Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Poisonous - Tea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serpentard
& Grumpy Loulou



avatar
Louis O'Connor
Messages : 432
Localisation : Dans un jeu vidéo moldu.
Date d'inscription : 03/05/2014




Message
Dim 6 Mar - 20:44
Ce dimanche aurait pu se dérouler comme tous les dimanches ; sous la couette. Parce que Louis savait qu'il ne lui arrivait jamais rien de bon lorsqu'il s'aventurait à fréquenter les autres sorciers et déambuler dans le château, il préférait largement rester sous sa couette, à lire le Seigneur des Anneaux, même si c'était assez difficile, ou à écrire des lettres à ses parents et ses amis d'enfance. C'était peut-être la journée la plus paisible de la semaine, somme toute.

Seulement, ce dimanche matin-là, tout fut différent ; parce que Louis se réveilla avec les cheveux de la couleur de ceux d'Amethyste. Bleu dégueulasse, quoi. Quelqu'un lui avait fichu une foutue teinture magique dans les cheveux durant la nuit, et il allait lui payer cher ce coup fourbe. Et, bizarrement, Louis avait sa petite idée sur la question, étant donné que la dernière personne qu'il avait contrarié à sa connaissance, c'était la progéniture Waltham ; qu'il avait plus ou moins habilement esquivé depuis cette énorme farce qu'avait été la sortie au théâtre. Louis s'était juré de ne JAMAIS remettre les pieds dans le moindre théâtre magique de toute sa vie. Mieux encore : il ne boirait et mangerait que ce qu'il aurait préparé lui-même. C'était peut-être encore le plus sûr.

- La petite peste, siffla Louis.

Furieux, Louis débarqua en trombes dans la salle commune de Serpentard, toujours en pyjama ; un pyjama Star Wars, en l’occurrence, avec des chaussettes   à l'effigie de Gandalf. Un mélange qui faisait assez mal aux yeux.
Comme son propre dortoir, la salle commune était assez dépeuplée, certainement parce que tout le monde avait mieux à faire ; mais celle sur laquelle il voulait passer ses nerfs était bel et bien là. Louis la soupçonnait d'avoir attendu toute la matinée qu'il se réveille et constate les dégâts pour pouvoir jubiler de le voir en colère.

Louis, particulièrement grimaçant, se planta devant elle et l'accusa du doigt.

- Je savais déjà que t'étais pas une lumière mais là t'as vraiment dépassé le degré tolérable de stupidité ! Transformer ton père en pelouse t'as pas suffit, ça se passe comment dans ta tête sérieusement ?

Louis était très loin de réitérer les mots doux qu'il lui avait offert lors de son empoisonnement au philtre d'amour, et avait rompu ses voeux de mariage depuis très, très longtemps. Dans un élan de puérilité, il aurait presque souhaité lui proposer un duel entre son lézard calciné et son beau Ikki, mais de un son phénix dormait, et de deux cet oiseau était beaucoup trop beau pour l'envoyer accomplir de telles bassesses.
Louis se sentait ridicule à autant apprécier une créature magique.
Sauf que voilà, c'était un cadeau de ses parents.

- Compte sur moi pour te peindre Tad Ordures en rose si ta bestiole me passe sous le nez, ou pour la faire manger à Ikki, ou pour la jeter dans le lac, j'en sais rien, mais tu t'en sortiras pas comme ça.

Même si dans l'absolu, Louis n'avait pas la moindre idée de comment on s'y prenait pour repeindre une salamandre en rose, sans magie du pot de peinture.


Après 1 an et 9 mois Loulou est propriétaire d'un adorable phénix nommé Ikki.
Et je mets ça là juste pour me vanter parce que depuis le temps que je le veux.
Et merci Astrid pour l'avatar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard



avatar
Galatea Waltham
Messages : 211
Date d'inscription : 18/01/2016




Message
Dim 6 Mar - 21:57
Tea lisait un la Gazette du Sorcier, tranquillement dans son coin, sans déranger personne. La logique aurait voulu qu'elle se rendorme après s'être réveillée aussitôt, quatre heure du matin pour être exact, pour accomplir son méfait. A cette heure-là, les préfets dormaient et les surveillants aussi, et elle n'avait pas beaucoup de chemin à faire pour rejoindre le dortoir des garçons. Trouver sa victime fut simple, Amethyste lui avait dit dans quel lit il était, et en cinq minutes à peine, le méfait fut accompli. Elle retourna sur la pointe des pieds dans sa chambre pour s'endormir, et se leva à huit heure pour se poster dans la salle commune et attendit de pouvoir admirer le résultat.

C'est qu'il était hors de question que Louis s'en tire comme ça. Pas après tout ce qu'il avait dit et tout ce qu'il avait fait au théâtre. Comme dirait dans son film de toujours : Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 de novembre, de ses Poudres et sa Conspiration. « Souviens-toi de ce jour, souviens-t'en, à l'oubli je ne peux me résoudre. », sauf que c'était le 14 Février au lieu du 5 Novembre. Une journée inoubliable.

D'ailleurs, la première page du journal en parlait, de cette journée catastrophe. Apparemment tout cela avait été causé par une petite imbécile d'étudiante en potion qui voulait tester son oeuvre. Il faut vraiment être un psychopathe pour tester ses potions sur des gens non volontaires et dans une si grande pièce, surtout qu'il y avait des gens très importants dans ce théâtre. Elle allait sûrement prendre cher, celle-là, et c'était mérité. D'un autre côté, ça expliquait le comportement des plus bizarres de Louis. Mais ça n'était sûrement pas une excuse pour lui pardonner.

Quand enfin Louis couleur turquoise apparu et braillant, elle fronça les sourcils et ferma son journal, ayant l'air étrangement calme, peut-être trop calme d'ailleurs. Tad Cooper émit un son gutural, perché sur l'épaule de sa maîtresse au creux de son cou — c'était un endroit chaud et les cheveux rouges ne manquaient pas de lui rappeler son chez soi. Il avait beau n'être qu'un bébé et faire la taille de sa main, il avait déjà le courage d'un dragon, ce brave petit.

« De un, pas la peine de hurler, je suis pas sourde. De deux, tu touches pas à UNE SEULE écaille de Tad Cooper, et de trois, j'te donnerai de quoi retirer cette teinture qui te va siiii bien au teint que quand tu me rachètes un nouveau carnet. »

Galatea ne cherchait plus les disputes, elle voulait simplement régler ses comptes, et une fois que ça sera fait, ils seront de nouveau à s'ignorer, voilà tout.





— Tad Cooper is a fierce salamander —
— that will become a dragon —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard
& Grumpy Loulou



avatar
Louis O'Connor
Messages : 432
Localisation : Dans un jeu vidéo moldu.
Date d'inscription : 03/05/2014




Message
Lun 14 Mar - 20:37
Un carnet ? Un nouveau carnet ? Elle était sérieusement restée là-dessus ? Son papa d'amour ne lui en avait pas racheté un, de carnet, depuis la Saint-Valentin ? Un bien laid avec des salamandres mortes dessus. Pas de toute que ça se serait parfaitement assorti à Galatea. Elle était désespérante cette fille. Elle lui en voulait toujours pour ça ? C'était pourtant un secret service de rendu à elle et au reste de l'humanité. Il fallait qu'elle grandisse un peu et qu'elle arrête avec ces histoires de mariage sans queue ni tête.

- T'es bien mignonne mais tu veux que je le sorte d'où ton carnet ? Il n'y a pas eu de sortie à Pré-au-lard depuis le quatorze, je peux pas le faire tomber du ciel. En plus je te dois rien, c'était le juste retour de tout le temps que t'as passé à me moisir l'existence.

Bon, la différence fondamentale, c'était que de mémoire, Galatea ne s'en était encore jamais prise à ses affaires personnelles. Peut-être que ça ne saurait tarder, mais pour le moment c'était lui qui avait fait le premier pas. Ceci dit, lorsqu'il l'avait déchiré, ce maudit carnet, il n'était pas du tout lui-même, alors ça ne compte pas vraiment. Si cette sorcière de malheur n'avait pas empoisonné sa marchandise, il aurait seulement laissé Galatea se faire enguirlander par le sosie de la grosse dame, et serait tranquillement parti s'asseoir loin de tout élève pour regarder la pièce de théâtre dans la paix la plus intégrale.
Mais bon, puise la magie voulait lui pourrir la vie, aussi, forcément, ça ne l'aidait pas beaucoup dans la mise en oeuvre de ses projets.

Et tout cela ne résolvait pas du tout son problème.

Parce que concrètement, il était hors de question qu'il garde les cheveux bleus jusqu'à la prochaine sortie à Pré-au-lard, ni qu'il mette le moindre orteil à l'infirmerie. Du coup la seule solution viable était effectivement de fournir un carne à Galatea. Carnet qu'il ne possédait pas. Louis n'en avait pas besoin de carnets, il n'était pas comme son frère, il n'avait pas besoin de noter ses listes de courses ou le numéro de téléphone de ses amis. Son frère...
Louis se dandina nerveusement sur place.

- Ok je reviens, tu vas l'avoir ton carnet.

Toujours bougon, Louis fit demi-tour et retourna dans les dortoirs d'un pas lourd. Il s'agenouilla alors pour fouiller dans sa valise et débusquer ce qu'il cherchait ; un petit carnet bleu et or, caché entre deux paires de chaussettes. Louis l'entrouvrit et y lut le nom de son frère en première page. Louis ne savait même plus vraiment où ni quand il avait récupéré ça, mais il s'était souvenu l'avoir gardé, avec tous ces délires obsessionnelles de Galatea. Pourtant... pourtant, ça lui faisait un peu mal au coeur de lui céder, et à hésiter, Louis mettait beaucoup de temps à retourner dans la salle commune.


Après 1 an et 9 mois Loulou est propriétaire d'un adorable phénix nommé Ikki.
Et je mets ça là juste pour me vanter parce que depuis le temps que je le veux.
Et merci Astrid pour l'avatar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard



avatar
Galatea Waltham
Messages : 211
Date d'inscription : 18/01/2016




Message
Mar 15 Mar - 20:34
Galatea releva le menton et croisa les bras, comme si elle était en position de force entre eux deux - ce qui était quand même un peu le cas puisque c'était elle qui avait ce que Louis voulait. Elle n'était pas peu fière du résultat à vrai dire, et ça valait bien la peine de s'être levée dans la nuit quitte à risquer de se faire surprendre par un préfet. Qui a dit que la vengeance était forcément un plat qui se mangeait froid ? On pouvait aussi la déguster morceau par morceau jusqu'au dessert.

« Ça, c'est pas mon problème. Je veux un carnet en échange de la décoloration, parce que tes mimines de moldus ne pourront pas faire grande chose, même si tu te rases le crane. Tu préfères quoi, dépenser dans un carnet ou passer le reste de ta vie à ressembler à un moine shaolin ? »

Pour sa part, le choix était évident, et elle était certaine que Louis ne voudrait pas couper ses cheveux pour rien au monde, au risque de massacrer encore plus sa coupe lui-même ou bien de se résigner à aller chez un coiffeur magique. La Serpentard caressa doucement la tête de son reptile de feu, qui ronronna doucement en se lovant davantage contre son cou.

Quand enfin, il se décidé à aller chercher un carnet, Tea se contenta de hocher la tête et d'attendre en se demandant ce qu'il allait faire. Peut-être le voler à quelqu'un, mais si c'était le cas ça lui retomberait dessus et elle irait encore lui teindre les cheveux, voir lui mettre de l'autobronzant magique pour qu'il ait l'air encore plus ridicule.

Il y avait quelque chose chez Galatea qui était différent de d'habitude. C'est que d'ordinaire, avec Louis, elle était plutôt volcanique, toujours à battre le fer tant qu'il était encore chaud et à crier le plus fort quand ils se lançaient dans des espèces de duels quant à savoir qui aurait le dernier mot. Aujourd'hui, elle n'était pas de feu, mais de glace, ce n'était pas une colère rageante qu'elle ressentait, mais une colère froide, bien plus calme et passive qu'elle ne l'ait jamais été avec lui autrefois. Ça retirait tout l'amusement de leur dispute, mais après tout, elle avait décidé qu'une fois qu'elle aurait son carnet, elle se contenterait simplement d'ignorer Louis car il n'était pas digne d'intérêt.

Après de longues minutes à s'impatienter, lorsque Louis revint enfin de là où il était allé, elle lui arracha pratiquement le carnet des mains en le fusillant du regard.

« C'est pas trop tôt... »

Elle regarda le carnet sous toutes les coutures, il était bleu, mais pas bleu Serdaigle. Plutôt bleu roi, et doré, ce qui était plutôt joli, en réalité. Elle regarda à l'intérieur, rapidement, voir s'il y avait déjà des notes dessus, et apparemment oui, une écriture soignée qui s'étendait au moins jusqu'à la moitié du carnet, voir un peu plus. Ça en ferait des pages à déchirer ! Tea allait protester en disant que ça ne compterait pas, jusqu'à ce qu'elle retombe sur la première page. Propriété de Nicolas O'Connor.

« C'était ton frère ? Nicolas ? »

C'était sorti tout seul, elle n'avait pas pu s'empêcher de demander, sous le choc. Il lui refilait le carnet de son frère, comme ça, alors qu'il semblait y avoir pleins de trucs dedans ? Mais qu'est-ce qui n'allait pas dans sa tête ? Il aurait pu lui donner n'importe quel carnet qu'elle l'aurait pris.
Mais celui-là, non, elle n'en voulait pas.





— Tad Cooper is a fierce salamander —
— that will become a dragon —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard
& Grumpy Loulou



avatar
Louis O'Connor
Messages : 432
Localisation : Dans un jeu vidéo moldu.
Date d'inscription : 03/05/2014




Message
Mer 16 Mar - 20:39
Louis avait grandement traîné les pattes lorsque enfin il se décida à regagner la salle commune, le petit carnet sous le bras. Il allait lui donner vraiment à contre coeur, parce qu'il refusait d'arborer les mêmes cheveux que Amethyste et d'attirer l'attention sur lui. Ce n'était pas parce qu'il n'avait jamais feuilleté le carnet en question, pertinemment conscient du fait qu'il n'était pas vierge, que ça le laissait indifférent de s'en séparer. Galatea lui paierait ça un jour.

La gamine l'attendait de pieds fermes, put constater Louis. Il eut à peine le temps de fermer la porte derrière lui qu'elle lui arracha le carnet des mains, littéralement, et l'examina avec un oeil expert. Dire qu'elle allait écrire ses imbécillités de listes de mariage dedans... Grognon, Louis fourra ses mains dans les poches de son pyjama et regarda es pieds en fronçant les sourcils. Le problème, en étant plus grand que Galatea, c'est qu'en baissant les yeux, il l'avait forcément dans son champ de vision, ce qui le mettait d'encore plus mauvais poil.

Louis constata qu'après avoir feuilleté le carnet comme on entrouvre un livre sans vraiment prendre le temps d'en lire le contenu, elle choisit de retourner à la première page. Quelque chose l'y intrigua. Louis devina assez facilement quoi avant même qu'elle le questionne.

- Non, c'est le premier ministre, railla Louis en donnant un petit coup de pied dans le tapis. Bien sûr que c'est mon frère, t'as déjà oublié ? T'étais pas ensorcelée toi pourtant.

A son plus grand regret, Louis se souvenait malheureusement lui avoir parlé de son frère, l'autre jour, au théâtre. Il s'était confié à elle. Rien que d'y pensait, il en avait des frissons désagréables dans le dos. Se confier à Garfield, c'était une chose, même si c'était beaucoup plus simple de lui aboyer dessus. Il avait pas mauvais caractère ce type, au moins. Galatea, c'était juste pas possible qu'il ait osé vers ça. C'était tendre le bâton pour se faire battre.

- J'ai que ça et je veux pas ressembler à à Amethyste deux minutes de plus alors tu le prends et tu m'effaces ça presto. Arrache les pages si tu veux, je l'ai jamais lu de toute façon.

La vérité, c'était qu'il n'en avait jamais eu la force. Tout comme Garfield avait dû réaliser la recherche sur internet à sa place, au sujet des circonstances du décès. Louis ne se sentait pas capable de lire le journal intime de son frère ; moins par pudeur que par peur de ne pas supporter de constater combien son frère lui manquait. Se mettre des oeillères, rager sur tout et sur rien, c'était tellement plus facile.


Après 1 an et 9 mois Loulou est propriétaire d'un adorable phénix nommé Ikki.
Et je mets ça là juste pour me vanter parce que depuis le temps que je le veux.
Et merci Astrid pour l'avatar.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard



avatar
Galatea Waltham
Messages : 211
Date d'inscription : 18/01/2016




Message
Mer 16 Mar - 23:26
Tea se renfrogna immédiatement juste après la première réplique de Louis, regrettant déjà ce moment de confusion. C'est qu'elle avait presque oublié à quel point il pouvait être désagréable, Louis, et c'était un peu comme un seau d'eau froide en pleine figure.

« Figure-toi qu'il y en a une qui essaye justement d'oublier tout ce qui s'est passé ! C'était beaucoup plus traumatisant pour moi que pour toi ! »

Ce n'était pas lui qui avait faillit se faire embrasser ou se retrouver à moitié à devoir le consoler, ou à subir sa pseudo demande en mariage ou s'être fait déchirer plus de deux ans de travail. Ça, c'était traumatisant. Lui au moins avait l'excuse de la potion pour avoir eut une attitude étrange, mais pas elle.

Par ailleurs, cette fois, Louis avait toute sa tête, alors pourquoi diable est-ce qu'il voulait refiler le carnet déjà usé de son frère à quelqu'un qu'il est censé détester ? Est-ce que ça n'était pas censé avoir plus de valeur ? Il l'aimait son frère non ? Alors pourquoi il balançait ses affaires comme ça ? Elle-même, si jamais un de ses frères mourrait, qu'elle était pauvre et qu'il ne lui restait plus que son carnet, elle ne le vendrait jamais. La valeur pécuniaire n'était rien face à la valeur sentimentale.

Galatea referma le carnet avec un air révolté, mais se contenta de croiser les bras.

« Ca ne compte pas, c'est de l'arnaque. Il ne reste presque plus de pages sur ce carnet. J'en veux un autre. », dit-elle en enfonçant le carnet dans sa poche. « Mais je garde ça pour être sûre que tu tiendras parole et que tu me rachèteras un autre carnet en échange. »

Et pour récupérer le précieux, il faudra fouiller dans la poche magique de sa jupe, et ça, ça passerait pour du harcèlement sexuel si jamais il essayait. A la place, elle en ressortit un tube et le lui lança.

« Tu fais un shampoing avec ça et normalement ça devrait partir direct. Maintenant que les choses sont claires, revient me voir quand t'auras un carnet vide et qui n'est pas pourrie ou usé, sinon tu sais ce qui risque d'arriver. Si j'ai réussi une fois, je réussirai probablement une deuxième fois. Je suis sûre que ça ferait plaisir à ta soeur que tu sois assorti à elle... »

Et sur ce, elle tourna les talons. Voilà qui était fait. Maintenant, elle pouvait continuer d'ignorer Louis jusqu'à ce qu'il se manifeste avec un nouveau carnet. En réalité, Tea brulait d'envie de lire ce qui était dans ce journal, il y avait sûrement plein de trucs intéressants dedans. Peut-être même des infos compromettantes sur Louis.

Elle n'avait vraiment pas perdu sa matinée.





— Tad Cooper is a fierce salamander —
— that will become a dragon —
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

Poisonous - Tea

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Sous-sols et cachots :: Salle Commune des Serpentards
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥