Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

♛ 一 CHAR LIE。

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gryffondor



avatar
Charlie McGarney
Messages : 21
Localisation : Lis dans le couloir hurleur avec des boules quies dans les oreilles.
Date d'inscription : 01/04/2017




Message
Lun 17 Avr - 16:40

CHARLIE MCGARNEY

There once was a girl named Charlie

Prénoms ϟ « Mc-quoi ? Oh ! Vous parlez de ce garçon en première année qui traîne toujours avec des personnes plus âgés que lui. Oui, je le connais. »  Moi je te connais pas. Je t'ai d'ailleurs jamais vu durant mes deux années à Poudlard, 'faut croire que tu n'as pas marqué mon esprit. D'ailleurs tu me connais tellement que t'as même pas su dire mon nom de famille, ni même remarquer que je portais une jupe et donc que je suis une fille – désolée de vous décevoir, j'ai certes un physique de gars mais non ; je suis bel et bien une fille et je m'appelle Charlie McGarney.
Âge ϟ Je ne suis pas une gamine ; je suis une adolescente d’âge mûr et ce n’est pas parce que je n’ai pas beaucoup de poitrine que je suis – bon d’accord, je suis plate. Mais à l’âge de treize ans on n’est pas censé avoir une grosse poitrine, aha... Je suis sûre qu’elle apparaîtra plus tard et alors, je deviendrais une magnifique femme !
Nationalité ϟ Malgré mes magnifiques yeux bridés, je suis anglaise. Ma mère a simplement des origines chinoises et je suis bien née sur le sol britannique.
Origine ϟ Mes parents sont tout deux sorciers, ils ce sont rencontrés à Poudlard étant dans la même maison. Néanmoins je suis une sang-mêlé. D’ailleurs mon frère, Dave, est également à Poudlard, en cinquième année à Serpentard. Et il n'est pas le seul, j'ai deux cousins qui font souvent entendre parler d'eux à Gryffondor.
Année d’étude ϟ 3éme années, logique non ? Treize ans, troisième année... Oui, c’est logique. Et donc non, je ne suis pas en motherfuckin' première année ! Je suis d'accord que je suis petite de taille, mais ça fait deux ans maintenant qu'on voit ma tête dans les couloirs ! Et c'est impossible de ne pas me remarquer avec tout le brouhaha autour de moi...
Options ϟ L'étude des moldues ne m'intéresse vraiment pas, par contre l'arithmancie me fascine particulièrement. J'ai décidé d'étudier aussi la divination et également l'étude des runes. Que des trucs compliqués, quoi. Pourtant je ne suis pas très sérieuse, je l'avoue. Mais il s'agit là de curiosité et de passion !
Maison ϟ Gryffondor.

Destined to be a star


Baguette Magique ϟ Ma baguette est faite de bois de Sycomore, symbole de chaleur certainement parce que je suis un soleil pour les personnes qui m'entourent !  Concernant son cœur il s’agit d’un Crin de Licorne. Et elle mesure exactement vingt-six virgule soixante-quinze centimètre.  
Patronus ϟ Pas un chat en tout cas, j'ai une peur inouï des chats. Certainement un petit lapin adorable comme moi, c'est un animal qui me représente assez bien.
Odeur de l'Amortentia ϟ Une odeur de smoothie à la banane, de chocolat chaud et d'une pièce baignant dans la lumière du soleil.
Forme de l'épouvantard ϟ La forme de mon épouvantard, il prend la forme d'un chat !
Reflet du miroir du Riséd ϟ Ah... C'est.. Euh.. Gênant. Mais je me vois avec mon équipe, on a gagné la FIFA World Cup. Je sais que c'est impossible, déjà parce que je suis une fille et on ne mélange pas les sexes dans les grandes équipes. Mais en plus parce qu'on est trop jeunes. Mon autre frère, Peter, est présent et me félicite, alors j'aimerais y croire...
Peut voir les Sombrals ϟ ...C'est quoi ?
Matière préférée ϟ J'aime beaucoup le Quidditch, mais ce n'est pas ma préférée. J'aime faire des farces et réfléchir à des mauvais coups, mais c'est pas possible non plus. Je dirais les potions ou la métamorphose !
Friandise favorite ϟ Le flan à la crème avec une crème de canari, on ce disputait souvent avec mon frère pour le dernier qui restait.
Sortilège favori ϟ Je déteste Expedimenta, mais ce n’est guère la question pas vraie ? Je n’ai pas véritablement de sortilège favori, même si je me sers énormément de Failamalle, Accio et Lumos.
Potion favorite ϟ Le Polynectar, rien de mieux pour faire quelques blagues héhé.
Créature favorite ϟ J’apprécie les créatures qui volent et j'admire les vampires. Ils sont drôlement classes ! Et j'adoooore les fantômes de Poudlard, héhéhé...
Plante favorite ϟ J’aime les citrouilles tout comme j’aime la fête d’Halloween.
Sorcier célèbre en modèle ϟ Un jour je suis tombée sur un livre de mon père qui racontait l'histoire d'une dénommée Morgane lors d'une époque lointaine. Elle faisait des rêves prémonitoires, savait utiliser la magie sans baguette et utilisait des rituels de magie noire. Je ne pouvais pas cacher que cette histoire réveillait toute ma curiosité malgré que je savais que la magie noire était prohibée. Puis on m'a parlé des morganiens, dont j'ai pensé qu'ils étaient particulièrement idiots de ne pas prendre en compte les progrès de la magie au jour d'aujourd'hui. La seule personne à qui j'en ai parlé est mon frère dont je me souviendrais toujours de la douleur de la claque qu'il m'avait mise. Et comme il me l'avait ordonné, j'ai cesser de m'y intéresser même si j'aurais souhaité savoir faire de la magie sans baguette magique. Secrètement je ne pense pas que j'admire cette sorcière mais plutôt ses pouvoirs et je suis certaine qu'on pourrait faire des choses incroyables en mêlant toute les connaissances...

La renommée est une amie bien peu fidèle.


 

À travers vos deux orbes miroitants cette fillette, vous apparaît-elle méprisante, arrogante ou même égoïste ? La détestez-vous sans même l’avoir rencontrée, rien qu’en lisant les premières lignes de cette présentation déroutante ? Ou alors, vous fait-elle de la peine au point de vous plonger dans un infâme tourment ? Peut-être l'appréciez-vous mêmes avant de ne l'avoir rencontrée grâce à ce sourire chaleureux qu'elle laisse paraître. Très bien, la première impression est très importante. Toujours. En toute situation. C’est pourquoi je vais m’assurer que toutes vos hypothèses la concernant soient totalement détruites. Qu’elle plonge ses crocs aiguisés dans chacune de vos idées et qu’elle arrache chaque parcelle de votre imagination au contexte féerique. Cette gamine, c'est une véritable tornade de créativité dans le bon et le mauvais sens du terme. Elle aime changer, tordre et détruire les idées qu'on peut ce faire d'une personne, la manière de voir une chose en particulier. Elle aime révolutionner les idées, retourner une situation pour en changer totalement l'aspect et raconter des histoires toutes plus originales que d'autres. Dans le mauvais sens ou sa créativité pour les farces est monstrueuse - et particulièrement méchante envers les personnes qu'elle déteste. Parce que oui, Charlie est la définition du mot espiègle à la différence qu'elle peut devenir une véritable vipère envers ses ennemis. Très intelligente et vicieuse, cette gamine est redoutable pour les jeunes comme pour les plus vieux. Ne sous-estimez pas cette enfant simplement parce qu'elle possède un visage d'ange et un sourire enflammé, elle passe son temps à élaborer des plans particulièrement réfléchi et astucieux dans sa petite caboche. Elle adore tout ce qui est logique et surtout : tout ce qui est compliqué. C'est une personne mystérieuse, Charlie. Toujours avec un sourire sur son visage, elle semble parfois être dans les nuages. Certainement occupée à compter les nombreux points qu'elle fait perdre à sa maison due à ses innombrables mauvaises blagues et ses conneries toutes plus grosses que les autres. C'est une petite plutôt studieuse et ambitieuse, mais malheureusement ses mauvais coups lui font de l'ombre. Elle n'est pourtant certainement pas celle que vous imaginez, elle est bien plus que cela ! C'est pourquoi vous devez vous dégager de toutes les idées qu'elle laisse paraître - croyez moi elle en laisse beaucoup - et vous laissez bercer par sa personnalité très enthousiasmée par ses principales relations. À savoir son grand frère ainsi que ses deux cousins qui ont énormément contribué à ce qu'elle est devenue. Elle a d'ailleurs toujours été jalouse d'être la petite dernière de sa famille, tout le monde l'abandonnait petit à petit pour Poudlard la laissant véritablement seule durant une année - elle qui avait l'habitude d'être avec son frère ou ses cousins depuis l'enfance, heureusement Peter était là. Elle l'a vécu plutôt mal et c'est découverte rancunière. 
 
Charlie, elle a toujours voulu être une héroïne. C'est certainement pour cette raison qu'elle adore ce cosplayer en ses personnages préférés, il n'est donc pas étonnant de la voir se trimbaler dans les couloirs de Poudlard en tenue de personnages fictifs connus à la télé ou dans les bouquins. Si vous avez de la chance, vous pourrez tomber sur elle entrain de danser – elle danse d'ailleurs miraculeusement bien. Et si vous en avez moins, vous la croiserez pendant qu'elle chante ce qui est très probable vu qu'elle adore ça – mais elle chante affreusement mal comme son cousin l'a fait remarquer en lui lançant un "va faire un duo avec la grosse dame". Elle court très souvent dans les couloirs – très vite en plus, ses jambes étant musclée grâce au foot (un sport moldu). Et ne rate jamais l'occasion de sauter le plus de marches dans les escaliers que possible, elle adore regarder le ciel et se trouve souvent dans des endroits en hauteur, restant une enfant dans l'âme. Et comme tous les enfants courageux, Charlie, elle a toujours été attirée par les choses interdites. Elle a toujours adoré briser les règles et amener le plus de personnes avec elle dans ses mauvais coups. Néanmoins Charlie, elle reste une adolescente avec tous ces sentiments d'adolescents qu'elle enferme au fond d'elle. Alors des fois, il lui arrive de déprimé, de s'énerver pour un rien, de s'exprimer agressivement à travers les poings ; elle a un caractère de merde et elle ne s'aime pas mais elle s'accepte comme elle est. Charlie elle se trouve toujours des défauts mais possède trop de fierté pour l'avouer à voix haute. Charlie, elle est simplement, incroyablement et ordinairement humaine. C'est juste une adolescente qui parle beaucoup et qui arrive à se contredire quelquefois - ses idées et ses pensées ne sont pas toujours claires et s'emmêlent facilement. C'est également une jeune fille timide qui essaie de ce la jouer cool mais maladroitement, rougissant et pleurant facilement. Toujours très expressive, il n'est pas très compliqué de savoir son humeur et ses réactions sont parfois hilarantes, faisant régulièrement la moue quand quelque chose lui déplaît. Elle reste néanmoins quelqu'un de très positive et optimiste, riant facilement d'elle-même ; prétendant parfois être un homme devant les personnes qu'elle ne connaît pas, cachant sa jupe ou portant un pantalon. Donnant des surnoms "affectueux" et particulièrement ridicules. Elle a l'habitude de ce lever également plus tôt le matin pour faire un footing dans le parc, histoire de garder sa condition sportive. Et enfin, la meilleure information pour la fin : Elle a peur des chats n'hésitant pas à se servir des personnes plus grandes qu'elle - comme son frère - comme bouclier avant de s'enfuir. Beaucoup de personnes se moquent d'elle, mais c'est loin d'être drôle. Elle se sent extrêmement honteuse d'être aussi faible et souffre réellement mais silencieusement de cette phobie.      

Espèce de grosse brute repoussante

Parlez nous des relations :
Avec les membres du personnel ϟ ... Je me rends compte que je suis plutôt arrogante, je sais que j'ai des bonnes notes et que je suis ambitieuse. Je sais ce que je vaux.
Avec les créatures du château ϟ No cat. Le fantôme de Gryffondor me déteste je crois, moi je l'apprécie. J'aime particulièrement tester certaines choses sur lui, en sachant que c'est un fantôme je me demande souvent s'ils ressentent des sentiments comme nous malgré qu'ils soit morts. Enfin bon. Je pense pas que ce soit le cas. Sinon, les créatures ont toujours été un bon sujet d'expérience.
Avec les Serdaigles ϟJe viens souvent voir certains Serdaigle en période d'examens pour étudier avec eux et ainsi qu'ils puissent m'aider dans mes cours. Ils sont sympathiques, je les aimes bien.
Avec les Poufsouffles ϟ C'est mes potes, eux ! Toujours prêt pour m'accompagner dans mes idées révolutionnaires.
Avec les Gryffondors ϟ Beeen… C’est ma maison quoi. J'ai pris l'habitude de la mauvaise humeur du préfet quand il me voit – d'après lui et les autres à chaque fois que des points disparaissent c'est ma faute. J’ai entendu dire qu’ils se plaignaient souvent de mon chant, comme quoi je chantais comme une casserole et que je faisais un parfait duo avec La Grosse Dame. Et ils me taquinent souvent en parlant de moi au masculin. Je crois qu'on ne m'apprécie pas beaucoup comme me le font souvent rappeler mes cousins. Mais bon, je m'en fou un peu en fait. Je me venge avec mes plans parfaitement orchestrés.
Avec les Serpentards ϟ J'ai mangé à leur table durant le dîner, un soir lors de ma deuxième année. Mon frère a partagé son assiette avec moi et ses potes – qui sont aussi les miens m'ont laissé boire dans leurs verres. Je me souviens clairement de la scène avant qu'ont entendent un élève de Gryffondor gueuler. « Tu devrais pas manger à ta table ? » m'avait demandé Henry, un des amis de l'autre andouille qui partageait son assiette avec moi. « Fuck le système. » avais-je répondu avant d'entendre crier : « Où il est ?! Où est Charlie ?! »

Par le caleçon de Merlin !


 


La famille McGarney c'est comme la famille Adams seulement en version sorcière, tous plus fous les uns que les autres. Et Charlie ne fait pas exception à la règle. Ayant grandi entouré de garçons, il s'agit de la famille la plus masculine que j'ai rencontrée car ici, même les femmes ont leurs caractères et savent ce faire respectées. Elle est la petite dernière, celle qui ferme la marche. Devant elle se trouvent ses deux cousins du côté de son père, qui ne lui ressemble aucunement. Ce sont des jumeaux qui passent leur temps à se chamailler et à la taquiner, ils vivent chez leur père sorcier et passent les vacances chez leur mère moldue – qui est également la sœur du père de Charlie. Son premier frère marche devant eux, c'est celui qui lui ressemble le plus dans cette maudite famille – aussi bien physiquement que mentalement. Tous deux ressemblent à leur mère, asiatique et par la même occasion rousse. Charlie et son frère, Dave, sont toujours ensemble malgré leurs différences de deux ans, il est très protecteur vis-à-vis d'elle mais n'hésite jamais à l'amener dans ses bêtises. Devant lui, un deuxième frère cette fois beaucoup plus vieux, huit ans de différence entre notre petite protagoniste et lui. Aucune ressemblance ni physique ni mentale, on pourrait se demander s'il s'agit véritablement de leur frère ou si ce n'est pas un de ses cousins éloignés. Il se nomme Peter et ne vit plus sous le même toit que la famille, n'ayant par ailleurs aucun pouvoir magique. Leur père ? C'est l'homme qui guide la troupe avec sa sœur, à ses côtés. Tous deux particulièrement effrayants. Mais leur mère, c'est le pire.       

Je me souviens qu’au début de ta pauvre et misérable vie – alors que tu ignorais encore l’existence de la magie qui sommeillait en toi, la déplorable gamine que tu étais passait tout son petit temps devant un ordinateur portable que tu disais avoir reçu pour ton cinquième anniversaire. Tu partageais cet objet moldu avec ton imbécile de frère, Dave – vous qui aviez deux ans d’écart entre vous deux – mais cela ne vous empêchait pas de regarder agréablement votre série préférée intituler Pocket Monster. Tranquillement ? Tu en étais bien obligé, après tout tu avais l’habitude de partager tes affaires avec ton demeuré de frère que tu appréciais tout particulièrement ainsi que tes deux cousins qui vivaient près de chez vous. Au bout d’un certain temps, tu en étais même venue à demander le pyjama de ton personnage préféré que tu obtins bien évidemment grâce à ta grande sagesse remplie d’une innocence enfantine… Aha. La bonne blague. Tu étais probablement la personne qui mentait le mieux Charlie, car rien ne s’est passé comme décris plus haut. Ce fameux pyjama que tu souhaitais obtenir par tous les moyens possibles, tu l’avais obtenue avec l’aide de ton précieux frère qui menaçait vos parents de dévoiler des photos de leurs ébats sexuels s’ils n’achetaient pas ce fameux vêtement. Comme quoi ça sert un grand frère, en dehors des disputes quotidiennes bien sûr, car qui n’a pas déjà dit : « c’est pas moi, c’est lui. » devant une connerie qu’on avait faite ? En parlant de connerie – vous étiez probablement les numéros un de la famille car même Peter n'avait pas été aussi insupportable durant son enfance. Oui, toi. Charlie. Toi et tes horribles cousins qui faisiez du surf avec la collection des disques vinyles de ton père sur le carrelage de la cuisine. Vous aimiez ça, glissés sur le carrelage comme dans une patinoire. Puis quand papa rentrait du travail, l’expression sur son visage était probablement hilarante à vos yeux. Et concernant ta mère, combien de fois l’as-tu inquiété durant ton enfance ? Te souviens-tu lorsque tu as dévalé les escaliers dans ta petite voiture ? Tu t’étais bien rétamée la gueule par terre après et l’hématome était énorme. Maintenant que je repense à cet incident, ta mère n’avait pas été la seule inquiète vu que ton frère avait une terrible expression en voyant ta blessure, mais tes cousins – eux – n’en avaient rien à foutre. Ils s’étaient bien foutus de ta gueule ce jour-là. C’est d’ailleurs à ce moment précis, alors que ton frère sentait l’énervement monter en lui, que sa magie répliqua à la place de ses poings. Depuis ce jour, tu avais compris que plus rien ne serait pareil.    

« T’façon t’as une tête de troll ! T’as sûrement été adopté. » Disais-tu en ricanant méchamment contre ton frère qui tiquait d’agacement à ton égard. « En attendant, le mec adopté, c’est pas un cracmol. Allez, va rejoindre Peter. » Répondait-il en affichant à son tour un rictus mauvais. De toute façon - dans votre famille complètement détraquée, la méchanceté était totalement gratuite – et sans engagement. Comme par exemple - l'histoire des bombes à eau. Ton frère avait fait léviter des bombes à eau au-dessus de ta personne lors de ta sieste et t'avait agréablement réveillé – ironiquement bien sûr. Alors pour te venger de tout ce que te faisait subir ton grand frère la veille, tu allais dans le jardin à l’aube pour déterrer des vers de terres que tu déposais dans ses chaussons le matin. Je ne vous explique pas sa réaction quand il venait glisser ses pieds nus dans les chaussons… de quoi le mettre d’une humeur de troll toute la journée. Et le voisin aussi, avec les bouts de bois que tu enfonçais avec tes cousins dans la serrure pour qu’il ne puisse plus rentrer la clé. Vous étiez des sales gosses dans votre jeunesse, mais tout commença à changer lorsque ton frère partit pour Poudlard te laissant alors livrer à toi-même avec tes deux cornichons de cousins particulièrement inutiles.... Âgé de neuf ans lors du départ de ton frère pour Poudlard, tu ne pouvais t’empêcher de lui en vouloir de t’abandonner à la maison. Tes cousins – qui avaient un an de plus que toi – avaient déjà manifesté des signes de magie. Toi, toujours rien. Et les paroles de ton grand frère travaillaient vraiment ton esprit. Et si tu étais vraiment un cracmol ? Tu ne voulais tout simplement pas y croire, non. C’était impossible, pourtant Peter en était un. Petit à petit, l’absence de ton frère créait un grand vide en toi et tes cousins le sentaient – tout comme le fait que ton moral avait baissé. Tu t’étais renfermée sur toi-même, lisant seulement les bouquins que ramenaient tes parents sur la magie. Et un beau jour, Peter vint réapparaître dans votre petite demeure de sorciers.  Ta mère avait décidé de t’inscrire – avec les conseils de ta tante moldue – dans le même club de sports que tes deux cousins, jumeaux et voisins. Mais sous quelques conditions durement imposées ; tu ne devais - bien sûr - ne pas révéler le fait que tu n’allais pas en cours. Tu ne devais pas – évidemment - révéler le fait que tu étais une sorcière et tu devais participer aux activités seulement pendant les vacances scolaires moldues, partant alors vivre chez ton frère. Comprenant la gravité de la situation si tu ne respectais pas les clauses du contrat, tu acceptas de se comporter telle une moldue – ce qui n’était pas difficile en sachant que ta magie ne s’était pas manifestée - et de ne rien faire qui pourrait compromettre l’existence des sorciers. C’est ainsi que tu rencontras d'autres moldues différents de ta tante ou de ton frère et que tu commenças une activité sportive : le foot. C’était rare de voir des filles s’intéresser à un sport destiné aux hommes, mais toi, Charlie, su te faire accepter dans l’équipe et découvrit la joie d’avoir des camarades mais surtout des amis. Ce qui te préparait à Poudlard où tu devras avoir à faire à la sociabilisassions. C’est à partir de là que tu devins populaire dans la petite ville de ton frère et aussi que ta magie se manifesta.  

La vie au côté de Peter était bien loin d'être désagréable, du moins bien différente de ce que tu t'imaginais. Peter et toi, vous n'aviez jamais été très proche dans la famille. C'était une personne plutôt renfermée et silencieuse, totalement le contraire de ton frère Dave. Dans tes souvenirs, il se faisait discret lorsqu'il était à la maison, mais tu ne le voyais jamais vu qu'il vivait avec ta tante jusqu'à ses dix-sept ans - scolarisé dans une école moldue. Désormais, tu savais qu'il étudiait pour devenir professeur de mathématiques et qu'il était bien loin d'avoir un caractère aussi froid que tu ne l'imaginais. Tu te surpris également à commencer à apprécier l'odeur de la cigarette – qui signifiait qu'il était présent à tes côtés. Concernant ta magie, cette dernière s'était manifestée d’une manière imprévisible, mais cela ne t’avait jamais rendu aussi heureux. Heureusement, personne ne s’était douté de rien et à leurs yeux tu avais simplement marqué un but lors d’un match contre une équipe adverse. Seuls tes cousins avaient véritablement compris la différence et s’étaient précipités vers toi pour te prendre dans leurs bras, heureux de savoir que tu les rejoindrais à Poudlard une année après eux. Suivi de près par tes coéquipiers qui étaient fiers d'avoir gagné le match grâce à toi. Ce soir-là, vous aviez fêté cette victoire officiellement et officieusement l'apparition de tes pouvoirs magiques dont tout le monde était particulièrement fier – sauf Peter qui essayait tant bien que mal de cacher sa déception. D’ailleurs lorsque ton frère Dave réapparut pour les vacances d’été, il ne cessait de se vanter d'être à Serpentard et de te faire des mauvais coups - dont tu ne tardais pas à te venger mais avec une certaine différence contrairement à votre enfance. Votre relation n’était définitivement plus la même, vous aviez tous les deux changés au cours de cette année. Tu avais évolué, paraissait-il. Et lui, tout comme toi, avait grandi. C’était comme si un écart s’était creusé entre vous deux et – même si tu tendais la main vers lui, elle ne pourrait plus l’atteindre désormais. Poudlard t’avait volé ton frère, l’avait transformé lui et le temps précieux que vous auriez pu passer ensemble. Après tout, tu le savais. Ô oui que tu le savais, Charlie. Et mieux que quiconque. Toi aussi tu passerais par-là, toi aussi tu rentrerais à Poudlard pour contrôler ta magie et en apprendre plus sur ce monde aux aspects étonnants. Allais-tu devenir comme lui ? Mais pour l’instant tu détestais la magie et le changement t’effrayait. Alors tu l’ignorais et profitais de la dernière année qui te restait aux côtés de tes cousins qui s'amusaient avec leurs balais en jouet. Car bientôt, ce sont eux qui disparaîtraient de ton champ de vision.  

Vous aviez gagné tous les matchs de la saison, une fois encore. Mais tout cela touchait à sa fin, les jumeaux avaient reçu leurs lettres d’admissions à Poudlard. Tu observais le bout de papier dans leurs mains avec envie, mélanger avec une pointe de peur. Si c’était une bonne chose alors pourquoi cette douleur dans ta poitrine apparaissait-elle ? Sans même contrôler quoi que ce soit, tu t’étais mise à pleurer de chaudes larmes et silencieusement, ils vinrent caresser ta tête et frotter ton dos.   

Et voilà. Tu avais l’impression d’avoir été abandonnée, une fois encore. Ils étaient partis, t'avais abandonné derrière eux pour rejoindre cette école dont tu entendais tant parler. Qu'avait-elle de si spéciale cette école ? Pourquoi devait-elle te prendre toutes les personnes qui comptaient à tes yeux et les transformés de sorte que tu ne puisses plus les reconnaître ? Il t'arrivait de rêvasser, d'imaginer l'école de sorcellerie et toutes les histoires qui devaient s'y dérouler. Tes parents, tout comme Dave et tes cousins, avaient étudié entre ces murs. Mais toi, ça t'effrayait. Alors tu t'étais confié à la personne qui n'avait aucun rapport avec toute cette histoire de sorcellerie – Peter, tu lui avais raconté tes craintes et ton sentiment d'abandon. Il avait simplement caressé ta tête en écoutant silencieusement. Puis le temps passait, tu revenais de moins en moins à la maison et passais le plus de temps possible chez Peter car bientôt c'est toi qui l'abandonnerais. Tu ne voulais pas l'avouer, mais ça te brisait le cœur de devoir l'abandonner. Tu voulais qu'il puisse te rejoindre à Poudlard, qu'il puisse quitter ce monde sans magie et ainsi transformer sa vie. Il aurait certainement pu, mais au fond tu savais qu'il souhaitait rester aux côtés des moldus là où il avait toujours vécu. Et ce que tu avais redouté arriva. Tout prit fin lorsque tu vins recevoir à ton tour ta lettre pour Poudlard. Alors, cette fois, tu étais allée dans le chemin de traverse avec Dave, acheter tes livres d’écoles ainsi que tout le reste comme la fameuse baguette magique qui avait fait naître de l’excitation en toi. Ton frère parut d’ailleurs satisfait en te voyant aussi pressée à rejoindre l’école dans laquelle il avait passé deux années consécutives et espérant secrètement que tu rejoignes Serpentard, la maison dans laquelle il était. Ainsi, il pourrait se vanter de sa petite sœur ou l’embêter quand il le voudra. Toi, tu t'en fichais. Tu irais dans la maison qui t'était destinée. Le jour de ton départ, c'était Peter qui vous avaient déposé à la gare. Ne sachant pas vraiment comment réagir, tu te souviens que tu l'avais serré très fort dans tes bras et qu'il avait glissé dans ton oreille des mots encourageants que tu chéris encore aujourd'hui. Et enfin, tu l'avais vu sourire.

« Gryffondor ! » s’était écrier le Choixpeau magique à la plus grande déception de ton frère et à ton plus grand bonheur. Tes cousins t’accueillirent à la table pendant que ton frère ce faisait consoler par ses potes à la sienne. Et ainsi débuta ta première année à Poudlard ! Qui ne s’efforçait pas de t’en faire voir de toutes les couleurs. Mimi Geignarde et la moitié de Poudlard avait appris à ses dépens que tu chantais comme une casserole et qu’il était difficile de t’arrêter une fois commencer, que tu adorais danser et te pavaner dans les couloirs en cosplay de tes personnages préférés, et pour finir que tu avais une peur bleue des chats qui est à 90% présent dans Poudlard. Tu passais donc ton temps à courir dans les couloirs en évitant ces horribles matous. Finalement, ton frère était plutôt rassuré que tu ne sois pas dans la même maison que lui. Cela t’éviterait de faire perdre des points à sa maison et – grâce à toi – Serpentard gagnera peut être la coupe des quatre maisons vu à l’allure que tu fais baisser les points de Gryffondor. D’ailleurs, je crois que ta propre maison ne t’apprécie pas énormément et ils ont toutes les raisons pour. Enfin bon, toi tu détestais surtout les retenues et les chats. De toute façon, tu finissais toujours par tomber dans les pommes quand tu voyais des poils de chats quelque part. Concernant ta peur des félins, c’est juste une peur des chats quoi. Tu ne les aimes pas, tu sais qu’ils essayent de contrôler le monde et les humains en faisant les bestioles toutes mignonnes. Mais ils ne t’auront pas ! A cause d'eux – surtout d'une fille de ton dortoir qui possédait un chat, tu passais ton temps à dormir dans le canapé de ta salle commune. Sinon, tu appréciais tout particulièrement les endroits en hauteur, donnant une large vue panoramique sur le paysage et surtout le ciel. Tu adorais regarder le ciel. C'est certainement pour cette raison que tu adorais les cours de vols, qu'est-ce que t'aurais aimer être dans l'équipe de Quidditch. Tu ne ratais d'ailleurs jamais un match et encourageais de tout ton cœur ta maison. Et comme chaque vacance scolaire, tu rentrais chez toi pour le club de foot et les matchs, passant du temps également avec ton précieux grand frère - Peter. C'était un autre de tes moments préférés, raconter toute les choses qui t'arrivais dans le monde magique avant de retourner à Poudlard. Ta première année se déroula de cette manière, dans la joie et la bonne humeur malgré tout.  

Le début de ta deuxième année, tu t’étais battue pour la première fois de ta vie. Courageusement, tu avais précipité ta tête contre celle de ton adversaire, cognant brutalement ces dernières au point qu’elle ne te donne l’impression d’en perdre l’esprit. C’était une vive douleur que tu avais ressenti à ce moment-là, la douleur que tu semblais avoir espérée durant tout ce temps. Et tu découvris que tu aimais ça, que tu prenais plaisir à ressentir ce sentiment qui t’avais été inconnu jusqu’à maintenant. Ainsi, tu relevas ton petit poing et lui fit rencontrer la joue, les dents de la personne qui t’avais énervée. Jamais tu n’oublieras la première bagarre dans laquelle tu t’étais engagée et à laquelle tes cousins avaient essayés de t’extirpée. « Nom d'un gobelin mal luné qu’est-ce qui t’as pris Charlie ?! » Et la seule réponse que tu avais trouvée c’était de rire bruyamment et de bon cœur. Je me souviens également qu’au milieu de l’année, ton cousin s’était servi d’un sort pour soulever ta jupe à toi et tes amies, ce qui t’avais énormément déplu. Alors tu leurs avais donnés des Suçacides pour te venger – que t'avais donner ton frère à son tour - et tu étais bien contente qu'ils soient tombés dans le panneau. Nous arrivons désormais à l’heure actuelle, ou pour une raison quelconque ton t-shirt était couvert de peinture - ce n’était d’ailleurs pas le seul vu que ton visage l’accompagnait. Ton grand frère, Dave, à tes côtés, tenait dans sa main le pinceau plongé dans un pot de peinture de couleur bleu. Tous deux souriants sous la chaleur de l’été étouffante, vous vous amusiez à repeindre le mur de votre chambre sans autorisation quelconque – vous battant par la même occasion avec de la peinture de couleur différente. Même si vous aviez grandi, vous restiez de grands enfants dans l’âme et bientôt Charlie, tu seras en troisième année à l’école Poudlard.      

Mais, je suis l'élue.

Pseudo ϟ idk ♥. Charlie or Like, whatever.
Et l'âge ϟ Dix-neuf ans.
Male, Femelle, où Dumbledore ϟ Dumbledore ♥.
Comment tu as connu WW ϟ Je pense que c'était par top-site ou en recherchant un forum HP, je m'en souviens plus ça fait longtemps.
Est-ce que tu aimes WW ϟ Qui n'aime pas WW ? C'est un forum tellement magique. Bon j'ai jamais été très douée pour parler de mes sentiments, tout ça tout ça. Mais Wiggenweld, bah c'est merveilleux quoi.
Est-ce que tu aimes beaucoup WW ϟ BLBLBL OUI.
Des réclamations ? ϟ Aucune ! ♥. sorry pour cette présentation bien nulle.
Personnage sur l'avatar ϟ Kagura de Gintama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Lun 17 Avr - 20:44


Aah, je vois, une petite farceuse... Une forte tête... Oui, c'est une évidence, ce sera GRYFFONDOR !





Bienvenue officiellement Charlie ♥
Je t'invite à terminer ta fiche, fais moi signe quand ce sera fait :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gryffondor



avatar
Charlie McGarney
Messages : 21
Localisation : Lis dans le couloir hurleur avec des boules quies dans les oreilles.
Date d'inscription : 01/04/2017




Message
Lun 17 Avr - 21:07
Merci ♥.

J'ai le plaisir d'annoncer qu'elle est déjà fini ! En vérité, je savais déjà qu'elle allait aller à Gryffondor, du coup j'avais tout planifiée. héhé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

PNJ



avatar
Le Choixpeau Magique
Messages : 1367
Date d'inscription : 05/05/2013




Message
Mar 18 Avr - 12:43


Chère Charlie, tu es désormais validé ! Tu peux aller gambader tout nu (ou non) dans les couloirs de Poudlard. Pense à passer dans la Gestion du Sorcier et d'ouvrir ton Passeport Wiggenweld. Tu peux également rejoindre un Club de ton choix ou en créer un. Au moindre besoin, le staff est à ton service - n'hésite pas à faire appel à nous ♥.

BIENVENUE A POUDLARD !



Bon amusement ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

♛ 一 CHAR LIE。

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: La Cérémonie de Répartition :: Bienvenue à Poudlard !
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥