Être sorcier dans le Londres magique, c'est vraiment tranquille... Sauf lorsque trois frères, les Bumblebee, décident de révolutionner le monde magique en proposant trois idées qui s'opposent : révéler les sorciers aux moldus, intégrer les créatures à la société, ou tout laisser en l'état en se méfiant bien des deux autres. Le monde magique anglais est en ébullition à mesure que les trois candidats s'opposent, laissant un peu leurs charges respectives à l'abandon au profit de leur campagne. C'est ainsi qu'à Poudlard, un joyeux bazar règne souvent en l'absence du directeur, et que les créatures de tous poils envahissent peu à peu les villes sorcières pour le meilleur comme pour le pire !
poufsouffle
1189 pts
serpentard
918 pts
serdaigle
661 pts
gryffondor
612 pts

l'unité
203 pts
ligue des sorciers
223 pts

Caesius ▬ fondatrice retirée
Viridus ▬ administratrice
Kalev ▬ modératrice
Sloan ▬ modératrice
Flavian ▬ modératrice



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

It's our secret. # Garfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité



avatar
Invité



Message
Mer 9 Avr - 0:23

It's our secret.

La dernière fois que tu étais venue dans ce couloir, il y avait eu Silas, qui t'avait aidée à te relever et à t'esquiver des gamines moqueuses de ton état ; il y avait eu sa tignasse blonde à l'horizon pour faire le grognon pas content. Sauf que là, l'aigle n'était pas là et tu avais bien peur d'à nouveau tomber. Tu n'étais pas très stable, de base, alors en plus avec les caractéristiques de ce couloir, c'était carrément galère de rester sur tes deux jambes. Sauf qu'il fallait bien rejoindre les escaliers pour aller manger; tu avais faim. Tu n'avais pas mangé ce matin parce que tu n'avais pas réussi à te réveiller à temps, il était hors de question que tu restes le ventre vide parce que tu avais peur d'un couloir et de quelques moqueries. Tu t'aventures alors d'un pas dangereux sur la surface glissante.

Un pied puis l'autre, tu tentais tant bien que mal de te concentrer alors que les autres semblaient passer sans aucun problème. T'étais vraiment la seule empotée à te péter la gueule aussi facilement, il fallait croire. Il a fallut que tu tombes. Il a fallut que les filles qui t'avaient poussées rient. Pourquoi est-ce qu'elles riaient ? Tu n'avais pas vu la couleur de leur cravate. Tu te sentais un peu triste de ne jamais reconnaître leur visage ou au moins leur maison. Tu aurais bien voulu en parler à Charlie, parfois.

Tu te relèves sur tes jambes frêles et continues à avancer en te tenant au mur, attentive, le regard fixe sur tes pieds tremblants. Evidemment, si tu tremblais, ça allait pas être facile de rester très longtemps sur tes deux jambes. Le pire, c'est que tu tremblais pas par peur. Le pire, c'est que tu tremblais à cause de tes blessures plus qu'encombrantes. Les jambes, le buste, le dos, il ne t'avait pas vraiment épargnée. Il ne le faisait jamais, finalement.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Jeu 10 Avr - 14:08
Garfield détestait le couloir-qui-glisse. Il le détestait de toute son âme. C'était l'endroit de Poudlard où il s'était cassé le plus d'os, peut-être à part le terrain de Quidditch et le dortoir du temps où Wes ne s'acharnait pas encore à lui sauver la vie. Seulement, il fallait bien emprunter ce couloir de temps en temps. Bouh.

A l'entrée, il hasarda un pied sur la surface, et le sentit partir tout seul. Tous ses instincts de survie hurlaient un énorme « NOPE » mais. Mais la Grande Salle était par là. Donc la bouffe était par là. Tristesse. Il respira un grand coup et avança. Et fit évidemment un noeud avec ses propres jambes.

Zwip paf crac.

« Oh crotte de bouc. Occulus Reparo. »

...Ce sort était dans son top dix des sorts les plus utiles, et les plus utilisés par son illustre lui-même. Avec Ferula, Accio – apologie de la feignasse – et son bien aimé Orchideus. Ceci étant dit, il se retrouvait tout de même le derrière par terre. Est-ce qu'il se ferait engueuler s'il lançait un accio balai pour sortir par une fenêtre et éviter ce satané couloir ? Enfin, de toutes façons, il était engagé dedans, maintenant.

C'était le moment de sortir la technique du Toutou. A savoir, la technique où on avance assis par terre en pagayant avec les mains, comme un chien qui... Non, cette image est horrible. Mais bref, au moins, ça permettait d'avancer. Tout le monde avait l'air stupide dans le couloir-qui-glisse, de toutes façons.

Oh. Sauf Jodie apparemment. Il venait de la croiser, et elle avait l'air mal entreprise, mais elle tenait debout. Il était impressionné. Il poussa dans l'autre sens pour se rapprocher. Zwip zwip zwip zwip. Très discret, comme mode de déplacement. Mais bon, au moins, il ne pouvait pas tomber plus bas.

« Jodie ? Tu t'en sors ? »

Il n'allait pas lui proposer de l'aider, parce que voilà, il avait l'air con. D'ailleurs, il n'aurait même pas dû l'appeler, parce que maintenant, il avait l'air d'une stupidité avancée devant une fille qui lui faisait de l'effet. Surtout qu'à présent qu'il ne voulait plus bouger, il glissait tout seul sur le sol et devait se repousser constamment en arrière pour rester à sa hauteur. Stupide, stupiiiide château.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Jeu 10 Avr - 15:15

It's our secret.

Oh, Garfield. Tes cils suivent son mouvement au même titre que tu te tordais le cou pour ne pas le perdre de vue. Un tendre sourire se dessine sur ton visage, tendre sourire qui lui était évidemment destiné. Tu aurais voulu le saluer mais prendre ton carnet était très risqué, dans la position dans laquelle tu étais. Alors toujours en t'accrochant sur un point d'appui au mur, tu te fais glisser lentement et sûrement jusqu'au sol pour finir assise, près de lui, tentant de rester stable. Tu sors de sous ta robe de sorcier ton carnet que tu ouvres dans sa direction. Tu étais tombée sur une des pages qui avait traîné dans la boue lorsque tu t'étais retrouvée face à Richard. Bon, c'était juste des saletés, c'était pas grave. Le vrai problème c'est qu'on voyait rien à ce que t'écrivais.

Tu penches le carnet pour pouvoir l'observer et remarques les méchantes traces. Gonflant les joues et fronçant légèrement les sourcils, tu tournas la page du bout des doigts, essayant d'éviter de te salir plus que tu ne l'étais déjà. Des courbes noires apparaissent sur le papier, prudemment, symbolisant bien l'état dans lequel tu te trouvais. Prudence.

Coucou ! Tu vas bien ?

Ton sourire demeure, ton regard le pointe, pailleté par des milliers d'étoiles faisant pétiller tes yeux de vie et de tendresse. Ça faisait longtemps que tu n'avais pas eu ce regard-là.

C'est bien que tu sois là, j'avais une question à te poser.

Et malgré la dite question, tu restais fidèle à toi-même. Parce que tu ne trouvais pas ça si grave et ça ne t'inquiète pas plus que ça d'en connaître la réponse.

Pourquoi est-ce que tu as empoisonné Astrid ? Elle a été méchante ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 11 Avr - 19:34
Oh. Evidemment, Garfield n'avait pas pensé que fouiller après le carnet n'était pas le truc le plus simple pour Jodie alors qu'elle était en équilibre instable. Mais avant qu'il ne puisse dire que ce n'était pas grave et passer son chemin, elle se laissa glisser au sol pour s'asseoir à côté de lui. Elle avait l'air infiniment moins bête que lui, il était jaloux.

Il fronça les sourcils devant l'état peu reluisant du carnet. Qu'est-ce qui lui était arrivé ? Il demanderais plus tard.

« Ça va et t... »

Une deuxième phrase apparaissait, il n'était pas assez rapide. Une question à lui poser ? Tous ses instincts lui soufflaient de se barrer vite. Mais bon.

« Oui ? »

Elle avait un sourire dont il n'arrivait pas, pour une fois, à déterminer s'il était vrai ou faux. Il n'aimait pas tellement ça, d'ailleurs ; il aurait préféré être capable de lire son humeur. D'ailleurs, elle écrivait en noir. Pas qu'il ait une affection particulière pour le rose en tant que couleur, mais sur ce carnet, il préférait.

La question lui fit passer l'envie de voir du rose. Et même l'envie de regarder Jodie tout court. Il devint tout blanc, cherchant à toute vitesse une explication. Vite vite vite vite trouver quelque chose. Il devait avoir l'air horrifié...

« Astrid a été empoisonnée ?! »

C'était crédible. Bravo Fifi. Un bon gros mensonge.

« Quand ? Par quoi ? Qui t'a dit ça ? »

Et en plus, il arrivait à caser là dedans une vraie question intéressante. Qui lui avait dit ça ? Pitié, que cette personne ne sache rien de l'implication d'Elyrian. Il ne se le pardonnerait pas.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 11 Avr - 21:56

It's our secret.

Donc il ne savait rien ? Rien du tout ? Pourquoi Richard t'avait frappée en te parlant de Garfield, si il n'avait rien fait ? Ou alors, le blond était jaloux parce qu'en réalité, il était amoureux de Garfield et il n'assumait juste pas la raison pour laquelle il te frappait. Tu pensais de nouveau à n'importe quoi. Ta tête faisait un beau paquet de n'importe quoi et en plus t'arrivais pas à discerner le vrai du faux. Est-ce que Garfield te mentirait ? Non. Il était trop gentil pour ça. Et toi trop naïve pour penser qu'il pourrait dire des conneries.

Mais tu souriais.

Et même si ton carnet ne semblait pas d'accord pour lui donner le moindre bout d'information, ton esprit aurait eu raison de lui, pour une fois. Il fallait bien l'avouer; il était parfois un peu réticent et avait souvent le dernier mot. Heureusement, cette fois, tu avais décidé de lui dire, sans comprendre que ça aurait pu être dangereux pour la suite de la conversation. Sauf que c'était pas trop grave. Parce que tu souriais.

Richard. Quand j'étais au pré-au-lard pour aller chercher Phoebe, il a dit que tu avais empoisonné Astrid et qu'il avait trouvé comment te faire payer.

Entre autre, te frapper. Pas Garfield, toi. Sauf que ça, tu avais bien compris que c'était un terrain glissant et même s'il l'avait sûrement déjà déduit, tu imaginais que la conversation n'aurait de toute façons pas pu faire de la concurrence au couloir, en terme de glissade.

Tu pensais de nouveau à n'importe quoi, mais c'était toujours pas grave.
Tu souriais.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 11 Avr - 22:30
Garfield retenait inconsciemment son souffle, en attendant de voir si son bluff avait fonctionné. Et apparemment, c'était le cas, puisqu'elle n'insistait pas sur la question. Il soupira profondément. Avant de faire un retour mental en arrière.

« Comment me faire payer ? C'est à dire ? »

Oui parce que bon. C'était lui qui avait fait le coup, d'accord. Mais il se demandait comment Richard le savait, s'il savait qu'Ely était impliquée aussi, et ce qu'il prévoyait. Même s'il avait été innocent, il était tout à fait normal de vouloir savoir, voilà.

Mais. Attendez une minute.

« Comment ça, Richard ? Pourquoi est-ce que t'as parlé à Richard ? »


Son regard s'assombrit. Il n'était pas content, et ça se voyait... Alors qu'en fait, il n'avait pas grand chose à dire, et que ses menaces d'aller parler à un prof ne tenaient plus la route tant qu'il n'était pas certain que Richard n'avait pas de preuves. Mais ça, Jodie ne le savait pas.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 11 Avr - 22:41

It's our secret.

Tu te demandais un instant si Richard avait juste cherché un prétexte pour te frapper ou si il avait dit vrai. Tu gonfles les joues et perd ton sourire le temps de quelques secondes. Tu réfléchissais intensément et ton cerveau surchauffait déjà. Tu ne pouvais qu'émettre des théories, la seule vérité que tu pouvais tirer, ce serait Garfield qui te la dirait. Ou la pensine. Voire même un remonteur de temps. Chose que tu n'avais pas en ta possession et que tu n'aurais sans doute jamais.

Tu venais à peine de capter que parler de Richard insinuait forcément que tu avais des blessures. Merde. T'avais encore fait une bêtise. Tu esquisses un sourire, peut-être plus rassurant que joyeux, tentant de lui faire comprendre que tu allais bien. C'était le cas, tu allais bien, même si tu étais un peu faible, tu allais bien.

En fait c'est plutôt lui qui m'a attirée derrière une boutique par surprise. Je te l'ai dit, moi je cherchais Phoebe.

Une de tes mains lâche le carnet pour aller se fourrer dans ta chevelure rose, à l'arrière de ton crane. Tu semblais pensive, un peu gênée peut-être. Ton sourire avait encore disparu pourtant tu n'avais pas l'air triste. Juste un peu perdue dans un tissu de mensonges et de doutes.

Je sais pas trop comment il a su que je te connaissais, d'ailleurs. Il a du nous voir.. Hm. Je sais pas. Quelque part ? Je t'ai jamais embrassé en public, si ?
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Ven 11 Avr - 23:39
Garfield la scruta un instant, mais il n'y avait rien de visible. Il allait lui laisser le bénéfice du doute pour l'instant, mais il l'observait très attentivement. Il n'avait aucune idée de qui était cette Phoebe, mais ce n'était pas spécialement grave ; il voulait juste savoir qu'elle allait bien. D'ailleurs, il ne voulait même pas savoir ce que Richard lui avait fait, à part lui raconter des trucs qu'il n'aurait même pas dû savoir.

« Je vois... »

Les phrases qui suivirent étaient des questions assez pertinentes dans le fond. Garfield passa une main dans ses cheveux, soupirant, avant de reposer précipitamment sa main au sol pour se stabiliser parce qu'il se sentait glisser.

« Iiih. Euh. » Excellent début, tout à fait génial. Il réfléchit un peu. « Non, je crois pas. » J'ai été prudent. Mais ça aurait été cruel de le dire, vraiment. Parce qu'il était encore prudent. « Peut-être dans le parc. Ou que quelqu'un d'autre lui aurait dit... Je sais pas. Mais c'est que le bruit se répand. »

Ses joues se colorèrent un peu. Si ça commençait à se savoir qu'il était proche de Jodie, c'était peut-être très mauvais... Et pas tant que ça, en fait. Il était partagé. D'un côté, cette espèce de relation bizarre et cachée était fatigante, éreintante pour les nerfs à force de faire attention à tout et de ne pas se laisser aller comme il en avait envie, et de l'autre, elle l'empêchait de se lancer dans quelque chose de dangereux, parce que Jodie avait manifestement pas mal de problèmes et qu'il n'était pas sûr d'avoir la carrure pour les assumer avec elle. Dilemme, dilemme.

« Bah. On verra ce qui va se passer. C'est sa parole contre la mienne, et la sienne ne vaut pas grand chose. » Il commençait à croire que sa propre parole n'était pas beaucoup plus fiable, avec les tromperies, les secrets et les mensonges, mais ça, il n'allait pas le dire. « J'espère qu'Astrid va bien dans tous les cas. »

C'était vrai, en plus. Il s'en voulait terriblement.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Ven 11 Avr - 23:54

It's our secret.

Tes yeux voyageaient entre lui et le vide, comme un jeu que tu t'imposais à toi-même, sans en comprendre ni le but ni la raison. Ton souffle régulier apaisait un peu la conversation tandis que ton sourire reprenait place sur ton visage délicat. Tes joues rosirent sans cause et tu fixas ton attention sur Garfield. Les étoiles ravissantes de tes yeux semblaient n'avoir de raison que sa présence. Ça te suffisait. Sa présence te suffisait.

Tu passes ta langue sur tes lèvres trop sèches et récupère aussitôt l'étirement de tes lèvres tandis que tu posais ton carnet sur les genoux de Garfield, sans aucune gêne, pour relever tes jambes contre ta poitrine. Tu récupères ton carnet et le pose sur tes pieds. Tu étais bien mieux installée ainsi.

J'irai lui parler, peut-être, un de ces jours. Enfin.. Parler c'est un grand mot.

Tu penches doucement la tête et exerce une pression plus intense bien que peu tendue sur le carnet. Tu avais peur qu'il s'échappe, à cause de la glissade arrière que tu venais d'exécuter, un peu maladroitement. Des mèches roses s'étaient déplacées jusque devant tes yeux, Tu avais peur de lâcher le carnet pour les remettre à leur place. Résultat, tu t'étais retrouvée la tête légèrement en arrière, à souffler sur tes cheveux comme une abrutie. Classe.

Comment ça se fait que tu connais Richard, d'ailleurs ? Je veux dire, tu peux bien le connaître de nom mais vous semblez entretenir.. Une mauvaise entente.

Hairflip réussi. Bravo Jodie. Tu pouvais enfin le regarder sans un bonbon coloré et mécheux devant tes yeux. Tu souris à pleine dents.

Je suppose que c'est pas mes affaires. Désolée.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Sam 12 Avr - 0:07
Ils avaient sans doute l'air un peu cons assis par terre au milieu du couloir-qui-glisse, mais après tout, c'était toujours mieux de discuter que d'essayer d'avancer. Surtout avec la technique du Toutou qui, rappelons-le, était d'une classe innommable. Déjà comme ça qu'il se sentait glisser régulièrement. Enfin.

Jodie voulais savoir comment il connaissait Richard, et il n'avait pas spécialement de raison de lui cacher. Il haussa les épaules.

« C'est rien, c'est pas un secret. Depuis qu'il est devenu attrapeur de Serpentard le mec est imbuvable avec moi. Je crois qu'il s'imagine que je fais pas le poids. »

Et si ça n'avait pas été de Quidditch, il aurait probablement raison. Seulement, Garfield n'était pas trop mauvais, donc il ne s'inquiétait pas des masses. Il s'efforçait juste de se retenir de répondre aux provocations histoire de ne pas avoir de problèmes, mais il allait finir par craquer un de ces jours, surtout avec la situation du moment.

Par contre, lui aussi avait une question qui n'était pas ses affaires, et ça faisait un moment qu'il hésitait à la poser. Tant qu'on y était.

« Tu dis que parler c'est un grand mot... Comment ça se fait que tu parles pas ? »

La question était brutale, alors il se sentit obligé de parler très vite près comme si chacun des mots qu'il prononçait dans les trente secondes suivantes en atténueraient l'impact.

« Enfin si tu ne veux pas me dire c'est pas grave, c'est peut-être indiscret. J'aurais pas dû demander, désolé. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Sam 12 Avr - 0:20

It's our secret.

Tu étais restée quelques secondes immobile, les yeux fixes et la bouche entre-ouverte, dénudée d'un quelconque sourire. Tu n'avais pas l'air triste, juste un peu perplexe. Est-ce qu'il s'était toujours posé la question ? Est-ce que ça lui était seulement venu maintenant ? Pourquoi est-ce que ça l'intéressait ? Est-ce que ça l'intéressait ou est-ce que c'était juste pour faire de la conversation ? Les questions se suivaient, bien rangées, les unes après les autres dans ta tête. Des pensées linéaires dans la tête d'une miss bonbon, on aura tout vu.

Pourquoi je parle plus ?

Il avait l'air gêné. Alors tu lui souris tendrement, tes yeux suivant ton humeur. Tu ne voulais pas qu'il se sente coupable d'avoir posé la question. En parler ne te dérangeait pas. Surtout pas si c'était lui qui posait la question. Pourquoi est-ce que c'était important, en fait ?

La première personne dont je suis tombée amoureuse s'est suicidée. Je l'ai vu se jeter sous un train et si j'étais arrivée.. un millième de seconde avant j'aurais pu le sauver, on aurait pu en parler, être heureux, s'aimer et peut-être s'oublier mais au moins je n'aurais pas été forcée à le voir disparaître si brutalement. Je n'ai rien vu venir. Je me suis endormie dans une flaque de sang et réveillée à l'infirmerie. J'ai essayé, de toutes mes forces, j'ai essayé de parler..

En fait tu étais quand-même un peu triste. Malgré ton sourire, tes yeux baissés ne mentaient pas. Ce n'était pas envahissant. Juste un peu de mélancolie demeurant dans ton petit cœur blessé.

Ma voix n'est jamais revenue. Et elle semble pas décidée. Ça fait plus d'un an qu'il est mort.

Tu relèves les yeux, semblant avoir changé du tout au tout, la joie revenant sur ton visage. Décidément, tu étais lunatique à un point inimaginable. Vraiment, ça pouvait même faire peur.

Je vis avec et je suis heureuse, aujourd'hui. C'est tout ce qui compte pour moi. Je n'ai pas besoin de plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Sam 12 Avr - 0:34
D'aaaaccord. Garfield la regardait comme un con, la bouche ouverte. Au moins, les explications étaient claires, nettes, directes. Mais bon, il avait demandé, il récoltait ce qu'il avait semé.

« C'est... assez horrible. »

Il avait encore l'air gêné, peut-être encore plus, parce qu'il s'était dit que c'était une maladie, un problème magique, un truc du style. Pas qu'elle avait été amoureuse de quelqu'un d'assez con pour se jeter sous un train. Garfield était lâche, mais pas au point d'envisager d'un jour de disparaître pour transférer une quelconque souffrance sur ceux qui restaient en vie. De toutes façons, s'il mourait un jour, ce serait une mort débile. Il avait un jour fait un concours avec sa soeur de celui qui trouverait la pire. Enfin, ce n'était peut-être pas le moment de placer l'humour débile qui régnait chez lui, en fait.

Jodie retournait à son sourire, et celui-là avait l'air vraiment très faux. Heureuse ? Si elle était vraiment heureuse, elle parlerait. Et en plus, ça devait être difficile d'être heureuse en se faisant taper dessus. Il avait du mal à comprendre.

« Moui... J'aimerais quand même bien entendre ta voix, un jour. »

C'était peut-être cruel de le dire, mais tant pis, parce que c'était vrai. Il baissa les yeux, embarrassé.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Sam 12 Avr - 0:47

It's our secret.

Tu reposes tes jambes contre le sol et glisse un instant. D'un coup brusque tu te rattrapes sur le mur et te retrouve presque couchée par terre. Tu tentes de te relever et arrive à te redresser sur tes fesses.. Même si du coup tu étais derrière Garfield. En glissant de la plante des pieds contre le sol, tu retournes près de lui. Un peu trop près. Mais c'était pas grave. Ou en tous cas, pour toi.

C'est quoi ça ? Je veux dire.. Pourquoi tu aurais envie d'entendre ma voix ? C'est peut-être mieux comme ça.. L'imaginer. Si ça se trouve tu serais déçu en l'entendant.

Cette pensée te fit gonfler les joues et éviter son regard. Si Garfield n'aimait pas ta voix, comment est-ce que tu réagirais ? Ce serait triste, non ? En plus il ne le dirait pas. Ce serait encore plus triste. Tu entre-ouvres les lèvres et reste pensive, sans t'enfermer dans tes songes. Tu relèves les yeux vers lui.

Et puis peut-être qu'elle reviendra, un jour. Il y a des muets qui récupèrent leur voix..

En fait tu aimais pas trop parler de ta voix. La blague. Tu avais surtout peur de ce que Garfield pouvait penser. En fait tu n'avais jamais eu peur de son rapport avec toi. Un moment tu te demandais si c'était important. Et il s'avérait que ça l'était beaucoup trop. Trop pour que tu puisses sourire. Tu le regardes, un peu sceptique, pensive.

Garfield ? .. Est-ce que je suis importante, à tes yeux ?

T'as jamais été faite pour passer par quatre chemins, faut croire.
Revenir en haut Aller en bas

Ligue des sorciers
Les shorts c'est le bien



avatar
Garfield S. Andersem
Messages : 1107
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2013




Message
Dim 13 Avr - 18:04
Garfield haussa les épaules. Il avait sans doute mal choisi sa remarque pour qu'elle en fasse des tonnes comme ça. Si elle se demandait pourquoi il avait envie d'entendre sa voix, c'était qu'elle ne comprenait pas. Pourquoi est-ce qu'il n'aurait pas eu envie qu'elle aille mieux ? Peut-être qu'un jour ça reviendrait... Si ça se trouvait, elle avait une voix de vieux camionneur, le genre qui a fumé pendant quarante ans. L'idée le fit sourire, un sourire incontrôlable, malgré qu'il se dise tout de suite qu'elle allait croire qu'il se moquait d'elle et essaye de le réprimer.

« Bah. Je vois pas pourquoi je serais déçu. »

Parce que si sa voix était belle, c'était bien, tant mieux, quoique ce soit sans doute dangereux pour sa santé mentale. Et si sa voix était horrible, ça promettait une bonne crise de fou rire. ... Non, c'était lui qui était horrible, là. Son job normalement c'était de la rassurer. Enfin pas vraiment en fait. Mais il allait essayer quand même. Sans éclater de rire à cause de ce terrifiant film mental. Vas-y Fifi, tu peux le faire.

« Je suis sûr que ta voix est beaucoup mieux que tout ce que je peux imaginer. »

En l’occurrence, c'était vachement, vachement vrai. Mais elle posait encore une de ces questions particulièrement compliquées. Son sourire se fana et il soupira. Qu'est-ce que c'était encore pour un truc ? Les choses n'auraient pas pu être plus simples ? Il passa une main dans ses cheveux, un peu indécis. S'il avait été honnête, il aurait dit qu'il n'en savait rien, parce qu'elle l'intoxiquait quand elle était tout près et qu'elle avait l'air d'être toujours partout où il voulait aller, alors ce n'était pas évident de réfléchir correctement à tout ça. Et qu'elle était beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraissait, avec ce joli paquet d'emmerdes qui semblait en orbite autour d'elle. La maladresse de Garfield lui avait appris la prudence, en toutes choses ou presque, du moins quand il voyait les ennuis venir.

Il cherchait une réponse intelligente, une fois n'est pas coutume.

« Assez importante pour que je reste dans cette saleté de couloir plus que le temps nécessaire et pour que j'aie envie d'entendre ta voix. »

Voilà. Elle l'interpréterait comme elle voudrait.

« Qu'est-ce que tu fais là, au fait ? T'avais l'air de ramer à avancer, ça va pas ? »

Changement de sujet subtil et discret.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



avatar
Invité



Message
Dim 13 Avr - 18:43

It's our secret.

Tu penches la tête un instant. Est-ce que ça voulait dire qu'il imaginait des trucs moches ou bien qu'il croyait vraiment que ta voix était jolie ? En plus, avant de devenir muette, tu t'étais jamais demandée si ta voix était plaisante à écouter ou pas. Lance t'avait déjà dit qu'il aimait l'entendre mais c'était normal. Ou en tous cas, tu le pensais. Est-ce que ce serait normal, avec Garfield, si ta voix revenait ? Pourquoi ça l'aurait été, en fait ? Tu sembles pensive un instant.

Donc tu étais importante. Ton sourire reprend place sur ton visage, sans que tes yeux n'aillent rencontrer les siens. C'était agréable, d'entendre ça. Ses paroles t'avaient remplies d'un étrange sentiment plein et doux dont tu profitais le plus possible. Ton visage rayonnait pendant un court laps de temps. Jusqu'à ce qu'il te demande ce qui n'allait pas. Ou plutôt, si ça n'allait pas.

Tes longs cils noirs se relèvent au rythme de tes pupilles qui se plantaient dans les siennes sans agression aucune. Juste une sorte de douceur permanente qui se dégageait de toi naturellement. Le fait de ne pas savoir parler aidait beaucoup, il fallait l'avouer. Est-ce que tu perdrais de ton charme, si ta voix revenait ? Tu n'y pensais même pas, trop occupée à te demander ce que tu pouvais bien balancer comme autre connerie sans qu'il te prenne pour une maso. Si ce n'était pas déjà fait. Ceci dit, tu ne l'avais pas cherché, cette fois-là, et tu avais même défendu ton carnet, c'était déjà pas mal.

Bah euh. Il voulait me voler mon carnet alors je lui ai repris et il a pas aimé alors je me suis retrouvée dans la boue, contre le mur de la boutique, dans la boue, contre le mur de la boutique et aussi dans la boue.

Tout avait défilé très vite, ne lui laissant que comprendre l'idée sans en définir vraiment les mots exacts. Tu avais peur qu'il t'engueule encore. Alors tu oses un soupire léger, le regardant toujours dans les yeux. Cette fois, tu n'avais pas honte, parce qu'au moins, tu avais essayé.

Mais tu sais, j'ai tenté de partir, de me défendre.. Sauf qu'il doit bien faire deux têtes de plus que moi, alors même courir, ça sert à rien. Finalement c'est Lance qui a trouvé mon livre de botanique et qui a fait fuir Richard.

Tu passes doucement ta main dans ta chevelure mal coiffée, tentant d'aplatir un peu les mèches plus rebelles.

Enfin du coup je. Euh. Je suis assez faible.

Mais tu étais fière, parce que tu avais été honnête et que tu n'avais pas souri faussement. Tu esquissais bien un sourire, mais c'était surtout pour le rassurer que tu n'en étais pas malheureuse. Richard était violent mais pas envahissant et tu savais très bien te contenter des petites choses qui faisaient que la vie était belle. Ou des plus grandes. Ou de Garfield, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé



Message
Revenir en haut Aller en bas

It's our secret. # Garfield

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WIGGENWELD ! :: 
 :: Deuxième étage :: Couloir-qui-glisse
-
Vote pour WW parce que tu l'aimes ♥