae se faufila entre les invités, prenant soin à n'en traverser aucun, et le rejoint doucement.

« Hey. Tu t'es retrouvé seul aussi ? » commença-t-il, haussant un peu la voix afin de se faire entendre par dessus la musique.
Il sourit un peu et renchérit tout de suite.
« Je m'appelle Jae. Tu es Ludovic, pas vrai ? »
Il manqua de lui tendre la main, puis se ravisa tout de suite. Il avait oublié ce détail. Il se contenta d'élargir un peu son sourire, espérant ne pas paraître impoli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Unité
& sorcier & fromage coeur de lion



avatar
Ludovic J. Dave
Messages : 448
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Dim 17 Jan - 19:53
« Il y avait eu le silence — puis une voix venant briser cette sphère de solitude dans laquelle Ludovic n’avait pas choisi de se piéger. Aussi avait-il esquissé une moue un peu surprise, venant plonger dans son regard dans celui quelque peu brumeux de Jae. Ses oreilles avaient du se réhabituer à capter des sons lui étant adressés, aussi avait-il sans doute eu l’air un peu perturbé lorsque le fantôme lui avait accordé ses premières paroles. « Euh. » Et c’était tout ce qu’il avait trouvé pour combler l’attente — pour se permettre de réfléchir encore quelques instants, et restructurer de manière cohérente tous les sons qui venaient d’entrer joyeusement dans sa tête; son esprit. « Hehehe. Toi aussi ? On m’avait mis avec l’infirmière, vu que j’étais sans partenaire. Mais du coup avant même de pouvoir faire quoique-ce soit, bah elle a disparu dans son antre, car une soirée sans comateux à Poudlard tu sais bien à quel point ça existe pas. » Et il avait ri, bavard après ce sevrage qu’on lui avait imposé durant ces longues minutes. Il était content d’avoir un compagnon, quelqu'un qui allait l’écouter et qui allait pouvoir lui répondre en toute simplicité. Ces dernières semaines passées à Poudlard lui avait fait l’effet d’une claque, et la maturité l’avait frappé comme jamais elle ne l’avait fait en ces sept années passées à vadrouiller à l’intérieur des murs du château. Il se sentait plus humble, plus apte à aimer — « D’ailleurs toi aussi t’es seul ? Enfin tu viens de me le dire. Le mec t’a lâché ou genre.. Il a fini en comateux bis, donnant du travail à la nana qui m’a lâchée ? » … C’était sans doute compliqué à comprendre, mais il était certain que son charabia serait compris de Jae. C’était pas comme si de base ils parlaient pas de ça, et le blanc étant de base dans la conversation, il devrait pouvoir saisir où voulait en venir la constatation-blague vaseuse du préfet. Il avait fini par rire, abandonnant sa réflexion brouillonne ne menant nulle part d’autre qu’à un futur mal de crâne. Et c’était tout sauf ce qu’il désirait à cet instant présent. « Et pas besoin de te présenter ! Bien sur que je te connais. Enfin. Enfin oui c’est moi ! Je suis un peu con, je réponds même pas à ta question. Enfin bref. Ouais, Ludo ! Ça va, la forme ? » Comment n’aurait-il pas pu le connaitre ? Ce mec se croyait encore vivant alors qu’il était mort depuis belle lurette, aussi cela faisait un peu de peine à voir — mais c’était pas pour autant qu’il fallait l’éviter, non ? Au final tout se passait dans le profond, et il était certain que la nature de Jae était des meilleures. Ça ne pouvait-être qu’un bon gars, pour venir lui parler comme ça; et à se préparer à l’écouter.

Ils allaient sans doute passer une bonne soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Unité
& créature de Poudlard



avatar
Jae
Messages : 196
Age : 20
Localisation : deep in your pants
Date d'inscription : 01/02/2014




Message
Lun 18 Jan - 20:06
«Comateux bis, c'était pas très joli à voir » Il passa une main dans ses cheveux, sans pouvoir les sentir sous ses doigts, simple tic. « Un Gryffondor, tu dois sûrement le connaître. Un certain Dean ? »

Jae rit un peu en se rappelant de son premier partenaire de soirée. Il s'était montré très sympathique, même si il fallait avouer qu'on ne rencontrait pas ce genre de personne tout les jours. Le fantôme se souviendrait de lui, définitivement. Dommage qu'il se soit noyé dans le champagne marin et ai du être renvoyé à l'infirmerie.
« Spécial, mais agréable. Mais oui, du coup, je suis seul aussi ! »

Il reporta son regard sur son interlocuteur. Jae avait toujours considéré les Gryffondor comme étant les plus « cool » de l'école, et appréhendait toujours un peu de leur parler, de peur qu'il ne fasse mauvaise impression. Alors leur préfet était forcément trop cool pour être approché, et si Jae n'avait pas pris son courage à deux mains il ne serait probablement pas allé lui parler. Finalement, il avait bien fait : Ludovic avait l'air d'être un gars sans prise de tête, sociable et assez ouvert. A vrai dire, Jae le connaissait depuis son arrivée à Poudlard, et il l'avait vu grandir au fil des années, assez surpris de voir la progression de celui qui, il y a 6 ans encore, il considérait un petit Gryffondor comme les autres.Enfin, ça, il ne lui avouerai jamais. C'est un truc de grand-père que de dire Oooh mais le petit Ludovic a tellement grandi ! Et puis ce serait bizarre, il faut bien se l'avouer. Le fantôme était aussi surpris d'apprendre qu'il le connaissait. Puis il se rappela qu'il ne passait pas vraiment inaperçu à cause de sa maladie. Normal.

« Ca va, la forme. » rit-il un peu,se balançant sur ses jambes. Enfin, la forme. Il était toujours aussi transparent et immatériel, mais ça il s'y était habitué maintenant. Et puis il était sûr et certain que ce n'était pas définitif, que dans quelques temps il serait de nouveau bien là. « Et toi alors ? Tu t'amuses ? Dis moi sincèrement... » ajouta-t-il en pointant du doigt le buffet  « ...Tout ça. C'est bon ? Ca donne pas vraiment envie en tout cas. »

C'était l'une des rares soirée où Jae était content de ne plus avoir faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Unité
& sorcier & fromage coeur de lion



avatar
Ludovic J. Dave
Messages : 448
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Ven 22 Jan - 16:20
« Ah, Dean ! Un gars un peu bizarre — dans sa sphère quoi. Mais pas bien méchant. » avait-il commenté évasivement. Ludovic connaissait nombre de noms et de visages, mais il n’était vraiment proche avec eux. Il était celui valsant avec des ombres, aussi l’avait-il réalisé trop tard : être potes était différent d’être amis. Aussi une connaissance finissait-elle rapidement par disparaitre, ne laissant que des sourires un peu amers. Il avait eu nombre d’entre elles — il s’était permis des claques sur les fesses, des accolades et des sorties sportives. Il avait bu des verres, avait balancé ses oreillers contre ceux des autres; il avait grogné et tenté les bonbons crotte de nez alors que ses voisins eux étaient victime de saveur poussière et vomi. Enfin, c’était à présent dans le passé.

De doux souvenirs, juste un peu grisés — et le laissant seul, dans l’impossibilité de les partager. Peut-être était-ce aussi le problème de Jae, il vivait dans un présent figé; dans un présent passé. Il vivait dans un temps qui ne bougeait plus, qui physiquement faisait des dommages à ceux l’entourant, mais qui lui le laissait de blanc. Il était cette chose éternelle dans ce monde de mortels. Aussi cela devait-il être blessant, tant bien même se cachait-il sans doute de toute cette tristesse. Qu’arriverait-il, lorsqu’il réaliserait la cause de sa mort ? Les fantômes n’étaient jamais des morts heureux, après tout — peut-être avait-ce été horrible, preuve de la petitesse de l’homme. Peut-être l’avait-on poussé, peut-être l’avait-on noyé. Pourquoi venait-il errer les murs de Poudlard ? Était-il mort dans l’enceinte, ou avait-ce été le seul endroit lui venant à l’esprit; alors qu’il s’était retrouvé dans ce monde connu et pourtant si étranger ? Enfin.

« Ça va, tout est pas si vaseux. C’est pas super, mais des petits apéritifs normaux sont dissimulés pour les allergiques; et je m’en empare sans pitié. » Avait-il fini avec humeur, laissant se glisser le long de son visage une moue faussement mauvaise. « Enfin ça me donne un peu envie de tout renommer : champagne boire-la-tasse, ça irait bien, non ? Après tout, ce n’est pas comme si l’on buvait sous l’eau. » Et il était assez nul dans son humour, ne s’en cachait pas vraiment pour autant — c’était sa façon d’être, tout simplement. Aussi se demandait-il aussi pourquoi était-il encore en bonne santé, sur ses deux pieds. « Je me demande pourquoi il ne nous est toujours rien arrivé. Depuis mes quelques années passées dans le château, je me sens mi-anxieux mi-blasé à chaque fois qu’un grand évènement est lancé : cela finit toujours en parcours du combattant, en ridicule ou en traumatisme. Alors pourquoi sommes-nous encore là, hm ? » Et le monde avait commencé à trembler sous ses pieds, et il avait manqué de se rétamer — sa coupe à bulle toujours entre ses mains.

Pourquoi parlait-il déjà ? A quoi servait-il ?
Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Unité
& créature de Poudlard



avatar
Jae
Messages : 196
Age : 20
Localisation : deep in your pants
Date d'inscription : 01/02/2014




Message
Jeu 28 Jan - 20:43
C'était quand Jae commençait enfin à passer une bonne soirée que tout changea. Il fut surpris en voyant Ludovic manquant de tomber, et en remarquant que tout les autres invités étaient secoués. Il ne sentait rien, vu qu'il ne touchait pas le sol, mais il ne put s'empêcher d'avoir un peu peur. Mais avant qu'il n'ai le temps de poser une seule question, la salle se mit à tourner, ou bien était-ce lui qui tournait ? Il avait l'impression de s'envoler, tout autour de lui était devenu couleurs, lumières et ombres.

Puis tout stoppa.

Confus, Jae regarda autour de lui. La première vue qui l'accueillit fit le vide. Heureusement qu'il n'avait pas le vertige. Puis son regard se posa sur Ludovic à côté de lui. Ils étaient les deux seuls élèves encore présents, les autres avaient disparus.
Ils n'étaient plus dans la salle. Ni à Poudlard. Il était même peu probable qu'il soit encore à Londres. A y regarder de plus près, ils se trouvaient en haut d'une tour, heureusement vide. Les gens de Poudlard s'étaient habitués à voir Jae transparent, mais il se doutait que les gens hors du château prennent peur en le voyant.
Le fantôme était toujours aussi confus. Que s'était-il passé ? Il y avait quelques secondes encore ils profitaient de la musique et du champagne bois-la-tasse sous le lac, et maintenant ils s'étaient...  téléportés ?
Un porte-au-loin peut être ? Pensa-t-il. Il n'en avait jamais utilisé avant, du moins aussi loin que ses souvenirs remontent. C'était bizarre. Et il ne se sentait pas très bien. On les avait prévenus que ça rendait nauséux, mais il n'aurait jamais imaginé à ce point.

« Où est-ce que tu crois qu'on a atteri ? » il demanda à Ludovic, les sourcils froncés. « Sachant qu'ici c'est déjà l'aube, soit on a voyagé dans le temps, soit on est très très loin de Poudlard... » ajouta-t-il en regardant le ciel orangé.

En dessous d'eux, une grande ville s'étalait sur des kilomètres. Il n'en avait jamais vu une aussi grande et moderne, car il passait son temps à Poudlard ou ses environs. Toutes ces lumières et ces routes étaient à la fois fascinantes et un peu effrayantes. Il serait facile de se perdre dans toutes ses rues ou de faire de mauvaises rencontres. Et pour Jae, le problème était plus important : quand on ressemble à un fantôme, on passe forcément pour un fantôme. Et quelle est la réaction d'un moldu face à un fantôme ? Hurler, crier, paniquer. Dans les pires cas, s'évanouir ou faire une crise cardiaque.
Je n'en ai pas envie, pensa Jae. Je veux rentrer.

Il se tourna vers Ludo, en espérant que celui-ci ai une solution à ce problème qui dans quelques heures, quand la ville s'éveillera, deviendra plutôt un danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Unité
& sorcier & fromage coeur de lion



avatar
Ludovic J. Dave
Messages : 448
Date d'inscription : 12/03/2014




Message
Sam 6 Fév - 18:11
« Bordel. » Avait-il lâché. Car il avait un peu du mal à aligner deux pensées cohérentes à cet instant précis. Quelques secondes auparavant ils étaient sous l’eau, et maintenant ils se retrouvaient en haut d’une tour ? L’avant avait été pavé de musique marine, de champagne boire-la-tasse et d’habitants de Londres; et là on se retrouvait avec des bruits de ville, des klaxons et un vide béant ? « Enfin, c’est pas comme si on avait pas l’habitude. » avait-il marmonné dans sa barbe, plus pour lui que pour Jae. « Puis bon, le paysage est pas si déplaisant. » Se permit-il de blaguer : car c’était vrai, toutes ces lumières resplendissant sous eux. Toute cette agitation alors qu’au loin le ciel commençait à peine à se teinter de rose. Et il y avait ces routes, ces véhicules; ce mouvement perpétuel. C’en était presque fascinant — et sans doute aussi un peu effrayant. De sortir de sa bulle, de sa Grande-Bretagne rustique ou de cette France solaire. Les pays qu’il avait visité avaient-ils en leur sein une telle ville ? Où avaient-ils bien pu tomber ? Et à bien regarder… « Wowh, non mais t’as vu tous ces cadenas ??? » Il n’avait pas fait attention au plus choquant : des centaines de cadenas scellés sur la grille de protection, s’enchaînant et se chevauchant sans qu’on puisse en deviner ne serait-ce que les contours de leur support. Il y en avait des gros, des minces — des bleus et même des fluorescents. C’était incroyable — aussi s’était-il approché pour décrypter les coeurs et diverses inscriptions marquées sur ces derniers. « Wtf. C’est quoi ça ? Du chinois ? » Enfin il avait déjà lu quelques bouquins sur la Chine et l'écriture c’était pas du tout ça, quoi. Ça ressemblait même pas à du japonais wesh. C’était comme des petites formes géométriques s’emboitant les unes avec les autres. Carrément bizarre, en gros. Se redressant d’un air professionnel, il avait finalement lâché : « Je crois qu’on est au pays des bridés. »

Très cultivé, n’est-ce pas ?
L’homme primitif de base : ignare des merveilles de la Corée. A se demander si il savait la situer sur une carte, aussi.

Sans doute.
Ou peut-être pas ?

« Enfin l’Asie quoi. Bref. Des gens comme nous mais plus petits. Enfin. Qu’est-ce qu’on va faire là ? On transplane ? » Puis il se souvint d’un petit détail : les fantômes ne pouvaient pas vraiment faire ce genre de trucs. Alors pourquoi Jae était-il là avec lui ? Pourquoi s’était-il retrouvé redirigé ? Pourquoi n’était-il pas encore en train de se noyer pour de faux au fond du lac ?

… Ça sentait la couille, tout ça.
Suspect.

« Quoique. Au final Poudlard a toujours, genre toujours réussi à nous sortir de nos embrouilles sains et saufs donc… J’imagine qu’on pourrait aussi attendre qu’ils viennent nous chercher ? Car LOL, ça peut pas être que nous. Genre tout le monde a bien du finir à perpet’ aussi non ? » Il avait fini par adresser un sourire à son camarade : une esquisse de rouge. Rassurante et débordante d’une énergie un peu blasée, certes, mais bien présente. Même si il était crevé, même si la situation était totalement what the fuck. Il restait sur ses deux pattes et s’adaptait, comme on leur avait toujours appris à faire au château. Ça irait, point. Et Jae ne serait sans doute pas… visible des moldus ? Peut-être ? Il ne savait pas trop, pour être honnête. Le simple fait qu’il soit présent avec lui était assez troublant, mais au final c’était mieux ainsi. On était toujours mieux à deux plutôt que seul — enfin, à deux bons gars que seul. Il ne doutait pas que Jae était un chic type, aussi partiraient-ils à l’aventure ensemble !

« On attend l’ouverture du truc ? Enfin on peut utiliser les escaliers ou… l'ascenseur comme ils disent, les moldus ? Car je nous vois mal genre léviter jusqu’en bas alors qu’on est surement entouré de dizaine de euh. Milliers de moldus ? On peut toujours utiliser la magie pour les portes ou je sais pas mais… » Il n’avait jamais eu affaire à un tel cours pratique, mais au final c’était pas plus mal, si ? Voyage gratuit ! Plus qu’à partir à la découverte de cette part du monde qu’ils ne connaissaient pas, et d’improviser la suite.
Sans connaitre la langue. Sans avoir grand chose dans les poches : mais il y avait un début à tout. Et puis, ils parlaient anglais, fichtre ! Par la barbe de Merlin ! Ils s’en sortiraient bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

[BUMBYDAY] Being grumpy with you — Jae ♥

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Extérieur :: Lac Noir :: Bumblebee Day
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥